Avertir le modérateur

24/01/2013

Mai 1968 : doc en musique

 

 

Mai 1968 : la révolte en chantant | Rue89 Culture :

A la Une 22/03/2008 à 17h39

 


Montage (Flickr).

On peut se souvenir avec des idées, des pensées, des images, des émotions. On peut se souvenir en chantant. On peut dire un moment, une époque, par ses airs. Que fredonnaient-ils, les Français, dans cette année 1968 ? Que chantaient les étudiant(e)s de Nanterre ce 22 mars 1968 dont on dit qu’il marque le commencement de Mai 68 ?

Il y a ceux qui savent, ils savent ce qu’était, Mai 68, ils ont les mots pour le dire, ils disent « une fête », « un grand monôme », « une crise adolescente », « une farce de fils à papa », ils disent « la porte ouverte de l’individualisme », ou « du libéralisme », ou « du développement de la société de consommation », ou « de l’américanisation de la France », mai incarnant la ruse de l’histoire pour moderniser la France contre une bourgeoisie archaïque. D’autres disent « la plus grande grève ouvrière », « la révolution trahie par les bureaucrates », « la jonction impossible étudiants-ouvriers », l’espérance violente d’un autre monde. D’autres ont encore en tête et au cœur -et sans doute en ont-ils la nostalgie- un bonheur collectif inouï, une parenthèse enchantée, quelque chose somme toute assez mystérieux. 

Côté étudiants, l’affaire, en effet, est d’abord nanterroise : mouvements divers à l’université de Nanterre, une fac récente construite dans un quartier non traditionnellement universitaire, à la différence du Quartier latin, pour faire face à l’afflux d’étudiants (mais on est très loin de la massification de l’enseignement supérieur des années 1990). Mouvements alimentés par les « gauchistes » (appellation à venir, qualificatif lancé quelques semaines plus tard par le parti communiste français en démarquage de l’ouvrage de Lénine « La Maladie infantile du communisme : le gauchisme ») et qui se focalisent sur différentes revendications, déjà depuis l’automne 1967 contre la réforme de l’enseignement supérieur, contre la vie sur le campus, contre l’interdiction faite aux garçons d’aller dans le dortoir des filles…

Jacques Tarnerao, chercheur, était de ceux qui ont lancé ce 22 mars et qui ont chanté, sans en connaitre toutes les strophes, « l’Internationale » : 

A partir de janvier 1968, la contestation est permanente, mise en œuvre par une « minorité active » de « gauchistes » : avec interruption des cours, interpellations des professeurs, meetings… Un certain Daniel Cohn-Bendit en est le leader.

Le 22 mars, des militants des comités Vietnam sont appréhendés chez eux, au petit matin, tandis qu’un militant de la JCR (Jeunesse communiste révolutionnaire), connu à Nanterre, l’a été la veille au soir dans le cadre d’une enquête « concernant la sécurité publique ». Dans l’après-midi du 22, à Nanterre, se tient une assemblée générale pour organiser la riposte « contre la répression ». La Tour, soit le bâtiment administratif, est occupée, y compris la salle du conseil, au dernier étage, celle où siègent d’ordinaire les professeurs. Le Mouvement du 22 mars est né, regroupant situationnistes, guevaristes, trotskistes, anarchistes, ex-communistes, inorganisés… C’est une mouvance, un mouvement, ni une organisation ni un parti.

A partir de ce jour, l’agitation sera quotidienne ou presque sur le campus de Nanterre, ponctuée d’incidents divers qui aboutiront à la décision de fermer la faculté, le 3 mai.

Les chansons seront, elles, continuellement entonnées durant tout le mois de mai. L’architecte Roland Castro était militant mao et avait participé à la fondation du mouvement « Vive la Révolution ». Il chante toujours : 

Texte : Martine Storti
Vidéo : Zineb Dryef

Rue89 et le Hall de la Chanson célèbrent les chansons de mai 68
Lire aussi : 32 jours de mai, de Martine Storti - éd. Le Bord de l’eau - 197p., 16,15€.

 
Mai 68 - Dix semaines qui ébranlèrent la France - 1/8  : 

Le drôle de mai: chronique des années de boue  Mai 68 : c'est à partir de cette date que l'opinion a découvert les conditions de vie de la «main-d'oeuvre étrangère» et que la question des immigrés est intervenue dans le débat politique.

Mai 68 images rares (part1) ,  (part2) , (part3)  , (part4) Pour comprendre les origines du mouvement de mai 68, découvrez les actualités d' Eclair, inédites et non censurées, diffusées dans les salles de cinéma de l'époque, en 16mm.

LA REPRISE DU TRAVAIL AUX USINES WONDER - version française :

08:47 Publié dans histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu