Avertir le modérateur

29/04/2010

Interview ''Les marges de progrès pour protéger les océans sont considérables''

Du fait de leur nombre, les organisations internationales ont du mal à endiguer les menaces traditionnelles et émergentes pesant sur les milieux marins. Pas sûr que le Grenelle de la mer fasse avancer le dossier. Entretien avec Julien Rochette, chargé de projet Océans et zones côtières à l'Iddri à quelques jours de l'ouverture d'un forum mondial sur les océans à ParisJulien Rochette répond ainsi sur le site Actu-Environnement.com a l’approche Forum mondial sur les océans (créé en 2001 en préparation du Sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg de 2002 afin de réunir la communauté marine sur les enjeux et problématiques spécifiques aux milieux marin et côtier. Après d'autres sessions organisées en 2003, 2006 et 2008, la France a la chance d'accueillir cette cinquième édition qui réunira près de 700 participants provenant de plus de 80 pays, les côtes et les îles qui se tient à Paris du 3 au 7 mai à Paris)  :

 

 

Le peut-il aboutir à des résultats concrets ? Après l'échec de l'inscription du thon rouge à l'annexe 1 de la Cites, la protection de la mer et des océans peut-elle encore progresser ? Il ne faut donc en attendre aucune décision précise mais de tels échanges permettent incontestablement de porter les questions marines au plus haut niveau et de préparer les prochains rendez-vous internationaux…

 

Quelle est la responsabilité du consommateur en matière de chute des stocks de pêche ? Réponse Bien sûr que la protection des océans peut encore s'améliorer, les marges de progression sont même considérables !....

 

 Quelles sont les menaces pesant le plus sur les milieux marins ? a)  La pollution tellurique (80% de la pollution du milieu marin : Méditerranée, près de 60%. pollution peu visible mais quotidienne. b) croissance exponentielle des activités maritimes traditionnelles que sont le transport et la pêche (. Près de 90%) c) Enfin, la pêche couvre tous les espaces maritimes du globe, non seulement en surface mais également « en profondeur » (surexploitation) et les pratiques de pêche (ex : le chalutage de fond)  participent la dégradation de la biodiversité par la destruction des écosystèmes. …

D'autres menaces sont moins connues…L'aquaculture est l'un des secteurs de l'industrie alimentaire qui a connu la plus forte croissance ces dernières années. Or, cette activité n'est pas sans conséquence sur le milieu : pollution…contamination…b) le changement climatique (direct (modifications du climat) et indirect (certaines solutions de géo-ingénierie qui sont aujourd'hui avancées. Le captage et stockage du carbone (CSC), la bioprospection intéressent beaucoup le secteur industriel, pharmaceutique notamment.

N'y a-t-il pourtant pas de nombreuses organisations internationales traitant des questions de mer ? Nombreuse et fragmentée. La FAO s'occupe de la gestion des pêches, le Pnue d'environnement, l'OMI de navigation, l'Unesco des questions scientifiques…s'ajoute une juxtaposition de conventions internationales applicables au milieu marin :… Et à ce cadre global s'ajoutent les approches régionales,

 

Comment l'UE tire-t-elle son épingle du jeu ? Renforcer considérablement la protection des écosystèmes marins (réglementation, réseau Natura 2000)… En France, plusieurs comités opérationnels du Grenelle de la mer ont fait récemment leurs premières propositions. Peuvent-elles porter leur fruit ? On peut tout de même se demander si le principe même du grenelle est une bonne idée. (Chercher à occulter au maximum les conflits entre acteurs, s'interroger sur le type de décision qu'un tel processus peut engendrer : compromis a tout pris : peut elle amener a une politique ambitieuse.

 

Conclusion : Plus généralement, il faut espérer que les décisions qui seront prises permettront de résoudre les grands « points noir » en matière de dégradation de la biodiversité marine et côtière, les pollutions d'origine agricole et l'artificialisation des sols notamment.

 

Pour en savoir plus :

Conférence de Nagoya d'octobre 2010 sur la biodiversité, Daniel Pauly (expert mondial de la pêche : vidéo sur l'IRD), réunion de l'Iccat, réseau Natura 2000, la « politique maritime intégrée ( vidéos)  » sur ( UE , ),  la zone économique exclusive (ZEE wikipedia), Thon rouge : mobilisez pour sa protection

 

Commentaires

je voudrais laisser un message tres serieu il ya un posibiliter pour luter contre la maree noire ds le golf du mexique je m apelle garcia david j abite au 1 rue des rose 38630 les aveniere en france je suis pratiquement sur d avoire un solution je devoilerai que laursque un contacte aura ete etablie je l aisse mes coordonner 0643962612 je ne sai pas coment contacter les autoriter en question . croyer moi je ne suis pas un rigolo j ai peutetre une solution

Écrit par : garcia | 02/05/2010

Je ne sais pas quoi penser, sinon qu'il y a beaucoup de fautes d'orthographes. Cela n'est pas très lisible et ne fait pas sérieux, le langage texto.

Écrit par : citoyenactif | 02/05/2010

Je ne sais pas quoi pensé, sinon qu'il y a beaucoup de fautes d'orthographes. Cela n'est pas très lisible et ne fait pas sérieux, le langage texto.
Ecrit par : citoyenactif | 02.05.2010

Entièrement d'accord : donc relisez-vous :
Je ne sais pas quoi pensé: Faute grave. Ce verbe se met à l'infinitif !!!
Je ne sais pas quoi penser !!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : Herrbach | 08/05/2010

Si cela est aussi grave que la perte de la biodiversité, la spéculation financière, les dérives du capitalisme; alors j'ai du soucis a me faire.
Ta remarque ne me dis pas ce que tu comptes faire pour changer les choses.

Écrit par : citoyenactif | 08/05/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu