Avertir le modérateur

30/05/2014

l'Union économique Eurasiatique est lancée

n

« Pour résoudre définitivement la question sociale, il(s) propose(nt) de partager l'humanité en deux parts inégales. Un dixième obtiendra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau Dostoievski ( Les possédés p 401) .. » De la servitude volontaire  Zebre en cavale De la servitude volontaire

"Or ce tyran seul, il n’est pas besoin de le combattre, ni de l’abattre. Il est défait de lui-même, pourvu que le pays ne consente point à sa servitude."  

2030 : basculement de l’économie :

         Nigéria et Ethiopie

         Monde a évolué on passe d’un monde bipolaire pendant la guerre froide avec bloc de l’Est et bloc de l’Ouest à un monde unipolaire avec les EU avec la chute du mur de Berlin à un monde multi polaire avec BRICS, Iran, Egypte, Turquie, CIVETS… pays émergents.

 

Géants énergétique (Russie, Brésil, Chine) :

 

L'Union Eurasiatique est lancée Vladimir Poutine lance son Eurasiatique rassemble la Russie, le Belarusse et le Kazasktan et devrait s'élargir rapidement   

Ukraine : Chaos a l'est :  

Hors Kiev refuse de payer tant que Gazprom ne baissera pas ses prix et si Moscou coupe le robinet, par ricochet c'est toute l'Europe qui sera touché, car une fois n'est pas coutume : une bonne partie du Gaz qui nous provient transite par l'Ukraine.

L'est de l'Ukraine s'enfonce dans le chaos ( Un hélicoptère a été abattu : 12 soldats ont été tués)

 

Le sable - Enquête sur une disparition

 

 

 

Et justement : l'Ukraine, l'Europe et la Russie se retrouvent à Berlin pour tenter de trouver une solution du gaz.

A peine élu, le président Pétrochenko a clairement fait comprendre qu'il visait l'entrée de l'Ukraine dans  l'Union Européenne. Il a également déclarer au journal Biltz des discussions pour une alliance avec les Etats Unis et l'Europe

 

Et justement pendant ce temps, la Russie lance son alliance Eurasiatique avec les pays de l'est de l'Europe a laquel il manque un pays : l'Ukraine. afin de concurrencer l'Union Européenne. Elle s'appellera l'Union économique Eurasiatique. Pour le moment ils sont trois : Russie, Belarusse et Kazasktan. Les ex partenaire de l'URSS étaient déjà guidé par une union douanière

et depuis 2010 les domaines ont simplement été élargit. Cet accord historique a été signé a Ana, capital du Kazasktan.

 

Vladimir Poutine, président de Russie : " La Troïka s'engage a la circulation de bien, de capitaux et de travailleurs et la mise en ouvre dans les faits dans l'énergie et l'économie. "

 

Le libre échange de ce nouveau marché commun de 170 millions d'habitant concerne notamment les transports, l'agriculture et l'énergie. Son entrée en vigueur est prévue en janvier prochain. Deux futur adhérent sont déjà dans les starting blog pour rejoindre ce nouvel espace économique commun : l'Arménie et le Kirghizistan. Grand absent de cette alliance : l'Ukraine considéré comme le berceau de la civilisation russe. Ce pays de 46 millions d'habitants avait participé au lancement du projet. Plongé dans la crise, le nouveau dirigeant pro occidentale lorgne désormais vers Bruxelles.

 

Alexander Lukashenko, président Biélorussie : " Nous avons perdu quelqu'un en cours de route. Je veux parler de l'Ukraine à l'époque de Vladimir Krouchna, mais je suis certains que tot ou tard que l'Ukraine comprendra ou se situe son bonheur."

 

Selon de nombreux experts, ce grand projet que Vladimir Poutine a appelé de ces vœux sert surtout à renforcer l'influence de Moscou en tant que puissance régional. Il s'agirait plus d'un projet géopolitique qu'économique. Vladimir Poutine a assuré qu'il ne voulait pas faire renaitre l'URSS de ses cendre mais les signataires ont voulu granaire que la souveraineté de chaque pays membre soit garanti par le traité.

 

" Pour le moment, je voudrais seulement comprendre comment il se peut que tant d’hommes, tant de bourgs, tant de villes, tant de nations supportent quelquefois un tyran seul qui n’a de puissance que celle qu’ils lui donnent, qui n’a pouvoir de leur nuire qu’autant qu’ils veulent bien l’endurer, et qui ne pourrait leur faire aucun mal s’ils n’aimaient mieux tout souffrir de lui que de le contredire. Chose vraiment étonnante — et pourtant si commune qu’il faut plutôt en gémir que s’en ébahir, de voir un million d’hommes misérablement asservis, la tête sous le joug, non qu’ils y soient contraints par une force majeure, mais parce qu’ils sont fascinés et pour ainsi dire ensorcelés par le seul nom d’un, qu’ils ne devraient pas redouter — puisqu’il est seul — ni aimer — puisqu’il est envers eux tous inhumain et cruel. Telle est pourtant la faiblesse des hommes : contraints à l’obéissance, obligés de temporiser, ils ne peuvent pas être toujours les plus forts." 
De La Servitude Moderne  par ClaVieFrere2011
 

Russie, Coface fait état d'une « détérioration extrêmement forte » depuis un an du côté de l'offre. La production industrielle n'a pas progressé et l'investissement se contracte très vivement.

      « Les Russes ont un problème de confiance dans leur économie et n'investissent plus », relève M. Zlotowski. L'accélération des sorties de capitaux et la crise ukrainienne tireront la croissance russe vers le bas (Coface prévoit + 1 % en 2014).

Doku) - Das Gazprom Imperium : http://www.youtube.com/watch?v=TfOgJETDi4E

 

[PDF]  Le Monde selon Gazprom - Cndp

 

gazprom : citoyen actif

 

Arctique : Total fera-t-il tâche (d'huile) ? | Greenpeace France

Ukraine : Chaos a l'est - L'indigné

Fabrique des pauvres – L’indigné Révolté

 

Documentário "Le Monde selon Brasilia" - YouTube

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu