Avertir le modérateur

30/06/2012

Royaume-Uni : les banquiers coupables de délits

 

La justice  veut poursuivre les délits d’initiés pour "usurpation ". Ce n’est pas un type, mais le modèle capitalisme néolibérale qui en ai responsable

Photo 122.jpg 

étincelle à Athènes, incendie à Paris, c'est l'insurrection qui vient 1/2

Un document explosif sert de fil conducteur à cette émission de radio. Il s'agit d'une note confidentielle rédigée par Nicolas Doisy, chef économiste auprès d'une grande société de brokerage française, à l'intention de ses clients investisseurs. Nicolas Doisy a accepté de se faire interviewer sur le contenu de son rapport. Il explique que François Hollande s'est volontairement montré vague dans ses promesses électorales car il sait qu'il n'aura pas d'autre choix que de démanteler l'Etat social et de supprimer le CDI pour éviter que la France ne s'enfonce dans une spirale d'endettement à la grecque. Nicolas Doisy décrit comment il s'agira de manipuler l'opinion publique afin de ne pas lui donner l'impression que le gouvernement socialiste se plie à la volonté de la finance. L'économiste ne doute pas de ses conclusions: la France s'est en effet tellement endettée que sa marge de manœuvre est nulle. Partie 2 http://www.dailymotion.com/video/xrsw66_etincelle-a-athenes-incendie-a-paris-c-est-l-insurrection-qui-vient-2-2_news. devise du capitalisme "Tout s'écroule, je gagne donc de l'argent. Mais si tout s'envolait, j'en gagnerais aussi,  Voir Moraliser le capitalisme, comme le marché financier – système capitaliste ?, Dans DSK : Flamme bourgeoise, cendre prolétarienne, par Serge Halimi (Le Monde diplomatique)", Source 10 mai 1981 - 15 mai 2011 , triste anniversaire, 10 mai 1981, triste anniversaire(source monde diplomatique)voir aussi Les patrons orphelins de DSK – blog Saltabank , L'Europe des lobbies,

 

La com, un monstre doux , Les financiers au coin du bois , La Finance imaginaire, Les vrais maitres du monde ???

"Coup de pouce" de la gauche molle

Michel Sapin, ministre du travail et de l'emploi, a annoncé une hausse de 2 %, soit 21,50 euros net par mois du salaire minimum.

Laurence Parisot, présidente du MEDEF est ravie :

"Nous avons toujours dit qu'il fallait rester dans les critères économiques objectifs qui depuis des décennies permettent d'augmenter le Smic en fonction de l'inflation. Le gouvernement a été au delà, mais dans des proportions qui témoignent qu'il a intégré la réalité de l'économie d'aujourd'hui et l'objectif premier qui est l'emploi, l'emploi et l'emploi."

Benoît Roger-Vasselin, président de la commission sociale du Medef est également ravi :

"Nous avons le sentiment que le gouvernement a tenu compte de nos inquiétudes sur la situation des entreprises."

Merci à la gauche molle ! La France et l'Europe libérales lui vont à merveille.

 

humour 90.jpg

Précisions

Sur les 2 % de hausse annoncés,  1,4 % est destiné à prendre en compte en avance l'inflation intervenue depuis la dernière revalorisation.

Le véritable "coup de pouce", hors prise en compte de l'inflation, se limite donc à 0,6 %.

C'est ce que le PS appelle une augmentation significative.

Calculette

Pour qui aime les chiffres, le  directeur général des finances publiques, Philippe Parini, nous apprend que le bouclier fiscal  a coûté 735 millions d'euros à l'Etat l'an dernier.  Et ce n'est pas fini.

Depuis son entrée en vigueur, le bouclier fiscal aura représenté un coût de près de 3 milliards pour le Trésor public.

 

Photo 096.jpgRoyaume-Uni : les banquiers coupables de délits doivent en répondre devant la justice

C’est l’exemple non pas d’une dérive d’un homme, mais d’un système. La crise des subprime a révélé le scandale, lorsque l’appât du gain de ces clients (banques et clients) en cherchant a retirer leurs sous, ont eu des pertes

 

 

On a beau accuser la spéculation, les paradis fiscaux, l’opacité et le manque de contrôle de l’industrie financière – en particulier des hedge funds –, la menace de dépression, voire d’effondrement qui pèse sur l’économie mondiale n’est pas due au manque de contrôle ; elle est due à l’incapacité du capitalisme de se reproduire. Il ne se perpétue et ne fonctionne que sur des bases fictives de plus en plus précaires. Prétendre redistribuer par voie d’imposition les plus-values fictives des bulles précipiterait cela même que l’industrie financière cherche à éviter : la dévalorisation de masses gigantesque d’actifs financiers et la faillite du système bancaire.

 

Or, il est impossible de séparer le bon capitalisme productif du mauvais capitalisme financier. Il n’existe pas d’un côté une économie qui produit des richesses et de l’autre une économie virtuelle, une finance parasitaire; il s’agit des deux faces d’une même réalité. Depuis le début de l’économie capitaliste, celle-ci ne peut fonctionner sans la finance, c’est-à-dire le crédit, les Bourses, la spéculation

 

Les banquiers qui ont commis des délits financiers doivent en répondre devant des tribunaux, a estimé samedi le ministre britannique de la Justice Ken Clarke, alors qu'une nouvelle série de scandales secouent la City.LA CITY - LA FINANCE EN EAUX TROUBLES.avi - YouTube (durée 51 min) : la city de londres : citoyen actif : la city : citoyen actif


n
https://www.youtube.com/watch?v=iOKrRxJRSE0

 

Un film de Mathieu VERBOUD
2011, 52 mn

Au coeur de Londres, se niche l’arpent de territoire le plus riche que la terre ait jamais porté : la City.
Capitale mondiale de la finance, la City est un des acteurs majeurs de la dérégulation financière, des bonus extravagants, de la culture du profit à court terme, de la fiscalité douce mais aussi du secret bancaire, de l’évasion fiscale et du blanchiment d’argent.
Bref, un paradis fiscal dont les agissements ont des répercussions sur l’ensemble de la planète et ses populations.
Enquête, avec ses acteurs et ses détracteurs, sur une "vieille dame", fort peu respectable.

Mathieu VERBOUD, réalisateur du film, .

Les Paradis fiscaux et judiciaires (PJF), c’est quoi ?

  • Paradis fiscaux et judiciaires : cessons le scandale !La brochure de la Plateforme paradis fiscaux et judiciaires (juin 2007)
  • et, en complément, un texte de Gérard Gourguechon : La situation des PJF après le G20 de Cannes des 3 et 4 novembre 2011

Photo 093.jpg"Des investigations doivent bien sûr encore être menées, mais une fois que ces enquêtes seront terminées, si des délits ont été commis, leurs auteurs devront être traduits en justice", a-t-il expliqué sur la BBC, jugeant "choquants" les comportements révélés par ces affaires."Nous ne traitons pas comme il le convient les délits financiers au plan judiciaire dans ce pays", a-t-il ajouté. "Je pense qu'il est plus facile de s'en tirer quand on commet un délit financier que pratiquement n'importe quel autre délit".

M. Clarke a aussi prôné un meilleur encadrement du secteur financier, soulignant que le gouvernement devrait résister aux pressions de la City.cf

"Il faut réfléchir à des règles plus contraignantes, comme nous avons prévu de le faire", a-t-il expliqué. "Nous devrons résister aux puissants lobbies qui vont nous dire que nous allons trop loin, que cela va nuire à la compétitivité (de la City) et autres choses du même acabit".

La banque britannique Barclays a écopé mercredi d'amendes record pour avoir tenté de manipuler des taux d'intérêt de référence définissant le prix auquel les banques se prêtent de l'argent, mais aussi indirectement ceux des crédits aux ménages et aux entreprises.

Nombreux sont ceux qui réclament la démission de son patron, Bob Diamond, symbole de tous les excès de la City avec ses bonus faramineux et ses déclarations fracassantes.

L'autorité des marchés financiers a en outre révélé vendredi des "manquements graves" de la part des quatre grandes banques du pays: Barclays encore, Royal Bank of Scotland (RBS), Lloyds et HSBC. L'affaire porte sur la commercialisation de produits financiers plus ou moins complexes à des PME.

RBS a aussi cette semaine essuyé les foudres de ses clients, après un bug informatique qui a empêché pendant plusieurs jours des millions de personnes de retirer de l'argent ou de faire des virements.

"Quelque chose est vraiment allé de travers dans le secteur bancaire britannique, et nous avons besoin de le remettre en ordre", a résumé vendredi le gouverneur de la banque d'Angleterre Mervyn King.

Le Premier ministre David Cameron a aussi réclamé des enquêtes approfondies sur les récents scandales, pour que les responsables rendent des comptes.

Les nouveaux maîtres du monde -Goldman Sachs ( durée 48 min)

S'il le fallait encore, une nouvelle étude réalisée par l'Institut de l'économie allemande vient apporter une preuve supplémentaire que le niveau de l'endettement étatique peut, dans une large mesure, peser ou soulager la croissance d'une économie.

Depuis la récession en 2009, les rendements obligataires allemands ont chuté de façon significative. Les intérêts générés par la dette publique ont diminué d'environ 50 milliards d'euros.

Alors que le budget du gouvernement allemand a profité de cet important allégement, d'autres pays de la zone euro ont dû faire face à une forte augmentation de ce poste, ce qui n'a fait qu'aggraver leur récession. Certains demandent de nouvelles dépenses publiques financées par le crédit pour sortir de cette récession, mais cela ne fera qu'augmenter la dette publique et alimenter la prochaine crise.

De 2009 à 2012, en Allemagne, les rendements à 10 ans ont diminué de 200 points de base (pb), en France de 50 pb seulement alors que, sur la même période, ils ont augmenté de près de 200 pb en Italie et en Espagne.

Pendant cette période, les spreads entre les rendements obligataires de ces pays et ceux des Bunds n'ont fait que se creuser.

Suite à la baisse de ses taux, le gouvernement fédéral allemand a économisé, depuis 2009, 52,5 milliards d'euros sur ses bons du Trésor à court terme et sur ses obligations à long terme. Sur la période de janvier à mai 2012, ce sont 7,4 milliards d'euros qui ont été économisés.

Pour 2012, le FMI estime que la dette publique allemande atteindra 1 431 milliards d'euros ; celle de la France 1 715 milliards ; celle de l'Italie 1 606 milliards ; celle de l'Espagne 712 milliards et celle de la Grèce 315 milliards euros.

Quel allègement cela aurait-il été pour les pays de la zone euro si les écarts avec les Bunds étaient restés à environ 0-2% !

Destatis a estimé la dette brute en pourcentage du PIB à fin 2011 : pour l'Allemagne à 81,2%, pour la France à 85,8%, pour l'Italie à 120,1%, pour l'Espagne à 68,5% et en Grèce à 165,3%. Pour 2012, la Commission européenne a prévu une augmentation de ces chiffres : Allemagne 82,2%, France 90,5%, zone euro 91,8%. Selon les dernières données connues, la dette publique de l'Espagne se situe probablement à environ 90% du PIB.

En 2012, le déficit budgétaire est prévu en baisse à 0,9% du PIB en Allemagne et à 4,4% en France. Le déficit diminue alors que la dette continue d'augmenter. L'Institut de recherche RWI estime possible un budget équilibré en 2013 pour l'Allemagne.

Conclusion : La mise en œuvre du pacte budgétaire synonyme de réduction du service de la dette et du déficit budgétaire. A contrario, de nouveaux programmes de relance financés par les dettes ne permettront pas de sortir de la crise du surendettement. Ce sujet est actuellement l'objet d'une divergence entre les pays de la zone euro, et dans le jargon du tennis on pourrait dire : avantage Allemagne.

Enjeux alimentaires et profits, Le modèle actuel vaut-il la peine d'être sauvé? , Espagne : les YayoFlautas, ces "papys-mamys indignés" qui reprennent le flambeau – AFP, L’Afrique est une « mine d’or » pour les investissements, selon Pékin:  – Altermonde

La police norvégienne veut poursuivre le tueur d'Oslo pour "crimes contre l'humanité". Ce n’est pas un type, mais toute la communauté européenne qui en ai responsable

Enjeux énergétiques et alimentaire : le nouvel opium néolibéralisme :

Certains gourous de la finance comme George Soros (voir mon article intitulé « Qui est Georges Soros ? - citoyenactif : est reconnu dans le monde de la Finance comme l'un des plus grands spéculateurs du XXe siècle. A son actif, plusieurs "coups" retentissants... notamment en 1992.) misent déjà sur l'agriculture. Mais même si cette question est prioritaire, les réponses apportées – en particulier pour les investisseurs – sont diverses.

Les déséquilibres et aux enjeux agricoles dans les pays émergents..« Le marché » (terme générique pour désigner tout les acteurs spéculatifs de la société de marché…) l’on bien comprit et peuvent grâce : un ETF consacré aux matières premières agricoles

28/06/2012

Enjeux alimentaires et profits

 

Le modèle actuel vaut-il la peine d'être sauvé? : ) Espagne : les YayoFlautas, ces "papys-mamys indignés" qui reprennent le flambeau - AFP : Parce qu'ils refusent que leurs petits-enfants vivent moins bien qu'eux et paient "pour sauver une oligarchie", parce qu'ils sont devenus les piliers d'une société espagnole étranglée par le chômage, des retraités "indignés" ont repris les armes du combat social. Reconnaissables à leur gilet de sécurité fluorescent jaune et à leurs sifflets, les "YayoFlautas", inspirés du mot "iaio", papy en catalan, multiplient les actions contre les coupes budgétaires et le monde de la finance

La Grèce confrontée à l'austérité : les Lettons y sont passés aussi - AFP

 

Les malheurs des Grecs frappés par la crise, pas plus que les problèmes des Espagnols ou des Italiens, n'émeuvent guère les Lettons qui ont dû se résigner très vite à subir l'austérité lors de la dépression de 2008-2009. "Si vous êtes habitué à un haut niveau de vie, cela doit sembler dur quand ça va un peu moins bien. Mais si vous n'avez jamais eu la vie facile, vous n'êtes pas aussi surpris dans les périodes difficiles", dit à l'AFP Inita Radzina. La Grèce confrontée a la rigueur, les lettons aussi

 

En 2008-2009, l'économie de la Lettonie s'est contractée de 25%, la pire récession dans le monde Dans « La crise » économique a effacé « vingt ans de progrès » - Citoyenactif

 


 

humour 81.jpgF Conférence régionale de la FAO pour l'Asie et le Pacifique _ source FAO :

Table des matières

Paragraphes

I. Contexte ........................................................................................................................................ 1-12

A. Causes de l’instabilité des prix des produits alimentaires ........................................................... 4-7

B. Pourquoi l’instabilité des prix des produits alimentaires pose-t-elle problème? ........................ 8- 9

C. Mesures envisageables pour lutter contre l’instabilité des prix des produits alimentaires ...... 10-12

II. Propositions relatives à l’organisation de la table ronde ............................................................. 13-14

Des années 1960 au début des années 2000, les prix des produits alimentaires ont généralement baissé en termes réels, si l’on excepte le pic enregistré de 1973 à 1974. Ils ont ensuite augmenté lentement entre 2003 et 2006. À partir de 2006, en revanche, l’instabilité s’est aggravée comme jamais depuis le milieu des années 1970. Les prix ont fortement augmenté de septembre 2006 à juin 2008, comme le montre l’indice des prix des aliments établi par la FAO, qui est passé de 125 à 224 points sur la même période. L’indice a ensuite commencé à fléchir, pour retomber à 141 points en février 2009. Reparti à la hausse en juillet 2010, il atteignait 238 points en février 2011, soit son plus haut niveau depuis janvier 1990, en termes nominaux et réels. Cf Loi 1973 et gardes fous

 

La crise du système se manifeste au niveau macro-économique aussi bien qu’au niveau micro-économique. Elle s’explique principalement par un bouleversement technoscientifique qui introduit une rupture dans le développement du capitalisme et ruine, par ses répercussions, la base de son pouvoir et sa capacité de se reproduire. J’essaierai d’analyser cette crise d’abord sous l’angle macro-économique [1], ensuite dans ses effets sur le fonctionnement et la gestion des acteurs économiques ( entreprises, banques, ménages – travailleurs – contribuables ( les termes changent selon les courants économiques) et le Reste du monde) [2].

 

agriculture, envronnement L'évolution des rayons de nos supermarchés nous apprend beaucoup sur l'évolution de nos sociétés, de nos modes de consommation et de nos économies. Il y a quelques années, les produits exotiques ont fait une entrée fracassante dans nos listes de courses. Puis le bio et le commerce équitable. Et il me semble que, depuis quelques temps, nous faisons de plus en plus attention aux offres spéciales, réductions ou produits les moins chers, etc. Et ne parlons même pas de la poussée des fast-foods dans le paysage urbain et rural français ainsi que dans nos assiettes. Le modèle de consommation (supermarché hypermarché….) s’est exporté dans le monde entier, comme l'Inde, la Chine ou encore le Cambodge.

Se nourrir, c'est bien. Encore faut-il que tout le monde puisse le faire
L'alimentation est, vous le savez, dans le peloton de tête des thématiques d'investissement long terme sur lesquelles nous misons. Selon la FAO, d'ici à 2050, la population mondiale devrait augmenter de 2,5 milliards d'individus, à 9 milliards. Pour nourrir toutes ces nouvelles bouches, il va falloir augmenter la production agricole d'environ 70%. Oui, vous avez bien lu, de 70%...

Le problème, c'est que la surface de terres arables disponibles ne cesse de s'amenuiser. "Selon la Banque Mondiale, les terres agricoles représentaient 38,1% des terres disponibles fin 2001, pour atteindre 37,7% fin 2009. Vous vous dites peut-être que cette diminution est très faible ; en effet, elle est de 0,4%. Mais creusons les chiffres".

"L'Insee nous indique que la superficie émergée totale de notre planète est de 13,6 milliards d'hectares, donc 0,4% de ce total représente tout de même 54,5 millions d'hectares. Plus clairement, en presque 10 ans, l'équivalent d'environ la superficie de la France en terres agricoles s'est volatilisé !", « Il va donc falloir investir pour satisfaire l'appétit d'une population grandissante. Selon la FAO, pour que le pourcentage de la population mondiale souffrant de mal ou de sous-nutrition au niveau actuel se réduise, il faudra investir 209 milliards de dollars par an. Et pour réduire de manière significative cette proportion, il faudra investir 359 milliards de dollars annuels. Bref, l'agriculture va attirer les investissements ».

néolibéralisme 2.jpgCertains gourous de la finance comme George Soros (voir mon article intitulé « Qui est Georges Soros ? : est reconnu dans le monde de la Finance comme l'un des plus grands spéculateurs du XXe siècle. A son actif, plusieurs "coups" retentissants... notamment en 1992.) misent déjà sur l'agriculture. Mais même si cette question est prioritaire, les réponses apportées – en particulier pour les investisseurs – sont diverses.

Les déséquilibres et aux enjeux agricoles dans les pays émergents..« Le marché » (terme générique pour désigner tout les acteurs spéculatifs de la société de marché…) l’on bien comprit et peuvent grâce : un ETF consacré aux matières premières agricoles

Quand la technologie s'implante dans l'agriculture
De mon côté, , nous allons plutôt nous intéresser  au développement et profits dans  l’agriculture a travers le développement de la technologie aux service du capital ( matériel et aux technologies agricoles) .

Pourquoi ? Eh bien parce qu'une fois le constat posé qu'il y a – et qu'il va y avoir de plus en plus – un défi à relever pour nourrir la population mondiale, il faut bien trouver une solution.  Logique néolibérale : : « Et une de ces solutions passe par l'amélioration des rendements... et l'utilisation de nouvelles technologies. Pour le moment, il faut bien le reconnaître, ce sont les pays développés qui servent de laboratoire à ces nouvelles technologies, et en particulier les Etats-Unis. Il se trouve que l'agriculture américaine se porte plutôt bien. Pour l'année fiscale 2012 (qui se termine fin juin), et ce d'après les chiffres de  l'USDA ((United States Department of Agriculture)), les exportations agricoles américaines atteindront 134,5 milliards de dollars contre 82,2 milliards en 2007. Soit une augmentation de 63% en cinq ans.

Principale raison à cela : la hausse de la demande asiatique en produits agricoles. Et comme d'habitude, la Chine mène la danse. Conclusion, les agriculteurs américains travaillent d'arrache-pied pour fournir des céréales ou de la viande aux Chinois. »

humour 37.jpg

 

Le scénario d’expropriation, d’exploitation des terres et des travailleurs se retrouvent toujours les mêmes :

 -    Une démocratie libre ( sans entrave au néolibéralisme) Au classement de la facilité pour faire des affaires, le Brésil se classe 126ème sur 183 pays.
Citation : « Ceci est ennuyeux. Il est plus facile de faire des affaires au Rwanda, au Guatemala et au Pakistan qu’au Brésil 

 -    Des investissements sécurisés (les accords de libres échanges ne doivent pas être remis en question)

 -  Provoquer des divisions aux seins des communautés

 -   Bénéficier d’une structure d’infrastructure néolibérale

 -   Relativiser le cadre environnementale

 -  Bénéficier de fiscalités avantageuses

 

Comment en profitent-ils ?
Voici quelques pistes :

L’Afrique est une « mine d’or » pour les investissements, selon Pékin :  – Altermonde : Un bon exemple de cet état imposé : Terre, pétrole : le Sud-Soudan, pays neuf à vendre– Rue 89 extrait « : » C’est l’ONG Norwegian People’s Aid qui s’alarme. Dans un récent rapport. Il est très difficile de vérifier ce genre d’information, en raison du caractère secret des transactions », affirme Philippe Hugon, directeur de recherches à l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris), en charge de l’Afrique. Un hectare au Sud-Soudan ? 3 centimes Une entreprise texane aurait ainsi acquis 600 000 hectares sud-soudanais pour la modique somme de 25 000 dollars (17 500 euros). Le prix de l’hectare revient donc à… 3 centimes d’euros

En d'autre terme :

 1. Mise sur des logiciels qui permettent aux agriculteurs d'augmenter leurs rendements, de mieux contrôler leurs productions, leurs champs ou encore l'utilisation de pesticide et d'engrais. Or ces aides technologiques prennent de plus en plus d'importance dans les grandes exploitations agricoles.

Parmi les sociétés qui commercialisent de tels produits, il y a Raven Industries Incqui commercialise ainsi des ordinateurs de bord, des systèmes de gestion de parcelles, des systèmes d'autoguidage par GPS ou de régulation de pulvérisateurs d'engrais ou d'insecticides.

2. Investir sur des sociétés fabriquant et commercialisant du matériel agricole. Dans le prochain Matières à Profits, Florent Detroy explore l'univers prometteur des... tracteurs : "Saviez-vous qu'à l'échelle mondiale, il existe seulement un 1 tracteur pour 10 exploitations ? A titre de comparaison, la France possède en moyenne 3 tracteurs par exploitation agricole. Alors que l'on s'attend à une explosion des besoins alimentaires jusqu'en 2050, les paysans manquent encore cruellement d'outils pour travailler la terre".

Aujourd'hui, les tracteurs deviennent "intelligents" grâce à une console électronique embarquée. Elle permet de contrôler les différents outils attelés – épandeur d'engrais, pulvérisateur ou charrue. Mais elle contrôle aussi par GPS les déplacements du tracteur, la fertilité des sols ou les rendements de la zone de culture. Un indispensable processus de mécanisation a déjà conquis les Etats-Unis mais gagne aussi l'Asie., Florent vous propose donc d'investir sur un fabricant de tracteurs de précision. Voici quelques-uns de ses atouts :
- une présence forte en Europe, un des marchés les plus porteurs (avec une croissance à deux chiffres) ;
- une diversification réussie en direction des BRIC ;
- des investissements importants en Recherche & Développement qui font d'elle un fabricant de pointe ».

Les conséquences :

Histoire de l'Amérique latine - Wikipédia :  

The Take (La Toma) English subtitles (1/9) - YouTube, The Take" (2/9) #Occupy-Factories Success Story VS Fascist Capitalism: Argentina (La Toma) , "The Take" (3/9) , "The Take" (4/9) , The Take" (5/9), "The Take" (6/9) , The Take" (7/9) , "The Take" (8/9) , The Take" (9/9)

 

Même la pluie : La révolte de la conscience, LE RÊVE AMÉRICAIN - LE FILM SUR LE PILLAGE LE PLUS GRAND : Au Chili, des villageois affrontent l'une des plus grandes ... - Basta : Gestion de l'eau - Basta !, [PDF] , Nations Unies( format PDF de terre et liberté)

 

Conclusion :

Andre Gorz - citoyenactif : La question de la sortie du capitalisme n’a jamais été plus actuelle. Elle se pose en des termes et avec une urgence d’une radicale nouveauté. Par son développement même, le capitalisme a atteint une limite tant interne qu’externe qu’il est incapable de dépasser et qui en fait un système qui survit par des subterfuges à la crise de ses catégories fondamentales : le travail, la valeur, le capital.

L’Homme qui est au service de l’économie! - Indigné

L’économie n’est plus au service de l’Homme, c’est l’Homme qui est au service de l’économie. Quand est ce que cela a commencé - développer ? Probablement au début/moitié du XXe siècle. C’est à ce moment-là qu’ils ont cessé d’écouter et ont commencé à commander. Au lieu d’essayer de comprendre comment fonctionnent les économies, ils ont voulu leur dire quoi faire. Loi 1973 et gardes fous, Le système est vulnérable,!

Au Chili, des villageois affrontent l'une des plus grandes ... - Basta : , C’est l’histoire de villageois qui osent s’opposer à la plus riche famille du Chili. Après avoir asséché une vallée avec la construction d’une mégadécharge, le consortium minier Antofagasta, domicilié à Londres mais appartenant à la famille chilienne Luksic, intente un procès contre le comité de défense du village des Caimanes. Les villageois sont accusés d’ « association illicite » pour s’être opposés à la dévastation environnementale. Le procès débute le 7 juin.

Notes

[3] Voir à ce sujet « Témoignages de Caimanes »

[4] Voir à ce sujet « Caimanes testimonios ».

En savoir plus

 Pillage des ressources : le Chili commence à dire « basta ! »

 Pour manifester votre solidarité aux défenseurs de Caimanes, télécharger la déclaration de soutien, faites-la circuler dans vos réseaux, et envoyez vos signatures à cette adresse mail

Lire aussi :

Gestion de l'eau - Basta !

 

 ,

Lettre ouverte de Jaime Huenchullan Cayul depuis la prison de Victoria, CCFD - Terre Solidaire - Gestion citoyenne de l'eau au Mexique , Le bien commun de l'eau au cœur des enjeux actuels

 

27/06/2012

Qui est Georges Soros ?

 

 

Charlie Chaplin-Modern Times.mpg (durée 1h27 min), de la servitude moderne - video , :

  

« Tout ce qui n’est pas donné est perdu.»
Proverbe indien

 

chronqiue,daniel mermet,la bas.orgEconomie d’échelle : cas air France

La critique des libéraux et néolibéraux de l’état providence, même en miette après plus de 30 ans de néolibéralisme et de casse social (  :« Toutefois, t, l'Etat, toujours et partout, travaille à mal diriger le capital, à déformer les marchés et à accepter la sottise.». cf voir aussi « La main invisible », Keynes serait elle la solution ? - citizen Khen

- citizen Khane

La crise de l'Euro, c'est la crise du modèle occidental :

 « Les marchés perdent patience... et confiance, surtout ! Il faut dire que la Grèce n'y met "vraiment pas du sien". Entre l'absence coordonnée du Premier Ministre et du ministre des Finances et, en pleine période d'austérité, l'annonce d'embauches de près de 70 000 fonctionnaires grecs depuis deux ans, on commence à se demander si l'on vit sur la même planète... » « Certains commencent ainsi à craindre le pire. Le "nouveau sommet" de la fin de semaine permettra-t-il d'apaiser tout cela ? »

« La main invisible »Plan pour la Grèce : un gros sparadrap qui ne changera rien – Hensozu : Spéculation immobilière, financière, sur les matières premières, précarisation accrue sur les salaires .... Rien n'est possible sans un système qui les généraliseL'espoir d'une coalition pro-austérité en Grèce ne rassure pas les marchés - Source : Reuters - 18/06/2012,  Grèce : la zone euro parée aux pires plans , les 15 banques dégradées par Moody’s jeudi , Les banques espagnoles ont besoin de 62 milliards d'euros, Chypre se résout à demander l'aide de Bruxelles pour ses banques en difficulté

 

La bombe du prêt étudiant ? _ l' indigné « Les fissures dans la doctrine du système mondialisé actuel sont de plus en plus nombreuses, même si le peuple n’en a pas confiance »« La main invisible » , Hensozu : Qu'en est-il de la bulle immobilière ?
Au Canada, la bulle immobilière n'a pas encore éclaté. Bien que les prix ont progressé continuellement depuis le début de l'année 2000. Effectivement, les prix ont plus que doublé entre mars 2000 et décembre 2011

 Pourquoi parler de crise et mobilisations ? – Saltabank,

chronqiue,daniel mermet,la bas.orgJ’ai écris dans  Succession de mauvaises nouvelles ? - blog Citoyenactif de Une manipulation des cours : S’agit ils  d’une seconde tentative de manipulation éhontée des marchés en l’espace de 24 heures ?.S’il a fallu recourir à deux reprises à l’expédient de la désinformation pour faire grimper artificiellement les cours, il est facile d’imaginer  quelle est la pente naturelle des indices, thermomètre des économies néolibérales !▪ Qui tire les ficelles de manière aussi grossière ?
▪ Les rumeurs sur le sort des banques espagnoles n’en finissent plus
▪ Espagne et créances douteuses et ruines saisies  (...) C’est bien là le problème : .▪ Les indices américains font de l’équilibrisme, attention aux coups de vent
En Europe et  Aux Etats-Unis aussi, Enchaînement  les mauvais chiffres…!

chronqiue,daniel mermet,la bas.orgMaurice le vaut bien !

Là-Bas au secours de Maurice Lévy, Patron de Publicis.

 Approfondissons, développons un point « Une manipulation des cours « 

chronqiue,daniel mermet,la bas.orgPour Georges Soros, la réponse est claire : non !

Le célèbre spéculateur évoque même un fiasco en perspective pour cet énième rendez-vous. Il a d'ailleurs livré une interview à Bloomberg TV en début de semaine qui ne m'a pas laissé de marbre... Voyez plutôt.

Qui est Georges Soros ?

chronqiue,daniel mermet,la bas.orgGeorges Soros  (George Soros - Wikipédia : est reconnu dans le monde de la Finance comme l'un des plus grands spéculateurs du XXe siècle. A son actif, plusieurs "coups" retentissants... notamment en 1992.

Cette année-là, le 16 septembre pour être précis, Soros a pris une importante position vendeuse sur la livre sterling. L'importance de sa position provoqua une telle chute de la devise que la Banque d'Angleterre dut se résoudre sortir du système monétaire de l'époque (SME). Pari gagné. La dévaluation de la livre qui suivit l'a rendu riche et célèbre.

La roublardise de l'homme ne s'arrête pas là. Il a de nombreux succès à son actif comme notamment une condamnation pour délit d'initié dans le raid boursier lancé sur la Société Générale à la fin des années 1980. Juin 13, 2012 Par Dan Gainor & Iris Somberg : Milliardaire libéral essaye de donner aux États-Unis. une société libérale, qu'elle ne peut pas refuser. Sommaire exécutif : « Les médias parlent souvent de gauche milliardaire George Soros – surtout ses investissements et son travail de charité. Mais ces mêmes histoires nouvelles donnent rarement une image complète de l'homme derrière beaucoup de libéraux ou progressistes"” organisations aux États-Unis et partout dans le monde. »

Le Centre de recherche de médias affaires et Media Institute a entrepris plus d'un an d'enquête sur George Soros, ses relations d'affaires, son engagement politique et ses nombreuses connexions aux médias. Cette enquête montre que beaucoup de plus que $8.5 milliards Soros a donné à l'organisme de bienfaisance a transformé en été utilisé pour plaider en faveur de politiques de gauche hardcore dans le monde entier. Ces résultats comprennent:

-          $400 Millions de manipuler de l'enseignement supérieur: (…)

-          Scandales mondiaux en grande partie inédit: ( …)

-          Contributions politiques pour la plupart des grands libéraux politiciens ( …)

-          Plus d'un demi milliard de Dollars pour financer la gauche ( …)

chronqiue,daniel mermet,la bas.orgVoir dans La Finance imaginaire - citoyenactif , La Finance imaginaire - la.bas.org : 
.

Aujourd'hui, je me pose la question de la finalité de son intervention de lundi sur Bloomberg TV...

George Soros on Bloomberg Television: U.S. Debt (8 avr. 2011 - 16 min) : Billionaire George Soros tells Bloomberg Television that the U.S. could absorb more debt.

George Soros Says Markets Are `Always Fallible' ; Oct. 10 (Bloomberg) -- Billionaire investor George Soros talks about global financial markets and his philanthropy. He speaks with Francine Lacqua on Bloomberg Television's "Eye To Eye." (Source: Bloomberg) 22 mai 2012 - 27 min

Connaissant la roublardise de l'homme (moins actif aujourd'hui mais qui garde malgré tout un regard – seulement ? – sur son célèbre Soros Fund Management : Charlie Rose - George Soros / Helen Mirren : video google  56 min)  A conversation with George Soros, Chairman, Soros Fund Management. A conversation with actress Helen Mirren about her book In the Frame: My Life in Words and Pictures.),il y a deux options :

  • il est déjà agressivement short.Il a vendu un peu plus haut sur les marchés et accentue la tendance avec ses commentaires. Peut-être a-t-il en effet commencé à initier des positions short après la réunion de la Fed de la semaine dernière et l'absence de QE3 ;
  • il commence à acheter. C'est cette seconde hypothèse qui, étrangement peut-être, attire mon attention. L'idée de "crier au loup" en faisant courir des bruits pour profiter de la panique et "ramasser le papier" est l'une des techniques préférées des spéculateurs (technique qu'il avait d'ailleurs utilisée lors de la crise asiatique de 1997).

Crier au loup pour déclencher une panique et "ramasser le papier"

Cela n'engage évidemment que moi, mais le fond de son interview me semble surtout voué à "attiser le feu". Car revenir sur des faits dont tout le monde sait qu'ils posent problème (comme les Eurobonds)... ou aller jusqu'à estimer qu'un échec ce week-end pourrait ni plus ni moins sonner le glas de l'euro me semblent un peu "gros"... Surtout dans un tel timing, à moins de trois jours de l'échéance donc, et qui n'a rien de "visionnaire".

En résumé, s'il mise sur une sortie de la Grèce à terme, je ne serais pas surpris qu'il envisage désormais quelques achats avant la fin de semaine. Techniquement d'ailleurs, comme nous allons le voir, cela pourrait vite se justifier...

Soros ou pas, sortie de la Grèce ou non, Mathieu vient de réaliser une série de 10 positions consécutives gagnantes depuis le début du mois, alors même que les marchés financiers sont en pleine débâcle.

Quant à son portefeuille, il gagne +45% (net de frais)!

Conclusion :

Cela ressemble au scénario de Globalia de Jean Christophe Ruffin (Globalia de Jean Christophe...…)  : La description de l’économie de Globalia n’est guère précise. On apprend simplement qu’elle est dominée par les monopoles et de ce fait étroitement contrôlée par une poignée de chefs d’entreprises mondiales. L’influence qu’ils exercent collectivement est pratiquement sans limites, au point de déposséder les institutions démocratiques de la réalité du pouvoir. L’abstention lors des consultations électorales est généralisée cf Lobby Planet, Les financiers au coin du bois 

chronqiue,daniel mermet,la bas.orgDans mon article sur « Les médias et la politique » : je traitais des spins doctor Spin doctors médiatique de la doctrine néolibérale ont tout faux, voir allume volontairement ou pas l’incendie.  Georges soros pourrais être un de ses spin Doctors, avec Jacques Attali qui sont a la fois des conseiller en communication et marketing politique agissant pour le compte d'une personnalité politique, le plus souvent lors de campagnes électorales

 

Dans George Soros, financier - Vidéo Dailymotion "Le financier George Soros est l'invité de Nicolas Demorand"  Sa critique du capitalisme" ( ou plus exactement de la technocratie qui serait responsable dans sa gestion de la crise) . La com, un monstre doux : Non, c’est pas la propagande, c’est pas la réclame, c’est pas la pub, c’est la com. La com, c’est comme une passerelle, un pont, c’est juste un bridge pour porter le message jusqu’à sa cible, c’est choisir la bonne image, c’est trouver le bon mot, la bonne musique, c’est choisir les bons acteurs, la bonne lumière, les bons fumigènes, la bonne illusion, la bonne farine pour te rouler dedans, mon cher client Reportage de Pascale Pascariello et Gaylord Van Wymeersch

 

Le système financier international 1/6 : Dans le cadre des débats de l'alternative organisés par le CRREA et Marianne : débat sur le thème "Le système financier international : qui osera le réformer et comment ?".
Ont participé à ce débat : Paul JORION (anthropologue, sociologue et auteur de « Comment la vérité et la réalité furent inventées) ; Frédéric LORDON (directeur de recherche au CNRS et chercheur au Centre de sociologie européenne) ; Liêm HOANG-NGOC (économiste) ; Stéphane COSSET (économiste) ; Hervé NATHAN (rédacteur en chef du service Economie à Marianne).

 

Le système financier international 2/6, part 3/6, part 4/6part 5/6, part 6/6 ,

Et si Karl Marx avait raison ?  : Le capitalisme ne peut pas, à long terme, résoudre le problème économique de fournir une vie humaine pour les masses… Cette proposition est la base de l’approche de classe du Marxisme.  Sans elle il n’y a pas d’approche de classe, et il ne peut pas y en avoir. Si ce n’est pas vrai alors il n’y a aucune raison de ne pas être simplement un bon réformiste.3

Le Capital explique pourquoi il ne suffit pas d’être un bon réformiste; Un exemple : Le mardi 27 mars , Hollande et le patronat : Source : Reuters  18/04/2012

 

"Il ne faut pas rêver, il y a plus de patrons de droite que de patrons de gauche", concède un chef d'entreprise français, proche du Parti socialiste. Dans la course aux soutiens patronaux, François Hollande refait son handicap face à Nicolas Sarkozy. Discret sur ses relations avec le monde des affaires, le candidat socialiste cultive ses relais et a conquis une audience auprès des patrons, à l'image des banquiers maintenant ouverts à une discussion sur son projet de séparer les dépôts des activités spéculatives  Et si François Hollande voulait vraiment gouverner à gauche ? - 22-Jun-12  L'art D'ignorer les Pauvres , la finance folle , Loi 1973 et gardes fous , Le système est vulnérable,!,

Qui est Georges Soros ? – nicocitoyenactif, Article sur ma page Facebook : Les médias et la politique , Les vagues de privatisations, OPA d’entreprises, globalisation financière, Qui est Georges Soros ? ,  - citoyenactif

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu