Avertir le modérateur

02/06/2011

GO ON, WATCH ME !

People are voluntarily surrendering their privacy.

Big Brother1.jpgGeorge Orwell got it wrong. In the developed world, it is not the state that has ushered in a "Big Brother" ( 1984) society but society itself. Every day, people are adopting new technologies that trade a small amount of their privacy for greater convenience and security : credit cards, smart cards in electronic tollbooths, customer loyalty cards, cash withdrawal machines … As for surveillance cameras, they have become so widely accepted that they have bred a genre of mass entertainment in the form of so-called reality TV. cf see Facebook t’a reconnu

Where the public wants security, the willingness to give up privacy is powerful. That bodes well for for the companies hoping to sell personal location technology to people who want to monitor the movements of their pets ands loved ones. Worries about child abduction, for example, mean that people are likely to welcome such devices.

But the loss of privacy may be less obvious where people trade privacy for convenience. For example, later this year, a smart card will be introduced to bring about cashless travel on London's underground, buses and train services. Few of the 20m who use the capital's underground will realise that the card will record their daily movements for billing purposes. Mobile-phone companies hold data on an individual's calls and movements. Shops hold details of purchases. Such companies frequently argue that personal data is secure and inviolable. Yet the police, tax authorities and security services can usually gain access to such data to pursue an investigation or prosecution.

However, some think that the toughest questions concern the minority who choose not to relinquish privacy for convenience or security, or those who do not have that choice - such as illegal immigrants. If basic services become inaccessible to people who choose not to (or cannot) carry a credit card, smart card or mobile telephone, say, there could be protests and other political pressure.

Such concern, however, will weigh little on the many who feel that they have nothing to hide. If the price of freedom is inconvenience and insecurity, the truth is that most people would welcome these sorts of Big Brother. Paradoxically, only government can protect civil liberties from Orwellian fate cf  click here : Traité de Lisbonne, le droit de tuer. ( Treaty of Lisbon, the right to kill.) cf post FB, Seulement un mauvais rêve ?:, citoyen volontaire, une milice au service de la police ( source blog CAC 69), Pourquoi l’insurrection des consciences ?, Les raisons de la colère, Hervé Kempf - l'oligarchie, ça suffit ! ,  La vidéosurveillance multiplie les clients... et les profits , Forces et limites de la manifestation , Globalia de J.C Ruffin 

Adapted and abridged from The Economist, August 17th, 2002

 

GO ON, WATCH ME ! facebook :

 

Commentaires

Très intéressant même si mon niveau d'anglais ne m'a pas permis de tout comprendre, en tout cas ca rejoint assez bien le titre d'un bouquin que j'ai acheté au salon des éditions libertaires (pas encore lu) qui s'appel "De la servitude volontaire" ;)

Écrit par : Adrien | 06/06/2011

Salut Adrien
Ce texte montre que l'on arrive dans les société décrite par Orwells, non par un coup d'état, mais par une volonté de paresse de nos société occidentale.
Ce texte est un mélange de la société décrite dans 1984 Orwells et celui la société globalienne est théorisée ainsi dans le livre :

« Chacun est libre de ses actes. Or, la tendance naturelle des êtres humains est d’abuser de leur liberté, c’est-à-dire d’empiéter sur celle des autres. LA PLUS GRANDE MENACE SUR LA LIBERTÉ, C’EST LA LIBERTÉ ELLE-MEME. Comment défendre la liberté contre elle-même ? En garantissant à tous la sécurité. La sécurité c’est la liberté. La sécurité c’est la protection. La protection c’est la surveillance. LA SURVEILLANCE, C’EST LA LIBERTÉ. » ( citation de Globalia de J.C Ruffin)

"La guerre c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage, l'ignorance c'est la force." répète le régime de Big Brother en 1984," ( citation 1984 Orwells


Ce texte Adrien, intitulé "Go on Watch me", extrait du magazine britannique " The Economiste" est intéressant a plus d'un titre. Il explique que les technologies d'aujourd'hui vont a l'encontre des libertés individuelles. La liberté individuelle des individus est de nos jours, menacée par l'apparition de la nouvelle technologie commerciale instaurée pour répondre ( officiellement) a un besoin de sécurité et confort des personnes comme la carte bleue ou les caméras de vidéos surveillances ( je rajouterais les réseaux sociaux), plus nos libertés individuelles sont menacées - bafouées. La principale conséquence de ce désir de confort, c'est que tous nos mouvements sont enregistrés : dans les transports en communs, une carte a puce, servant à éviter de payer en monnaie, enregistre le parcours des usagers, de même pour les magasins qui enregistrent les achats de leurs clients grâce a leur carte. Ces infos sont prétendument inviolables, pourtant la police peut y accéder.
Toutefois, une minorité d’individus cherche à conserver leur liberté individuelle en refusant cette technologie, en refusant les cartes ( et je rajouterais la société de consommation de masse, l’individualisme et la disparition des utopies/ solidarités- fraternités- libertés sacrifiées sous l’autel du profit de l’idéologie capitaliste et productiviste). Cependant, ils risquent comme les clandestins ou les SDF de ne pas pouvoir des produits et services de bases ( je rajouterais : la pression des RG, Etat… qui refusent de voir remis en cause le système)
Ainsi, ce nouveau système n’inquiète pas ceux qui n’ont rien a cacher ( ou qui accepte le système inégalitaire, les rapports de forces, les oligarchies’’…), d’ailleurs ils préfèrent cela a l’insécurité ou l’inconfort. Enfin paradoxalement, seul le gouvernement peut protéger les libertés civiles d’un destin Ornellien (globalien)

Merci Adrien pour ce lien très intéressant a ce livre " le titre d'un bouquin que j'ai acheté au salon des éditions libertaires (pas encore lu) qui s'appel "De la servitude volontaire" ;)". Je ne l'ai pas lu, mais j'ai la possibilité d'avoir des librairies philosophiques, libertaires sur Paris. Cela rejoints l'idée de Globalia, que plutot controler les lectures jugées subversifs par l'Etat, on autorise tout en Innondant de société de consommation pour abrutir. Je vais le conseiller

Écrit par : citoyenactif | 06/06/2011

Merci pour l'explication de texte, j’avais compris le principal ;-)
Pour le bouquin tu devrait pas avoir de mal a le trouver, au pire je pourrais te l'envoyer quand je l'aurai lu ;-)

Écrit par : Adrien | 06/06/2011

Je n'en doute pas Adrien, cela s'adresse aussi aux nombreux lecteurs de mon blog qui veinnent de passage ou régulierement, et qui pensent toujours que nous sommes dans une démocratie, que ce n'est pas le cas. J'ai essayé de le démontrer en mettant le lien des caractéristiques de 1984 et Globalia qui s'adaptent a notre monde actuel.
Merci, de toute façon, tu m'as donné grandement envie de lire ce livre. Même si je commence avoir des idées précisent sur le monde qui m'entoure et ce qui me déplais ou que je veux voir changer, je suis constamment en recherche de savoir et de partage de l'info :)

Écrit par : Citoyenactif | 07/06/2011

The interesting thing is it's actually happening, right now as we speak. First Egypt, then Lybia, now Syria. People rising up and overthowing their governments. The fascinating this is it's working, or at least it did in Egypt.
V for Vendetta is the most moving, thought provoking and brilliant movies I've ever seen. A symbol can represent a revolution.
V: "People should not be afraid of their governments. Governments should be afraid of their people."”

Écrit par : angela | 07/06/2011

@Nicolas : J'aimerai bien qu'on s’envoie nos liste de bouquins les plus intéressants, on peut faire ca par facebook si tu veux ;)

@angela : My favorite movie ;-)

Écrit par : Adrien | 07/06/2011

@ Adrien : Pas de soucie, je prépare ma liste. Déjà certain mis sur mon blog comme 1984 et The Animal Farm Orwells, , Le meilleur des Mondes, Globalia de J.C Ruffin, Le livre des Misérables de Victor Hugo....

@ Angela. Like Adrien, a great movie ) Thank you Angela. Exactly "question everything, or shut up and become a victim of authority" or "To be or not be. " People should not be afraid of their governments. Governments should be afraid of their people. "" How are they, how we are. A small number of people facing the click. People, wake up. Stand up, Get Up Get Up Stand Up. Hymn to call for equality and fighting for human rights , Bob will perform at each concert from 1973 to 1980. http://lpdw.free.fr/BobMarley/getup (t). htm

Écrit par : citoyenactif | 08/06/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu