Avertir le modérateur

29/05/2012

Rolling Stones, la French Connection

Rolling Stones, la French Connection

Rock-pop réalisé en 2010 par Stephen Kijak  

 

 

Rolling Stones, la French Connection : liste des épisodes

Rolling Stones, la French Connection - mercredi 30 mai 2012

 

Harcelés par les médias, proches de la déroute financière, et luttant contre l'emprise des drogues, les Rolling Stones quittent Londres pour la Villa Nellcote, à Villefranche-sur-Mer, près de Nice. Durant l'été 1971, recevant artistes et amis, entre fêtes, drogues et plaisirs en tous genres, les Stones élaborent et enregistrent le mythique «Exile on Main Street», paru en 1972. Les clichés pris durant 6 mois par le photographe Dominique Tarlé - qui devait les suivre pendant une journée ! -, ainsi que des témoignages d'Anita Palleberg, alors compagne de Keith Richards, d'Andy Jones, leur ingénieur du son, de Bobby Keys, leur saxophoniste, illustrent ce document exceptionnel, présenté en séance spéciale lors de la Quinzaine des réalisateurs, pour le 63e Festival de Cannes, en mai 2010.

La critique TV de télérama du 05/06/2010

Documentaire de Stephen Kijak (Stones in exile, GB/USA, 2010). 60 mn. Inédit.

« Les coulisses d'un enregistrement... Quel ennui... Qui en a quelque chose à faire ? » Sacré Mick Jagger, producteur de ce documentaire sur l'histoire secrète d'Exile on Main St, le plus mythique des albums des Stones... Le film (1) n'a pas commencé que l'icône lippue crache, dans un bâillement, le morceau : le double album, considéré avec le temps comme l'oeuvre maîtresse des inoxydables rockeurs anglais, n'a pas laissé de souvenirs impérissables à ses géniteurs. D'abord parce que, sorti en 1972, le disque fut accouché dans la douleur, par des musiciens qui rêvaient d'être ailleurs. Obligés de quitter l'Angleterre pour échapper au fisc, les Rolling Stones s'installaient dans le sud de la France durant l'été 1971. La villa de Keith Richards, à Villefranche-sur-Mer, faisait office de studio de fortune en même temps que de drôle d'auberge espagnole, temple du sexe, de la drogue et du rock'n'roll. D'où l'album extraordinaire qui y germa, suite anticommerciale de blues souffreteux, de balades déglinguées et de plaintes soul aux accents gospel : un rock libre, en apparence exsangue, animé en réalité d'une énergie diabolique. Exile avait beau avoir été commencé en Angleterre, bien avant l'exil, et achevé dans un studio sophistiqué de Los Angeles, son pouls et son âme étaient ceux d'un groupe à terre qui surmontait miraculeusement l'adversité dans un sous-sol hanté qui servit jadis de QG à la Gestapo !

A travers les témoignages des participants et d'hallucinantes images d'archives - dont certaines sont extraites de Cocksucker Blues, le sulfureux docu-vérité de Robert Frank -, on suit, fasciné et amusé, le récit de la conception de cette oeuvre née dans le chaos. Ennui ? Désolé, Mick, mais l'envie de bâiller ne nous a même pas effleurés.

 

(1) Sous son titre original, Stones in exile, le fil a été présenté à la Quinzaine des réalisateurs lors du dernier festival de Cannes. Lire aussi Télérama n° 3149.

Hugo Cassavetti

Informations détaillées

Genre : Rock-pop
Durée : 60 mn
Origine : américano-britannique
Réalisateur :
Stephen Kijak

 

Rolling Stones, La French Connection / 1 sur 3, Part  2 sur 3Part  3 sur 3

MICK JAGGER - FRENCH INTERVIEW - 1971 HQ

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu