Avertir le modérateur

07/06/2011

Citoyens volontaires, une milice au service de la police

Il y à quelques temps, le débat sur l'identité nationale avait provoqué de vives polémiques, mais il semble temps de définir un autre terme, celui de "Bon citoyen".
Alors qu'est-ce qu'un bon citoyen ?
Un travailleur sérieux qui consomme ce qu'on lui montre à la télé pendant ses heures de temps de cerveau disponible et qui pond ses 2,1 gosses nécessaires à la croissance ?
Ce n'est certainement pas le jeune militant chevelu, trop fainéant pour se trouver un taf et qui s'abstient aux élections en refusant d'effectuer son devoir de citoyen

Difficile de savoir qui est un bon citoyen, pourtant, au ministère de l'intérieur on semble avoir la réponse, un bon citoyen est un "citoyen volontaire".
Le Service Citoyen Volontaire (SVC), à été mis en place en 2006 et expérimenté dans 26 départements, il s'est aujourd'hui généralisé à l'ensemble du territoire national.
Le but de cette milice (appelons un chat un chat...), selon le site du ministère de l'intérieur est de :
"Renforcer le lien entre la Nation et sa police en confiant aux citoyens volontaires des missions de prévention, de communication, de médiation sociale et de solidarité".
Alors bien sûr, les citoyens volontaires ne sont pas rémunérés pour leurs tâches, car un bon collabo est un collabo bénévole, patriote, en gros un bon citoyen, ce qui répond à ma question du début

La semaine dernière, sept nouvelles recrues ont rejoint les rangs du SVC, l'occasion de rappeler à tous les sceptiques que les citoyens volontaires n'ont aucun pouvoir de police, et sont la uniquement dans un rôle de médiation :
"Le travail des citoyens volontaires se situe en amont de celui de la police.
Il n'est pas question d'engager ces gens-là sur des situations de crise.
Mais ils peuvent intervenir sur de petits conflits, des nuisances, des problèmes de voisinage qui nous ont été signalés et sur lesquels l'intervention d'un policier professionnel n'est pas indispensable.
L'intervention des citoyens volontaires a pour objectif de traiter ces situations avant qu'elles ne dégénèrent."
. Source : La nouvelle république

Mais le plus drôle dans l'histoire, c'est ce qui motive ces personnes à s'engager dans cette milice, comme Daniel, interviewé par Rue 89 qui explique qu'il s'est engagé pour lutter contre les "nuisances d'Emmaüs" :
"Dans le bureau de Cyril Montcourtois, le policier -en civil- avec qui il fait équipe un jour par semaine, il raconte que c'est en créant une association de riverains contre les « nuisances » liées à la présence du siège social historique d'Emmaüs, rue des Bourdonnais (près de l’Hôtel de Ville) qu'il a eu envie de s'impliquer dans l'action civique. Même s'il se défend (bien sûr) d'avoir « une dent contre Emmaüs » !

On savait déjà que l'homme est un loup pour l'homme, mais lorsque le mouton veut jouer les loups, il devient urgent de le tondre (même si on est encore loin de la libération...) !

Merci à Herope pour l'info

Auteur : Adrien - Source : CAC 69, cf

cf post FB, Seulement un mauvais rêve ?:, citoyen volontaire, une milice au service de la police ( source blog CAC 69), Pourquoi l’insurrection des consciences ?, Les raisons de la colère, Hervé Kempf - l'oligarchie, ça suffit ! ,  La vidéosurveillance multiplie les clients... et les profits , Forces et limites de la manifestation , Globalia de J.C Ruffin

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu