Avertir le modérateur

02/01/2013

World Compagny et "la crise"

 

économie,politique,capitalisme,la banque suisse,ubs,scandale financier,paradis fiscaux,la grande evasion,délits d'initiés,évasion fiscale,la direction générale des finances publiques,dgfip,bernard arnault,patrick menucci,bernard tapie,groupe hersant médias,ghm,françois mitterrand,jean-marc ayrault,françois hollande,thomas sankara,addis abeba,29071987,le ministre du redressement productif,arnaud montebourgLes Guignoles de l'info - World Compagny et la fin de la crise

Demande d'enquête sur le rachat du Groupe Hersant médias par Bernard Tapie - Source : Reuters , capital, google , 24/12/2012

 
 
Le député socialiste Patrick Menucci, candidat potentiel à la mairie de Marseille, demande une enquête parlementaire pour déterminer si Bernard Tapie a acquis dans des conditions loyales les journaux du groupe Hersant dans le sud de la France. /Photos d'archives/REUTERS/Charles Platiau/Benoît Tessier

Le député socialiste Patrick Menucci, candidat potentiel à la mairie de Marseille, demande une enquête parlementaire pour déterminer si Bernard Tapie a acquis dans des conditions loyales les journaux du groupe Hersant dans le sud de la France.

Il rappelle que les banques vont abandonner une créance de 165 millions d'euros sur Groupe Hersant médias (GHM) en échange d'une offre conjointe de 50 millions d'euros par Bernard Tapie et Philippe Hersant pour reprendre les journaux du sud de GHM, dont les très rentables Corse-Matin et Nice-Matin. Les groupes qui ont fait des offres concurrentes, dont le belge Rossel, auraient selon lui été désavantagés, Bernard Tapie ayant pu disposer "d'informations privilégiées". "D'après ce que disent ces groupes, il n'ont pas eu accès à beaucoup de documents et donc ça me semble aussi un élément que l'Assemblée nationale doit vérifier parce qu'elle est comptable aussi de la liberté de commerce", a ajouté le député.

Patrick Menucci affirme que sa demande a reçu un "accueil positif" du président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et rappelé que chaque groupe avait le droit d'obtenir la création de telles commissions d'enquête parlementaire.

Selon Bernard Tapie, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg a essayé de bloquer le rachat des journaux du groupe Hersant médias (GHM), ce qui est nié par l'exécutif. Dans le Journal du dimanche, l'homme d'affaires explique que le dirigeant du groupe de presse belge Rossel lui a dit que la pression avait bien existé et qu'il l'avait enregistrée. L'ancien ministre de François Mitterrand a répété dans de nombreux médias depuis vendredi qu'il n'avait plus d'ambitions politiques et qu'il avait tourné la page.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est réjoui samedi que les journaux de GHM continuent d'exister. "Il y avait le risque de voir disparaître des titres de journaux", a-t-il dit à des journalistes. "Il est très difficile de retrouver un repreneur. Ce qui est important, c'est que ces journaux puissent continuer à exister."

Le Figaro - Politique : Bernard Tapie, animal politique, Bernard Tapie, son parcours en images - 20minutes.fr : " Bernard Tapie :  Issu d'un milieu modeste, il touchera aux affaires, au sport, à la politique et au théâtre, en passant par la case prison.En 1984, après un joli succès dans les affaires, Bernard Tapie est élu «homme de l'année» par les médias. A la fin des années 80, l'homme d'affaire fait partie des 20 plus grandes fortunes de France"

Bernard Tapie, le nouveau "Citizen Kane" de la Côte d'Azur ... : " Pour un apport personnel estimé à 25 millions d’euros (Philippe Hersant versera la même somme au pot pour devenir co-actionnaire. C'est la première acquisition d'envergure depuis que l'État a accordé en 2008 à Bernard Tapie 285 millions d'euros à l'issue de l'arbitrage en sa faveur dans l'affaire Tapie-Crédit Lyonnais.Ce passage par la case média fait de lui le nouveau “Citizen Kane” de la Côte d'Azur. Surtout, comme le soulignaient en novembre "Les Échos", cette OPA sur les restes méditerranéens du Groupe Hersant Media (GHM) marque le retour de l’homme d’affaires avec du flair.

Mais même si l'affaire a été rondement menée, que vient chercher Bernard Tapie dans la galère de la presse, secteur en grave crise ? À un an des municipales à Marseille, certains jugent que mettre la main sur le “quatrième pouvoir” local ne serait qu’un tremplin pour briguer le poste de maire de la cité phocéenne. Des ambitions politiques démenties par l’intéressé. Il a même écrit une lettre - publiée par "Libération" - au conciliateur du dossier de reprise dans laquelle il s’engage à “ne pas postuler à quelque mandat électoral que ce soit”.

Fiscalement vôtre ?

Bernard Tapie s'offre "La Provence" : un (désolant) tremplin politique ... :

 Bernard Tapie, prof de journalisme ? - Citizen Khane

Très bon article sur le blog de Zebre plus ultra :

Bernard Arnault au paradis belge

"Je vais vous dire qui est mon adversaire, mon véritable adversaire. Il n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti. Il ne présentera jamais sa candidature. Il ne sera pas élu. Et pourtant, il gouverne"

"Mon adversaire, c'est le monde de la finance.En 20 ans, la finance a pris le contrôle de nos vies. En une fraction de secondes, il est désormais possible de déplacer des sommes astronomiques, de faire tomber les banques. Les G20 se sont succédé sans résultat tangibles. En Europe, seize réunions de la dernière chance n'ont jamais rien donné. Les banques, sauvées par les Etats mangent la main de ceux qui les ont nourri. Ainsi la finance s'est affranchie de toute règle, de toute morale, de tout contrôle".

Hollande, le Bourget 2012

arnault.jpgPremière fortune de France et d'Europe, quatrième fortune mondiale, Bernard Arnault, témoin de mariage de Sarkozy, est un de nos plus célèbres émigrés. En 1981, effrayé de  l’élection de François Mitterrand à Élysée, il avait  quitté la France pour les États-Unis avant d'y revenir peu de temps après. Celui qui dirigeait avec son père  la société Férinel (promotion immobilière et construction de logements) était très inquiet de la tournure que prenaient les évènements en France.

Mais il sera vite rassuré par la gauche au pouvoir et, après plusieurs affaires peu fructueuses aux Etats-Unis, il profitera de son réseau de relations pour préparer son retour dans la mère patrie : " Le Premier ministre a changé. Laurent Fabius est arrivé et les choses ont repris un cours normal'

1984-1985, C'est grâce à Laurent Fabius que Bernard Arnaud obtient, pour un franc symbolique, la société Boussac-Saint-Frères (Christian Dior, le Bon Marché, Conforama, Peau Douce) que le gouvernement perfusait alors à coût de subventions ( près d’un milliard de francs).

Pour financer cette aventure, le promoteur disposait d’à peine 40 millions de francs (6,1 millions d’euros). Par chance, comme dans un joli conte, le Crédit lyonnais lui avança 50 millions et  la banque Lazard et les groupes pétroliers Elf et Total ainsi qu' une mystérieuse société libanaise à capitaux syriens apportèrent 250 millions de francs. Laurence Dequay

Pour emporter définitivement le morceau, Bernard Arnault s’était aussi engagé par écrit à garantir " la pérennité de l’entreprise et l’essentiel des emplois" :

" Après avoir perçu près de 2 milliards de francs de l'État (gouvernement Fabius) contre la promesse de ne pas licencier les quelque 16 000 salariés du groupe, le 14 décembre 1984 Bernard Arnault a adressé une lettre à Laurent Fabius s'engageant ainsi : « J'assurerai personnellement la direction de la DBSF et je procéderai à la mise en œuvre du plan industriel et social tel qu'il a été communiqué aux administrations ».
Il en revend les actifs les plus importants, ne conservant que la prestigieuse marque Christian Dior et le grand magasin Le Bon Marché. Après une restructuration sévère, les activités textiles de Boussac sont revendues au groupe Prouvost. "  ( Wikipedia)

En résumé la stratégie de Bernard Arnault tient en deux mots : désindustrialisation et financiarisation...

Aujourd'hui il réclame la nationalité belge pour bénéficier du "modèle belge » en matière de paradis fiscaux" : si la majorité des contribuables  est soumise à des prélèvements parmi les plus élevés du monde, la classe des rentiers bénéficie d’un régime particulièrement favorable. 

" Loin d’être un accident de l’histoire, cette situation résulte d’un choix conscient du monde politique. En témoigne le rôle de la Belgique dans les négociations fiscales au niveau international : elle figure, par exemple, parmi les trois pays européens à avoir exigé en 2003 une exception au régime de la directive européenne sur la fiscalité de l’épargne, qui prévoit l’échange automatique d’informations entre Etats membres sur les paiements d’intérêts à des résidents d’autres pays de l’Union. La Belgique, elle, avait obtenu le remplacement de ce mécanisme par son propre système de précompte mobilier libératoire, évitant ainsi toute transmission de données individuelles aux administrations fiscales étrangères, lesquelles se trouvaient dès lors dans l’impossibilité d’appliquer une taxation progressive sur ces revenus.

Sur le plan intérieur, dans un système électoral proportionnel où les gouvernements de coalition s’imposent comme une nécessité, les partis socialistes et écologistes s’étaient traditionnellement refusés à conditionner leur participation au gouvernement à une réforme fiscale progressiste, au motif qu’un tel compromis était la contrepartie nécessaire à l’abandon des exigences de réduction des budgets sociaux émanant des partis de droite. "  Frédéric Panier

Oh, le joli rêve d' optimisation fiscale!

 

Bernard Arnault - Dossier en vidéo (version longue) Par Vincent,  Fakir 27/12/2012 , n°58 - 11/12

> Bernard Arnault : Le prédateur du Nord Par François Ruffin, Fakir 4/12/2012 , n°58 - 11/12 *

> "Paradis fiscaux le modèle belge" -  Par Frédéric Panier - Le Monde diplomatique

"Comment Bernard Arnault est devenu l’homme le plus riche de France", par Laurence Dequay, Marianne,  30 Juin 2007

> " La part d'ombre de Bernard Arnault Albert Frère, ami et « père » Le groupe LVMH", par Bernard Padoan - a propos  de "L'ange exterminateur, la vraie vie de Bernard ARNAULT"  de  Airy Routier. Lesoir.be

> "75% : ces "pleureuses" qui ont fait le forcing auprès d'Hollande," par Par Odile Benyahia-Kouider Nouvel Ob's

> "Bernard Arnault, le saigneur de Flixecourt," par Bernard Gensane - Alter monde sans frontières

> "La Belgique pourrait transmettre le dossier Arnault au fisc français" - Le Monde.fr avec AFP

> Casse-toi, pov’ - Libération - Logique néolibérale, Think Thank et " crise" , le système de santé , Keny Arkana - Concert en...  _Citoyen actif

Délits d'initiés , évasion fiscale et capitalisme , L'afrique : "nouvel eldorado des spéculateur" – indigné révolté, scandale de l'évasion fiscale et/ ou capitalisme néolibéral  

Thomas Sankara Addis Abeba 29071987 : Thomas Sankara
Au sommet d'Addis Abéba le 29 juillet 1987
Discours sur la dette des pays africains

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu