Avertir le modérateur

25/09/2009

G20 : que peut on attendre (écologique, économique) à Pittsburgh.

A trois mois de la conférence de Copenhague sur le réchauffement climatique, une centaine de chefs d'Etat et de gouvernement se réunissent mardi à l'ONU pour sortir les négociations de l'impasse. a l’heure actuelle : Climat : "L'ONU n'a pas les moyens d'imposer quoi que ce soit"(source libération). L’enjeu est pourtant de taille : Les enjeux du "plus grand sommet de ce type jamais organisé" , alors que peut de décision n’ont été trouvé. Sommet à l'ONU mardi pour sortir de l'impasse (sources le monde).

 

Il n’y a pas que le monde ; dans l’émission Invité lundi du Talk (Attali : «Le G20 ne pourra mener à rien http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/09/21/04016-20090921ARTFIG00600-attali-le-g20-ne-pourra-mener-a-rien-.php », l'économiste Jacques Attali regrette «l'impuissance du politique face au marché».  Extrait : « Le monde doit davantage encore prendre conscience qu'il est face à deux enjeux majeurs, que sont l'économie et l'écologie. C'est en substance le message adressé lundi par l'économiste, écrivain et président de PlaNet Finance, Jacques Attali, invité du «Talk Orange-Le Figaro». Ce dernier craint que ces deux «grands sujets de politique étrangère» ne trouvent pas le traitement qu'ils mériteraient au G20 de Pittsburgh. Au point que, dans son éditorial hebdomadaire de L'Express, il nomme cette rencontre entre les chefs d'État de la semaine prochaine le «G vain». «Il ressemblera à celui de Londres : on dira que la situation s'améliore», regrette-t-il. Selon lui, la crise est pourtant loin d'être terminée.

 

Le G20 voit le basculement des superpuissances jusque là diriger par les Etats-Unis vers la chine. Un basculement ouest / est.  Cette période de transition est dangereuse, car cette transition créer un vide ou aucune entité ne dirige le monde. D’où l’idée qui se développe que rien ne se fera sans les USA et la Chine, les deux plus pollueurs de la planète. Now China lays down challenge to Obama on climate  . 

Un signe a été cet accord donné au pays en voie de développement : la réforme du FMI « Le G20 s'est mis d'accord pour transférer 5% des droits de vote des pays développés aux pays émergents». Voir le Notre dossier spécial sur le G20    (figaro)

 

 

Et si l'initiative venait de Chine ? 22.09.2009 The Independent

'ONU attend avec optimisme que Pékin relance les négociations sur le réchauffement climatique", écrit le quotidien britannique. Ce 22 septembre doit avoir lieu à New York l'Assemblée générale des Nations unies. Le président chinois, Hu Jintao, devrait y "annoncer que son pays, le plus gros émetteur mondial de CO2, est prêt à introduire de nouvelles mesures pour réduire sa pollution". A trois mois d'une conférence de l'ONU sur le climat, prévue à Copenhague, le sujet divise plus que jamais Europe et Etats-Unis.

Le président chinois Hu Jintao s'est engagé aujourd'hui à l'ONU à réduire "notablement" les émissions de gaz à effet de serre rapportée à la croissance économique d'ici 2020 comparativement à 2005.

 

Commentaires

Marc Attali avait raison. Deux ans après la crise n'est toujours pas terminé, sauf peut être bien sur pour le domaine financier et les multinationales de l'agro business qui ont reçu des fonds des Etats et donc des contribuables

Écrit par : eva | 27/06/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu