Avertir le modérateur

28/02/2013

La " crise" permanente

 

Cher -e-s camarades,

Inutile de vous faire un dessin : nous entrons dans une récession profonde cf L'Europe au bord du suicide !. voir ce très bon
Entretien avec Michel Beaud : la naissance du capitalisme Mis sur facebook

Capitalisme, Socialisme et Démocratie

(1942)” « Ce processus de Destruction Créatrice constitue la donnée fondamentale du capitalisme : c'est en elle que consiste, en dernière analyse, le capitalisme et toute entreprise capitaliste doit, bon gré mal gré, s'y adapter ( cf Equation néolibérale :

Citation d'un think thanks ( cf lire aussi Think Thank et " crise" ) :

économie, crise, capitalisme, nolibéralisme, révolution technologique,

La finance, mon adversaire n’a pas de visage et elle ne se présente pas aux élections". Pour le chercheur Geoffrey Geuens, cette phrase prononcée par François Hollande lors de son meeting du Bourget est emblématique du discours politique dominant qui oppose marché financier et Etat, deux entités sans chair et sans visage. Entretien Daniel Mermet avec Geoffrey Geuens. Voir les autres articles dessus

Pour les  plus grands spéculateurs de la planète -- de Rockefeller à  georges soros en passant par Warren Buffett ,  david einhorn  bernard arnault et des institutions  goldman sachs , hedges funds et agence de notation, , fonds de pensions , Thinks Thanks  et des élues : mario monti, mario draghi  ... -  ! "Les visionnaires qui investiront dans cette solution et qui changeront le monde deviendront riches. Ceux qui ne le feront pas ne gagneront rien -- ou pire, perdront leur argent" répète souvent l'un de nos spécialistes que je vous présenterai dans quelques minutes.

A l'abri des regards, un petit groupe en profite même déjà. Leurs profits sont déjà conséquents et le potentiel de leurs investissements est exponentiel -- que la crise s'amplifie ou non !  lire : Comment la « machine à bulles » (Goldman Sachs)) est entrée dans la tourmente, Les vrais maîtres du monde   … etc

Je vous en dirai plus dans quelques minutes.  Mais d'abord, j'aimerais vous parler d'un homme qui vivait en Autriche en 1883...

Cet homme, c'est Joseph Schumpeter. Il était économiste. C'est aussi l'homme qui a découvert comment Rockefeller est devenu l'investisseur le plus riche de tous les temps.

économie,crise,capitalisme,nolibéralisme,révolution technologique,rockefeller,georges soros,warren buffet,john templeton,cycles économiques,la destruction créatriceComment ? Grâce à sa perception parfaite des cycles économiques et sa découverte du concept de "destruction créatrice". 

Selon lui, "l'évolution capitaliste améliore progressivement le niveau d'existence des masses, non pas en vertu d'une coïncidence, mais de par le fonctionnement même de son mécanisme. L'évolution capitaliste accomplit ce résultat à travers une série de vicissitudes dont la sévérité est proportionnelle à la rapidité du progrès réalisé."

Ne vous inquiétez pas -- cela peut paraître obscur à la première lecture... mais vous ne devez retenir qu'une seule chose : "la rapidité du progrès est proportionnelle à la sévérité des vicissitudes".

Schumpeter appelait ce processus -- une crise suivie d'une reprise proportionnelle -- "la destruction créatrice". Selon lui, c'est le fondement même du système capitaliste et de de la prospérité des investisseurs ( institutionnels, particuliers....) dont je vous parlais il y a quelques instants.

C'est très précisément grâce à elle qu'ils ne craignent pas la crise que nous traversons. Au contraire, pour eux, elle ne signifie qu'une chose : un monde de profits se dessine devant eux.

Le prix Nobel d'économie Gary Becker en personne décrivait l'importance de ce phénomène :

"Les nouvelles entreprises prospèrent et contribuent à développer l'économie globale en détruisant en partie les marchés de concurrents établis.Les personnes ayant la capacité de reconnaitre le potentiel de ces nouvelles sociétés et qui investiront dans leur innovation seront les moteurs de la croissance économique de demain..."

Mais il y a un risque : pour les entreprises incapables de prendre le train de l'innovation en marche, la faillite est presque toujours sans appel.

L'un des spécialistes que je vous présenterai dans quelques minutes nous expliquait :"J'ai vu des investisseurs perdre des millions en achetant d'énormes parts dans l'industrie des journaux à une époque où Internet était en plein décollage. Ils avaient gagné des fortunes en investissant dans des périodiques papier au cours des décennies passées, mais ne se sont pas rendu compte que le paysage avait changé. Le changement technologique était en train de créer de nouvelles industries et de détruire les anciennes. [...] j'ai facilement vu l'erreur qu'ils étaient en train de commettre".

Pour les quelques autres qui ont su voir quels changements étaient nécessaires, qui ont compris que la société était sur le point de vivre une révolution technologique, qui ont perçu ce besoin vital pour eux et pour leurs investissements d'emboîter le pas à cette innovation, pour eux, les bénéfices ont été exponentiels !

C'est notamment le cas avec la révolution industrielle, pétrolière, du  gaz de schisme,

Les biographies des plus grands investisseurs de l'Histoire, de John Templeton à Warren Buffett, nous apprennent qu'ils avaient un point commun : ils savent détecter cette destruction... et surtout se positionner en conséquence pour en profiter !

Nous sommes témoins de révolutions de plus en plus rapides dans les sciences. Ceux qui sauront investir le plus tôt dans ces technologies de rupture deviendront riches. Les autres verront leurs investissements emportés par la destruction créatrice.

 

L'iPhone 5 d'Apple : déjà obsolète ? - Surconsommation - Basta !

Pourquoi c'est après un krach
que l'innovation est la plus fertile

Pendant la Grande dépression... nous avons vu apparaître les premiers ordinateurs... les appareils photo Polaroid... les radars... les avions... le Téflon... le microscope électronique... le nylon... les hélicoptères... les antibiotiques... les photocopieuses... et même le beurre de cacahuète !

Pendant le krach des années 1970... nous avons vu les premières imprimantes laser... les premiers téléphones cellulaires... les premiers jeux vidéos... le baladeur Sony... le Rubik's cube... les post-it... Ethernet... le Gore-Tex... Intel et les premiers microprocesseurs...

Pendant la récession des années 80, nous avons découvert les premiers ordinateurs personnels d'Apple… ou d'IBM… Bill Gates et les premiers versions de MS-DOS… les premiers Microsoft

Pendant la récession au début des années 90... ce furent les e-mails et le début d'Internet... la naissance de la bulle des dotcom... Yahoo!…eBay…Amazon.com… Ce fut aussi la découverte de la cartographie du génome humain et une révolution dans les biosciences !  

Même après l'explosion de la bulle des dot.com en 2001... Google a envahi le monde des moteurs de recherche... il y eut aussi Amazon et sa base de données gigantesques... l'apparition du cloud computing... Linux... et Apple lança son Ipod !

Conclusion : quand tout va bien, les entreprises dépensent plus d'argent pour faire toutes la même chose. Mais quand les temps sont durs, elles se recentrent sur l'innovation pour devenir plus grandes, plus efficaces, plus productives... plus ingénieuses... car c'est ainsi qu'elles peuvent survivre.

Vers quoi dirigent-elles cet argent en ces temps de crises ?

Nous en parlerons dans quelques minutes...

Et ce n'est pas un phénomène nouveau...

 

L'Histoire le prouve :
c'est la seule solution
pour que le capitalisme a trouver pour survivre et profiter
de la disparition
de notre vieille économie !!

Comment savoir quelles compagnies survivront et lesquelles sombreront ?

Permettez-moi de vous poser une question.

Après la récession de 2001, après celle de 1993, après la récession du début des années 1980, après le krach de1973, et même après la Grande Dépression, quel fut le dénominateur commun à toutes ces périodes post-apocalyptiques ?

A chaque fois une opportunité unique -- presque miraculeuse -- a émergé.

Elle a permis non seulement de se sortir d'une situation sinistrée, mais a entraîné en plus dans son sillage les quelques investisseurs avisés qui avaient su voir le potentiel de cette destruction. Ces précurseurs sont devenus riches. Très riches.

Tout ce qu'il aurait fallu pour faire partie de ces quelques investisseurs était une vue d'ensemble de la situation.

Parce que dans chaque cas, ce rebond surprise -- ne s'attendait à le voir : de l'innovation ( révolution technologique ) !

Prenez ce qu'il s'est passé en 1947. Le chômage augmentait, les marchés étaient en baisse, la peur d'une nouvelle récession se propageait vite. Les Etats-Unis se dirigeaient vers une récession d'après-guerre. Et personne ne savait quoi faire.

Ce que les gens savent moins, c'est que cette même année, l'entreprise AT & T Bell a développé le premier transistor. Croyez-le ou non, mais le premier téléphone mobile est apparu dans la foulée -- à l'époque, seuls les conducteurs de camions l'utilisaient !

Puis on arrive à 1953. Aux Etats-Unis, l'économie était passée au cycle "essorage" et se contractait de 6% en 12 mois. La France était en pleine guerre d'Indochine ; le député de l'Eure -- et futur président du Conseil -- Pierre Mendès France prônait le redressement national et le courage de faire des réformes visant à la réduction des dépenses.

Mais cette même année a été celle de la découverte de l'ADN. Qui y a prêté attention à Wall Street ? Personne ou presque.

Cinq ans plus tard, les marchés se sont écrasés à nouveau et des millions de personnes ont perdu leur emploi. Cela n'a pas empêché Texas Instruments d'inventer le circuit intégré ou NEC de sortir son premier supercalculateur.

Ce que j'essaye de vous faire comprendre, la croissance ne partira pas, mais les profits....  :

 le tableau ci-dessous...

Graphique : scanners de patients atteints du cancer de la prostate - New York Times

Cet homme s'appelait Kondratieff et comme Schumpeter, il était économiste. Ce graphique est ce qu'on appelle la courbe de Kondratieff. . A chaque crise, les initiés ( élites, spéculateurs...) trouvent un moyen de s'en sortir -- .

Vous voyez, lorsqu'une bulle se forme sur le marché, l'argent se déverse dans les produits de consommation et de crédit. Bien sûr, ce genre de situation ne peut pas durer. Nous en étions là en 2008... puis le marché s'est effondré.

Mais après le krach, l'argent retourne dans les caisses et les trésoreries s'agrandissent. C'est ce qui s'est passé pour Apple, avec plus de 40 milliards de dollars en liquide au début de l'année 2013. Et maintenant que l'entreprise dépense cet argent, les actions d'Apple ont augmenté de plus de 73%. Cisco a également accumulé plus de 39 milliards de dollars en cash... Microsoft a plus de 36 milliards de dollars mis de côté ... Oracle a mis de côté 20,8 milliards de dollars au début de la crise... Google avait 24,8 milliards de dollars à la banque.
Ce ne sont que des noms que vous connaissez mais les petites entreprises biotech aussi ont trop de trésorerie. Et toutes commencent à le recycler dans le cycle de l'innovation. C'est comme cela que la crise créée des opportunités.

Très belle idée que je partage à 100 %......

 

Bonjour les amies, amis et camarades, voici la citation du jour :
" Il faut continuer à dénoncer et à combattre l'injustice sociale. 
Le monde ne guérira pas tous seul " [ E. HOBSBAWN]
A méditer !
Bonne journée dans la lutte, à demain, si vous le voulez bien, ciao.

Nous l'aurions compris : Le système capitaliste peut être résumer ainsi " La privatisation des bénéfices et la socialisation des pertes". Ces armes :

- Economie d’échelle :

la financiarisation de l’économie  :  produits dérivés, spéculations

- Loi 1973 et gardes fous

- Nous sommes tous concernés : Grèce, Hongrie, même combat ?

- Changement de maitre, mes pas de système ( globalisation de la finance) : Le basculement du monde

- L'idéologie mercantile a tous les étages : Logique néolibérale  : L'argent sans foi ni loi 2

A voir aussi : Pourquoi parler de "crise" ? , Le Grand Bond en Arrière , "Modele" allemand , Après PSA, Doux au rapport ? , La déflation ? ,  Modèle Japonais généralisé , La Grèce et néolibéralisme , Capitalism is Dead? , " Modèle Allemand"

la naissance du capitalisme - l'indigné révolté ,Thinks Thanks - L'indigné, La " crise" permanente - citoyenactif, « Capitalisme : Les "Paradis" Artificiels, Cette crise mondiale est celle des capitalistes ! - citizenkhane, Chypre peut-elle refaire basculer la zone euro dans la crise ? , la sortie du capitalisme « - Antalya- Antalya, Le basculement du monde : Changement de maitre, mes pas de système - Henzosu

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu