Avertir le modérateur

19/01/2013

The Nomi Song

 

 

Description de l'image  Klaus nomi ill artlibre jnl.png.
 
Naissance 24 janvier 1944, Immenstadt, Allemagne
Pays d'origine Drapeau d'Allemagne Allemagne
Activité principale chanteur
Genre musical Opéra, New Wave, Musique expérimentale
Années d'activité 1978 - 1983
Samedi 19 janvier 22:35 au dimanche 20 janvier 00:10 sur Arte
Voir dans la grille
 

La carrière scénique de Klaus Nomi, petit Berlinois qui rêva de devenir chanteur d'opéra, n'a duré que cinq ans. En 1978, il fait ses débuts dans l'East Village new-yorkais, sa terre promise artistique. D'emblée, sa voix à la tessiture extraordinairement étendue électrise un parterre de rockers pourtant peu familiarisés avec l'art lyrique. En 1983, de retour à New York après un détour par l'Europe, alors que «Simple Man», son deuxième album, amplifie sa gloire internationale naissante, il meurt dans la solitude, emporté par un mal terrifiant que l'on ne nomme pas encore sida.

La critique TV de télérama du 19/01/2013

2T

« Il a vécu son aventure jusqu'à la gloire. Et puis il est mort », résume un proche de Klaus Nomi. Et quelle aventure que celle de ce Berlinois à la voix d'ange, parti à l'aube des années 1970 tenter sa chance à New York, Terre promise de bien des marginaux. Tiraillé entre Callas et Bowie, Klaus Sperber donne vie à Klaus Nomi, étrange créature androgyne. Ses prestations font sensation sur la scène underground, scotchant un public rock pourtant guère friand de voix d'opéra. Mais Nomi, avide de reconnaissance — « Do you Nomi ? » interrogent les affiches de son spectacle —, se rêve star. De là à conquérir le grand public, il y a un fossé, qu'il franchira tardivement. Le 6 août 1983, Klaus Nomi meurt du sida.

A la fin de ce documentaire, Klaus Nomi chante The Cold Song, de Purcell, accompagné d'un orchestre symphonique. La séquence est bouleversante. Parce que son interprétation ultrasensible d'une pièce musicale magnifique révèle ses propres fêlures, qu'il triomphe dans une salle prestigieuse, que l'on sait sa mort prochaine. Et l'on s'étonne qu'au terme de ce film riche d'archives et de témoignages il demeure si énigmatique. Klaus Nomi a beau être un personnage extrêmement construit et abouti, il n'en est pas moins mystérieux. Un paradoxe, qui participe de la fascination qu'il exerce. — Marc Belpois Klaus Nomi The Cold Song (Live) - Vidéo Dailymotion

Marc Belpois

Klaus, Nomi, Song - YouTube :  The Nomi Song is a 2004 documentary about the life of singer Klaus Nomi, written and directed by Andrew Horn. The film debuted at the Berlin International Film Festival in February 2004, where it won a Teddy Award for "Best Documentary Film."

Klaus Nomi - Wikipédia

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu