Avertir le modérateur

28/09/2012

Retour des Nationalistes Autonomes

 

source : Retour des Nationalistes Autonomes -  Anarkia  

 Mis sur Facebook : ANTIFA - Chasseurs De Skins (complet) , article sur FB

Berrurier noir.... Ah c'était des bons
 
je viens de recevoir: " rdv ce soir à 19h30 a l'espace Duball 18 passage dubail
angle 54 boulevard magenta 75010 paris M° magenta gare du nord pour action devant les extremismes et montrer notre dessacord avec tous les mouvements nationalistes tels qnous sommes tous concernés. venez nombreux avec ou sans masque dire votre postion face a ces mouvements. Anonymous"ue la jeunesse nationaliste dirigeait par Alexandre Gabriac ou encore le FN que nous soyons anonymous, sans pap nous sommes tous concernés. venez nombreux avec ou sans masque dire votre postion face a ces mouvements. Anonymous

Nationalistes Autonomes des Pays de Savoie

Journal France 3 du 18/09/2011 – Manif du 8 Octobre :

Nationalistes autonomes | Droite(s) extrême(s):

Archives de catégorie : Nationalistes autonomes :

 

Une ultra droite en pleine agitation sur fond de retour de la gauche au pouvoir

C’est la fin du printemps. Et cette année, l’extrême droite activiste, celle qui se situe au-delà du Front national,  bourgeonne. Sur fond de bon score de Marine Le Pen à la présidentielle et d’arrivée de la gauche au pouvoir. A … Continuer la lecture →

A Paris, en raison de l’élection présidentielle, la journée de mobilisation du 9 mai – ce rendez-vous traditionnel de l’extrême droite radicale – a été déplacée au dimanche 13. La journée se déroulera en plusieurs temps. D’abord le matin, le défilé « contre le mondialisme », entre Madeleine et Pyramides, à l’appel des habituels protagonistes, notamment le Comité du 9 mai (C9M), les Nationalistes autonomes, Troisième Voie, la Nouvelle Droite populaire, Terre et peuple et le GUD. Auxquels se sont ajoutées cette année les Jeunesses nationalistes d’Alexandre Gabriac, principalement implantées à Lyon. Ce défilé se veut « la première manifestation d’opposition » au nouveau pouvoir de gauche sur le pavé parisien.

Le soir, un concert de Lemovice, Frakass (deux groupes skins) et des Francs Tireurs Patriotes (proche du Renouveau français) se déroulera à Paris, dans un lieu tenu secret jusqu’à la dispersion de la manifestation. En 2009, un concert similaire s’était tenu. Le C9M avait loué une salle paroissiale du 14e arrondissement en se prévalant d’une fausse étiquette. Des agressions avaient eu lieu en marge du concert.

Entre-temps, l’Institut Civitas, qui regroupe intégristes et traditionnalistes d’extrême droite, aura défilé en hommage à Jeanne d’Arc, « refusant », avec l’élection de François Hollande, « une France rouge et laïciste ».

Un peu moins de 15 jours après, du 25 au 27 mai, le petit milieu se retrouvera à Rome, pour la fête de Casapound, mouvement néofasciste italien qui a copié les méthodes de la gauche extraparlementaire transalpine, et occupe plusieurs lieux à Rome qu’elle a transformé en « centres sociaux« .

tana-300x429 Actualité dans racisme
 
L’affiche de la fête de Casapound

Casapound est devenue LA référence dans une partie de l’extrême droite radicale française et le pèlerinage y est devenu quasiment obligatoire. Membres actuels du GUD ou « grands anciens »,  militants des Jeunesse nationalistes, des hooligans ou identitaires parisiens ont prévu de descendre dans la capitale italienne. Un nombre important de Français est attendu car, In Memoriam, groupe « historique » de RIF, se reforme pour l’occasion, avec Xavier Schleiter, le neveu de Robert Faurisson, Richard Pareti et Julien Beuzard.

En juin, une autre initiative de manifestation est dans les cartons à Paris. Elle est annoncée pour le 9 juin, veille du premier tour des législatives, dans le quartier Montparnasse, et émane toujours du même petit groupe d’acteurs mêlant néo-gudards, hooligans, pour l’essentiel, qui l’avait un temps remisée. Son mot d’ordre : « Non au droit de vote des étrangers ».

De leur côté, les Lyonnais envisagent eux aussi un défilé, fin juin, dans leur ville sur le thème : « Soyons maitres chez nous ».

Si l’on ajoute à cela l’actuelle campagne des Identitaires sur le thème « Hollande n’est pas mon président » – avec un rassemblement prévu, entre autres, ce vendredi 11 mai devant une permanence socialiste à Nice, et dont le but est de s’adresser aussi à la partie de l’électorat UMP qui n’a pas digéré la défaite, la course à l’échalote est partie.

pmp-aff-visu21-300x400 GUD
 
Affiche de la campagne du Bloc identitaire

 

Les Nationalistes Autonomes ( site, journal France facebook, )répondent à l’appel de la sauvegarde de la Patrie. Fort d’un slogan : «  Libre, social et national !  » nos troupes, militent pour une France souveraine, libre et homogène.
Alors que le chômage, la délinquance, l’immigration ne font que s’accentuer, la jeunesse française à besoin de repères solides pour ce forger un avenir. Ces repères sont leur histoire que le système veut bien leur cacher. Nous devons nous battre contre le rideau de mensonge des socialo-communistes.
Oui la France est une terre catholique ! Oui la France est une terre de traditions ! Oui la France sera le berceau de la contre révolution !
Pour cela, nous avons besoin de coeurs courageux et dévoués dans notre combat qui, est de loin, le plus noble !

Les articles des nationaux autonomes :

dimanche 1 janvier 2012

« Pour réaliser des actions concrètes et de qualités, le permis de conduire reste un avantage!

Vous pouvez vous déplacer à plusieurs kilomètres de votre domicile, ce qui augmente considérablement vos chances de rencontrer de nouvelles personnes ou de vous retrouver entre nationalistes.

Ou encore :

vendredi 28 octobre 2011

Voilà déjà plusieurs mois que notre mouvement ne cesse d’augmenter et de prendre de l’ampleur!

C’est donc une très bonne nouvelle, mais nous devons continuer d’avantage…

En effet, afin d’être un mouvement de qualité, nous recherchons parmi vous des personnes ayant des compétences ou des talents que vous pourriez partager!

Militantisme Urbain Nationalistes Autonomes – YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=l_Ezg4F3bVU

Nationalistes Autonomes Nord Pas De Calais

 

 » Les Nationalistes Autonomes présent dans la rue, partout ou régnera la mondialisation, l’immigration, l’islamisation, le capitalisme, les NA seront là et feront BLOC !!!!!!
NATIONALISTES AUTONOMES REVOLUTION !!!!!! »

Contre-manifestation antifasciste à Lille : http://www.youtube.com/watch?v=_axbYd0NZPc&feature=re...

 

Les « nationalistes autonomes » d’Allemagne, descendants des SA

 
Les « nationalistes autonomes » forment un phénomène nouveau et très dangereux en Allemagne. Il s’agit en effet de véritables fascistes: ce sont des « nationalistes » qui se prétendent « révolutionnaires » et ont un discours « social », revendiquant un « socialisme national
03 Hooliganisme

 

Afin de semer le trouble, ils reprennent les graphismes et slogans révolutionnaires, pour apparaître pour des « révolutionnaires » qu’ils ne sont pas et avoir le maximum d’impact
 
09 Jeunesses NationalistesA partir de 1989 les nazis n’ont cessé de progresser en Allemagne. Devant l’interdiction systématique de leurs organisations (« Jeunesse Viking, « Alternative Nationale »…) ils se sont organisés en « camaraderies » de 20-30 personnes, c’est-à-dire en des groupes autonomes les uns des autres. Au milieu des années 1990 l’écrasante majorité des fascistes était dans une « camaraderie » (« kameradschaft »: en allemand « kamerad » se dit entre soldats, et entre fascistes, comme en italien « camerati »; le terme de « camarade » pour les communistes étant « genosse »).
Ces camaraderies existaient côte à côte avec le parti d’extrême-droite NPD (parti national démocrate), qui lui est légal et participe aux élections.
 
 
 
 
 
A partir de 2003-2004 une fraction de l’extrême droite a prôné l’organisation en « Black Block ». L’extrême-droite allemande10 Musique a alors totalement changé: le look « skinhead » encore dominant dans les « camaraderies » a disparu au profit du look « extrême-gauche ».
Keffiehs, tags, slogans « anti-capitalistes », cagoules, pulls à capuches, casquettes, badges, patches, t-shirts stylisés, banderoles modernes, logos repris aux autonomes antifascistes, formation de black blocks, mise en avant du « socialisme national » et du principe de « groupes autonomes »… côtoient désormais systématiquement les revendications nationalistes, anticommunistes (« Reds better run », « C4 for Reds »…), anti-antifascistes
 
 
.
 
 
Les « nationalistes autonomes », qui prennent parfois le nom de « socialistes nationaux », ont eu un succès important au sein de l’extrême-droite, grâce à leur côté « moderne » et « jeune ». Mettant en avant le drapeau noir (de la révolte mais aussi du « front noir », une organisation fasciste des années 1930), ils profitent de la confusion leur donnant un côté « social-révolutionnaire ».
 
Une confusion qui a un tel succès que leur ligne « national-révolutionnaire », « socialiste nationale », passe tout de même très mal chez certains fascistes, en raison de leur « style », des revendications, ayant même amené une contre-campagne appelée « nos drapeaux sont noirs, pas nos blocs ». Les heurts se multiplient par ailleurs entre les deux tendances concurrentes
 
Une confusion qui a un tel succès que leur ligne « national-révolutionnaire », « socialiste nationale », passe tout de même très mal chez certains fascistes, en raison de leur « style », des revendications, ayant même amené une contre-campagne appelée « nos drapeaux sont noirs, pas nos blocs ». Les heurts se multiplient par ailleurs entre les deux tendances concurrentes.
07
 
Les fascistes se prétendent toujours « révolutionnaires » afin de tromper le peuple. L’existence des « nationalistes autonomes » montre jusqu’où peut pousser cette démagogie fasciste. Tout est dans l’apparence, le contenu restant lui invariablement le même, les différences entre tendances relevant seulement du « style », du type de démagogie pour tromper le peuple.
 
05
 
 
Les « nationalistes autonomes sont d’ailleurs ultra-violents; l’immense majorité de leurs actions « révolutionnaires » consistent en l’attaque des structures d’extrême-gauche et leurs locaux, l’agression de leurs membres, etc. La surveillance des activités révolutionnaires (appelée « anti-antifascisme ») est courante
 
Mais les « nationalistes autonomes » ont une ligne agressive en générale; en cela ils ressemblent aux SA. En avril 2008 à Stolberg le « black block » fasciste n’a pas hésité à pour la première fois s’affronter à quelques unités de la police
 
 
100% anti-fn. Unis contre l'extrême-droite et ses

Avis aux camarades antifascistes qui fréquentent cette page. Les néofascistes veulent faire une manif à Paris, le 29 septembre. Appelée par des groupuscules violents dont certains ont fai...
t, par le passé, l'objet de poursuites judiciaires, ils entendent défiler sous des slogans particulièrement haineux.

Manifester, en.France, est un acte particulièrement encadré par la loi. Il faut demander des autorisations en préfecture. Pour l'instant, seule la manifestation des néo-fasciste semble être, paradoxalement, autorisée. C'est à dire que tout rassemblement antifasciste qui ne sera pas appelé par des syndicats, partis, associations, pourra être considéré comme illégal. Les personnes qui s'y rendront s'exposent donc à des risques.

Ce petit message n'a pas pour but de décourager les éventuels contre-manifestant-es que nous ne pouvons que comprendre. Il s'agit, en fait, de les mettre en garde, afin qu'ils se préparent au mieux à la manifestation. Cette manifestation fasciste n'est pas organisée par des enfants de cœurs. Il s'agira de bien la préparer, de ne pas se rendre dans le quartier où elle a lieu seul-es et de bien prévenir les gens avec lesquels vous voulez manifester des risques qui peuvent être de deux ordres : soit ce l'ordre de la répression policière, soit de l'ordre de la violence fasciste.

Quelques choses simples doivent être mise en place : habillez-vous de manière appropriée : des vêtements pas trop amples (car trop facile à attraper) avec des chaussures confortables et avec lesquelles tu peux courir. Ne portez pas de sac trop pendants, de boucles d'oreilles ou de piercing pouvant donner prise (et vous blesser). Emmenez vos cartes d'identités.Prenez vos cartes d'identité ou un document « officiel » qui comporte ton nom et une photo d'identité (permis de
conduire, passeport, etc). Si vous êtes européens, prend un document officiel. Si vous êtes non-européen, vous devez toujours avoir sur vous le titre ou les documents vous autorisant à circuler ou à séjourner en France (une carte de séjour, un passeport avec un visa datant de moins de 3 mois, un récépissé de demande de titre de séjour ou encore une convocation à la préfecture etc...) : la police peut à tout moment contrôler la régularité de votre séjour en France.

Pour ce qui est des dispositifs légaux, vous devez lire cette brochure : http://www.guidedumanifestant.org/

Vous pouvez aussi lire cette brochure, plus pratique....https://mensch.coop/files/1589/GUIDE%20JURIDIQUE%20oct%20...
Afficher la suite
Edito - Le guide du manifestant - Manifestations

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu