Avertir le modérateur

16/10/2012

L'Europe va-t-elle couper les vivres à ses pauvres ?

 La bourgeoisie telle qu'en elle-même – ZEC plus Ultra, Zebre en cavale

  
Visitez la" pyramide témoin" (de notre siècle)
et choisissez l' étage de  votre appartement

 


L'Europe va-t-elle couper les vivres à ses pauvres ? La Grèce plongée en récession pour une erreur de calcul du FMI | Humanite
 
Le ministre des Finances grec, un libéral de droite, a fait un triste calcul. Il a démontré que la troïka s'était trompée amplement sur le résultat des plans d'économie. Malgré les savants calculs et les « modèles mathématiques » du FMI, il faut se rendre à l'évidence : 1 euro de rigueur, c'est 1 euro de moins dans l'économie.
 
Le pari du FMI et de la troïka c'était d'affirmer que certes, les plans de rigueur drastiques vont contracter l'économie mais pas autant que cela va permettre d'économiser. Ils avaient inventé pour chiffrer cela "le coefficient multiplicateur" des mesures de rigueur sur le recul de croissance, qu'ils avaient estimé à 0,5. Autrement dit, quand la Grèce adoptait un plan de rigueur de 50 milliards d'euros, comme celui de 2010, il y aurait 25 milliards d'économies réalisées, et 25 milliards de récession. Sauf que depuis 2009, ce fameux coefficient multiplicateur est égal à 1. Le FMI vient lui même de reconnaitre ses erreurs dans un rétro-pédalage récent
 
Une décennie perdue
 

 
Oui si on les laisse faire ...
Les riches de plus en plus riche
et les pauvre de plus en plus pauvre...
Et ils appellent ça la crise,
Cherchez l’erreur !
 

 

 Casse-toi, pov’ Libération:

Qu’y a-t-il de plus scandaleux : que M. Bernard Arnault réclame la nationalité belge afin de préparer l’ « optimisation fiscale » de sa fortune — la première française et quatrième du monde — ou que les politiques publiques successives (en France, en Belgique, ailleurs) aient offert de telles possibilités à leurs contribuables les plus opulents ? On ne peut libérer le marché des capitaux, laisser proliférer les paradis fiscaux, y compris en Europe, et se plaindre ensuite que les individus pour qui de telles décisions sont prises choisissent d’en tirer le meilleur profit. L’interview de Mario Dragh , Est ce la crise de la... , Les 30 patrons trop bien payés , la rentabilité par le... , Riches et célèbres :... , Scandales financiers :... , Banque : manipualtion "... , Manager de transition, un... ,
 

la photo de Actualutte - l'information insoumise et révoltée.

 

Les hasards du calendrier ont parfois du bon. Trois jours après l’attribution du prix Nobel de la paix à l’Union européenne (UE) - le monde, les principales associations caritatives françaises ont trouvé le symbole idéal pour relayer leur mobilisation. Côte à côte lors d’une conférence de presse ce lundi, le Collectif des banques alimentaires, la Croix-Rouge, les Restos du cœur et le Secours populaire ont appelé à la mobilisation pour «sauver l’aide alimentaire européenne». Dans une Union en plein marasme économique, l’enjeu est de taille : chaque année, 18 millions d’Européens se nourrissent grâce au Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD), né en 1987.

la photo de Belgo-dérision Blog.

 

Qu'est-ce-que le PEAD ?

Il y a vingt-cinq ans, Jacques Delors, alors président de la Commission européenne, met en place le Programme européen d’aide aux plus démunis (PEAD). A l'époque, il s’agit d’utiliser les surplus de la Politique agricole commune (PAC) pour distribuer des repas aux plus démunis. Aujourd’hui, le PEAD profite à 18 millions de personnes dans 20 pays de l’UE. Parmi les principaux bénéficaires, avec la Pologne et l’Italie, on retrouve la France.

Sur les 480 millions d’euros dotant le PEAD en 2011, 72 millions ont été redistribués dans l’Hexagone, soit environ 130 millions de repas. Selon les quatre associations caritatives agréées pour recevoir l’aide européenne, cela représente un tiers des denrées alimentaires distribuées chaque année dans le pays.

En Pologne, la proportion est bien plus forte : 80% de l’aide alimentaire provient du PEAD. «C’est un outil indispensable car il permet de fournir des assiettes complètes aux bénéficiaires, résume Alain Seugé. Les surplus des supermarchés, par exemple, sont principalement constitués de fruits et produits frais.»

Que s’est-il passé il y a un an ?

Le PEAD a déjà failli passer à la trappe en 2011. Saisie d’une plainte de l’Allemagne, la Cour européenne de justice avait jugé le dispositif obsolète. Initialement, le programme était en effet financé par les excédents agricoles. Mais devant leur fonte progressive, l’UE avait entrepris de financer, sur le budget de la PAC, l’achat de denrées alimentaires pour les plus démunis. Un dévoiement du système, selon la Cour, qui estimait que l’effort relevait de politiques sociales plus qu’agricoles. Un groupe de sept pays réfractaires (Allemagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, République tchèque, Danemark, Suède et Autriche) s'était alors formé, exigeant la disparition du PEAD sous sa forme initiale

Que demandent les associations ?

Après ce sursis de deux ans, elles craignent qu'à partir de 2014, l’aide alimentaire européenne ne subisse un sévère coup de canif. Le projet de règlement budgétaire européen pour la période 2014-2020 prévoit une somme de 2,5 milliards d’euros allouée à l’aide alimentaire. Bien loin des 3,5 milliards actuels, et des 4,5 milliards espérés. «C’est le minimum pour atteindre les objectifs du programme "Europe against poverty", qui ambitionne une baisse de 25% de la pauvreté d’ici 2020, juge Olivier Berthe. Ce ne sont que 2 euros par an et par habitant de l’UE...»

A l’unisson, les associations décrivent une situation humaine et sociale plus que tendue. «Les besoins sont exponentiels, notamment en Europe du Sud», affirme Alain Seugé. «Quand je me rends dans les régions françaises, je ne vois plus que des coins sinistrés», décrit Julien Lauprêtre, président du Secours populaire. Toutes défendent aussi «l’efficacité» du PEAD. Comprendre : un programme peu cher, car adossé sur un large réseau associatif de bénévoles.

«Peu importe le nom du nouveau dispositif, il faut que le budget de l’aide alimentaire soit maintenu», résume Julien Lauprêtre. «Le prix Nobel de la paix a été attribué aux dirigeants européens d’hier. C’est l’occasion de voir ce que méritent ceux d’aujourd’hui», prévient Olivier Berthe. Les opinions publiques vont donc être mobilisées pour faire pression sur les gouvernements réfractaires, par le biais de l’initiative «AirFood Project» (se filmer devant une assiette vide pour illustrer les risques de la fin du PEAD).

L’autre levier d’action sera politique. «On sait que le principal verrou est allemand, juge Olivier Berthe. Si ce dossier est prioritaire au niveau de l’exécutif français, il connaîtra un débouché favorable.» Le conseil des chefs d’Etat de l’UE, le 23 novembre prochain, pourrait être le théâtre des ultimes négociations. Le président des Restos du coeur en fait une question de principe : «On ne peut pas invoquer le devoir de solidarité européenne dès qu’il s’agit de sauver les banques, mais l’oublier quand il faut aider les plus pauvres.»

Et les vagues massives de licenciements, et les suicides au travail,les suicides des expulsés de leur logement avant l'hiver et les 5 millions inscrits à Pôle Emploi radiés les uns après les autres, après un CDD de Une journée!!pour ne faire que 3 millions dans les statistiques, et le désespoir des banlieues, où souvent la moitié des jeunes est sans travail, et les salaires gelés depuis des années, et le désespoir ? .Calcul mathématique !
 
 
 
la photo de Flores Magon
 
« Que chacun d’entre vous soit son propre chef pour que nul n’ait besoin de vous pousser à continuer la lutte.
Ne nommez pas de dirigeants, prenez simplement possession de la terre et de tout ce qui existe, produisez sans maîtres ni autorit...
é. La paix arrivera ainsi en étant le résultat naturel du bien-être et de la liberté de tous.
Si, à l’inverse, troublés par la maudite éducation bourge
oise qui nous fait croire qu’il est impossible de vivre sans chef, vous permettez qu’un nouveau gouvernant vienne une fois encore se poser au-dessus de vos fortes épaules, la guerre continuera parce que les mêmes maux continueront à exister et à vous faire prendre les armes : la misère et la tyrannie. » ricardo flores magon
un apercu de la revolution mexicaine (brochure): http://www.bibliolibertaire.org/Textes/mexique.pdf

textes de ricardo flores magon
http://fr.wikisource.org/wiki/Ricardo_Flores_Magon


journal regeneracion
biographie
 
 
"Toute vérité passe par trois stades :
En premier lieu on la ridiculise;
en deuxième lieu on s'y oppose violemment;
enfin on l'accepte comme si elle allait de soi."

Schopenhauer
 
générale et illimitée ! 
‎1996
 
 la photo de Occupybarcelona Barcelona.12 octobre
#globalRevolution #italianRevolution #12O #venise #manifestationEtudiante
HOY Italia Venecia huelga educación #12ottobre
 
 
la photo de Occupybarcelona Barcelona.
#globalRevolution #italianRevolution #12O #napoles
12 octubre Italia Napoles
 
 
 la photo de Occupybarcelona Barcelona.
#globalRevolution #italianRevolution #12O #genova
12 octubre Itala Genova

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu