Avertir le modérateur

23/02/2012

Equation néolibérale :

Photo 154.jpgJe suis venu à la conclusion que la politique est une question trop sérieuse à laisser aux politiciens. ... Toutes les parties politiques meurent enfin d'avaler leurs propres mensonges. Les gestionnaires sont là pour servir la vision du politique, comme des militaires. L'économie est une chose trop sérieuse pour la laisser à des économistes.

Photo 122.jpgLe règne des ignares - AgoraVox le média citoyen. « Il faut qu’un jour quelqu’un prenne la peine d’expliquer à Mme Merkel quels mécanismes économiques ont facilité l’ascension du nazisme au pouvoir  »voir Qu'est-ce que le fascisme ?, Hitler.La.Naissance.Du.Mal, L'extrême droite et...) 

« Il faut sans doute prendre la peine d’expliquer à Nicolas Sarkozy que l’exercice du pouvoir est impossible sans une vision, elle-même bien ancrée dans l’Histoire et se voulant sa continuation ».. Certains disent que les hommes politiques sont des hypocrites, qu’au fond ils savent et jouent la comédie. C’est la version optimiste. Car il devient de plus en plus évident « qu’il ne savent même pas de ne rien savoir ». Mais malheureusement ce n’est pas eux-mêmes qui pensent ne rien savoir, ce qui serait un signe de sagesse, mais plutôt leurs victimes qui subissent cette ignorance obsessionnelle. » Plan pour la Grèce : un gros sparadrap qui ne changera rien | Eco89. Les dirigeants européens se sont réunis seize fois en deux ans avec les mêmes fausses réactions du Marché, les mêmes conséquences sur les peuple qui devrait on dire maintenant pour tout les pays occidentaux : Face aux délitements des pays Européen : Une lettre des indignés grec.,

Helmut Schmidt était plutôt clément : les nouveaux clercs de la mondialisation, aussi insensibles à la réalité et aux douleurs de la chair que les moines de l’inquisition, brûlent les peuples au nom de leurs certitudes obsessionnelles, imbus d’une arrogance démesurée. Ils appellent cela responsabilité, gestion, sérieux. Ce n’est qu’ignorance, hubris et scandale ». Voir . 10 principes de contrôle de la société, Les stratégies et techniques employées pour la manipulation de l'opinion publique et de la société : Texte complet de la lettre..., Débat Dette et démocratie,

Photo 096.jpgDans Marché euphorique ... et la Grèce devient un pays mort-vivant « Impossible d'y échapper mardi. Il fallait être spéléologue au fond d'un gouffre ou réparer une plate-forme pétrolière par 300 mètres sous les eaux du golfe du Mexique pour ne pas être averti par toutes les chaînes de télé américaines : le Dow Jones a renoué avec les 13 000 points. Même les chaînes pour enfants ont interrompu leurs programmes (j'exagère à peine !) pour permettre à chaque citoyen américain — notamment ceux qui ont moins de quatre ans — de vivre en direct ce moment historique. Chaque jour qui passe se conclut par un nouveau record annuel des indices américains et cela alimente un très fort sentiment d'invulnérabilité des marchés ». Tout est fait pour entretenir l'illusion qu'en restant acheteur “ça gagne à tous les coups”... Et ça marche ! »

Photo 093.jpg Les marchés se sentent invulnérables : « Ce sera comme si la crise des dettes souveraines ainsi que les abaissements de notations de la quasi-totalité des pays de l'Eurozone n'avaient jamais existé ! Après tout, il n'y a aucune raison de ne pas imiter Wall Street qui effaçait ce mardi les derniers stigmates de la crise des subprime de 2008/2009 et de l'effondrement de la Grèce ».

Un Dow Jones au zénith (hissé au contact des 13 000 et voir la globalisation financière) alors que rien ne va mieux,. voir crise de la dette, La Chine , précarisation,

Cela renvoie les marchés à cette double question que nous posons régulièrement depuis le 2 février. Cela va-t-il mieux aujourd'hui qu'avant la faillite de Lehman ? Cela ira-t-il mieux que les marchés américains l'anticipaient au printemps 2011, avant la faillite de la Grèce ?

« Vous souvenez-vous des projections de bénéfices actualisés sur les trois ou cinq prochaines années du printemps 2008 ? A l'époque, déjà, l'argument du cycle de baisse des taux amorcée en janvier par la Fed rendait les actions “bon marché” ». « Nous en avons gardé le souvenir très précis : une croissance de 25% par an des profits jusqu'en 2012 (nous y sommes) était l'hypothèse de travail la plus couramment admise ».

« Les marchés ont commencé à douter à la mi-juillet 2008. Non point parce que Bear Stearns avait déjà fait faillite et avait été racheté en catastrophe par J.P. Morgan dès le 15 mars ... mais parce que le constat d'une flambée du baril vers 145$ avait commencé à faire douter les économistes de la pérennité de la croissance mondiale ».

Ils étaient encore peu nombreux à l'époque à comprendre que la prétendue ruée spéculative sur l'or noir des initiés n'était pas due à l'anticipation d'une explosion de la demande chinoise — à quelques semaines des Jeux de Pékin. Non, cette spéculation était due à un arbitrage massif des créances hypothécaires en faveur d'actifs tangibles par de grandes banques d'affaires comme Goldman Sachs, J.P. Morgan et même Lehman Brothers. Pas de chance encore une fois : les cours se sont effondrés de 50% en deux mois, ce qui a précipité la chute de la firme de Richard Fuld.

Depuis cette date, des milliers de milliards de dollars, et désormais des milliers de milliards d'euros ont été déversés dans le système financier. Les banques centrales injectent en moyenne 1,5$ (ou 1,5 euro) pour obtenir péniblement 0,5$ (ou euro) de PIB supplémentaire.

« Les marchés s'ébahissent pourtant des époustouflants progrès de l'économie américaine. La confiance est de retour, nous assistons à l'éclosion d'une génération spontanée de traders, de gérants, de stratèges, d'économistes (à 50 000$ l'heure de conférence) qui viennent nous expliquer que plus les cours montent, plus ils découvrent d'actions bon marché ».

Les mêmes vous expliquaient il y a six mois que l'euro ne passerait la fin de l'année 2011. Leur hypothèse se basait sur la masse de mauvaises dettes circulant de par le monde, l'incapacité des Etats-Unis à réduire leurs déficits, l'abaissement de la notation des emprunts émis par les PIIGS à junk bond. La crise du surendettement global des agents économiques et des Etats rentrait ainsi dans sa phase II... dite de la désintégration finale.

◊Accord sur la Grèce : quelques nuages roses pour les marchés...
« 
Quelques mois plus tard, les Standard & Poor's, Moody's et autres Fitch ne passent pas une semaine sans découper à la tronçonneuse la notation des banques (par bottes de 12 et parfois même de 100) des pays du Vieux Continent. Tous les experts viennent nous expliquer que par la magie de la BCE, tout risque systémique est écarté, et à plus forte raison maintenant que l'accord sur le refinancement de la Grèce est conclu]. Ce dernier a vu le jour au bout d'un marathon (c'est de circonstance !) de 13 heures de négociations houleuses ».

... qui pourraient bien virer vite au gris
« 
Alors que les faiseurs d'opinion nous abreuvent de ce genre de fables, nous découvrions que les experts du FMI ont calculé que sur la base du plan approuvé la nuit passée, l'endettement de la Grèce a très peu de chances de se contracter de 160% vers 120,3% d'ici 2020 ( voir La dette grecque peut encore exploser, selon un rapport UE-FMI - reuters  ) . Cela représente sept ans et demi de souffrance et d'austérité pour les Grecs. En réalité, l'endettement risque bien de rester supérieur à 160%, voire pire si la récession perdure au-delà de fin 2014 ».

D'ici-là, des centaines de milliers de jeunes auront fui leur pays et tenteront de trouver du travail en Europe. La vague massive de départ à destination des Etats-Unis et de l'Australie risque de se tarir faute de débouchés. Il ne restera sur place que les Grecs les moins bien formés et les retraités. Aucun pays ne s'est jamais redressé avec une hémorragie de ses forces vives, sur fond de vieillissement de la population.

La tragédie grecque s'achève par la naissance d'un pays zombie » !

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu