Avertir le modérateur

29/09/2012

Marinaleda, une utopie vers la paix"

 

Voici un exemple du futur projet , des intéressé(e)s ? Village français : C’est un village en transition, c’est à dire un village qui fait le choix depuis plusieurs années déjà, de vivre selon un mode de vie

Marinaleda, une utopie vers la paix"
Le jeudi 27 septembre 2012 

 

 


 

La barbe est poivre et sel. Le torse dégagé et le regard franc. Juan Manuel Sanchez Gordillo est élu au Parlement d’Andalousie et maire communiste du village de Marinaleda.

Il est une figure contestataire connue en Espagne, où il participe depuis une trentaine d’années à des actions coup de poing pour dénoncer les inégalités sociales et l’action des partis politiques nationaux.

La dernière en date, c’était au mois d’août, quand Sanchez Gordillo dirige des razzias dans les rayons de deux supermarchés d’Andalousie pour redistribuer des chariots remplis de produits alimentaires à des ONG locales.

Alors que le gouvernement espagnol prévoit d’économiser 102 milliards d’euros d’ici à la fin de 2014, un total qui inclut le plan de rigueur de 65 milliards déjà annoncé en juillet, ces économies prévoient notamment des rentrées évaluées à 35 milliards d’euros du fait des hausses d’impôt. Un plan d’austérité une nouvelle fois remis en cause par une majorité d’Espagnols. Des Indignés sévèrement et violemment réprimés depuis ces jours derniers.

 


 

Plus sur le sujet :

 

A voir : "Marinaleda, un village en utopie", un film de Sophie Bolze réalisé en 2009.

 

Le site de Marinaleda. http://www.marinaleda.com/ (en espagnol)
Et la chaine youtube de Marinaleda. http://www.youtube.com/user/marinaledatv ?feature=re...

 


 

Programmation musicale :
-  "E xera", de Mercedes Peon

 

 
Marinaleda, juin 2011 - reportage Antoine Chao et Daniel Mermet

Photos © Anaëlle Verzaux


Cliquez
ici pour voir nos photos

Tous égaux !!

Article "Aider les banques ou leur mettre le feu ?":

 

Des videos que j'aime et un reportage sur 36/ 38 Eva ( dont j'ai abordé lors du débat la projection de "la traversée solidaire)

 

Les raisons de la colère : citoyen actif : Les raisons de la colère - Un film de Samuel Luret & Damien - Arte :

Fureur de la jeunesse, colère des exclus... : il souffle sur la planète un vent de révolte inédit par son ampleur. Enquête en Grèce, au Danemark et en Chine.

ESPAGNE • Une utopie anti-crise en Andalousie ( google 

Marinaleda. El sueño de la tierra : Marinaleda est une ville sans chômage et aux loyers modiques. Alors que la politique d'austérité bat son plein en Espagne, son maire, Juan Manuel Sanchez Gordillo, a pris la tête d'un mouvement de résistance populaire.

 Marinaleda, une utopie vers la paix - YouTube, Marinaleda : un modèle d'auto-gestion unique en Europe par ..., Marinaleda, le village andalou qui résiste à la crise / France Inter

 

Foi d'anar - Maurice Joyeux - , part 2/6 , part 3/6 , part 4/6 , part 5/6 , part 6/6

 

Présentation de l'idée anarchiste. Maurice Joyeux : Foi d’anar – Maurice Joyeux –,

 

 Vive l'anarchie! CNT AIT FAI IFA,anarchisme,les anarchistes : et le rapprochement avec les combats d'aujourd'hui :

 

El Comunero (chants de lutte de la republique espagnole)

 

trust-antisocial - YouTube :

28/09/2012

Retour des Nationalistes Autonomes

 

source : Retour des Nationalistes Autonomes -  Anarkia  

 Mis sur Facebook : ANTIFA - Chasseurs De Skins (complet) , article sur FB

Berrurier noir.... Ah c'était des bons
 
je viens de recevoir: " rdv ce soir à 19h30 a l'espace Duball 18 passage dubail
angle 54 boulevard magenta 75010 paris M° magenta gare du nord pour action devant les extremismes et montrer notre dessacord avec tous les mouvements nationalistes tels qnous sommes tous concernés. venez nombreux avec ou sans masque dire votre postion face a ces mouvements. Anonymous"ue la jeunesse nationaliste dirigeait par Alexandre Gabriac ou encore le FN que nous soyons anonymous, sans pap nous sommes tous concernés. venez nombreux avec ou sans masque dire votre postion face a ces mouvements. Anonymous

Nationalistes Autonomes des Pays de Savoie

Journal France 3 du 18/09/2011 – Manif du 8 Octobre :

Nationalistes autonomes | Droite(s) extrême(s):

Archives de catégorie : Nationalistes autonomes :

 

Une ultra droite en pleine agitation sur fond de retour de la gauche au pouvoir

C’est la fin du printemps. Et cette année, l’extrême droite activiste, celle qui se situe au-delà du Front national,  bourgeonne. Sur fond de bon score de Marine Le Pen à la présidentielle et d’arrivée de la gauche au pouvoir. A … Continuer la lecture →

A Paris, en raison de l’élection présidentielle, la journée de mobilisation du 9 mai – ce rendez-vous traditionnel de l’extrême droite radicale – a été déplacée au dimanche 13. La journée se déroulera en plusieurs temps. D’abord le matin, le défilé « contre le mondialisme », entre Madeleine et Pyramides, à l’appel des habituels protagonistes, notamment le Comité du 9 mai (C9M), les Nationalistes autonomes, Troisième Voie, la Nouvelle Droite populaire, Terre et peuple et le GUD. Auxquels se sont ajoutées cette année les Jeunesses nationalistes d’Alexandre Gabriac, principalement implantées à Lyon. Ce défilé se veut « la première manifestation d’opposition » au nouveau pouvoir de gauche sur le pavé parisien.

Le soir, un concert de Lemovice, Frakass (deux groupes skins) et des Francs Tireurs Patriotes (proche du Renouveau français) se déroulera à Paris, dans un lieu tenu secret jusqu’à la dispersion de la manifestation. En 2009, un concert similaire s’était tenu. Le C9M avait loué une salle paroissiale du 14e arrondissement en se prévalant d’une fausse étiquette. Des agressions avaient eu lieu en marge du concert.

Entre-temps, l’Institut Civitas, qui regroupe intégristes et traditionnalistes d’extrême droite, aura défilé en hommage à Jeanne d’Arc, « refusant », avec l’élection de François Hollande, « une France rouge et laïciste ».

Un peu moins de 15 jours après, du 25 au 27 mai, le petit milieu se retrouvera à Rome, pour la fête de Casapound, mouvement néofasciste italien qui a copié les méthodes de la gauche extraparlementaire transalpine, et occupe plusieurs lieux à Rome qu’elle a transformé en « centres sociaux« .

tana-300x429 Actualité dans racisme
 
L’affiche de la fête de Casapound

Casapound est devenue LA référence dans une partie de l’extrême droite radicale française et le pèlerinage y est devenu quasiment obligatoire. Membres actuels du GUD ou « grands anciens »,  militants des Jeunesse nationalistes, des hooligans ou identitaires parisiens ont prévu de descendre dans la capitale italienne. Un nombre important de Français est attendu car, In Memoriam, groupe « historique » de RIF, se reforme pour l’occasion, avec Xavier Schleiter, le neveu de Robert Faurisson, Richard Pareti et Julien Beuzard.

En juin, une autre initiative de manifestation est dans les cartons à Paris. Elle est annoncée pour le 9 juin, veille du premier tour des législatives, dans le quartier Montparnasse, et émane toujours du même petit groupe d’acteurs mêlant néo-gudards, hooligans, pour l’essentiel, qui l’avait un temps remisée. Son mot d’ordre : « Non au droit de vote des étrangers ».

De leur côté, les Lyonnais envisagent eux aussi un défilé, fin juin, dans leur ville sur le thème : « Soyons maitres chez nous ».

Si l’on ajoute à cela l’actuelle campagne des Identitaires sur le thème « Hollande n’est pas mon président » – avec un rassemblement prévu, entre autres, ce vendredi 11 mai devant une permanence socialiste à Nice, et dont le but est de s’adresser aussi à la partie de l’électorat UMP qui n’a pas digéré la défaite, la course à l’échalote est partie.

pmp-aff-visu21-300x400 GUD
 
Affiche de la campagne du Bloc identitaire

 

Les Nationalistes Autonomes ( site, journal France facebook, )répondent à l’appel de la sauvegarde de la Patrie. Fort d’un slogan : «  Libre, social et national !  » nos troupes, militent pour une France souveraine, libre et homogène.
Alors que le chômage, la délinquance, l’immigration ne font que s’accentuer, la jeunesse française à besoin de repères solides pour ce forger un avenir. Ces repères sont leur histoire que le système veut bien leur cacher. Nous devons nous battre contre le rideau de mensonge des socialo-communistes.
Oui la France est une terre catholique ! Oui la France est une terre de traditions ! Oui la France sera le berceau de la contre révolution !
Pour cela, nous avons besoin de coeurs courageux et dévoués dans notre combat qui, est de loin, le plus noble !

Les articles des nationaux autonomes :

dimanche 1 janvier 2012

« Pour réaliser des actions concrètes et de qualités, le permis de conduire reste un avantage!

Vous pouvez vous déplacer à plusieurs kilomètres de votre domicile, ce qui augmente considérablement vos chances de rencontrer de nouvelles personnes ou de vous retrouver entre nationalistes.

Ou encore :

vendredi 28 octobre 2011

Voilà déjà plusieurs mois que notre mouvement ne cesse d’augmenter et de prendre de l’ampleur!

C’est donc une très bonne nouvelle, mais nous devons continuer d’avantage…

En effet, afin d’être un mouvement de qualité, nous recherchons parmi vous des personnes ayant des compétences ou des talents que vous pourriez partager!

Militantisme Urbain Nationalistes Autonomes – YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=l_Ezg4F3bVU

Nationalistes Autonomes Nord Pas De Calais

 

 » Les Nationalistes Autonomes présent dans la rue, partout ou régnera la mondialisation, l’immigration, l’islamisation, le capitalisme, les NA seront là et feront BLOC !!!!!!
NATIONALISTES AUTONOMES REVOLUTION !!!!!! »

Contre-manifestation antifasciste à Lille : http://www.youtube.com/watch?v=_axbYd0NZPc&feature=re...

 

Les « nationalistes autonomes » d’Allemagne, descendants des SA

 
Les « nationalistes autonomes » forment un phénomène nouveau et très dangereux en Allemagne. Il s’agit en effet de véritables fascistes: ce sont des « nationalistes » qui se prétendent « révolutionnaires » et ont un discours « social », revendiquant un « socialisme national
03 Hooliganisme

 

Afin de semer le trouble, ils reprennent les graphismes et slogans révolutionnaires, pour apparaître pour des « révolutionnaires » qu’ils ne sont pas et avoir le maximum d’impact
 
09 Jeunesses NationalistesA partir de 1989 les nazis n’ont cessé de progresser en Allemagne. Devant l’interdiction systématique de leurs organisations (« Jeunesse Viking, « Alternative Nationale »…) ils se sont organisés en « camaraderies » de 20-30 personnes, c’est-à-dire en des groupes autonomes les uns des autres. Au milieu des années 1990 l’écrasante majorité des fascistes était dans une « camaraderie » (« kameradschaft »: en allemand « kamerad » se dit entre soldats, et entre fascistes, comme en italien « camerati »; le terme de « camarade » pour les communistes étant « genosse »).
Ces camaraderies existaient côte à côte avec le parti d’extrême-droite NPD (parti national démocrate), qui lui est légal et participe aux élections.
 
 
 
 
 
A partir de 2003-2004 une fraction de l’extrême droite a prôné l’organisation en « Black Block ». L’extrême-droite allemande10 Musique a alors totalement changé: le look « skinhead » encore dominant dans les « camaraderies » a disparu au profit du look « extrême-gauche ».
Keffiehs, tags, slogans « anti-capitalistes », cagoules, pulls à capuches, casquettes, badges, patches, t-shirts stylisés, banderoles modernes, logos repris aux autonomes antifascistes, formation de black blocks, mise en avant du « socialisme national » et du principe de « groupes autonomes »… côtoient désormais systématiquement les revendications nationalistes, anticommunistes (« Reds better run », « C4 for Reds »…), anti-antifascistes
 
 
.
 
 
Les « nationalistes autonomes », qui prennent parfois le nom de « socialistes nationaux », ont eu un succès important au sein de l’extrême-droite, grâce à leur côté « moderne » et « jeune ». Mettant en avant le drapeau noir (de la révolte mais aussi du « front noir », une organisation fasciste des années 1930), ils profitent de la confusion leur donnant un côté « social-révolutionnaire ».
 
Une confusion qui a un tel succès que leur ligne « national-révolutionnaire », « socialiste nationale », passe tout de même très mal chez certains fascistes, en raison de leur « style », des revendications, ayant même amené une contre-campagne appelée « nos drapeaux sont noirs, pas nos blocs ». Les heurts se multiplient par ailleurs entre les deux tendances concurrentes
 
Une confusion qui a un tel succès que leur ligne « national-révolutionnaire », « socialiste nationale », passe tout de même très mal chez certains fascistes, en raison de leur « style », des revendications, ayant même amené une contre-campagne appelée « nos drapeaux sont noirs, pas nos blocs ». Les heurts se multiplient par ailleurs entre les deux tendances concurrentes.
07
 
Les fascistes se prétendent toujours « révolutionnaires » afin de tromper le peuple. L’existence des « nationalistes autonomes » montre jusqu’où peut pousser cette démagogie fasciste. Tout est dans l’apparence, le contenu restant lui invariablement le même, les différences entre tendances relevant seulement du « style », du type de démagogie pour tromper le peuple.
 
05
 
 
Les « nationalistes autonomes sont d’ailleurs ultra-violents; l’immense majorité de leurs actions « révolutionnaires » consistent en l’attaque des structures d’extrême-gauche et leurs locaux, l’agression de leurs membres, etc. La surveillance des activités révolutionnaires (appelée « anti-antifascisme ») est courante
 
Mais les « nationalistes autonomes » ont une ligne agressive en générale; en cela ils ressemblent aux SA. En avril 2008 à Stolberg le « black block » fasciste n’a pas hésité à pour la première fois s’affronter à quelques unités de la police
 
 
100% anti-fn. Unis contre l'extrême-droite et ses

Avis aux camarades antifascistes qui fréquentent cette page. Les néofascistes veulent faire une manif à Paris, le 29 septembre. Appelée par des groupuscules violents dont certains ont fai...
t, par le passé, l'objet de poursuites judiciaires, ils entendent défiler sous des slogans particulièrement haineux.

Manifester, en.France, est un acte particulièrement encadré par la loi. Il faut demander des autorisations en préfecture. Pour l'instant, seule la manifestation des néo-fasciste semble être, paradoxalement, autorisée. C'est à dire que tout rassemblement antifasciste qui ne sera pas appelé par des syndicats, partis, associations, pourra être considéré comme illégal. Les personnes qui s'y rendront s'exposent donc à des risques.

Ce petit message n'a pas pour but de décourager les éventuels contre-manifestant-es que nous ne pouvons que comprendre. Il s'agit, en fait, de les mettre en garde, afin qu'ils se préparent au mieux à la manifestation. Cette manifestation fasciste n'est pas organisée par des enfants de cœurs. Il s'agira de bien la préparer, de ne pas se rendre dans le quartier où elle a lieu seul-es et de bien prévenir les gens avec lesquels vous voulez manifester des risques qui peuvent être de deux ordres : soit ce l'ordre de la répression policière, soit de l'ordre de la violence fasciste.

Quelques choses simples doivent être mise en place : habillez-vous de manière appropriée : des vêtements pas trop amples (car trop facile à attraper) avec des chaussures confortables et avec lesquelles tu peux courir. Ne portez pas de sac trop pendants, de boucles d'oreilles ou de piercing pouvant donner prise (et vous blesser). Emmenez vos cartes d'identités.Prenez vos cartes d'identité ou un document « officiel » qui comporte ton nom et une photo d'identité (permis de
conduire, passeport, etc). Si vous êtes européens, prend un document officiel. Si vous êtes non-européen, vous devez toujours avoir sur vous le titre ou les documents vous autorisant à circuler ou à séjourner en France (une carte de séjour, un passeport avec un visa datant de moins de 3 mois, un récépissé de demande de titre de séjour ou encore une convocation à la préfecture etc...) : la police peut à tout moment contrôler la régularité de votre séjour en France.

Pour ce qui est des dispositifs légaux, vous devez lire cette brochure : http://www.guidedumanifestant.org/

Vous pouvez aussi lire cette brochure, plus pratique....https://mensch.coop/files/1589/GUIDE%20JURIDIQUE%20oct%20...
Afficher la suite
Edito - Le guide du manifestant - Manifestations

27/09/2012

Avantages et inconvénients de la démocratie

 source anarkia : Mais qu’est-ce qu’est réellement la démocratie ? Terme dérivé du grec « dêmokratia »   basé sur « dêmos » le peuple et « kratos » le pouvoir, la démocratie est la doctrine politique d’après laquelle la souveraineté doit appartenir à l’ensemble des citoyens. La démocratie renvoie à trois réalités distinctes. La démocratie est avant tout un mode d’organisation des pouvoirs (auto gouvernance du peuple). 

Démocratie directe.jpgEnsuite c’est un exercice du pouvoir qui garantit des droits subjectifs aux individus (principalement la liberté). Pour finir, la démocratie tend à se rapprocher d’un idéal égalitaire. Ainsi, le pouvoir n’est pas détenu par une petite portion de l’ensemble des citoyens mais par l’ensemble. Alors qu’à Athènes, dans les périodes antiques, seuls les citoyens (16 % environ de la population d’Athènes) pouvaient participer au pouvoir politique ; aujourd’hui, en France, tous les Français sont capables de voter. Cependant, le fait qu’une majorité contrôle le pouvoir n’est pas forcément une bonne chose

Les Dérives De La Démocratie

Les limites et dérives de la démocratie : Jacques Maritain : « la tragédie des démocraties modernes est qu elles n ont pas réussi à réaliser la démocratie

 

La confrontation de la démocratie avec l’Etat moderne a modifié les conditions de son exercice .La démocratie moderne est confrontée aux dimensions physiques et humaines auxquelles sont soumis l’Etat. Ainsi l’idéal démocratique défini précédemment n’est pas toujours applicable.

La première entrave à l’idéal démocratique est :

_ Le régime représentatif : La démocratie ne peut plus être exercée directement par tous les citoyens qui souhaitent participer à la vie de la cité. Il a donc fallu introduire des médiations notamment un système représentatif qui spécialisent les fonctions politiques . Ce régime représentatif peut s'expliquer de différentes manières : le peuple ne dispose pas des qualités requises pour gouverner. Or l'exercice du pouvoir demande une compétence, une technicité, une formation et des dispositions, une prudence que le peuple ne possède pas. Le peuple doit, en quelque sorte, faire confiance à des personnes compétentes pour gouverner et s'en remettre à elles. Ainsi, Montesquieu affirme que même si le peuple n'est pas apte à gouverner, il peut toutefois élire des représentants: « Le peuple est admirable pour choisir ceux à qui il doit confier quelque partie de son autorité ».. Le Genevois Jean-Louis de Lolme dans sa constitution de l'Angleterre (1771), observe que: « La nature avare de ses dons, n'a donné qu'à une petite portion d'hommes, une tête capable de calculs compliqués d'une législation; et comme le malade se confie à un médecin, le plaideur à un avocat, de même le très grand nombre de citoyens doit se confier à ceux qui sont plus habiles qu'eux »

 

 

 

 

 

 

Mais la démocratie appliquée s’éloigne de son idéal, en ce qu’elle cherchait à créer une société impliquée dans son ensemble par la vie politique en déléguant le pouvoir à des représentants. Aujourd’hui, elle a perdu de son... [continue]

 

Avantages et inconvénients de la démocratie

 

 

 

Les Limites De La Démocratie Athénienne Au Ive Siècle Avant j.c

 

 

 

 

Les limites de la démocratie athénienne au IVe siècle avant J.C

La cité d'Athènes est une légende, un mythe, on dit que c'est le berceau de la civilisation occidentale et notamment de la démocratie moderne, pourquoi de la démocratie? Car Athènes a connu un siècle de démocratie et c'était, selon les historiens, la première cité et civilisation à adopter un tel système, en effet lors du Ve siècle avant J-C, le pouvoir était au citoyens, les citoyens votaient et élisaient d'autres citoyens afin que ceux-ci portent les responsabilités et prennent les décisions concernant la cité. Le pouvoir était organisé ainsi:
-L'écclesia, qui était une assemblée où tous les citoyens pouvaient venir, bien que le nombre soit limité a 6000 citoyens, c'est l'écclesia qui élit et vote, l'écclesia est le fondement de la démocratie à Athènes, en effet tous les citoyens peuvent venir participer aux votes et autres (cependant certains citoyens le peuvent plus que d'autres, nous le verrons ensuite)
-La Boulè, qui comporte 500 bouleutes et qui prépare les lois que l'écclesia votera, ils sont tirés au sort (car le tirage au sort était vu comme le choix des dieux à l'époque)
-l'Héliée qui comporte 6000 héliastes et qui est en quelque sorte le tribunal populaire, tiré au sort (...

 

NB:Nous pouvons remarquer ici que les trois pouvoirs, éxecutif, législatif et judiciaire sont séparés, l'exécutif étant représenté par les stratèges, le législatif par l'écclesia et la Boulè, le judiciaire par l'Aréopage et l'Héliée. La séparation des pouvoirs existait donc déjà bien avant que Montesquieu en parle

 

 

 

▪ Mais plus profond que les chiffres ou les mots eux-mêmes, ou les particularités de la situation circa 2012 on trouve toute une théorie du gouvernement… un “contrat social” désormais en danger. L’Etat-Providence moderne a été inventé par Otto von Bismarck au milieu du XIXe siècle.
 
Otto von Bismarck - Wikipédia
 
 L’idée était simple.

▪ Pourquoi la démocratie ?
Les gouvernements exigent le consentement et le soutien des masses. Telle était la leçon que la France républicaine avait enseignée au monde — et que Bismarck avait retenue. On pouvait obtenir bien plus de la part des “citoyens” qu’on ne pouvait en obtenir de la part des “sujets”. Les sujets de Frédéric le Grand pouvaient payer leurs impôts à contrecoeur… et pouvaient s’enrôler dans ses armées. Mais ils garderaient toujours une distance — physique et émotionnelle — entre eux et leurs maîtres. La guerre et le gouvernement étaient les affaires de Frédéric, pas les leurs. Les monarques peuvent conserver la loyauté de leurs sujets. Ils peuvent aussi s’accaparer une partie de leur argent. Mais même le Roi Soleil, Louis XIV, l’homme pour lequel le terme “monarque absolu” a été inventé, avait de la chance s’il pouvait récupérer 10% du PIB du royaume en impôts. Quant à ses soldats, chacun d’entre eux voulait être payé. Et pas en monnaie de singe.

Au cours du XIXe siècle, la monarchie a été peu à peu remplacée par une forme ou une autre de démocratie représentative ou de républicanisme. Non que les démocraties aient été nécessairement meilleures, du point de vue moral comme du point de vue pratique. Elles n’amélioraient pas nécessairement le lot des gens qui y vivaient, ni matériellement ni légalement. Pourquoi un tel succès ? Peut-être que les armes défensives — les fusils-mitrailleurs — étaient devenues abordables et efficaces. Il est beaucoup plus cher de maintenir l’ordre parmi des sujets armés. Ou peut-être était-ce le résultat de la propagation d’idées via des journaux et des livres bon marché. A moins que ce ne soit simplement dû à la Révolution industrielle, grâce à laquelle les gens devenaient plus riches et pouvaient se permettre plus de gouvernement.

▪ L’illusion du choix
La démocratie parlementaire et participative est devenue à la mode au XIX siècle. Probablement parce qu’il est plus facile de pressurer et escroquer un citoyen qu’un sujet. Le véritable génie de la démocratie moderne, c’est qu’elle fait croire au citoyen que le gouvernement et son fonctionnement sont, d’une manière ou d’une autre, le produit de ses propres aspirations. S’il veut plus d’argent pour sa retraite, il suppose qu’il peut en avoir — à la seule condition qu’assez de ses concitoyens partagent ce désir. S’il veut partir à la guerre, c’est aussi à lui et ses co-électeurs d’en décider. S’il veut dépenser plus d’argent pour l’exploration spatiale ou interdire aux gens de prier dans les bars, la majorité — dont il pense devoir faire partie — peut le faire aussi.

Mais même les rois avaient un mors et quelqu’un pour leur tenir les rênes. Selon la doctrine du “droit divin des rois”, un roi était le serviteur de Dieu. Un roi était il un sujet aussi bien qu’un monarque?. Dieu lui-même lui avait donné le poste ; il ne pouvait pas le refuser. Pas plus qu’il ne pouvait refuser d’exécuter la tâche selon des termes qu’il pensait fixés par le Seigneur. Dieu pouvait tirer sur les rênes à tout moment.

La monarchie (du grec monos = seul, et arkhéin = commander) est le mode de gouvernement où le pouvoir suprême est déposé dans les mains d'un  seul individu,  qui porte ordinairement le titre de roi ou d'empereur, et qui règne sur un Etat ou territoire, le plus souvent pour la vie. La monarchie peut être élective ou - le plus souvent - de droit héréditaire. Dans les Etats contemporains, la monarchie revêt trois formes principales 

La monarchie absolue Absolutisme).le despotisme, La monarchie constitutionnelle(la loi ou la coutume ) , La monarchie parlementaire. Dans les pays musulmans, les régimes monarchiques peuvent prendre les noms de sultanat ou d'émirat ( Le sultanat), L'Émirat )

l'absolutisme le plus complet est résumé dans cette formule de conclusion des ordonnances : 

« Car tel est notre bon plaisir. » 

Souvent, les monarques étaient mis à bas par ceux qui affirmaient représenter Dieu. Dans un célèbre exemple du XIe siècle, le pape Grégoire VII se disputa avec Henri IV du Saint empire germanique. Henri fut excommunié. Quels étaient les dommages que l’excommunication de Grégoire aurait pu lui infliger, Henri ne le savait peut-être pas. Mais il ne voulait pas le savoir. Il revêtit une tenue de pénitent et attendit trois jours au-dehors de la forteresse où le pape s’était réfugié, à Canossa — après quoi il fut pardonné.

« La fonction des rois consiste à laisser agir le bon sens; un roi doit se décider lui-même, parce que la décision a besoin d'un esprit de maître et. que, dans le cas où livraison ne donne plus de conseils, il doit s'en fier aux instincts que Dieu a mis dans tous les hommes et surtout dans les rois [...]. Celui qui a donné des rois aux hommes a voulu qu'on les respectât comme ses lieutenants, se réservant à lui seul le droit d'examiner leur conduite. Sa volonté est que quiconque est né sujet obéisse sans discernement. »

« L'État, c'est moi. » disait Louis XIV.

La majorité démocratique, en revanche, ne reconnaît aucune autorité — qu’elle soit temporelle, constitutionnelle ou religieuse — pouvant se mettre en travers de son chemin. Elle/ nous  se fait/ faisons  ainsi l’illusion de penser qu’elle est maîtresse d’elle-même, de son propre gouvernement et de son propre destin.

“Le gouvernement, c’est nous tous”, disait Hillary Clinton.

Peut-On Critiquer La Démocratie ?

  
L'historien John Dunn se demande dans quelle mesure la démocratie contemporaine « implique un certain niveau d'aliénation de la volonté, du jugement et du choix que n’importe quel antique partisan de la démocratie considérerait comme sa négation même: au mieux une aristocratie partiellement élective et au pire une oligarchie aussi confuse que corrompue ».  
 
A lire :

LA GRÈCE, BERCEAU D'UN AUTRE MONDE

J’aime aussi la phrase : "Ne croyez pas ce qu'on vous dit : la révolte ne faiblit pas !"

Quand un mouvement populaire prend de l'envergure, les états on tendance à dire le contraire, voir de dire que la révolte n'existe plus, histoire de démobiliser et d'en mettre un terme.

Pareil à Paris, en Espagne, on devrait se l'approprier "Attention n'écoutez pas ce que l'on vous dit: le mouvement existe et se développe progressivement!"

 

La démocratie sans nous

Le Monde Diplomatique - L'art D'ignorer les Pauvres , Bref, une vidéo a été publiée y a pas longtemps sur les tout débuts du mouvement des indignés de Paris je sais pas si vous ne l’avez pas vu  vu. Le mouvement des indignés, doit être une des solutions de créer des mobilisations rassemblements avec les syndicalismes ( mais hors corporation), les anarchistes, féministes....  Il faut rassembler les luttes dispersées, sortir de l'égoisme et des luttes individuelles pour élargir les champs de combat.
 

Les citoyens sont de plus en plus tenus à l’ écart Petit expert deviendra grand : la « gauche radicale » sous surveillance d’un « observateur » - Acrim , Vivre à la rue tue, le mal-logement tue toute l'année. 300 agents de l'inspection du travail manifestent à Paris - LeMonde.fr, Pétition nationale -Il faut en finir avec l’enfermement des enfants étrangers ! . La stratégie du choc en Grèce, interview de Naomi Klein - OkeaNews(Extrait du Télérama)

 

A lire : La nouvelle lutte des classes : Les 1 % contre les 99 % - courrier internationale

A 'méditer'

UN SOULEVEMENT POPULAIRE POURQUOI PAS!

Reporterre.net - Voici pourquoi la jeunesse aux Etats-Unis ne se révolte pas

LE PEUPLE A –T’IL PERDU LE POUVOIR ?

Y’a-t-il péril en la démocratie ? Les français ( les européens)cet hiver, semblent en tout cas convaicu. Tel est l’enseignement éloquent du sondage exclusif Philosophie magazine/TNS-Sofres :: Un français sur deux estime en effet que la démocratie a reculé ces dix dernière années, là ou seulement un sur cent pense qu’elle a progressé ! Et de ce fait, constate le philosophe Jacques Rancière, tout se passe désormais comme si l’élite avait confisqué au peuple les manettes du pouvoir. Mais a qui la faute ? Aux élus indifférents au bien commun ? Aux citoyens, qui par innactivisme, vident la substance de la démocratie- le régime de sa substance ? Ou à l’idéologie des lumières qui, par une étrange ruse de la raison éclairée, a métamorphosé la scène politique en théâtre parodique, comme l’analyse  Jean Claude Miller ? Rappelons-nous donc l’histoire démocratique, d’Athène a New Delhi, est une épopée riche d’inventivités embarquées populaire : Ainsi peut être, ferons nous mentir le soupçon d’inefficacité qui, depuis Platon, pèse sur l’idée du «  Pouvoir par le Peuple ».

Révolution virtuelle et révolution réelle

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu