Avertir le modérateur

03/08/2009

La déforestation au coeur des négociations climat-énergie (source de goodplanete)

Quel bilan pour les négociations sur le climat de décembre 2008 ? Sur fond de polémiques, Olivier Bouyer, de la délégation du gouvernement français, a été interviewé par l’équipe d’Action Carbone (GoodPlanet). Il compare les négociations de Bruxelles et celles de Poznan.

 

GP.info : Plusieurs ONG françaises et internationales ont décrié l’accord de l’UE, allant jusqu’à parler de “journée noire pour l’Europe” (RAC-F, WWF, Amis de la Terre, Greenpeace) : objectifs de réduction ambigus, pas de système de sanction efficace. Le Paquet énergie-climat, on doit s’en réjouir ou pas ?

 

 

Olivier Bouyer : Bien sûr ! L'UE est le seul groupe de pays au monde à non seulement prendre des objectifs quantifiés à moyen-terme de réduction de ses émissions, mais également à se doter d’outils précis pour y arriver. Cela étant dit, pouvait on attendre un Paquet plus ambitieux ?

 

Sûrement...Sur les –20% de réductions d’émissions, l’effort propre de l'UE (= sans recours aux crédits carbone des mécanismes de projet, ce qui est permis par les directives Marché du carbone et Partage de l’effort) est de -11,8% de réduction d’émissions en 2020 par rapport à 1990.

 

Sachant qu'en 2005 l’UE a déjà fait –6% de réduction, il ne lui reste plus que -5,8% à faire d'ici 2020. En d’autres termes, plus de la moitié de l'effort que nous fixe le Paquet pour 2020 a déjà été accompli …Mais gardons à l'esprit que le Paquet sera revu en cas d'accord international post 2012, auquel cas l'UE durcira l’objectif : -30% d'émissions d'ici 2020 (contre -20% dans l'état actuel).

 

Concernant la forêt, la directive Energie renouvelable devrait offrir de belles perspectives pour le développement de la biomasse, notamment le bois énergie et les carburants ligno-cellulosiques de 2ème génération. Par contre, on peut déplorer le fait que les directives Marché du carbone et Partage des efforts ne mettent pas, loin s’en faut, les puits de carbone et la déforestation évitée au centre du débat : l’utilisation des crédits issus de projets dans ces secteurs est conditionnée à un accord international et au passage de –20% à –30%. Point positif, les objectifs individuels des Etats membres seront ré-évalués pour intégrer les règles de traitement des puits, en cas d’accord international ou non, ce qui est gage de la comparabilité des efforts entre Etats.

 

GP.info : En parallèle des négociations de l’UE se déroulait la Conférence de Poznan. La confusion générée par ce calendrier n’a-t-elle pas perturbé les négociateurs internationaux ? Lire la suite

 

source : goodplanete, interview de Olivier Bouyer, de la délégation du gouvernement français

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu