Avertir le modérateur

24/04/2010

Spécial investigation Déforestation : massacre à la tronçonneuse en Tasmanie

 

Réalisateur : Franck Gombert La forêt de Tasmanie, au sud de l'Australie, est l'un des joyaux écologiques de la planète. Dans ce sanctuaire végétal de trois millions d'hectares on trouve de nombreuses essences rares et uniques au monde comme l'eucalyptus géant, aussi haut qu'un immeuble de trente étages, ou le pin Huon, dont certains spécimens sont âgés de 10 000 ans ! Vestige de la préhistoire, ce Jurassik Park forestier est au coeur d'une bataille acharnée entre protecteurs de l'environnement et industriels. Car des entreprises exploitent la forêt, coupant chaque année environ 8 millions de mètres cubes de bois pour alimenter des usines de pâte à papier( voir la théorie de l’enfant bambou  dans 2 métaphores à méditer  ), un secteur économique en pleine expansion Chaque année, 20 000 hectares de la forêt de Tasmanie partent ainsi en fumée (75% de la foret a disparu selon Greenpeace) (avis du Télérama : )

stratifie-tasmanien1.jpgLes protagonistes de cette affaire : D’un coté la multinationales GUNNS LIMITED (société australienne bénéficiant d’un quasi monopole en Tasmanie et responsable de la destruction des forêts anciennes spécifiques à cette île du pacifique Sud) et le gouvernement de l’autre : les écologistes et les artisans qui voit les ressources de leur travail réduit a néant  Le problème : des lois laxistes contre cette multinationales, un risque extrême pour la biodiversité, une multinationales prêt a tout pour continuer ses dangereux profits.. Le bois en provenance de la Tasmanie sont labellisés à l'équivalent du PEFC alors que ces forêts sont brûlées au Napalm " (pose la question de l’efficacité de ce label) Voici pour exemple ce que l’on trouve sur le web en deux clics :ICI ( image de produits vendu). Ces forêts disparaissent pourtant à un rythme spectaculaire. Puis des arbres exotiques à croissance rapide sont replantés, et un poison très puissant est répandu  (L’ATRAZINE [PDF] (un herbicide de synthèse de la famille chimique des triazines ( voir google )) est utilisé par la société GUNNS (communiquer de Greenpeace  et Aux pays membres de s'engager d'urgence). Le rapport de l’INSERM sur l’Atrazine, très dangereux pour les hormones et détruit toute les espèces autour de l’eucalyptus dont des espèces uniques et en dangers

A lire à propos de l’Atrazine Pesticides (format [PDF]), [PDF],  La sécurité des aliments à l'INRA ( p 18 : dose journalière acceptable (DJA), la dose maximale sans effet (DMSE), lien entre pollution environnementale et stérilise : , . Groupe Forêt. , Forêts anciennes de Tasmanie (source Greenpeace pdf),

: Le Monde selon Mosanto"(diffuser ce soir sur ARTE

 

Commentaires

L'exemple de la complaisance a l'égart des multinationales comme GUNNS. Ecologiste et militant convaincu ( au départ) il a depuis retourner sa veste.

Peter Garrett, Homme à la personnalité et au physique hors du commun (il fut surnommé le Géant Vert en raison de sa grande taille – 1,92 m – et de ses engagements en faveur de la défense de l’environnement (le leader de la puissante fondation écologiste Australian Conservation Foundation.), il a depuis qu’il est au gouvernement retourner sa veste en se brouillant par la même avec ces amis écologiste. Il va même jusqu'à favoriser la mise en place de travaux destructeur de la multinationale incriminé (corrompre en signant avec la GUNNS [1] les accords de destruction au napalm de la forêt primaire de Tasmanie et de toutes ses espèces endémiques pourtant protégées pour la remplacer par une exploitation sylvicole d'eucalyptus au bénéfice de l'industrie de la pâte à papier destinée notamment aux entreprises du Japon et des Etats Unis.

Le sénateur australien Bob Brown, ,militant écologiste et ami de Peter Garrett, s'est depuis brouiller. Il n'a pas supporter la jirouette

Écrit par : kim | 24/04/2010

La Tasmanie c’est loin et c’est proche, car, il y a une logique derrière tout ça ; l’industrie du papier qu’a jamais été aussi florissante, (allez y acheté des actions) a besoin de plus en plus de la déforestation, donc, qui est la prochaine victime sur la liste ? Tout les spéculateurs petits et grands participent a cette catastrophe. Ne pas investir dans des fonds ayant un lien direct ou indirect avec GUNNS ou autres multinationales destructrices.
Les australiens ont leur traite / judas / jirouette Peter Garrett, nous en France nous avons Eric besson.

Écrit par : whit | 24/04/2010

Il faut mieux se rappeler sa chanson : " Midnight Oil - Beds Are Burning" que l'opportuniste qui n'hésite pas a ce faire acheter par les grands groupes comme GUNNS.
Gunns qui leur reproche de “ternir sa réputation”, le scénario rappel celui de Monsanto (voir l’article) . Gunns est il le petit frêre, le grand frêre de Mosanto.

Écrit par : citoyenactif | 24/04/2010

“Nous respectons la nature et produisons des bois certifiés PEFC (norme environnementale)”, du coup après nous avoir expliqué qu’ils utilisent le napalm à des fins écologiques, les voilà qui veulent nourrir les animaux… Et oui, c’est ça la vrai écologie…

A l'écologie du Greenbusiness. C'est fou ce que les multinationales aiment cela.

Écrit par : tranie | 24/04/2010

citation " Greenpeace nous avait déjà averti : PEFC n’est valable que pour le bois européen (et encore !) pour le reste du monde, c’est pipeau."
D'après INFOLABEL : ... Aller sur leur site et faites vous votre propre opinion : http://www.infolabel.be/label/korte_fiche/31/

Écrit par : wonderful-girl | 24/04/2010

75% de la forêt en Tasmanie ... Et tu prends toutes les forêts primitives du monde entier, on en est déjà à des chiffres avoisinants, et pourtant rien n'avance .
Ca fait des années que WWF, Greenpeace, Regenwald.org (pour ne citer qu'eux) tirent la sonnette d'alarme... Mickaël Jackson même en son temps, avec Earth Song (http://www.dailymotion.com/video/x11wjr_earth-song-michael-jackson_music) , ça date , ça , quand même!!

Qui a entendu? Des labels ont été créés... quel est le consommateur qui les regarde??? On regarde le prix , pas le label ! Si on vivait dans une société de conscience , on regarderait le label, mais on vit en mode économique, pas écologique. Si on vivait dans une société de conscience, ceci n'existerait pas , tout simplement.

Je ne comprends pas comment tu peux garder ton optimisme et de l'espoir, C. Que tu regardes de n'importe quel côté, le désastre progresse, le pouvoir financier (la "bulle", tu te rappelles?) embellit et s'accroit... Oui, les gens commencent à s'éveiller, oui , il y a de bonnes initiatives qui prennent corps.... Mais il nous faut vraiment le nez dans le caca pour le voir, et n'est-il pas trop tard? 75% de forêts détruites, ça continuent, et d'ici à ce que le monde politique réagisse enfin, il en restera quoi? (Surtout dans ces pays dont le politique est hautement corrompu) Combien d'années reste-t-il avant que tout ne disparaisst, à la vitesse où ça va, et à la lenteur où le monde réagit, n'est-il pas déjà trop tard pour y remédier? Et y remédier comment au fait? On replante les espèces rares? Attends, ça ne se fait pas comme ça. Chaque arbre a un mode de vie différent qui fait qu'on ne replante pas comme ça ; et il y a des milliers d'espèces différentes, qui intéragissent entre elles pour former une symbiose, un équilibre, en harmonie avec les espèces animales. Comment rétablir une biodiversité, un équilibre fragile perdu, un écosystème? Ces 75% là sont perdus à jamais. Un sol de forêt tropicale est un écosystème fragile, il n'y a pas formation d'humus comme dans les forêts nordiques, les sols se délavent à la première mousson, reste la roche (en général), on ne sait plus replanter d'arbres. On ne sait pas re-créer en quelques années ce que la nature a pris des millénaires à faire patiemment? C'est la désertification qui suit immanquablement.

C'est comme ces "continents de plastique" (il y en aurait deux) qui dérivent dans nos océans, comment les faire disparaître?? IMPOSSIBLE !! Because le coût et les moyens technologiques (et de toute façon, la pollution est déjà trop largement entamée, des tonnes de Bisphénol ont été libéré dans les océans et ont d'ors et déjà contaminé les eaux et la chaîne alimentaire), ainsi que des particules de plastique dont les animaux se nourrissent et avec lesquels ils s'étouffent et s'empoisonnent, à moins que ce ne soient les filets qui étranglent et prennent au piège, lacérant les chairs et noyant l'animal. Et le mal progresse là aussi, sans qu'on ne puisse l'arrêter.

Et le nucléaire? Pareil. Si on stoppait TOUT aujourd'hui, la pollution engendrée par Tchernobyl, les déchets stockés un peu partout dans le monde (dont les contenants finiront par vieillir , se dégrader et lâcher leur poison), les tirs d'essais nucléaires et autres joyeuse guerres telles Hiroschima... ont lâché pour des millénaires de pollutions à venir ...

S'il n'y avait encore que cette pollution-là ... Mais il y en a des tas d'autres !! (métaux lourds, produits chimiques en tout genre, pesticides.... qui forment des synergies , des associations plus que dangereuses)


Je ne dis pas que la société ne peux pas changer, je n'ai jamais dit ça. La société est en perpétuelle mouvance, en perpétuelle évolution. Je dis simplement : trop tard, le mal est fait.
La nanotechnologie n'est qu'un miroir aux alouettes, l'homme en fera mauvais usage, de cela comme du reste. Il a déjà bien commencé. (un tout bête exemple : dioxyde de titane qu'on retrouve dans les crèmes solaires et l'alimentation (mais oui !! ) : classée potentiellement cancérogène en USA (mais pas en Europe... tient donc... voyez "classification en vigueur" : http://bambou254.over-blog.com/article-le-dioxyde-de-titane-nanoparticule-de-plus-en-plus-presente-dans-les-cremes-solaires-cancerogene-pour-l-homme-48079358.html )

Pessimiste, moi? Oui, parce que je pense être tout simplement réaliste. Je regarde ce qui est. Dis-moi que j'ai tort, j'en serais trop contente. J'arriverais peut-être à continuer à vivre, au lieu de survivre et péter les câbles.

Je dis "trop tard, le mal est fait, nous entrons dans une ère de survie" ... Avant extinction? Probable. Les experts s'accordent à dire que nous sommes bel et bien entrés dans l'ère de la sixième extinction de masse . (http://www.notre-planete.info/actualites/actu_392_sixieme_extinction_masse.php ). La nôtre ne peut que suivre. Je pense que Cyrille a une vision utopique du monde nanotechnologique, je ne crois pas aux NBIC, en tout cas pas en l'utilisation que l'homme en fera, il ne tient aucunement compte de ses erreurs, des milliers d'années de sélection l'ont rendu cupide et imbu de lui-même, avide de pouvoir et méprisant envers sa propre espèce.

As-tu déjà vu le film Aeon Flux? Je te le conseille très vivement, il donne de la matière à réflexion, au-delà de l'intrigue du film. Attache-toi à en observer les technologies dont on parle. Envisage la stérilité du groupe survivant, le clonage de plus en plus déficiant, le monde devenu complètement hostile en dehors de la cité, les caractéristiques des survivants hors de la cité.... Un avenir parmi mille autres possibles. Blade Runner en est un autre. Notre monde d'aujourd'hui n'est-il pas la fiction d'hier?

Bonne journée à tous , ceci dit !!

(Dis, tu ne sais pas autoriser les liens dans les coms, sur ton blog?)

Écrit par : Bambou254 | 25/04/2010

Je ne suis pas un optimiste béa Bambou. L'ampleur du desastre actuelle est immense, la perte accéléré de la biodiversité, le manque de volonté politique, le greenwashing de Mosanto et de GUNNS sont des choses qui dépriment.
Mais lorsque je discute avec des gens comme toi Bambou ( je t'ai reconnu) sur Planète Attitude, Planète Vivante ou forum 2050 ou lors des discutions sur des groupe de Facebook, me font redonner du courage. Les livres du Meilleurs des Mondes, de Big Brother ( Orson Welles).

Le problème, c'est que la prise de conscience est trop lente face à la vitesse de la destruction. On est tous d'accord sur le desastre ( sauf peu être les n"gateurs et encore). Mais ces sur les actes.
Tout est dans le poids entre les protecteurs et destructeurs de l'Environnement. Pour un savant, navigateur, scientifique qui va défendre la biodiversité et le bien être sociale ; combien de lobbying des multinationales, des communications désastres des négateurs du climats pour détruire

Écrit par : citoyenactif | 25/04/2010

Cet article,c'est du tonnerre;c'est un vrai cri du coeur, de détresse.d'alarme. Bravo!

Écrit par : Romuald Simard | 01/06/2011

Cet article,c'est du tonnerre;c'est un vrai cri du coeur, de détresse.d'alarme. Bravo!

Écrit par : Romuald Simard | 01/06/2011

C'est mort et c'est triste mais va falloir tôt ou tard accepter le fait que l'Homme va continuer saccager la planète jusqu'à ce que, d'ici 20 ou 30 ans, les guerres qui ne manqueront pas de se déclarer vont réduire la population suffisamment pour que le massacre écologique ralentisse.

La seule solution, c'est la destruction massive d'une bonne partie de l'humanité. Il n'y a pas besoin de militer, on y viendra automatiquement. Depuis que je suis arrivé à cette conclusion, je ne suis plus qu'un demi écolo mou. Et c'est mieux depuis :)

Écrit par : Nusca | 09/01/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu