Avertir le modérateur

18/10/2012

17 octobre 1961 - 17 octobre 2012

Cher-e-s camarades,

 

 

Le massacre du 17 octobre 1961 désigne la répression policière extrêmement violente à l'encontre d'une manifestation de masse organisée à Paris par la Fédération de France du FLN. Préparé en secret, le boycott du couvre-feu nouvellement appliqué aux seuls Nord-Africains prend la forme de défilés nocturnes sur les grandes artères de la capitale.
Les confrontations qui se produisent à différents endroits font d'innombrables blessés et un nombre de morts qui reste indéterminé. Les brutalités policières se poursuivent au-delà de la nuit du 17 dans l'enceinte des centres d'internement."

 
 
 la photo de Nani Bou.
‎17 Octobre 1961, je n'étais pas encore née et pourtant cette Date reste Importante.... Parce qu'il ne faut jamais Oublier !
A tous ces Algériens morts, Victime...

la photo de Nordine Baaloudj.

156629_3772582480389_1459667200_n
 
Chez un individu, le syndrome du larbin est un comportement pathologique visant à prendre systématiquement la défense des classes les plus favorisées au détriment de celles dont il est issu. Ce syndrome diminue les capacités d’analyse du larbin et se traduit par un blocage psychologique l’incitant à agir préférentiellement contre ses propres intérêts au profit de ceux qui l’exploitent.
L’amour démesuré qu’affiche le larbin à l’égard des patrons, des rentiers ou des milliardaires, est l’acte de foi qui structure son discours. Le larbin agit sans discernement de ce qui pourrait être bon pour lui, il intellectualise le débat pour tenter de nous convaincre que piocher chez les riches est toujours la pire des solutions, quand bien même il en serait bénéficiaire.

Le texte du syndrome du larbin est disponible à cette adresse : http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-sy...

partagé un lien.

arton2559

Elles sont arrivées en Amérique ! Grâce à vous, grâce aux 50 AMG qui les soutiennent financièrement, entre autre, elles sont arrivées. Elles ont rencontré d’autres salariés américains menacés de licenciement.

C’est une première ! Vendredi 12 octobre, 14 des 205 anciennes ouvrières de l’usine Samsonite d’Hénin Beaumont sont parties aux Etats-Unis, pour manifester avec des ouvriers Américains ! Depuis leur licenciement en 2007, les Samsonite ont gagné trois procès ! Elles s’attaquent maintenant au gros responsable de la liquidation de leur usine et de leur licenciement : le fonds d’investissement Bain Capital. Or, ce fonds d’investissement, qui s’est spécialisé dans la reprise d’entreprises en difficultés, a été crée en 1984 par… Mitt Romney, l’actuel candidat républicain aux élections présidentielles américaines.

Lorsqu’il quittait Bain Capital en 1999, Mitt Romney partait avec la bagatelle de 200 millions de dollars, base de sa fortune actuelle.

Si les Samsonite ont pu partir, c’est grâce à elles, qui ont économisé pendant des années, et aux auditeurs de Là-bas si j’y suis, qui leur ont envoyé de l’argent. Un grand MERCI à tous !

Voici les grandes lignes du programme des Samsonite aux Etats-Unis :

Dimanche 12 octobre, elles manifestaient avec des ouvriers d’une usine de composants électroniques, Sensata Technologies, à Freeport, dans l’Illinois. Bain Capital l’exige, leur activité devrait être délocalisée en Chine. Ils seront tous licenciés, par paliers successifs, jusqu’à la fermeture du site, à la fin 2012…

Lundi 13 octobre, les Samsonite manifestent devant le siège de Bain Capital, à New York, avec des centaines (des milliers ?) d’Américains.

Il y a quelques mois, les Samsonite et leur avocat, Me Fiodor Rilov, ont porté plainte contre Bain Capital. Mardi 14 octobre, ils déposeront de nouveaux documents au juge de Boston, pour compléter leur dossier de plainte.

Là-bas si j’y suis prépare un reportage autour de leur voyage 

Projection débat du Film Louise Michel, Jeudi 18 octobre au Full G, 5 rue des écoles Laïques, à 19h.
602514_295186437261316_2141776885_n
Louise Michel c’est l’histoire de Louise et de ses collègues, ouvrières, qui du jour au lendemain, retrouvent leur usine désertée. Plus une machine, plus de patron, plus de salaire, même pas une indemnité de licenciement! Alors Louise et ses collègues décident de mettre l’argent qu’elles ont en commun pour « buter l’patron ».A l’heure où plusieurs plans de licenciement sont mis en œuvre en Europe et en France, ce film permet de lancer le débat sur la nécessité de s’organiser collectivement en temps de crise afin de faire face à l’austérité…
 
PROJECTION DEBAT DU FILM LOUISE MICHEL
 
34070 Montpellier
 LA Bande-Annonce du FILM :  
 

A voir aussi : Les moissons du futur - indigné révolté, Les moissons du futur - citoyenactif , Les moissons du futur - anarkia, Les moissons du futur – alterfinance, Les moissons du futur – l’indigné, Les moissons du futur et Global gâchis, le scandale mondial du gaspillage alimentaire - /antalya,  Affaire du Probo Koala : le feuilleton judiciaire est loin d’être fini - l’indigné

 

 

Dans le doute, abstiens toi !!

 

a lire dessus :  immigration, entreprises, sans-papiers, étrangers, expulsion, g4s, sécurité privée, expulsions, une aubaine, alian bauer, l'idéologie sécuritaire, les marchands de la peur, manuel valls, roms, serge halimi, le grand bond en arrière

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu