Avertir le modérateur

18/01/2012

Aujourd'hui, PETITE HISTOIRE DE LA PRECARITE.

Le suicide comme phénomène social ou comme proposition politique ?
 
 
« Dans une troisième partie intitulée " Du suicide comme phénomène social en général ", Durkheim conclue que le suicide révèle l'état moral d'une société. Si un certain nombre de suicides paraît acceptable, un taux trop élevé est inquiétant »
«             Les candidats à la Présidentiellene mesurent pas la désespérance des Français" : Suppression de congés payés et de RTT, baisses de salaires : L'UMP jette le masque ! Grande-Bretagne : le nombre de chômeurs à son plus haut niveau depuis 17 ans. C'est la crise pour tout le monde, puisque même le FMI dit devoir avoir besoin de plus de 1500 milliards d'euros pour soutenir un système moribon.

 
france inter,las bas ci j'y suisAujourd'hui, PETITE HISTOIRE DE LA PRECARITE.
L
a précarité  n'est pas le fruit du hasard. Elle est instaurée par des lois depuis trente ans :
1972 - l'intérim est légalisé,
1979 - de même pour les CDD,
1982 - la gauche valide,
jusqu'au CNE de 2005, et au CPE.
Nouvelle version d'un reportage de François Ruffin
En écoute ici, en réécoute ici : (La précarité a une histoire - www.la-bas.org - -bas si j'y suis) voir l'émission du Mercredi 18 Janvier ›, D'une crise à l'autre, le chômage 1880-1940 .  
  /
dANIEL MERMET/ Diplômé de l'Ecole Supérieure des Arts Appliqués et après un parcours dans le dessin puis dans le théâtre, Daniel Mermet entre à France Culture en 1976 puis à France Inter en 1978. Fiction, reportage, humour, érotisme, il joue avec toutes les ressources du langage radiophonique sans perdre de vue le "grand public". (Dans la ville de Paramaribo, Chair de poule, La coulée douce, Bienvenue à bord du Titanic). Depuis septembre 1989 c'est "Là-bas si j'y suis", investigation et grand reportage hors du formatage médiatique et proche de la tradition du journalisme critique et engagé.
Mermet, dont le travail radiophonique a été salué par de nombreux prix, est aussi écrivain ("Nos années Pierrot", "Là-bas, Carnet de route", "L'île du droit à la caresse"...) et co-réalisateur du film documentaire "Chomsky et Cie. On peut aussi retrouver les émissions sur Las.org
 


D'une crise a l'autre
Le CAC 40 rebondit grâce a une annonce de 4 milliards de dollars ( virtuelle)  supplémentaire du FMI
Pendant ce temps, les élites politiques reconnaissent que la croissance va reculer, mais refuse toujours de parler de récession.
 
Le cas de cette énième sommet (dégradation des agences de notations, attaques du capitalisme) et le cas du naufrages rentre dans cette catégorie
 
Le forum social a été rebaptisé le forum de la crise ( AFP - Patronat et syndicats se retrouvent au "sommet de crise" de Sarkozy à l'Elysée: )
« trois mois de la présidentielle, Nicolas Sarkozy et les partenaires sociaux se sont retrouvés mercredi matin à l'Elysée pour un sommet social devenu "sommet de crise" avec au menu des sujets conflictuels comme la TVA sociale ou la modulation du temps de travail »
 
Cela veut tout dire. Sarkozy choisis l'attaque. Le chef de l'état a choisis de les amadouer avant les élections
C'est surtout stratégique, le chef de l'état ne veut pas être torpillé a deux mois des élections. Les syndicats affrontent le sommet social de mercredi à l'Elysée avec la ferme volonté de ne pas se laisser entraîner dans une opération électorale
 
Les mesures urgence ( consensuelle »:
-          Développer le recrutement des chômeurs
-          Maintenir les salariés en postes malgré les baisses des commandes ( en maintenant les compétitivités
 
Les réformes structurelles (
- Revoir la protection sociale, ce qui expliquerait le manque de compétitivité face à l'Allemagne. Le chef de l'Etat refuse le terme de TVA sociale mais n'a pas caché son intention de faire peser
L'allègement des charges des entreprises surla TVA.« Si on ne paie pas les cotisations sur le travail, il faudra bien remplacer cet argent par quelque chose d'autre", a-t-il dit mardi. 
M. Sarkozy s'est gardé de prononcer le mot de TVA sociale mais a prôné "une diversification accrue des sources de financement" de la protection sociale. "Est-il normal que les entreprises financent notre politique familiale ?", a-t-il notamment demandé.
-          « dommage que notre président commence son quinquennat seulement maintenant4 ans et demi pour distribuer 500 milliards. certains se sont goinfresla reforme des retraites a ete faite dans l'urgence, les patrons virent toujours les plus de 45 ans , pecresse finance les gilets par balles avenant l'argent de l'urgence pour les sdf, on donne des milliards de subventions pour créer du chômage et mon patron touche toujours ses 300 KF de golden retraite annuelle »
-           
 
Le gouvernement se refuse à répondre positivement au mouvement des chômeurs et précaires. Gérer l'exclusion ce n'est pas la combattre. Voilà pourquoi nous devons nous mobiliser. Le développement du rapport de force qui doit nous permettre de gagner des droits sociaux pour tous dépend de chacun d'entre nous.
 
Les chômeurs sont encore exclus de ces négociations institutionnalisées.  Avec 3 millions de chomeurs de catégorie A. A trois mois de la présidentielle, personne ne croit a des solutions.
 
 
A force de voter utile à droite ou a gauche on est vraiment mal. Il ne faut pas non plus confondre agitation de nos hommes politique et efficacité
 
 
Le système veut nous faire croire que le chomage est lié au manque de compétitivité, sans prendre en compte le sous investissement selonla CGT, Marine Le Pen était aux porte de Sochaux « pendant que les hauts énarques se congratulent, je suis auprès de ce qui ont les larmes dures ».
 
Il oublient donc le prix des niches fiscales, la récession provoquait par le système capitaliste

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu