Avertir le modérateur

23/09/2009

Climat, la faute mortelle du capitalisme

Climat, la faute mortelle du capitalisme  Un article issu de : Climat, la faute mortelle du capitalisme ( site CADTM : Comité pour l’Annulation de la Dette du tiers Monde).

 

Dans cet article  mettant en cause notre système économique et notre vision, comme responsable des crises (financière, économique et environnementale). Car malgré cette crise particulièrement dure, les économistes qui peuvent être brillant dans leur domaine, mais du fait de leur formation et de leur endoctrinement ne peuvent remettre en cause se système qui est je pense voué a sa perte en l’état des choses.

Un exemple a été donné dans cette émission, ou je suis tombé par hasard : « A quoi sert le G20  ?» le lundi 21 septembre sur France 2 et mettant les différents intervenants tels que : Jacques ATTALI; Aminata TRAORE, ;  Daniel COHEN Baudouin PROT Directeur Général de BNP Paribas Nicolas BAVEREZ  ( voir leur fonction sur le lien de l’émission)

 

Alors qu’ils discutaient sur la transformation des puissances dominantes et le passage de témoin entre le déclin des puissances occidentales (mené par les Etat Unis) vers les pays en voie de développement (Chine Inde, Russie et brésil ( ce que l’on appel le BRIC)), Nicolas Bavarez est interpellé par Aminata Traore lorsqu’il explique que la Chine va profiter de ce système économique car elle s’en sort mieux actuellement que les pays occidentaux par rapport a la récession et qu’il faut donc arrêter de les voir comme un continent victime).

A cela  Aminata Traore rétorque que les Africains ont vu cette vision imposée (l’économie de marché poussé à l’extrême) par l’occident et que cela a résulté d’une destruction des états et ses infrastructures.

 

L’autre point intéressant est le fait que l’on demande a l’Afrique entre autre de soutenir la croissance mondiale en reproduisant les erreurs des occidentaux pour éviter que leur économie s’écroulent.

Alors qu’il faudrait réinventer le système et non le faire perdurer dans son erreur.

 

D’où la conclusion intéressante : A la question que pose le journaliste de France 2 : «  Maintenant que le G8 s’est élargi au G20, vous pouvez vous sentir enfin concerné et impliquez », elle rétorque non sans justesse « Non, car cela s’est élargi au pays riche et que les pays pauvres ( L’Afrique en autre), reste écarté de tout débat alors qu’elle en est une des victimes ( climatique et économique).

Commentaires

G20: avancées insuffisantes (Rocard)

L'ancien premier ministre socialiste Michel Rocard a jugé "réelles et très insuffisantes" les mesures de régulation adoptées par le G20 de Pittsburgh et a mis en garde contre une "quasi-stagnation" dans les années à venir. "Le G20 a parlé de la crise comme si celle-ci n'était que financière et bancaire", déclare M. Rocard au Monde daté de dimanche-lundi. "Or j'ai la certitude que nous allons être confrontés à une quasi-stagnation pendant plus années".

Pour lui, "l'indicateur de crise le plus respecté, c'est celui du marché du travail. Celui-ci continue d'être mauvais", car la crise financière a "frappé des économies déjà anémiées". Michel Rocard, qui co-préside avec l'UMP Alain Juppé la commission de réflexion sur le Grand emprunt, fait le procès du monétarisme et de l'idée d'un "capitalisme miraculeux, même s'il est instable et violent".

Écrit par : catherine | 26/09/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu