Avertir le modérateur

02/06/2013

L'Espagne et le droit à l'avortement

n

 la photo de Je n'ai pas de copain imaginaire.

La foi, c'est refuser de connaître la vérité.- F. Nietzsche

Soyez reconnaissant pour la vie que vous avez et oubliez votre vain et présomptueux désir d'en avoir une seconde. - R. Dawkins

Je suis contre la religion parce qu'elle nous apprend à être satisfait de notre incompréhension du monde.-R.Dawkins
En une image.

++sWING¤¤
 

 

L'Espagne et le droit à l'avortement

Les inquiétudes en Espagne, le gouvernement et les conservateurs de Mariano Rajoy veulent rendre l'avortement quasiment innacecible. L'IVG n'est autorisé que depuis 2010.

 

 

En Espagne, il souffle un vent de colère :

Colère contre l'austérité qui touche l'Espagne. Hier, plusieurs milliers de personnes ont défilé à Madrid contre les plans de rigueurs proposait par l'Europe et le FMI

Colère contre la corruption qui gangrène la politique et la monarchie

Colère aussi contre le poids des réactionnaires catholiques qui sont de plus en plus influent

 

partagé la photo de Antithéisme ( Athéisme militant ).

Les religions ne sont que les trusts des superstitions."
Jacques Prévert

L'ignorance et la peur, voilà les deux pivots de toute religion."
baron d'Holbach
 

 

Le droit à l'avortement :

C'est sur leurs conseils appuyés que le gouvernement de rajoy a décidé de réformer la loi sur l'avortement. Dés lors l'IVG serait envisagé que si la vie des mères est en dangers. Un retour en arrière inacceptable pour les féministes. Chaque années, en Espagne 115 000 femmes ont recours à l'avortement

 

Ces femmes revendiquent le droit d'avorter. Un droit qu'elles pensaient enfin avoir acquis en 2010, pourtant le gouvernement de droite au pouvoir envisage de faire marche arrière et de pénaliser à nouveau l'avortement. C'était mercredi soir devant le ministère de la santé, les féministes ont donc ressortit pancartes et porte voie.

 

Maria Carmen :

" Nous ne sommes pas des délinquantes et nous refusons qu'une femme soit traitée comme une délinquante si elle prend la décision déjà très dure d'avorter. C'est comme si l'on revenait sous l'Espagne de la dictature "

 

Si le gouvernement est aussi pressé de changer la loi accepter pourtant par 75% des espagnols , c'est en grande partie sous la pression de l'église

 

Sandra Porras, porte-parole du mouvement féministe de Madrid :

" C'est encore un gouvernement issu d'un catholicisme comme sous Franco et même si nous sommes supposés être un état aconfessionnel, nous sommes là pour dénoncer ce genre d'abus."

 

la photo de Fakir.

 
Un dessin de Bouzon pour attaquer la semaine du bon pied.
 

 

Et c'est le ministre de la justice, G affublé ici d'une tenue religieuse qui concentre les critiques ou au contraire les louanges comme pour cette association catholique, car le ministre a aussi déclarer interdire l'avortement même en cas de malformation du fétus.

 

Gador Joya, pédiatre et porte parole " du droit de vivre"

" Notre objectif est zéro avortement, .Au XXIe siècle l'avortement eugénique, c'est à dire l'élimination systématique d'être humain parce qu'ils sont malades ou handicapés nous parait notamment inacceptable et inconcevable."

 

Pour l'église, avoir les conservateurs au pouvoir est le moment idéal pour revenir sur toutes les lois sociétales votés par Zapatero et le parti socialiste.

 

Fernand Simon, prêtre :

" Je reste persuader qu'avec le temps, ces lois injustes comme celle du mariage homosexuel ou de l'avortement vont être changé. J'en suis convaincu.

 

Les associations contre l'avortement s'impatientent, dans le parc centrale de Madrid, sur ce mur improviser, les messages affluent pour que le gouvernement tiennent au plus vite sa promesse de campagne : d'abolir la loi sur l'IVG.

 

Citations :

" Pour moi, les droits de la nature ( de dieux) sont au dessus des droits des femmes."

 

En revenant sur la loi, l'Espagne se rapprocherait des pays très catholique comme l'Irlande, la Pologne ou encore Malte ou l'avortement est stricte voir interdit.

 

Alternative libertaire - Histoire du droit à l'avortement en France :

Le 31 juillet 1920, est votée la loi qui interdit l’avortement et la contraception. Le but de cette loi est démographique. L’avortement est puni d’un emprisonnement et d’une amende jusqu’à 72 000 francs. .....

La loi du 29 juillet 1939 punit aussi les femmes qui ont tenté d’avorter alors qu’elles se croyaient enceintes et ne l’étaient pas. Et donne aux médecins le droit de violer le secret médical pour dénoncer un avortement.

En 1942, sous Pétain, l’avortement devient un « crime contre l’État » passible de la peine de mort.

En 1943, une femme pratiquant des avortements est guillotinée.

En 1967, après sept ans de discussion, la loi autorisant la contraception (et abolissant la partie concernée de la loi de 1920) est votée. Les décrets d’application ne seront publiés qu’en 1969 et 1972. La contraception est légale, pas le fait d’en parler.

Juin 1970 : proposition de loi autorisant l’avortement en cas de risque pour la vie de la mère, viol ou malformation incurable de l’embryon.

1970 : création de « Laissez-les vivre » par le professeur Lejeune

Ce sont les débuts du MLF. Le 5 avril 1971, publication dans Le Nouvel Observateur du manifeste où 343 femmes ordinaires et célèbres déclarent avoir avorté.

Novembre 1972 : procès de Marie-Claire, 16 ans et de sa mère. Défense assurée par Gisèle Halimi qui a fondé l’association « Choisir. La cause des femmes ». C’est une période de combat des femmes, sans soutien politique.

En 1973, le Planning familial commence à pratiquer des avortements clandestins. Le MLAC (Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception) est créé la même année, pratique des avortements sans s’en cacher, et apprend la technique à tous ceux et celles qui le souhaitent.

17 janvier 1975 : promulgation la loi Veil qui autorise et médicalise l’avortement. ....

4 décembre 1974 : loi sur le remboursement des contraceptifs.

31 décembre 1982 : vote de la Roudy, qui autorise le remboursement de l’IVG.

1993 : loi Neiertz qui prévoit des peines d’amende et d’emprisonnement pour le délit « d’entrave à l’IVG ». Une des lois répressives les moins appliquées.

4 juillet 2001 : loi autorisant l’avortement hors établissement médical, allongeant le délai légal de deux semaines, supprimant l’autorisation parentale pour les mineures. Les chefs de service d’un hôpital public devront assurer l’organisation des IVG. L’entretien préalable avec un psychologue avant l’IVG n’est plus obligatoire. La publicité et l’information sur l’IVG ne sont plus interdites. Le décret d’application pour l’IVG médicamenteuse, en cabinet médical, n’est paru qu’en juillet 2004.

Pour en savoir plus sur l’histoire des droits à la contraception et à l’avortement et sur les souffrances qui ont précédé ces lois, lire Naissance d’une liberté de Xavière Gauthier, chez Robert Laffont.

La fronde des réactionnaires face aux volontés des progressistes des peuples s’organisent. Nous les avons vu en France avec le mariage pour tous, nous les voyons en Espagne avec la ligue catholique traditionnaliste.Non à la charia catholique !, par François Mattei Par courrierdeslecteurs     Car comment appeler autrement l’objectif de ces opposants à la loi sur le mariage pour tous ; il s’agit pour eux de donner, dans les lois de la République, la primauté aux considérations religieuses. Les musulmans...
Le 29/05/2013 
 

 

 Ne désarmons pas face à ces fièvres sporadiques.

 

Source Citizen Khane

Marche anti mariage homo: - L'indigné En France, les antis mariages dans la rue. Des dizaines de milliers de personnes ont défilés sous haute surveillance, une semaine après la promulgation de la loi Tobira  ,

Le populisme au féminin, les intégristes antimariage...Manif’ dans un bénitier

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu