Avertir le modérateur

04/06/2014

"Sans la nommer"

n

Georges Moustaki "Sans la nommer" - YouTube 

 

Chine ,  La torture contre la corruption,Deng Xiaoping, Capitalisme bureaucratique , autoritairisme, 25 ans après Tiananmen, Tiananmen

 

Vous parlez d'elle : Révolte / France Inter :

 

 

C'est elle que l'on matraque,
que l'on poursuit, que l'on traque.
C'est elle qui se soulève,
qui souffre et se met en grève.
C'est elle qu'on emprisonne,
qu'on trahit,  qu'on abandonne,
Qui nous donne envie de vivre,
qui donne envie de la suivre
jusqu'au bout, jusqu'au bout

 

 

 

Je voudrais, sans la nommer,
vous parler d'elle.
Bien-aimée ou mal aimée,
elle est fidèle
et si vous voulez
que je vous la présente,
on l'appelle

 

LA REVOLUTION PERMANENTE

Il y a 25 ans, le Parti communiste chinois manquait l’occasion historique de sortir à la fois des cycles de mobilisations et de violences révolutionnaires inouïes qui ont marqué l’histoire de la République populaire de Chine et de créer une expérience nouvelle du socialisme dans un grand pays de culture et d’histoire ancienne.

 

Visiteur au Musée du 4 juin à qui a ouvert ses portes à Hong Kong (David Bartel)

Dans un pays qui a longtemps préféré les sages aux guerriers, l’enjeu était de taille. Quand les étudiants demandent têtes baissées audience à leur dirigeants, ceux-ci pouvaient saisir cette occasion unique dans le monde communiste de recréer un lien perdu avec sa population, représentée – c’est important – par les forces vives, la jeunesse de la nation.

Le Parti aurait pu alors négocier une sortie de crise en douceur, établir des canaux de discussion institutionnels et orienter le pouvoir autoritaire qu’il est alors, vers unE autre forme .

Mais, le PCC refusa de négocier, les tensions grandirent, et il finit par envoyer son armée tirer sur des civiles dépassés par ce déploiement de violence. D’autoritaire, le Parti se ressaisit et prit un tournant résolument totalitaire.

Tous les instruments de la violence légale entre les mains, son but est désormais de durer, et tant il est passé près de la rupture, à n’importe quel prix. Purges, prison, exil, toujours violence, au lieu d’instaurer progressivement un régime nouveau et en paix avec lui-même, le PCC plante la graine, la nuit du 4 juin 1989, de ce qu’est la RPC aujourd’hui.

 

4 mai 1989, les étudiants et la population envahissent en masse la place Tiananmen à Pékin (Archives)

« En Chine, tout change, et rien ne change »

En Chine, tout change, et rien ne change, parce que cette nuit-là la RPC a imposé un nouveau type de « rapports sociaux » à sa population. Le message était clair, et a été parfaitement reçu.

En renouant ensuite rapidement avec les forces d’un (néo)libéralisme globalisé qui avait vaguement fait croire que les événements l’avait choqué, le PCC a créé ce monstre totalitaire qui dépouille, asservi, emprisonne qui n’est pas d’accord avec lui.

Pierre Rosanvallon dit très bien que quand il n’y a pas de position intermédiaire possible entre l’adhésion au système et l’exclusion, il n’y a plus de politique.

 

Conditions de travail indignes

« Mais des centaines de millions de personnes sont sorties de la pauvreté », entend-on souvent. Sortir de l’abjection pour se retrouver dans des usines où le droit n’existe quasiment pas.

Dans ces manufactures qui, comme disait Engels ailleurs et en d’autres temps, « fabriquent du coton et des pauvres » en plus d’être soumises à la nouvelle doxa managériale globalisée qui impose des conditions de travail indignes à des travailleurs, qui souvent sont d’anciens paysans dont les terres ont été réquisitionnées – souvent sans contrepartie – pour construire les autoroutes et les centres commerciaux de notre future société mobile.

Un phénomène que le géographe David Harvey (« The New Imperialism », Oxford University Press, 2003) a justement nommé l’« accumulation par dépossession », et qui n’est pas spécifiquement chinois.

Alors, le « droit progresse en Chine » entend-on encore régulièrement. Quel droit ? Celui des affaires et du commerce qui permet à la RPC d’intégrer en 2001 le cercle de l’OMC.

 

Ouvriers en grève dans l’une des usines du groupe Yue Tuan à Dongguan (via Twitter)

Capitalisme bureaucratique et autoritaire

Un constat qui pose qu’après avoir été la « bonne élève » de l’intégration capitaliste depuis 1978, la RPC est devenue pionnière dans les différentes tendances de la « gouvernance » du capitalisme globale avec une forme particulière de capitalisme bureaucratique et autoritaire très « policé ».

Chine : La torture contre la corruption :

Lors de son arrivé au pouvoir le président Deng Xiaoping, c'est lancé dans une vaste opération main propre. pour cela, il s'appuie sur le chaimbri. Une méthode particulièrement brutale

Des batiments tout a fait anodin en apparence dans le Shuangui est en fait le batiment de la discipline, un centre interrogatoire. Le centre de Chang Ouia censé rester secret des officiels au comportement suspect avant de les traduire en justice.

Des corps décharnés et marquets par les coups ne sont pas rares. Certains meurent sur place.

Wu Qian, femme d'une victime de Shuangui: " On l'a fait s'agenouiller pendant des heures. Imaginait combien cela peut être douloureux. Il avait aussi des traces de brulures de cigarettes sur son corps. Certaines marquent montrent que l'on le forçait a rester debout sur des cubes de glace. Après sa mort, une équipe d'enquéteur est venu et ont annoncé à des médias locaux que mon mari était mort accidentellement.

Six tortionnaires sont finallement condamnés, mais les commanditaires restent quand a eux épargnés. Pas question de remettre en cause un système particulièrement efficace pour obtenir des confessions même forcées. Cette vidéo qui montre avec la jambe brisée à sa sortie d'un commissariat est censurée sur Internet. Les victimes choisissent souvent la loi du silence. A Pekin, deux fonctionnaires ont pourtant accepté de raconter leur calvaire.

Xiao Yifei, ancien détenu : " J'étais pendu par les bras et les jambe, mes mains étaient attachés par une menotte. Regarder ici, vous pouvez voir les marques des menottes qui ont finis par pénétrer ma chair pour avoir été pendu si lontemps. "

Wang Qiiping, ancien détenu : " Ils me disaient, si tu ne parle pas et que tu n'es pas coopératif, donc tu vas souffrir physiquement et ils me forçaient a rester debout pendant plusieurs jours et plusieurs nuits sans bouger. "

Wang Qiiping,et Xiao Yifei sont relachés au bout de huit mois sans qu'aucune charge ne soit retenu contre eux. Ils tentent aujourd'hui d'obtenir réparation, mais pour leur avocat la tache est presque impossible.

Pu Zhiqiang, avocat spécialiste des droits de l'Homme : " Le Shuangui n'est supervisé par rien. Il n'est encadré par aucune procédure. Ils ne prévoient aucune poursuite si les choses tournent mal. En faite, ce système est devenu un système idéal pour éliminer les rivaux politiques au sein du parti.

 

L’avocat Pu Zhiqiang (ici en 2010) arrêté la semaine dernière à Pékin (Via Twitter)

En effet, il y a quelques jours se tenait un séminaire qui cherchait à « explorer les implications et les conséquences » de la répression en demandant « une enquête pour faire la vérité sur le 4 juin ».

Les participants ont été arrêtés, questionnés, certains passeront trente jours en détention, et sortiront … le 5 juin ! Parmi eux, Xu Youyu, philosophe libérale à la retraite bien connu, et Pu Zhiqiang, avocat qui se bat pour la transparence des avoirs financiers des dirigeants ont aussi été arrêté.

Mais les voies qui appèlent aujourd'hui à l'abolition du fronguai reste aujourd'hui minoritaire. Excédé par la corruption, la population se soucie moins de ces officiels et des moyens utilisés pour les faire parler.

chine,la torture contre la corruption,deng xiaoping,capitalisme bureaucratique,autoritairisme,25 ans après tiananmen,tiananmen

Sources :

25 ans après Tiananmen, la Chine reste hantée par le « 4 juin » - Rue 89 David Bartel | chercheur  

Lavages de cerveau - Clearharmony

Violences de masse en République Populaire de Chine depuis 1949

L'Amnésie de Tian'amnen L’Indigné Révolté 

 

 Documentaires :

La révolte des Boxers – Chine 1900 – 1 de 4 - Vidéo Dailymotion :

 

1989 : Les manifestations de la place Tian'Anmen - Vidéo Ina.fr :

Tian an Men, Mémoire interdite - Video Dailymotion : 

 

Beijing boosts Tiananmen Square security

China increases security on the 25th anniversary of the Tiananmen Square crackdown on student-led protests.

Last updated: 04 Jun 2014 11:00 GMT

Asia-Pacific

 China's Tiananmen

China obstructs Google

Tiananmen museum

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu