Avertir le modérateur

08/06/2014

NIGHT MOVES

n

Night Moves (film 2013) - Drame - L'essentiel - Télérama.fr

 

 

On aime beaucoup Night Moves

Drame réalisé en 2013 par Kelly Reichardt  
Avec Jesse Eisenberg , Peter Sarsgaard , Dakota Fanning ...  
Date de sortie : 23 avril 2014  
 

 

 
 

Bandes-Annonces

 
NIGHT MOVES de Kelly Reichardt - BANDE ANNONCE / AD VITAM

 

Josh est une jeune homme taciturne qui travaille dans une ferme qui produit des légumes bio. Il vit dans une communauté tournée vers l'écologie. Il se rapproche de Dena, jeune étudiante et militante plus radicale que lui. Ensemble, ils partent rencontrer Hamon, un ex-marine qui vit en ermite, et lui aussi militant. A eux trois, ils décident d'organiser une action spectaculaire : le dynamitage d'un barrage hydro-électrique situé dans la région, afin de protester contre la société de consommation et la culture industrielle. Mais l'opération tourne mal, et un homme est tué lors de l'explosion...

 

LA CRITIQUE LORS DE LA SORTIE EN SALLE DU 23/04/2014

 

Josh (Jesse Eisenberg), jeune homme renfermé, travaille dans une coopérative agricole, où il cultive des fruits et des légumes biologiques. On sait peu de chose de lui, mais on comprend vite qu'il veille à donner du sens au moindre de ses gestes, à vivre pleinement en accord avec sa défense de l'environnement. Solitaire, il a, néanmoins, une amie proche, Dena (Dakota Fanning), plus joviale et ouverte, qui partage ses convictions : avec elle, il assiste à la projection d'un film sur la cause écologiste et au débat ardent qui s'ensuit. L'attirance entre eux existe, mais elle semble inopportune, comme si elle entravait le plus urgent : leur militantisme, qui prend rapidement un tour radical. On ne sait pas tout de suite ce que ces deux-là manigancent, mais lorsqu'ils se rendent chez Harmon ­(Peter Sarsgaard), barbu, exubérant et un peu allumé, mi-gourou mi-guerrier, qui habite seul un mobile home, dans un coin reculé, le doute n'est plus permis : ils préparent un attentat. Qui vise un barrage...

 

En se mettant au diapason de ces activistes clandestins, Kelly Reichardt instaure une tension procédant elle aussi par sous-entendus, ellipses tranchantes, échanges furtifs. Elle montre comment se monte une opération clandestine, comment se fabrique une bombe artisanale. Des faits, des gestes, des déplacements qu'elle filme de manière concrète, minutieuse, au plus près des personnages. On connaît à peine ces écolos, mais leur ferveur muette, associée à la rigueur de leurs actes, suffit à fasciner. Autant ­Harmon paraît aguerri, autant Josh et ­Dena ont le profil d'anges révolutionnaires. Purs et durs, en effet.

L'approche en bateau sur le lac, le déclenchement du compte à rebours, l'irruption d'un contretemps, tout cela permet un suspense formidable. La nuit, le silence, l'attente pèsent de tout leur poids. La mise en scène, aussi efficace que sobre, ne cède jamais au spectaculaire, elle reste à échelle humaine, à portée de main. La seule chose un peu sensationnelle, ici, c'est le décor. Cette nature sauvage, que les personnages affectionnent tant et dans laquelle ils se fondent — le jour en tant que citoyens écoresponsables, la nuit en combattants extrémistes. On retrouve, dans la manière sensible de filmer les arbres, les lacs, les sentiers à travers les forêts, l'attachement profond de Kelly Reichardt pour cette région de l'Oregon qu'elle connaît bien. Après Old Boy et La Dernière Piste, elle confirme qu'elle est une des paysagistes les plus inspirées du moment, qui ne cesse de revenir à la source du mythe américain, de son lien étroit avec les grands espaces.

 

Une fois leur coup d'éclat accompli, les terroristes en herbe se séparent, chacun reprenant sa vie de son côté pour ne pas éveiller les soupçons. Mais ce qui faisait la force et la cohésion du groupe s'évanouit : émergent alors des individus, touchés par une onde de choc imprévue. Du thriller on passe au film d'angoisse, où la violence psychologique est d'autant plus puissante qu'elle est réprimée, souterraine. Chez Dena, elle se traduit par de virulentes crises d'urticaire. C'est chez Josh, sur qui le récit se resserre, qu'elle est le plus inquiétante. Des trois, il a toujours été celui qui parlait le moins, celui dont l'idéalisme masquait peut-être une incapacité à vivre. Il finit par faire peur tant il est apeuré lui-même. Totalement paranoïaque, cadenassé à l'intérieur de lui-même, il a tout pour se transformer en bombe humaine. — Jacques Morice



Jacques Morice

 

Watch Night Moves Full Movie - YouTube

Date Night Full Movie - YouTube

Watch Night Moves Full Movie - YouTube

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu