Avertir le modérateur

19/01/2013

2013 : début de l'inflation ?


 

 

Bonjour,

Il me semble très important de regarder ce document .

Amitiés

 
Guerre des monnaies - Wikipédia :
En affaires internationales, la guerre des monnaies, la guerre des devises, la guerre des changes ou la dévaluation compétitive[1] est une situation où des pays appliquent différentes mesures pour abaisser le taux de change de leur monnaie nationale dans le but de favoriser leurs industries domestiques, et par la même occasion, leurs exportations.
 
Dans l'histoire occidentale, la dévaluation compétitive est plutôt rare. En effet, il n'existait pas jusqu'au XXe siècle de marchés monétaires où échanger les monnaies. Une telle dévaluation est survenue dans les années 1930 suite au krach de 1929. En 2010, une telle dévaluation aurait cours[2].
 
La guerre des monnaies des années 1930 est vue, au début du XXIe siècle, comme une situation qui a amené son lot de problèmes économiques, tous les pays concernés ayant subi une diminution importante du commerce international. La guerre des monnaies de 2010 est engagée pour des raisons différentes et les mécanismes en jeu sont aussi différents. Les économistes ont des opinions divergentes à propos de son impact sur l'économie mondiale.
 
Quantitative easing
Le Quantitative easing (QE)
est une pratique réalisée par une banque centrale lorsqu'elle tente de réduire l'incidence d'une récession, réelle ou perçue, en émettant un excédent de monnaie
 
La « guerre des monnaies » expliquée aux nuls | Rue89 Eco :
US-Sino Currency Rap Battle :  


The Collectivist Conspiracy

This is a PrisonPlanet.TV's exclusive interview with G.Edward Griffin released in the beginning of last year (2011). I think the interview is very pertinent to the Japanese people as well, because the situation is so similar that you could almost always state the identical thing for Japan by merely changing some name to the Japanese one in any given case. But the Japanese politics is, I think, murkier than the US's. Sometimes it's not clear which institution or name that plays a certain role in politics. The interview is quite long so I made a table of contents as follows:

0:00:19 Introduction
0:01:12 The Collectivist Ideology
0:03:13 The Truth Behind the Left-Right Paradigm
0:08:28 The Tea Party Movement
0:13:46 The Things That Both Republican and Democrat Agree With
0:17:15 Ron Paul's Popularity
0:20:29 The Real Value of Voting
0:23:49 Professional Politicians
0:26:24 Tactics Used by Right Wingers and Left Wingers
0:30:52 Very Wealthy Families and Political Strategies
0:32:56 A Strategy Behind Achieving Securities
0:34:30 Tax Exempt Foundations
0:37:29 The American Government Is No Longer the One It Used to Be
0:43:07 When Did America become Dictatorship?
0:43:49 Hillary Clinton's Video Clip
0:45:43 Are the Elitists Worry About People Becoming Aware?
0:47:35 The Drift Toward the World Government
0:54:49 A Simple Ideal for the Freedom Movement
0:59:51 Phony Wresting Match
1:01:48 Glenn Beck
1:02:47 FOX News Network
1:05:06 The Politics of Hatred
1:07:57 The Monopoly Capitalist's Conspiracies
1:13:22 Bank Bailouts
1:17:37 Is the Tea Party Movement Valuable?
1:19:05 The Film, "What in the World Are They Spraying?"

2013 : début de l'inflation ?
 Simone Wapler
Le système monétaire international renforcé ?
 Eberhardt Unger

Photo 093.jpg2013 : début de l'inflation ?
Simone Wapler, rédactrice en chef de l'Investisseur Or & Matières

humour 92.jpg2013 sera-t-elle l'année du début du décollage de l'inflation ? Jusqu'à présent, les banques centrales semblent avoir gagné la partie contre la crise. Les marchés actions ont progressé, le système financier semble avoir cicatrisé, plus personne ne parle de l'éclatement de l'euro.

En face de ces résultats, l'inflation paraît maîtrisée. Pourtant, depuis 2007, ces résultats ont été achetés par les banques centrales avec 11 000 milliards de dollars de liquidités, selon le Wall Street Journal du 12 décembre 2012.

Par liquidités, entendez monnaie factice et emprunts garantis par rien si ce n'est le pari d'un retour à la croissance. Beaucoup d'observateurs – dont je suis – pensaient qu'une inflation violente allait se manifester, malgré la déflation ou l'absence de croissance et le chômage.

Contre ces attentes, 2012 ne fut pas l'année du début de l'inflation flagrante. Force est de constater que les aménagements statistiques font leur effet.

Par ailleurs, en 2013, la baisse des prix de l'énergie et principalement du gaz devrait continuer à se faire sentir. Les prix du pétrole américain ont reculé de 13% en 2012.

Tableau de l'évolution des principaux indices matières premières en 2012

L'année 2012 de l'or -- qui affiche une progression de 3,72% -- ne le range pas dans la case "matières premières".

La création monétaire a bien profité aux actions et aux obligations (puisque lorsque les rendements baissent, les obligations montent) et reste impunie.

Graphique de l'évolution sur un an de l'indice GSCI

Quel est donc le catalyseur qui pourrait mettre le feu aux prix ?
Pour ce type d'étude, la source la plus fiable est Shadowstats (www.shadowstats.com).

Depuis 2004, le véritable déficit américain selon les normes GAAP (Generally Accepted Accounting Principles) en vigueur dans les entreprises est en moyenne de 5 000 milliards de dollars par an. Pour 2012, c'est 7 000 milliards de dollars.

Par comparaison, le PIB américain est de 15 000 milliards de dollars par an.

Par comparaison toujours, le marché de la dette américaine est de 55 000 milliards de dollars. Pour le moment, tout va bien car très peu de gens connaissent véritablement les chiffres que je vous présente. Les gros titres des médias moulinent sur des pourcentages, le déficit public est toujours présenté en pourcentage du PIB et tout le monde s'est habitué à ces présentations.

Graphique de l'évolution de la dette publique et du PIB US

Personne n'a peur et tous les débats sérieux (qui va payer quoi et avec quel argent) sont soigneusement évités.

La peur, : la découverte et la crainte de l'insolvabilité américaine. La peur commencera à se répandre lorsque les réductions de déficits annoncées ne se matérialiseront pas parce que la croissance ne sera pas au rendez-vous.

Rappelez-vous que cette notion de croissance est une tromperie. Les méthodes actuelles conduisent à considérer comme une croissance d'activité rentable ce qui n'est qu'une croissance de dépenses publiques fiancées par l'emprunt.

Une des manifestations de cette peur sera l'accélération de la vélocité monétaire
Je pense qu'en 2013, nous pourrions assister aux Etats-Unis à l'enchaînement d'événements suivants :
- chiffres de "croissance" moins bons que prévus ;
- chômage persistant ;
- poursuite de la monétisation (création monétaire et rachat par la Fed des bons du Trésor américain) ;
- aggravation des déficits publics ;
- perte de confiance et début de peur chez les créanciers étrangers qui commencent à vendre des actifs en dollar ;
- augmentation de la vélocité monétaire (vitesse de circulation des dollars) ;
- poursuite de la monétisation, accélération de la vélocité monétaire, décollage de l'inflation...

En ce qui concerne les minières, leur sort dépendra de l'écoulement de leur production vers les banques centrales souhaitant "diversifier leurs réserves de change", selon l'expression consacrée, c'est-à-dire remplacer un dollar devenu dangereux.

source : 2013 : début de l'inflation ? | La Quotidienne d'Agora, Guerre des "monnaies "  - Indigné révolté

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu