Avertir le modérateur

01/04/2012

Groupe "La dissidence", alerte antifasciste

 

Ras le bol de voir la récupération par l'extrême droite :
Groupe "La dissidence", alerte antifasciste 

groupe "la dissidence",récupération,l'extrême droite,alerte antifasciste
 
Nous reproduisons ci-dessous un mail à propos d'un groupe nommé La dissidence ayant récemment fait un collage à Strasbourg : « Voilà quelques infos sur un collage fait il y a peu par un groupe qui se nomme "La Dissidence". C'est en fait un groupe qu'on peut qualifier de nouvelle droite et qui à écrit un manifeste qu'on trouve sur leur site
 groupe "la dissidence",récupération,l'extrême droite,alerte antifasciste

la-dissidence.org/.
Vu que c'est des gens qu'on ne connaît pas où dont on jamais entendu parler [...] et que ça a l'air très récent ça serait pas mal de diffuser des infos sur eux. Comme un "Manifeste de la dissidence française / 50 propositions pour relever la France" est disponible sur Internet (tjs sur le site) on peut se rendre compte que ça tourne beaucoup autour des idées de république démocratique et populaire, de souverainisme national (sortie de l'euro, rétablissement du franc par exemple), de consolidation de l'Etat, la justice et l'armée (100 jours de service militaire sont évoqués dans un des points du manifeste), etc. Ce ne sont donc assurément pas des potes. »
 

 
Lyon dissident : un local néonazis ayant pignon sur rue

Dans
Extrême droite : Les intégristes à l'avant-scène
 
Effectivement, après quelques recherches rapides sur ce nouveau groupe dont le coordinateur national se nomme Vincent Vauclin (qui semble à lui seul produire quasiment tous les textes du groupe dans le but de "sauver la France"), nous trouvons les choses suivantes : (....)
 
Extrême droite : Les intégristes à l'avant-scène
 
Ces derniers mois, la réaction catholique s'est particulièrement mobilisée, pour défendre « l'honneur du Christ », contre la laïcité et la liberté d'expression. Face à ce fanatisme d'un autre âge, la riposte s'organise.
Après les prières anti-IVG de SOS-Tout-petits devant l'hôpital Tenon, c'est la pièce de théâtre Sur le concept du visage du fils de Dieu de Roméo Castellucci qui est prétexte à une mobilisation des catholiques intégristes. Ainsi, l'Action française et le Renouveau français ont mené des actions d'agitation lors des premières représentations, tandis que l'institut Civitas prenait en main l'organisation de rassemblements plus larges. Cet institut, lié à la fraternité sacerdotale Saint-Pie X [1] est présidé par Alain Escada, qui fut porte-parole du FNB [2] et que préside également Belgique et Chrétienté. Le point d'orgue de cette mobilisation fut une marche contre la « cathophobie » dans laquelle on pouvait lire des banderoles telles que « la République est laïque, la France est catholique ». La mobilisation des intégristes initiée au théâtre de la ville dans le centre de Paris s'est ensuite déplacée dans le XIXe arrondissement où se poursuivaient les représentations.
 
Une provocation de trop
 
Pour Alternative libertaire, c'était une provocation de trop des cathos-fachos. Aussi, un rassemblement unitaire a-t-il été organisé en urgence le premier jour de leur mobilisation, où 200 personnes ont pu dire leur refus de voir l'extrême droite renfiler ses habits de censeur et de défenseur de l'ordre moral. Quand aux habitants, ils ont manifesté leur sympathie par des jets d'objets depuis les fenêtres le premier soir. Le dimanche suivant, une manifestation appelée par les organisations antifascistes [3] a réuni militant-e-s et habitant-e-s du quartier qui ont marché vers le lieu de rassemblement des intégristes, ceux-ci, continuant leurs génuflexions sous protection policière, comme durant toute la semaine. Un groupe d'antifascistes a réussi à contourner le dispositif policier et approcher la troupe d'archaïques réactionnaires qui n'a dû son salut qu'à la précipitation des CRS.
 
Quand on se rappelle qu'en 1989, ces mêmes intégristes ont incendié et entièrement détruit un cinéma de Saint-Michel qui projetait La Dernière tentation du Christ de Scorcese, on voit la nécessité de ne pas laisser les fous de Dieu occuper la rue en instrumentalisant des prétextes divers. Ils ont déjà prévu de perturber les représentations de Golgotha picnic, la pièce de Rodrigo Garcia qui sera jouée au Théâtre du Rond-Point du 8 au 17 décembre. Ils se sont mobilisés à Rennes et ont réitéré à Toulouse. C'est pourquoi la mobilisation ne fait que commencer pour défendre la liberté de création et lutter contre les obscurantismes religieux.
Aurélien (commission antifasciste)
 
[1] À laquelle appartient l'évêque négationniste Williamson.
[2] Front nouveau de Belgique, dissidence du FN belge.
[3] À l'appel de : Alternative libertaire, Sud-Étudiant, CNT Culture spectacle RP, CNT etPreci 75, MRAP XIXe, FA, NPA XIXe, Solidaires Paris

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu