Avertir le modérateur

02/09/2015

La COP21 sera sociale ou ne sera pas

n

 

Il nous faut des lieux pour habiter le monde, des espaces pour le repenser et s’organiser et des rues pour l’ébranler.

 

 

"Cet été à Bure, à Paris en septembre et durant les mois qui précèdent la COP 21, nous avons un lieu commun à penser et construire dans la durée. Que ce soient des centres sociaux de convergence, des espaces collectifs de vie et d’hébergement, des lieux de repli et repos ou de débats et de rencontres, nous avons un besoin urgent de nous réapproprier des espaces politiques collectifs. Plus important que de faire la démonstration notre colère, il nous faut l’ancrer profondément ; que ce soit en mobilisant les importants moyens logistiques que nous avons su mobiliser sur les luttes de territoire en ville et en-dehors et qui vont dans le sens d’une autonomie collective ; ou en nous appuyant sur les innombrables médias, réseaux et collectifs qui tissent une vaste toile de résistance en France, en Europe et dans le monde entier. En investissant ensembles Paris en décembre, nous ne créerons pas seulement un espace d’autonomie collectif ponctuel, nous occuperons durablement l’imaginaire dont nous avons besoin pour lutter à Paris et partout ailleurs dans les semaines, mois et années qui suivront. L’anti-COP21 ne doit être qu’un jalon sur la voie de notre émancipation collective."

 
Plus on parle d'une chose moins on s'y entend. C'est exactement ce qui arrive avec la 21e conférence qui draine à elle mille envies cacophoniques de mobilisation d'autant de collectifs, partis, (...)
PARIS-LUTTES.INFO
 

n

Post 1 et Post 2 n

L'hypocrisie des gouvernements dans les doubles discours est connu. Ce que l'on connait moins, c'est des organismes ou individus que l'on imagine alternatif et écolo, mais si l'on gratte bien, ce révèle pas aussi "blanc" que ce qu'ils revendiquent. C'est le cas du confusionsime écolo véhiculé par Pierre Rabhi et la Nef en s'infiltrant dans les mouvements écolos et alternatifs

Merci a Chris Chaufaux : "Écolos, alternos et anti-OMC se financent à la NEF, une société coopérative de prêts liée au théoricien raciste Rudolf Steiner. La « troisième gauche » continuera-t-elle à se rapprocher d’une philosophie aux antipodes de ses aspirations. Militants alternatifs et écolos ont-ils compris les enjeux ?

 
Écolos, alternos et anti-OMC se financent à la NEF, une société coopérative de prêts liée au théoricien raciste Rudolf Steiner. Un article paru dans Le Vrai Papier Journal, n°1, juillet 2000 Pierre l’a mauvaise, les tripes retournées par une...
LESENRAGES.ANTIFA-NET.FR
 

n

 

01/09/2015

geants.du.net.ennemis.d.etat

 

n

 

 
 
Photo de Flores Magon.

 Photo de Flores Magon

 

Comment les géants du net veulent libéraliser la société special.investigation."geants.du.net.ennemis.d.etat"  sur Daylimotion et youtube  .Enquête sérieuse, qui montre que les géants du net sont entrain de détrôner les rois de la finance cf post de Nicolas Hernandez

 
 
Photo de Deadites.
Deadites :  la photo de Deadites

True
~Hx~

n

 

 Dans l'émission de spécial investigation, l'émission qui contre enquête notre monde : Aujourd'hui les entreprises comme google, Facebook, tweeter - les entreprises réputées les plus cool de la planète - bureaux sumpa, ambiance créatives, boulots sympa. Le rève avec le soleil de la Californie en prime... Mais aujourd'hui les géants de l'Internet font polémiques jusque dans leurs fief californien de la Silicone Valley. Sur place , nous avons découvert l'envers du miracle économique 2.0 : Destruction d'emplois, expulsion, pauvreté en hausse... Ils nous démontre aussi dans ce très bon reportage l’égoïsme de ces géants du net . A San Francisco, Tweeter ne veut plus payer d’impôt locaux, Facebook a privatiser le commissariat du quartier, quand a Google et Apple , ils utilisent les infrastructure de la ville pour faire circuler leurs buses privés.... La population est furieuse. 

Les tout puissants de la nouvelle économie veulent aujourd'hui jouer un rôle politique et ils ont un programmePlus de services publics, plus d'impots, plus de frontières . Une nouvelle révolution qui reformatera le monde pour leurs plus grands bénéfice. 

 

 Alexandre G : « Les dirigeant de ces boîtes sont libertariens. Je sais parfaitement ce dont tu parles. C'est pas la peine de m'en poster une tartine sur le sujet, j'ai écris dessus à de nombreuses reprises. Mais concernant les GAFA, comme on dit (Google, Amazon, Facebook, et Apple), leurs dirigeants sont libertariens. Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon, finance un des plus puissants think tank libertariens US : Reason (http://reason.com/.../06/jeff-bezos-and-the-great-beyondists). Les dirigeants de Google, de leur côté, voudraient voir l’avènement d'une société transhumaniste et libertarienne. Quant à Steve Jobs, il était aussi libertarien. Leur idéologie est bien pire que le néo-libéralisme ».

 

 

 Ils poursuivent ce que dénonçait déjà Serge Halimi. Entretien avec Serge Halimi, journaliste au mensuel le Monde diplomatique, autour de son livre "Le grand bond en arrière" (Editions Fayard).
Comment est-on passé à un nouveau capitalisme orienté par les seuls verdicts de la finance ?
Emission France Inter "Là-bas si j'y suis" de Daniel Mermet, première diffusion le vendredi 2 juillet 2004.
"Le prix du reniement" , "Flamme bourgeoise, cendre prolétarienne" - Monde 

 

 Ce que l'on appel le néolibéralisme a conquis la planète entière à la façon d'un empire mondiale qui aurait imposé une hégémonie politique, économique et culturelle et médiatique. Les moindre recoins depuis des années. Chaques jours, chaques matins ont nous répètent qu'ils s'agit là de phénomènes naturelles, incontournable et sans alternatives possibles. Tout juste peut on réguler "un petit peu" , humaniser un petit peu , judiciariser un petit peu. 

 

Des contre feu sont allumés, des mouvements se font entendre  pour lutter contre cette révolution ultralibérale ou libertarienne. Ce qui manquait, c'est de comprendre les mécanisme idéologique. Car bien entendu, il n'y a rien de naturelle, là dedans. Tout cela, ce sont des idées - des idées politiques - qu'il y a derrière tout cela. Il y a bien sur une volonté et Serge Halimi 

 

Est ce que l'Etat est susceptible de canaliser la folie du capitalisme?

 

L'Etat a souvent aider le capitaliste a se développer et le protège contre ses politiques autodestructrice ( ex les années 20). Le petit patron n'est pas content, mais il a besoin de l'Etat. A l'époque d'Hayek, l'Etat est assez fort ( ex le plan Marshall). On ne verra plus maintenant des interventions de l'Etat pour protéger le capitaliste. 

 

L'idée d'une utopie libéral " par Serge Halimi... On pense a une utopie sociale, mais pas le cas ici.

 

Nous avons des personnes comme Hayek, Tchatcheur Reagan qui disent que les crises proviennent d'un trop contrôle de l'Etat..... Ils disent donc qu'il faut revenir a un retour au libre échange

 

 

A écouter : Serge Halimi - Le Grand Bond en Arrière [HD]

 

 

 

 

n

lien.
 
 
Les protections accordées aux salariéEs par la réglementation du travail ne doivent pas masquer les contradictions d’un droit tout aussi...

n

 
 

Tirés du Charlie Hebdo d.

Photo de Norbert Bartoll.
Photo de Norbert Bartoll.

Photo de Norbert Bartoll

 

Aux cours actuels, plus aucune mine d'or, d'argent ou de platinoïdes n'est rentable sur la planète. Toute l'industrie minière subit le ralentissement de la demande de la Chine et -- on l'oublie trop facilement -- de la Corée du Sud, de Taïwan ou SingapourLe Brésil, l'Australie, l'Afrique du Sud et l'Indonésie sont les premières affectées. Le Brésil et l'Indonésie subissent d'ailleurs la double peine d'un effondrement parallèle du cours des céréales de première nécessité (blé, riz, soja, maïs) et des soft commodities en général. Un phénomène contre-intuitif... puisque l'expansion démographique planétaire se poursuit tandis que les surfaces cultivées ont tendance à stagner.

 

▪ Quand l'Occident est victime aussi
La chute ne s'arrête pas aux métaux ni aux "commos", cependant, et ne menace pas que les BRIC et autres pays en voie de développement exportateurs de produits de base.

 

Nous assistons à un processus de déflation mondial qui n'épargne aucun produit de la terre, qu'il soit rare ou abondant, qu'il soit recyclable à l'infini ou périssable sous 48 heures.

Tout ce qui peut être considéré comme tangible suscite une fuite ou une abstention systématique de la part des investisseurs. Les prix chutent partout  -- y compris dans des secteurs bénéficiant d'une hyper-mécanisation et où la rentabilité est optimale.

 

Ce constat n'est pas nouveau. Ce qui change l'équation, c'est que beaucoup d'insolvables se recrutent désormais dans les pays développés et plus seulement en Afrique subsaharienne ou en Argentine.

L'exemple de la Grèce est de ce point de vue particulièrement éclairant. Il ne se limite pas à la nourriture ou au cuivre et à l'acier (du fait de l'arrêt complet du secteur immobilier et de la construction d'infrastructures) mais s'étend jusqu'aux médicaments.

Même syndrome aux Etats-Unis avec des dizaines de millions d'Américains sortis du système, au propre comme au figuré : sans emploi et sans espoir d'en retrouver un, sans domicile fixe, sans existence statistique, sans accès à des soins de qualité.

▪ Vive les bulles !  Le triomphe du virtuel!
En ce qui concerne ceux qui possèdent beaucoup d'argent -- et surtout ceux qui captent l'essentiel des liquidités imprimées par les banques centrales --, ils manifestent un appétit insatiable pour ce qui est virtuel, déconnecté de l'économie réelle.

Aucun actif financier ne progresse plus vite qu'une biotech récemment introduite en bourse qui ne détient encore aucun brevet exploitable, ne bénéficie d'aucune autorisation de vente de la FDA... et ne réalise aucun chiffre d'affaires.

En France, la performance des biotech du cru 2015 est de +50% ; certaines introduites en 2014 affichent déjà des +150% à +200%.

Symétriquement, la plupart des mines d'or ont perdu entre 50% et 60% au cours des 12 derniers mois. Les grands trusts miniers (Anglo-American, BHP, Rio Tinto, Amplats, etc.) se retrouvent acculés à enclencher des plans de licenciements massifs semaine après semaine.

L'esprit des dot.com flotte de nouveau sur les marchés. Le triomphe du virtuel,de la fausse valeur découlant de la fausse monnaie semble désormais total. Si les financiers shootés au QE

Ceci explique cela...

 
 

 

Photo de Compañia Argentina De Teatro Libertario.

Compañia Argentina De Teatro Libertario a ajouté une photo.

ne page.
7 h · 

en cette rentrée scolaire, suivez Classe buissonnière, le blog rouge et noir du secteur éducatif émoticône wink

 
Site web d’actualités / Média · 150 J’aime
Photo de Classe buissonnière.
Classe buissonnière
  • Marius Hepha
  • Christian Lemoine
 

 

 

n

n

A lire aussi

 Chantal Joubert Agricole, Yannis Youlountas, Jacques Ricau : 

geants.du.net.ennemis.d.etat - L'indigné Révolté

geants.du.net.ennemis.d.etat" - Citizen Khane

 geants.du.net.ennemis.d.etat - Citoyenactif

31/08/2015

FÉMININ, MASCULIN

 

n

 
 
 
Photo de Pleins de Conneries.

Filles vs Gars

n

ARTE a proposé deux documentaires ( FÉMININ, MASCULIN : LE CERVEAU A-T-IL UN GENRE ?  ,  SUIS-JE SEXY ? ainsi qu'un documentaire sur France 5 ( "  Sexualité, Attraction fatale  sur le fonctionnement des hommes et des femmes dans la société et le décryptage du choix des partenaires.

 

Les hommes et les femmes disposent-ils du même cerveau ? De nombreuses théories, plus ou moins recevables, n'ont cessé d'émerger tentant ainsi de répondre à cette délicate question. Les scientifiques sont eux-mêmes divisés : deux thèses semblent donc s'affronter. Un documentaire édifiant enrichi par les fascinantes expériences menées en neurosciences

 

 

Cc les potos ! Ça c'est un cerveau de mec... Mdr

 
 
 

 Post de Chantal Joubert Agricole

Féminin, masculin : le cerveau a-t-il un genre ? - bande-annonce - ARTE

 

Montrer ou cacher ? Col ras-du-cou ou décolleté pigeonnant ? Dans la société de consommation, les images du corps féminin, omniprésentes, sont mises en scène pour incarner un idéal de beauté inaccessible, à des fins commerciales. Revendication identitaire ou soumission à un modèle, appel à l’éveil du désir, déclaration de charme ou encore manifeste Femen : dévoiler son corps n’a pas le même sens selon le contexte. Pourtant, la frontière qui sépare le sexy du sexisme se fait de plus en plus ténue. Les femmes subissent en effet une constante injonction à la séduction et à la jeunesse. Est-il possible d’être à la fois sexy, féministe et émancipée ? Cette prétendue libération par le corps ne relève-t-elle pas plutôt, une fois encore, du leurre ? Doit-on composer avec ces critères de beauté et de féminité ou s'en affranchir complètement ? En interrogeant des femmes de toutes générations, la réalisatrice s’attaque, non sans humour, à une question plus sérieuse qu’il n’y paraît

Suis Je Sexy Documentaire Arte - YouTube

 03 Sexualité, Attraction fatale

L Orgasme Masculin Documentaire Français Complet 2013

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu