Avertir le modérateur

10/07/2013

Transition a marche forcée

 

n

La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans

n

 

 Sur les perspectives révolutionnaires en France
 
«  Les idées de la classes dominantes sont aussi à toutes les époques les idées dominantes ; autrement dit la classes qui a la puissance matérielle dominante de la société est aussi la puissance dominante spirituelle.  La classe qui dispose des moyens moyens matérielle dispose du même coup des moyens de productions intellectuelle, si bien que , l'un dans l'autre, les pensées de ceux à qui sont refusés qui refusés les moyens de production intellectuelle sont soumises du même coup  à cette classe dominante. Les idées dminantes ne sont pas autre chose que l'expression idéale des rapports matériels dominants, elles sont les rapports matériels dominants saisis sous la forme d'idées, donc d'expression des rapports qui font d'une classe la classe dominante ; autrement dit, ce sont les idées de la révolution ».

 

Lorsqu'une élection arrive, Internet s'en va. Le pouvoir en place cherche surement à éviter une contestation comme ce fut le cas en 2009 , en tout cas ne pas venir des candidats. Deux d'entre eux, ont tout siplement été disqualifié. Iran, la présidentielle déjà verrouillé : . La Confrérie, enquête sur les Frères musulmans - citoyenactif, La confrérie, enquête sur les frères musulmans – YouTube :

 

L'armée & le peuple - mercredi, 03 juillet 2013

En Egypte,  après le second tour de la présidentiellele qui a vu la victoire de Morsi, le Conseil supérieur des forces armées (CSFA) a longuement hésité à accepter le résultat des élections. Si aujourd'hui elle se présente comme étant côté du peuple, et se déclare prête à mourir et à verser son sang pour le pays, il est utile de rappeler que durant un an et demi sa gestion de l'Egypte s'est révélée catastrophique.

Alain Gresh, dans son article "Egypte, l’armée et le peuple unis ?" précise ainsi que :

  • le CSFA porte une responsabilité majeure dans la transition chaotique qui a suivi le départ de Hosni Moubarak ;
  • durant la révolution et la période où elle a exercé le pouvoir, l’armée a réprimé, arrêté, fait disparaitre, torturé des centaines de personnes, comme l’a confirmé un rapport publié par le quotidien britannique The Guardian (lire « Vers une intervention de l’armée en Egypte ? ») ;
  • l’armée a tiré sur les manifestants qui protestaient contre les attaques visant les coptes. Ce massacre s’est produit devant le siège de la télévision (Maspéro) en octobre 2011 (lire « Egypte : sanglante répression contre les coptes »).

  

Transition a marche forcée : le président par intérim presse le pas. après l'annonce de nouvelle législative, il a nommé azenaom premier ministre et Mohammed El-Baradei, vice président

 

Egypte : tentative d'appaisement : Au lendemain des violences qui ont fait plus de 50 morts, au Caire essentiellement parmi les pro Morsi , le président par Intérim Assim Monsour a été contraint d'accéléré le pas. Dés cette nuit, il a avancé l'organisation de nouvelle législative et de nouvelle constitution et ce soir , il a nommé l'économiste libéral Essam Bellaoui premier et le prix nobel de la paix Mohammed El-Baradai un temps envisagé a ce poste, mais contesté a ce poste est finalement vice premier ministre. Reste a savoir si ces nominations calmerons les esprits.

 

Egypte : La transition ou le chaos : C'est finalement cet homme qui a été choisi pour sortir l'Egypte de la crise. L'économiste Assaid Elouad Lahoui, anciennement ministre des finances en 2011 a été nommé à la tète du gouvernement de transition égyptien. Figure de proue de l'opposition, Mohammed El-Baradei  occupera quand à lui le poste de vice président en chef.en charge des relations internationales.  Pour les Frères musulmans, pas questions de reconnaitre ce gouvernements de transitions. Toute la journée, ils ont aussi protesté contre le décret émi la nuit dernière par le président par intérim Alim Asour . Le texte prévoit l'organisation d'élection législative d'ici 2014 et une réforme de la constitution

 

Abdulruhman Albir, grand mufti des frères musulmans : " Nous ne reconnaissons ni le push militaire, ni ce qui en a découlé. Donc inutile de parler de décret qui ont été émis par des gens qui n'ont aucun pouvoir légitime.

 

La nuit dernière, les frères musulmans ont enterrés leurs morts. 51 personnes ont été enterrés lundi. L'armée a ouvert le feux sur des partisans pro Morsi. Le pays est plus que jamais divisé entre forces laiques et religieuses. mais selon les experts, l'armée négocierait en coulisse avec les frères musulmans quand a leur avenir dans le pays.

 

Michael Luders, politologue, expert du proche orient : " tant que les frères musulmans seront en prisons, tant que l'armé continuera a faire des morts dans leurs rangs, il sera très difficile de normaliser la situation . Il se peut qu'une partie des frères musulmans entre dans la clandestinité. et qu'ils commencent a s'en prendre à l'armée et aux forces laïques de ce pays avec des attentats à la bombe.

 

Le front entre les frères musulmans et l'armée se durcit. Les généraux ont fait savoir qu'ils ne toléreraient aucune manifestation contre le gouvernement de transitions

 

Michael Luders : " Il n'ya guère de raisons d'être optimiste pour l'Egypte. Il est possible que l'armée se dise que pour rétablir le calme dans le pays, mieux vaut que nous prenions nous même le pouvoir au moins pour un temps et même si elle ne veut pas occuper elle même le pouvoir, elle a sous la main des marionnettes qu'elle pourra elle même rendre responsable d'un éventuel échec politique.

 

Avant d'en arriver là, le nouveau gouvernement de transition va s'efforcer de sortir le pays de l'impasse, il a sept mois pour réussir la phase de transition et mettre remettre l'Egypte sur pied.

 

Egypte : ramadan bien sombre : Vous le savez, ce jour est particulier pour la majorité des musulmans du monde. Demain des l'aube commencera le jeune du ramadan. Un mois de purification, mais aussi un  mois de réjouissance et de retrouvaille. Mais dans une Egypte cette vieille de ramadan est donc particulièrement douloureuse. cf Egypte : un ramadan bien sombre - videos.arte.tv, Egypte : un ramadan bien sombre - Arte

 

Des envoyés spéciaux d'ARTE journal ont suivi une famille dans ces derniers préparatifs. Au menu donc de la joie, mais aussi beaucoup d'inquiétude.

 

La famille Ibrahim vit dans un quartier pauvre du Caire. En 2012, ils ont voté pour le parti des Frères Musulmans avec beaucoup d'espoir. Depuis 10 jours, Wael est accroché a son poste de télévision. Il veut savoir ce qui se passe ici dans son pays. Il assure que pour les prochaines élections il ne votera pas. Une chose est sur, il est désormais très pessimiste.

 

Wael Ibrahim, barbier : " Tout cela m'inquiète énormément. Le bain de sang d'hier, c'est très triste. Je ne sais pas du tout de quoi sera fait notre avenir. Demain s'est le début du ramadan, c'est un jour très spécial pour nous

 

Salma sa fille est étudiante. Les derniers évènement en Egypte lui font craindre le pire.Salma Ibrahim " Ce qui m'inquiète le plus est la situation économique, mais avec les évènements d'hier, je me dis que le terrorisme va peut etre 'installer dans notre pays. Nous nous haissons tellement entre nous, il y a des violences quotidienne dans la rue. J'ai peur que ces violences gagnent les maisons.

 

Direction le bazar pour les achats avant ce mois sacré Wael amène toute sa famille. Cette année entre les incertitudes politique et la crise économique, on se sert la ceinture. Wael Ibrahim : " C'est bien simple, les prix ont quasimment doublé depuis l'année dernière. On va donc acheter moitié moins de chose cette année. pour le ramadan. Pour le vendeur, la situation est catastrophique. Mohammad Abdallah, commerçant : " On a moins de clients qu'avant. Il n'y a plus d'argent.

 

Imane, une jeune danseuse rencontré sur place résumme en quelques mots la situation du pays. Imam Mohammad, danseuse : " Tout est trop cher actuellement/ Je ne sors plus trop,  J'achète moins. La situation politique est tellement tendue. Je ne sais pas ou tout cela va nous conduire et cela me fait très peur. "

 

Une vieille de ramadan incertaine donc, chacun retient son souffle en espérant que le pays ne sombrera pas dans une logue crise ponctuée de nombreuses violences.

 

Jour de prière, jour de colère : En Egypte, les partisans du président destitué Mohammed Morsi veulent protester dans tout le pays.

 

Egypte : les pro Morsi en marche : En ce premier mois sacré du ramadan (vendredi 12 juillet 2013) l'heure n'est pas au recueillement. En Egypte, les frères musulmans ont appelés leurs frères a manifesté par millions dans tout le pays.

 

Il prépare le repas pour rompre le jeune. Comme tout les Egyptiens, les partisans du président Morsi se sont rassemblés hier dans les rues du Caire pour célébrer ensemble le ramadan et préparer la manifestation d'aujourd'hui. Pour le premier jour du mois du ramadan, ils veulent que leurs partisans convergent en masse vers la capitale. Safwat Hegazi , Imam, frères musulmans : Notre objectifs est de mobiliser aux moins 15 millions d'Egyptiens pour que tout le monde puisse voir que ce ne sont pas seulement les manifestants d'ici qui refusent le push, mais l'Egypte tout entière"

 

Toute l'Egypte, ni plus ni moins, les Frères musulmans veulent se nommer comme les véritables représentants du peuple égyptien. Les opposants à la place Tahrir, ce sont eux qui sont omniprésent dans les rues. Mais cela ne leur suffit pas, derrière la mosquée Rabat , le siège des frères musulmans, les frères musulmans ont installé leur propre centre de presse. Assistant car les médias égyptiens sont jugées trop partiale. Hassan Labani, coordinateur du centre de presse des Frères musulmans : " Le problème, c'est que certains médias, surtout les médias locaux, sont malheureusement sous influence, dirigeaient par des putschistes et des journalistes qui ont repris les reines des journaux nationaux et de certains médias privés.

 

Les frères musulmans veulent se débarrasser d'ennemi de la démocratie qui leur colle à la peau. Les Pro Morsi sont engagés dans une nouvelle guerre : celle des images. Ils comptent bien la gagner.

 

 

En savoir plus :

 

Égypte : la laborieuse transition accouche d'un premier ministre

Réactions (3) Les Frères musulmans et la coalition d'opposition laïque ont rejeté mardi le plan de transition du président par intérim.

 

 

Liban : un attentat frappe Beyrouth

Réactions (5) EN IMAGES - Une voiture piégée a explosé dans une zone abritant plusieurs bureaux du Hezbollah, parti islamiste soutien du président syrien Bachar el-Assad. On dénombre au moins 50 blessés.

 

Erdogan face au mur du silence , Méditerranéennes , Ils ont voté Front National, Le "printemps turc" , Les chefs , Une nouvelle dictature...Deux Egypte face a face - Altermonde  : : Egypte, l'ultimatum de l'opposition 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu