Avertir le modérateur

24/05/2015

la grève des électeurs:

n

Photo de Flores Magon.

 

Le fossé entre riches et pauvres continue de se creuser, selon l'OCDE

 

Les inégalités n’ont jamais été aussi importantes dans le monde et «le fossé entre riches et pauvres continue de se creuser.» Le dernier rapport de l’OCDE dans le monde souligne que la situation n’a jamais été aussi critique. «Dans la plupart des pays de l’OCDE, les inégalités sont aujourd’hui à leur paroxysme depuis que les données ont commencé à être rassemblées», c’est-à-dire depuis les années1980, indique le rapport. 

Pendant ce temps lors du congrès du PS, la motion de Cambadeleis est arrivé en tête. Selon des résultats partiels, la motion A menée par le premier secrétaire sortant approche des 60 %, devançant la motion B des frondeurs, aux alentours des 30 %.  Chacun des deux camp -s veut voir en la participation, pour l'heure estimée à «55-56%» par le secrétaire national du PS aux Élections, une preuve de sa légitimité.

 

 

 

Une chose m’étonne prodigieusement, j’oserai dire qu’elle me stupéfie, c’est qu’à l’heure scientifique où j’écris, après les innombrables expériences, après les scandales journaliers, il puisse exister encore dans notre chère France (comme ils disent à la Commission du budget) un électeur, un seul électeur, cet animal irrationnel, inorganique, hallucinant, qui consente à se déranger de ses affaires, de ses rêves ou de ses plaisirs, pour voter en faveur de quelqu’un ou de quelque chose.

 

Quand on réfléchit un seul instant, ce surprenant phénomène n’est-il pas fait pour dérouter les philosophies les plus subtiles et confondre la raison ?

 

Où est-il le Balzac qui nous donnera la physiologie de l’électeur moderne ?

 

Et le Charcot qui nous expliquera l’anatomie et les mentalités de cet incurable dément ?

 

 

Octave Mirbeau
...
texte entier: http://fr.wikisource.org/wiki/La_Gr%C3%A8ve_des_%C3%A9lec...   

 

Quand le FN parlait d'évasion fiscale - vidéo dailymotion :

Un dirigeant du FN mis en examen dans le cadre de l'enquête sur le financement du parti : 

nquête se poursuit autour du financement des campagnes électorales du Front national.

Jean-François Jalkh, vice-président chargé des affaires juridiques du parti, a été mis en examen, annoncent des sources concordantes à l'AFP, vendredi 22 mai.

L'eurodéputé est mis en cause en tant que secrétaire général de Jeanne, le microparti dirigé par des pro

Congrès : les motions A et B se disputent l'enjeu de la participation

 

ches de Marine Le Pen, également mis en examen dans cette affaire. LOOKING FOR NICOLAS SARKOZY FULL FILM 

10/05/2015

Inauguration de La Discordia

N

 

Relais Squat!net

Dimanche 10 mai 2015 à 18h00 : Inauguration de La Discordia

Venez découvrir la Discordia, en savoir plus sur le projet et discuter.
Vous pouvez amener, si vous le souhaitez, à boire et à manger.

Dimanche 31 Mai 2015 - 19h
Discussion: Mixité sociale, rénovation urbaine et guerre aux pauvres?
Trouver des pistes pour combattre la gentrification

Sur le sujet, celles et ceux qui le souhaitent pourront lire ou relire le dossier intitulé « Gentrification, urbanisme et mixité sociale » dans le journal anarchiste Non Fides n°3 (pages 45 à 71).

La_Discordia_Paris

La Discordia

La discorde est une forme profonde de désaccord, un dissentiment violent qui oppose des personnes entre elles et les dresse les unes contre les autres. Ce que nous souhaitons encourager, c’est qu’elle les oppose plutôt à ce vieux-monde et à ses défenseurs, comme cela se manifeste déjà, ça et là, par de nombreux actes de révolte et d’insoumission. Il n’est pas question pour nous de jeter de l’eau sur les braises de ces révoltes, mais au contraire de jeter, comme la déesse Discordia, la pomme de discorde au milieu de cette société où les rapports marchands et répressifs semblent avoir pris le dessus sur l’entraide, la solidarité et la recherche d’une vie que l’on aimerait vivre. Aussi contre cette résignation diffuse et la recherche du consensus à tout prix –même au prix de l’apathie.

 

Hors de tous dogmes, et avec une perspective anarchiste, La Discordia est une bibliothèque qui entend nourrir un projet révolutionnaire par certains de ses aspects fondamentaux : la lecture, le débat, la théorie, l’écriture, le papier, la discussion. Un lieu où se retrouver pour partager des informations sur l’actualité du mouvement révolutionnaire et anti-autoritaire à travers le monde, pour confronter des idées, en découvrir, en creuser ; un lieu où la discussion n’est pas forcement synonyme de consensus, et n’est pas réservée à des spécialistes. C’est aussi un lieu physique pour sortir du tout virtuel, avec des débats de vive voix, en face à face et dans le partage. C’est des livres, journaux, tracts, brochures, affiches et autres documents, des archives d’aujourd’hui et d’hier pour contribuer à la transmission de l’histoire des luttes individuelles comme collectives. Tout ce qui pourra favoriser le développement des idées, en rupture avec l’État, la politique et le Capitalisme. Si Discordia a causé par son geste provocateur la Guerre de Troie, nous souhaitons par le notre modestement contribuer à la guerre contre toute autorité, en ajoutant du carburant pour sa pensée.

La Discordia est une bibliothèque autonome (et déficitaire), qui dépend aussi de votre soutien et de votre participation. installée dans le Nord-Est de Paris, il s’agit de rendre plus visible et accessible une présence anarchiste encore discrète mais continue dans ces quartiers depuis plusieurs années.

 

N’hésitez pas à consulter le programme et le catalogue, et surtout à y passer pour emprunter des livres, travailler au calme sur des archives, y découvrir de nouveaux textes et brochures, fouiller la distro, déposer des publications, discuter, proposer quelque chose ou simplement passer quelques heures en dehors de la résignation généralisée.

Des livres, pas des flics !

opening times:

La Discordia est ouverte tous les lundis de 16h à 20h.
(elle pourra être ouverte, sur demande, à des horaires exceptionnels)

categories: book shop/info shop/library

online:http://ladiscordia.noblogs.org/

email: ladiscordia@riseup.net

location: La Discordia

45 Rue du Pré Saint-Gervais

75019 Paris

France

Directions: Métro Place des Fêtes (lignes 7bis et 11 du métro).

* * *

- Paris sur Squat!net

https://fr.squat.net/tag/paris/
https://radar.squat.net/fr/events/city/Paris

 

Inauguration de la Discordia - Anarchistes Ivry

08/05/2015

La société de SURVEILLANCE

N

 

 

 

 

La société de surveillance de Foucault

http://www.franceculture.fr/2014-06-13-la-societe-de-surveillance-de-foucault Ce que Foucault a perçu de notre société, n’a cessé d’inspirer. D’autres philosophes, tel Gilles Deleuze, mais aussi ceux qui tentent d’anticiper ce que pourrait devenir notre société. C’est le cas, notamment, d’Alain Damasio, romancier et auteur de la Zone du Dehors, dont les écrits ont été fortement influencés par les travaux de Foucault, et notamment par le concept du panoptique de Bentham. Caméras de surveillance, smartphones, affaire PRISM… Les problématiques autour de la surveillance tendent à prouver que ce qu’a perçu le philosophe de notre société, est, plus que jamais, d’actualité.

 

Comment l’obsession sécuritaire fait muter la démocratie

http://www.monde-diplomatique.fr/2014/01/AGAMBEN/49997

L’article 20 de la loi de programmation militaire, promulguée le 19 décembre, autorise une surveillance généralisée des données numériques, au point que l’on parle de « Patriot Act à la française ». Erigé en priorité absolue, l’impératif de sécurité change souvent de prétexte (subversion politique, « terrorisme ») mais conserve sa visée : gouverner les populations. Pour comprendre son origine et tenter de le déjouer, il faut remonter au XVIIIe siècle…

 

L’empilement des lois antiterroristes

 http://www.monde-diplomatique.fr/2015/02/A/52640 

Depuis 1986, le Parlement français n’a cessé de renforcer l’arsenal judiciaire contre le « terrorisme ». Plusieurs mesures rognant les libertés publiques et annoncées comme provisoires ont été par la suite entérinées définitivement.

 

Le projet de loi relatif au renseignement a été adopté à l'Assemblée Nationale le 5 mai. Il sera prochainement examiné au Sénat : restons mobilisées contre la surveillance de masse !

https://sous-surveillance.fr/#/

Le projet de loi Renseignement contient deux articles qui permettent une interception de l'ensemble des données de tous les citoyens français en temps réel sur Internet, dans le but de faire tourner dessus des outils de détection des comportements « suspects ». Cette surveillance massive de l'ensemble de la population est inadmissible : c'est une pratique dangereuse pour la démocratie et les libertés d'expression, de réunion, de pensée, d'action.

Nous ne voulons pas d'une copie de la NSA en France !


 

 

  

 

Post-scriptum sur les sociétés de contrôle Deleuze

https://infokiosques.net/imprimersans2.php3?id_article=214http://www.lavolte.net/lazonedudehors/Deleuze_societes_de_controle.pdf 


1. Historique

 

Foucault a situé les sociétés disciplinaires aux XVIIIème et XIXème siècles ; elles atteignent leur apogée au début du XXème. Elles procèdent à l’organisation des grands milieux d’enfermement. L’individu ne cesse de passer d’un milieu clos à un autre, chacun ayant ses lois : d’abord la famille, puis l’école (« tu n’es plus dans ta famille »), puis la caserne (« tu n’es plus à l’école »), puis l’usine, de temps en temps l’hôpital, éventuellement la prison qui est le milieu d’enfermement par excellence. C’est la prison qui sert de modèle analogique : l’héroïne d’Europe 51 peut s’écrier quand elle voit des ouvriers « j’ai cru voir des condamnés... ». Foucault a très bien analysé le projet idéal des milieux d’enfermement, particulièrement visible dans l’usine : concentrer ; répartir dans l’espace ; ordonner dans le temps ; composer dans l’espace-temps une force productive dont l’effet doit être supérieur à la somme des forces élémentaires. Mais ce que Foucault savait aussi, c’était la brièveté de ce modèle : il succédait à des sociétés de souveraineté, dont le but et les fonctions étaient tout autres (prélever plutôt qu’organiser la production, décider de la mort plutôt que gérer la vie) ; la transition s’était faite progressivement, et Napoléon semblait opérer la grande conversion d’une société à l’autre. Mais les disciplines à leur tour connaîtraient une crise, au profit de nouvelles forces qui se mettraient lentement en place, et qui se précipiteraient après la Deuxième Guerre mondiale : les sociétés disciplinaires, c’était déjà ce que nous n’étions plus, ce que nous cessions d’être.


 

La volte Alain Damasio " La zone du Dehors "

http://www.lavolte.net/lazonedudehors/essais.php

 

2084. Les normes ont succédé aux codes. Le contrôle aux contraintes disciplinaires.

Le flicage démocratique de tous par tous à la police d’État. Sur un satellite de Saturne, une métropole climatisée, Cerclon, construite pour les colonies terriennes fuyant la terre, abrite une société panoptique et pacifiée, modèle envié du système solaire. Autour, la Zone du Dehors s’étend, horizon minéral brut

— espace d’appel pour la Volte, groupe révolutionnaire qui prone la liberté inconditionnelle des forces de vie, la création et le combat.

Contre quoi ?

Un monde dévitalisant où le Clastre dicte à chaque individu son rang dans l’échelle sociale, contre la virtue qui déréalise les tours panoptiques qui veillent, les lavements médiatiques, les technogreffes qui s’introduisent dans le corps humain…

Sur Cerclon, la norme est plus puissante que la force. Le contrôle, plus étendu, plus complet et plus insidieux que ne le soupçonnait la Volte… Jusqu’où faut-il aller pour que le pouvoir révèle, sous sa chair compréhensive, que la démocratie qu’il offre est un liberticide collectif ?

Jusqu’à l’intellectrocution ? Jusqu’à la Volution ?

 

Pour son premier roman, où se lit toute l’influence de Nietzsche, Foucault et Deleuze, ses trois maîtres à penser, Alain Damasio dresse, dans un style actif, une anticipation rigoureuse et puissante de l’avenir de nos sociétés « avancées ».

Avec, en fil rouge, la terrible envie de vivre de qui résiste.

 

L'Assemblée nationale vote la surveillance de masse des citoyens français !

https://www.laquadrature.net/fr/lassemblee-nationale-vote-la-surveillance-de-masse-des-citoyens-francais

le 5 mai 2015 — Le projet de loi relatif au renseignement a été adopté aujourd'hui à l'Assemblée nationale malgré l'opposition massive et transpartisane qui s'est élevée contre les dispositions liberticides contenues dans le texte. Par 438 votes pour, 42 abstentions et 86 votes contre le projet de loi, les représentants du peuple français ont donné au Premier Ministre le pouvoir de surveiller massivement et sans contrôle la population française, faisant reculer ainsi un peu plus la séparation des pouvoirs, fondement de notre système démocratique. La Quadrature du Net condamne cet abandon des principes démocratiques et appelle les sénateurs, maintenant saisis du texte, à contrer ce vote inadmissible.


 

 

Sur écoute - Le plugin qui déjoue la surveillance de masse

http://sur-ecoute.org/


 Bibliothèque Anarchiste Virtuelle - Virtual anarchistic library ...

 - articles sur le sujet

7 de mayo de 2015 a las 10:53

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu