Avertir le modérateur

04/07/2012

A nos amours (1983)

Cela devrait te plaire, je te conseil ce soir 

Un film intéressant ce soir :

A nos amours (1983) - Drame - L'essentiel - Télérama.fr

A quinze ans, Suzanne découvre avec lucidité et une certaine amertume que ce qu'elle aime faire avec les hommes, c'est l'amour et rien d'autre. Le reste ne serait-il qu'ennui ou illusion? César du meilleur film français. : A NOS AMOURS de Maurice Pialat - Crise de nerfs , A Nos Amours - Dimple Scene (part 1) [1983]  

 

LA CRITIQUE TV DE TELERAMA DU 30/06/2012

 

| Genre : l'adolescence nue.

« Pialat n'a pas changé le cinéma dit "français" : il l'a achevé. » La formule de Benoit Jacquot (Télérama no 2804) résume parfaitement la puissance ambivalente de l'immense Maurice Pialat, disparu en 2003. Ainsi, A nos amours, gifle lourde et glacée, caresse brûlante du désespoir, qui fouille les gouffres de l'adolescence, âge compliqué des possibles et des tunnels. Suzanne — Sandrine Bonnaire, débutante crevant l'écran, comme on n'en voit qu'une par décennie —, 15 ans, couche avec une ribambelle de types, mais se refuse à celui qu'elle aime, se fait bastonner par sa mère, hystérique, et son frère, abusif. Comme toujours chez Pialat, la vérité jaillit par effraction, sous forme de heurts et d'éboulis. Ça cogne, ça souffle, ça gueule, sans prévenir. Ça jouit aussi : lorsque Suzanne est dans les bras d'un mec. Seuls moments de rémission possible, hors de ceux passés avec le père complice — Maurice Pialat lui-même, ours fatigué, cinglant mais attachant. De quoi souffre-t-elle donc ? De ne pas ­savoir aimer, de la sécheresse de son propre coeur, de la tristesse des autres. Elle n'a jamais eu autant envie de vivre et jamais eu si peur. — Jacques Morice

 

Suivi à 22.25 d'Il était une fois... A nos amours. 



Jacques Morice

  

A NOS AMOURS (format PDF)

 

 

Sandrine Bonnaire : “Pialat m'a fait naître” - Cinéma - Télérama.fr: Cannes 2012, Semaine de la critique | Après un documentaire, Sandrine Bonnaire présente à Cannes son premier film de fiction, “J'enrage de ton absence”, avec Alexandra Lamy et William Hurt, à la Semaine de la critique. Nous lui avons soumis notre questionnaire sur petits papiers colorés

 

 

Sandrine Bonnaire - Wikipédia :

1985 : Sans toit ni loi de Agnès Varda

 

Récompenses et nominations

Sandrine Bonnaire - SANS TOIT NI LOI de Agnes Varda

musique - Joan Baez - Babe I'm Gonna Leave You

Babe, i'm gonna leave you
Tell you when i'm gonna leave you
leave you when ol'summer time,
summer comes a-rolling
leave you when ol'summer comes along
Babe, the highway is a-callin'
the old highway's a-callin'
callin'me to travel on, travel
on out the Westward
callin'me to travel on alone
Babe,I'd like to stay here
you know I'd really like to stay here
my feet start goin'down,goin'down the highway
my feet start goin'down, goin'down alone
Babe,I got to ramble
You know I got to ramble
My feet start goin'down and I got to follow
my feet start goin'down, and I got to go

Ѕаnѕ Τοіt nі Lοі 01 , part 02 , part 03 , part 04 , part 05 , part 06 , part 07 , part  08 ,part  09 , part 10 , part 11 ,

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu