Avertir le modérateur

09/09/2009

La politique de communication et les mesures, concernant la grippe A

 

Bien ciblé

Aucun texte alternatif disponible.
 

Un petit rappel de la grippe A : Quelle est la gravité de la grippe H1 N1? , Car la question est de savoir si l’état et les médias n’en font t’ils pas trop dans la surenchère sécuritaire sanitaire.

 

 

La gestion du pouvoir de la communication sur la grippe A contesté :

 

La gestion de la crise amène déjà des controverses. La communication provient essentiellement du gouvernement, mais les procédures de précaution sont elle aussi de plus en plus contesté. Dans un article de libération intitulé « Effets secondaires pour les libertés »: Un appel est lancé pour que la gestion de la pandémie de grippe A ne multiplie pas les mesures contraignantes.  et le monde Grippe A : "On ne peut pas accepter une justice d'exception ... ( source le monde). La peur de la canicule de 2003, joue aussi.

 

 

 

Les « contestataires » (prix Nobel comme médecins, associatifs comme politiques) dénoncent les vrais défis restaient largement cachés, les mesures de restrictions de la vie publique et l’utilisation que pourrait faire le monde entreprenariale au nom de la sécurité/ santé national et enfin sur les questions médicales, un flou inquiétant persiste, par exemple sur le vaccin. 

 

 

L'état et les médias en font ils trop ?

 

Un point de vue très intéressant à lire Pour Robert Debré, urologue  ou celui à d’écouter l’excellent entretien du professeur Gentilini sur France Inter du 7 septembre. Il est en deux parties qui sont toutes deux à écouter. Intitulé : « La grippe A : l'Etat en fait-il trop?

Professeur Marc Gentilini, ancien président de la Croix-Rouge française, spécialiste des maladies infectieuses

 

Médias et politique jouant sur la peur ?

Car sur le front de la pandémie grippale, la situation est paradoxale. Jamais on n’a autant disserté ( média et politique), mais jamais autant d’acteurs de la société n’ont été aussi inquiets de l’absence de débats démocratiques ( voir pas de débat) ,  entretenant ainsi l’obsession (   ICI Sources libération).:. Car cette pandémie - si elle arrive -, sortira bien vite du simple champ médical. Elle interrogera la société, soulevant des enjeux éthiques, bousculant nos repères sociaux. Sur tout cela, circulez, il n’y a rien à voir. Les pouvoirs publics se cantonnent dans un discours technique sur le lavage des mains.

 

 

« La peur fait vendre et les médias l’ont bien compris ». La gestions, par les médias, des crises ( sanitaires)  passées  ( aviaire...) ce ressemblance : mêmes mots, même phrases, même panique dans l’opinion l ( voir les articles  FAUT-IL CRAINDRE une pandémie de grippe humaine en 2006 ? , Se préparer à une pandémie de grippe aviaire point de vue  lundi 12 septembre 2005 par Jean-Paul Baquiast, Christophe Jacquemin paru dans les dossier du net )

 

 

Zsuzsanna Jakab, Director of ECDC.jpgC’est pour cela qu’il peut être intéressant de prendre du recule et de voir ce qu’y est entrepris au niveau européen ( voir L’UE tente de coordonner la lutte des Vingt-Sept contre la grippe A).

 

 « A l’heure où les Etats membres mettent sur pied des moyens contre l’épidémie de grippe A (H1N1), l’Union européenne se contente de faciliter la transmission de l’information. »

 

Elle a entrepris de mettre en place de nombreux sites d’information qui font défaut en France. La création d’un site Internet, Outil essentiel de la Commission, le Centre européen pour le contrôle et la prévention des maladies (ECDC) décompte chaque jour le nombre de malades et de victimes du virus. Mais de l’aveu même de la présidente du centre, Zsuzsanna Jakab ( photo), ces décomptes (dernier décompte,) sont de moins en moins pertinents ( Controverse sur le nombre de cas de grippe A  ( source figaro): entre Les Grog (groupes régionaux d'observation de la grippe) et L’Institut national de veille sanitaire (INVS))

 

. «Nous allons cesser de publier les cas confirmés», a-t-elle annoncé mardi 1er septembre devant les députés européens membres de la commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire (ENVI : Présentation et compétences). Article intéressant a voir sur le site « l’UE envisage une pandémie depuis 2005 ( (EurActiv.fr, 28/04/2009). » et avait prévu déjà des plans d’action (en coopération avec différent organisme CEPCM, EMEA, EFSA, AEE, OEDT, OSHA). Une coopération avec les scientifiques qui manque au niveau français

 

  

La parano se développe, avec des articles de citoyens anonymes, alors que les symptomes sont classiques et bénins comme le révèle les enquêtes dont celle du figaro mis en ligne:

 

 

 

Soleyne Joubert.jpg«Les dix jours de calvaire de ma grippe A» (source le figaro) Jeune stagiaire au  Figaro, Soleyne Joubert, 20 ans, a contracté le virus. Tout juste guérie, elle raconte ces quelques jours où elle a eu le sentiment d'être une «pestiférée».Cet article mon la parano

 

 

 

. Pas besoins de paniquer, de simple précaution d'hygiène ( voir : PRATIQUE - Quels sont les symptômes ? Quelles précautions prendre ?source  Le Figaro voir la suite sur Grippe A : les questions que vous vous posez : Sur le site du New England Journal of Medicine, Bulletin épidémiologique hebdomadaire une équipe de chercheurs américains a publié les résultats d'une étude clinique portant sur les 642 premiers cas américains et le site du NEJM ) pas plus virulente qu'une grippe classique ( 2-3 pour 1 000 malades / 1 pour mille ( grippe classique), les personnes susceptibles d'être infecter ( lire ICI : ), Les symptômes : la fièvre,  la toux, mal de gorge et des ois vomissements et autant de diarrhées. Les antiviraux sont-ils efficaces ?  «Le Tamiflu : diminuer la contagiosité du patient Les précautions : se laver les mains au savon

 

  

 

La toile dédramatise en créant des jeux comme l'indique dans son article du monde : "Zoom Jouez contre la grippe A !" Swinefighter ("combattant du porc") ,  Swine Flu Hamdemic (ham en anglais signifie "jambon"). , ( Sneeze ("Eternuer"),  Aporkalypse Now (jeu de mot sur pork en anglais, "porc")

 

Documents officiels ( cliquez sur les liens)

Site de la Commission européenne dédiée à la grippe A

Bilan établi par l'ECDC sur la grippe A (07/09/2009)

Le site de l'ECDC

Le site du GHSI

Commission: DG santé et protection des consommateurs

OMS: Grippe porcine (en anglais)

.

 

 

 

Commentaires

Oui, on en fait trop, les médias en font trop et activent le processus de paranoïa ambiante, comme je le dis sur mon blog: "arrêtez de nous faire flipper" avec les tant de cas par ci, tant de morts par là, faites vous vacciner on ne veut que votre bien. Qu'ils nous disent comment est apparu ce virus et ce qui se passe réellement dans les laboratoires.
http://blog.sansgluten.fr/actualites/grippe-ah1n1-arretez-de-nous-faire-flipper.html

Écrit par : sans gluten | 11/09/2009

« La vaccination animale pourrait permettre d’éradiquer les virus dits « mutant » avant qu’ils ne passent de l’animal à l’homme ». Cela date de 2005, et cela est trop tard actuellement vu l'épidemie est déjà bien avancéé.

Cette épidémie a commencé par la voie animal, on peut penser qu’elle a du mettre un temps avant de muter. Cela n’aurait été pas plus simple et moins cher de vacciner les quelques porcs avant qu’elle se répande même si elle reste bénigne-
Les pays riches se lancent dans la constitution de coûteuse vaccination de stocks d'antiviraux et d'hypothétiques vaccins, mais délaissent la prévention au niveau animal.

La vraie bataille – la lutte contre la grippe aviaire chez les animaux – manque de financements appropriés. Cela est inacceptable », dénonçait ainsi Samuel Jutzi, directeur de la FAO lors de l'ouverture en novembre dernier d'une conférence internationale sur la grippe aviaire à Genève (http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=11360&Cr=grippe&Cr1=FAO)

Écrit par : citoyenactif | 11/09/2009

Ils faudraient savoir « Qui est venu en premier : la poule ou l'oeuf ? »
Je m’explique : les médias (et politiciens) sont influencés par l’audimat (citoyens ou électeur) et l’audimat est influencé par les médias et les politiciens.

Les médias en profitent pour surfer et créer de la peur, ce qui amène d’avantage d’audimat : « La peur fait vendre et les médias l’ont bien compris ». , les politiciens se sentent obliger de l’alimenter de peur de se voir critiquer de ne pas assez communiquer / alerter sur le sujet.

On pourrait même rajouter ce slogan, du film docteur Knock, est qui n’est ici élargi aux pharmaciens, mais aussi aux entreprises pharmaceutiques et aux médias : « La bien portance ne se réduit qu'à elle-même... Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore »... Ils organisent leur publicité, s'assurent les alliances nécessaires, transforme les citoyens lambdas en malades / paranos qui l'ignorent. A voir l'extrait " Ca me chatouille" http://www.dailymotion.com/video/k7n02zPPs0kYuNvhkX

Écrit par : saltabank | 12/09/2009

De la à penser que des virus sortent expres des labos je pense que c'est un pas qu'il ne faut pas franchir. Le virus de la grippe mute et à toujours muté, c'est aussi un virus capable de passer d'une espèce à l'autre. Donc que la grippe A H1N1 inquiette et soit surveillée soit... Je ne pense pas à un véritable complot, presque cela serait rassurant, un complot cela se démonte. Je pense que tout ceci est plus imbécile et plus cupide aussi.
D'un coté vous avez des politiques ignorants qui savent qu'avec l'affaire du sang contaminé ils ont failli allez en prison. D'un autre, vous avez des consultants qui représentent leur firme et qui voit là un excellent moyen de se remplir les poches rapidement.
Le fameux principe de précaution de plus en plus appliquer en santé publique, n'est pas un mauvais principe en soit. Venant de l'industrie il empêche les avions de trop nous tomber dessus. Mais il est là pour protéger les citoyens pas les décideurs et il doit tenir compte qu'il y a des gens en bout de chaine pas des machines. Pour les vaccins, et je ne suis pas un anti vaccins, le principe de précaution c'est d'attendre leur mise au point et leur utilité et pas de les acheter avant. En France cela à déjà couter un miliard et demi d'euro. Il y a sans doute plus urgent à faire avec une telle somme... En Angleterre, les centres téléphoniques de conseil on proposé à des gens qui avait des symptômes de se traiter par Tamiflu ou équivalent sans consulter leur médecin d'où de nombreux accidents parfois grave. Pour plus d'info allez voir ZoomEuropa sur le site d'Arte émission de cette semaine qui est encore en ligne jusqu'à mercredi je pense, ainsi que sur http://regards.blog.free.fr

Écrit par : entreplume | 14/09/2009

Je n’ai pas dit qu’il y avait un complot des médecins, et qu’il ne fallait pas ce faire vacciner si elle arrive en France.
Mais trop vacciner, peut rendre résistante la souche grippal. Car comme tu l’as dit, il mute et s’adapte. D’autant que par les épidémies grippales passées (SRAS, Grippe Aviaire) le seul traitement passée (le Tamiflu) a montré ces limites (effets secondaires)
Ce que je dénonce c’est la volonté de faire peur a tout pris pour des raisons et diverses objectifs (politiques, médias, entreprises pharmaceutiques) et le poids des mêmes acteurs.
La crise sanitaire de 2003 qui avait fais rien qu’en France plus de 15 000 morts, sans qu’un seul média, politique ne se déplacent (personnes âgées et faibles et vacances oblige) ou les sujets rabachés pendant quelques mois puis tout aussi vite tombé dans l’oubli.
Sans compter des entreprises liées aux domaines pharmaceutiques qui en profite de la psychose ambiante, pour faire de la communication sur les blogs ( et j’en ai vu).
Le nombre de cas ne veut pas dire grand-chose, car de nombreuses personnes prises de psychose ont consulté des médecins pour des « doutes sur des rhumes, toux…. ».

Écrit par : citoyenactif | 14/09/2009

Le domaine pharmaceutique devrait profiter de la pandémie grippale et des vaccins qui devraient voir le jour.
Voir sur mon blog : « La santé : l’enjeu de nouveaux vaccins ».
Cité par le chef de l’état parmi les nombreuses priorités du grand emprunt de l’été, le marché de la santé devrait bénéficier d’une attention particulière.
Le retour de la risque de la pandémie de grippe A cet été a d’ailleurs montré que le rythme de transmission va croissant avec le déplacement des populations.
Les entreprises pharmaceutiques Sanofi Aventis, domaine des génériques et Biomériaux, semble bien placer pour en profiter.
Mon article : http://saltabank.blogs.letelegramme.com/archive/2009/09/14/apres-la-crise-quel-placement-est-judicieux.html

Écrit par : saltabank | 14/09/2009

Il existe une certaine confusion et un manque des pouvoirs d’organisations des publics, dans le lancement de la vaccination comme le révèle Rue 89 : « Vaccinée contre la grippe A, j'arrête de me laver les mains » http://www.rue89.com:80/2009/11/12/grippe-bachelot-veut-elle-vraiment-que-je-me-fasse-vacciner-125725

Au lieu de quoi, le ministère de la Santé a préféré un plan de vaccination au rouleau compresseur, excluant les pharmaciens et les médecins de quartiers au profit de centres collectifs (contrairement a une grippe classique)

Il faudra trois étapes pour qu’une mère de famille, dans la catégorie des prioritaires, puisse se faire vacciner : « La troisième tentative aura été la bonne : malgré les convocations erronées, malgré le flou dans les consignes, j'ai eu ma piqûre. »
Cette mesure de Roselyne Bachelot est jugée contre- productive

Le vaccin contre la grippe A(h1n1). Attention, danger ?
Que trouve-t-on dans le vaccin contre la grippe A(h1n1) ?
Ces composants sont-ils nocifs pour notre santé ?
Pour en savoir un peu plus, nous sommes allés à la rencontre du toxicologue André Picot qui nous a apporté son point de vue.
Reportage | Le vaccin contre la grippe A(h1n1) http://www.terre.tv/#/fr/sante-et-environnement/reportage/2659_le-vaccin-contre-la-grippe-a-h1n1

Écrit par : citoyenactif | 15/11/2009

Pour info : cette grippe A a fait moins de victime que la grippe saisonnière, et a occulté les autres maladies. Le gouvernement s'est donné le beau role sur notre dos.

Plus d'actualité actuellement, le gouvernement a trouvé son nouveau cheval de bataille. Le blizarre de la semaine dernière : " Un flocon, ça va. C'est quand il y en a plusieurs, qu'il y a des problèmes" , Une catastrophe naturelle ( canicule 2003), ça va. C'est quand il y en a plusieurs ( canicule 2003, Grippe A...), qu'il y a des problèmes.

Je dirais "Une bourde, ça va. C'est quand il y en a plusieurs, qu'il y a des problèmes ( De nombreuses citations favorites de nos chers dirigeants UMP

Écrit par : citoyenactif | 13/12/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu