Avertir le modérateur

21/07/2013

Point sur l'épisode caniculaire ce lundi

n
 
 
 

France

La chaleur s'est bien installée sur les trois quarts de la France depuis le 5 juillet. Si les températures restent bloquées quotidiennement aux alentours de 30° à 34°C dans le Midi, les chaleurs - bien que durables - n'ont pas atteint de pics remarquables à la faveur d'un fréquent petit vent de nord-est. Mais cette situation change en début de semaine prochaine. Voici le dernier point.


Ce mois de juillet est caractérisé par un ensoleillement et des températures excédentaires sur la France, malgré quelques nuances, comme les fréquents et violents orages qui se déclenchent quasi quotidiennement sur les régions montagneuses du sud. Jusqu'à présent, hormis des pointes à 34° / 36°C en basse vallée du Rhône, aucune valeur remarquable n'a été relevée. Ces chaleurs s'inscrivent dans la durée, avec notamment des nuits souvent très douces dans le sud en particulier en milieu urbain.



La " pompe à chaleur " se met en place


L'anticyclone, solidement vissé sur les îles britanniques (schéma de gauche), a maintenu durablement un temps sec et modérément chaud sur le nord de la France ainsi que sur les îles britanniques - qui connaissent à ce jour leur mois de juillet le plus sec depuis 1825. Un petit vent de nord-est a empêché les températures de dépasser la barre des 30-32°C au nord, tandis qu'au sud on a connu des valeurs comprises entre 30° et 34°C (localement plus).

Depuis hier, l'anticyclone britannique s'est rétracté vers l'Allemagne tandis qu'une dépression atlantique se rapproche au large des côtes portugaises. Dans cette configuration, un appel d'air venu du sud remonte sur la France jusqu'aux îles britanniques, faisant encore grimper les températures. C'est le schéma qui s'était produit en juillet 1983, avec de fréquentes vagues de chaleur. Un tel scénario, s'il est amené à se prolonger, serait à l'origine d'une canicule.


Quel est le niveau de risque ?

La France n'échappera pas aux fortes chaleurs, notamment depuis le sud-ouest jusqu'à l'Ile-de-France. Il faut bien évidemment observer l'évolution des centres d'action (dépressions et anticyclones) pour définir la durée de ce blocage. Ainsi, la vague de chaleur sera brève, avec l'arrivée d'air plus frais occasionnant une dégradation orageuse.

Cela signifie deux à trois jours de très fortes chaleurs sur le pays. Certaines régions seront probablement voisines des seuils de la canicule (en particulier le sud-ouest et l'Île-de-France), car le seuil de définition est la persistance de températures très élevées au moins 3 jours et 3 nuits consécutifs. 

18/07/2013 14h41
Chaleur
France : les seuils de canicule seront-ils atteints?
 

 
 


Les conséquences sur la France

Jusqu'à mardi, les maximales atteindront 32 à 36°C au nord et 33 à 39°C au sud-ouest. Il s'agit de valeurs remarquables, mais assez nettement inférieures celles observées en juillet 2006 ou août 2003. Sur le bassin parisien, le mercure grimpera de 34 à 36°C, un peu en deçà du bref pic de chaleur observé en août 2012.

Plus que cette canicule assez brève, le plus remarquable concerne la persistance d'un temps chaud et sec depuis début juillet sur le pays. Hormis en Méditerranée, les conditions estivales traditionnelles sur la France sont caractérisées par une alternance de coups de chaud, de dégradations pluvio-orageuses et de périodes plus fraîches. Le déficit pluviométrique du mois est proche de 80% à l'échelle du pays, et ne sera pas compensé par la dégradation orageuse entrevue en fin de semaine prochaine.



Nouvel épisode de fortes chaleurs dans l'Est en fin de semaine

Si dans l'Ouest el le Sud-ouest, les fortes chaleurs disparaissent mercredi (les températures restant néanmoins au-dessus des moyennes de saison en raison de la persistance d'un vent de Sud-ouest), la situation s'annonce plus complexe sur un très grand quart Sud-est ; en effet, ces régions se retrouveront en bordure d'une très intense masse d'air très chaud remontant du Maghreb et de l'Espagne vers l'Europe Centrale.

La sortie de cette très longue période de fortes chaleurs pourrait ensuite se faire par de violents orages le week-end prochain.


Retrouvez les prévisions météo pour votre commune, la montagne ou votre plage par téléphone au numéro court 32.01*

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu