Avertir le modérateur

03/05/2015

Breve histoire des guerres monétaires

n

 

▪ Les guerres monétaires sont l'une des dynamiques les plus importantes du système financier mondial actuel. Explications. 

La «guerre des monnaies», ça veut dire quoi ? Une guerre monétaire est un combat, mais un combat principalement économique. Il n’y a pas de sang dans cette guerre là, si tant est qu’on peut l’appeler «guerre». La «guerre des monnaies», ou «guerre DES DEVISES», ou «guerre des changes» est la bataille que se livrent les pays du monde entier pour être le plus compétitif possible, via des politiques économiques - notamment monétaires - qui leur permet de baisser le niveau de leur monnaie nationale par rapport aux autres monnaies. En réalité, il s’agit de pratiquer ce que l’on appelle une dévaluation compétitive. Il s'agit donc d’une politique économique

. Pourquoi est-ce si avantageux d’avoir une monnaie faible?. L'idée de base est que les pays souhaitent rendre leur monnaie moins chère. Parce qu’une monnaie faible par rapport aux autres favorise les exportations d’un pays . D’un autre côté, les importations deviennent plus chères, ce qui poussent les ménages à consommer «maison», mais plus cher (la dévaluation est une forme de protectionnisme). Au final, l’industrie domestique est dopée, enclenchant un cercle vertueux de croissance économique, de consommation, d’emploi et in fine de recettes publique sAfin que leur monnaie soit moins chère pour promouvoir l'exportation. Faire en sorte, peut-être, qu'un Boeing soit plus concurrentiel qu'un Airbus au niveau international..

Pourquoi dévaluer est source de conflit international? Si tout le monde dévalue ainsi (à ce moment là, on peut parler de «guerre»), primo, cela annule les effets positifs de la dévaluation, et in fine, ne resteront plus que les inconvénients d’une telle manœuvre, à savoir de la création monétaire massive qui entraîne une hausse mondiale des prix. Or, l’inflation non maîtrisable est devenue une phobie pour la planète économie: l’histoire a prouvé que l’hyper-inflation pousse à la révolte sociale (davantage encore que le chômage), et parfois conduit à la -vraie- guerre

En tout cas, ce conflit international dure depuis des siècles: l’arme de la dévaluation compétitive est facile à utiliser, a priori très bénéfique pour celui qui l’enclenche, mais c’est aussi une attaque pour l’économie de tous les autres pays. Le pire des risques serait que tous les autres pays ripostent à une dévaluation par une dévaluation. Le commerce mondial perdrait son peu d’équilibre, et les sirènes d’alarme de l’hyper-inflation rugiraient. Une situation qu’aucun des pays du monde, développés, émergents ou en développement ne saurait (ré) expérimenter.

Cela fait aussi augmenter le prix des choses que nous achetons (qu'il s'agisse de produits manufacturés, de textiles ou d'électronique etc.) et cette inflation a ensuite un impact sur la chaîne d'approvisionnement américaine. Ainsi, les guerres monétaires sont en fait un moyen de créer des assouplissements monétaires et d'importer de l'inflation.

Le problème est que si un pays tente de faire baisser le prix de ses devises, un autre pays tentera de faire de même et ainsi de suite, ce qui provoque une course à qui chutera le plus bas.

▪ Les guerres monétaires du siècle passé
Il y a eu trois guerres monétaires au cours des cent dernières années. La première a couvert la période de 1921 à 1936. Elle a commencé avec l'hyperinflation sous la République de Weimar et a marqué une période de dévaluations successives.

En 1921, l'Allemagne a détruit sa monnaie. En 1925 la France, la Belgique et d'autres ont fait de même. Que s'est-il passé à cette époque, avant la Première Guerre mondiale en 1914 ?

Pendant une longue période avant cette date, le monde s'en était tenu à ce qu'on appelle l'étalon-or classique. Si votre balance des paiements était déficitaire, vous deviez payer la différence en or.

Si votre balance des paiements était excédentaire, vous obteniez de l'or. L'or permettait de réguler l'expansion ou la contraction des différentes économies. favorable pour obtenir de l'or -- ou pour, du moins, éviter de perdre l'or dont vous disposiez déjà. C'était un système très stable, qui permit de soutenir une immense croissance et un faible niveau d'inflation.

Ce système a été démoli en 1914 : les pays durent alors imprimer de l'argent pour financer les combats de la Première Guerre mondiale. En 1922, ce problème fut traité lors d'une conférence organisée à Gêne, en Italie.

▪ Quand tout change...
Jusqu'à la Première Guerre mondiale, le monde opérait selon une logique de parité. Il y avait une certaine quantité d'or et une certaine quantité de monnaie-papier adossée à cet or. La quantité de monnaie-papier a ensuite été doublée, ce qui ne laissait que deux choix aux pays qui souhaitaient revenir à l'étalon or.

Ils pouvaient faire doubler le prix de l'or -- diminuer de moitié la valeur de leur monnaie -- ou diviser par deux la quantité de monnaie papier en circulation. Ces deux solutions étaient possibles, mais les pays devaient faire en sorte que la parité soit atteinte, à un nouveau seuil ou au niveau passé. Les Français dirent "pas compliqué : nous allons diviser par deux la valeur de notre monnaie". Ce qu'ils firent.

Le Royaume-Uni dut prendre la même décision, mais procéda différemment : au lieu de doubler le prix de l'or, ils diminuèrent par deux la quantité de monnaie en circulation. Ils revinrent à la parité d'avant-guerre.

Cette décision fut prise par Winston Churchill   eut des conséquences extrêmement déflationnistes. Il divisa par deux la quantité de monnaie en circulation, ce qui fit entrer le Royaume-Uni en crise trois ans avant le reste du monde. Les autres pays sombrèrent dans la dépression en 1929, le Royaume-Uni entama cette période en 1926. Je vous parle de cette histoire parce que revenir à l'étalon-or à un prix en livres sterling nettement plus élevé aurait été le bon choix. Le prix inapproprié qui fut fixé contribua à la Grande Dépression.

LIRE AUSSI:

» MON FIGARO - Politique monétaire: l’illusion d’un conflit

» G20: la Chine arrondit les angles

 

» La guerre des monnaies expliquée sur un air de rap

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu