Avertir le modérateur

24/06/2015

le marché de la cyber-sécurité

n

 

Espionnage

espionnage,usa,chirac,sarkozy,actualité

:, du combat naît la dignité, de la dignité naît l'homme". Etre curieux. Sonder les entrailles de la société. Abjurer l'illusion des partis politiques et le crétinisme universitaire. Désapprendre pour apprendre... S'affranchir des illusions. S'armer du Savoir Critique pour résister, pour changer radicalement notre vie de dominés... Renouer avec les luttes antérieures pour l'émancipation. Enfin, c'est peu de vous le dire : La conscience devient matérielle quand elle embrasse le peuple" 
 
 Pour résoudre définitivement la question sociale, il(s) propose(nt) de partager l'humanité en deux parts inégales. Un dixième obtiendra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau Dostoievski ( Les possédés p 401) .. » cf voir Seulement un mauvais rêve ?
 
Le monde selon TAFTA  n'est guère précise. On apprend simplement qu'elle est dominée par les monopoles et de ce fait étroitement contrôlée par une poignée de chefs d'entreprises mondiales. Ce monde est déjà évoqué dans un très bon documentaire proposé sur ARTE et intitulé " Bruxelles business" et JEU D'INFLUENCES : les crises L'influence qu'ils exercent collectivement est pratiquement sans limites, au point de déposséder les institutions démocratiques de la réalité du pouvoir. L'abstention lors des consultations électorales est généralisée. Comme l'avoue un député : « Les gens ne se dérangent que pour les élections qui ont un sens » Le Président (1961) (Complet) ">Les négociateurs de Bruxelles assurent que les traités de libre-échange avec les Etats-Unis (TTIP) et le Canada (Ceta) ne menacent pas les normes européennes. Le cas du commerce du pétrole issu des sables bitumineux ou celui de la viande clonée prouvent le contraire.
 
 
 
Cela ressemble au scénario de Globalia de Jean Christophe Ruffin. Au sortir de la seconde guerre mondiale, et la guerre froide : des dirigeants d'entreprises ont décidé de créer des marchés communs, ou certes un semblant de liberté parfaite ...Mais avec un prix très cher

 

LE TAFTA - BIENVENUE AU PARADIS - YouTube :

Les Matins de France Culture - Innovation ou partage des richesses : quelle gouvernance économique pour la France ?

TAFTA - Les DANGERS du grand marché Transatlantique reportage 

 Difficultés et dangers du métier de journaliste

 Bientôt, les journalistes et leurs sources pourraient être attaqués en justice par les entreprises s'ils révèlent ce que ces mêmes entreprises veulent garder secret. A moins que nous ne réagissions pour défendre le travail d'enquête des journalistes et, par ricochet, l'information éclairée du citoyen.
 
Sous couvert de lutte contre l'espionnage industriel, le législateur européen prépare une nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme, le "secret des affaires", dont la définition autorise ni plus ni moins une censure inédite en Europe.

La politique et la vérité, le pouvoir et l'argent, la liberté de la presse...
Si à la guerre "on croit mourir pour la patrie on meurt pour des industriels" (Anatole France)
Pour la presse, on croit combattre pour la liberté on libère le mensonge des puissants.
L'ancien représentant de la Grèce au FMI, Panagiotis Roumeliotis, a révélé lors de son audition au comité de la dette, que des journalistes grecs ont assisté à des séminaires financés par le FMI et étaient
invités à présenter le FMI sous un jour favorable.
 
Roumeliotis a également révélé que "Christine Lagarde et d'autres hauts fonctionnaires du FMI l'ont contacté avant mon témoignage devant le comité pour me rappeler que les membres du FMI bénéficient de l'immunité pour leurs actes".
 
Plus de 263 000 signatures en quelques jours et une conférence de presse annoncée pour lundi. Elise Lucet s'élève contre la directive européenne sur le secret des affaires qui menace la liberté de la presse. La présentatrice du JT de 13H et de l'émission Cash Investigation sur France a lancé le 4 juin sur Change.org une pétition, soutenue par le collectif « Informer n'est pas un délit ». Des signatures venant de plusieurs pays de l'Union européenne.
 

Visuel des assises du journalisme de Metz
Podcast Télécharger cette édition 

 Signez maintenant, Sign now, 
 
https://secure.avaaz.org/fr/stop_the_tide_of_death_loc_fr...  
https://secure.avaaz.org/fr/stop_ttip_fr_loc/?twdJEab

 

 

How the Government Tracks You: NSA Surveillance 

 

America’s Surveillance State 1 (The Surveillance Machine)

 

Documentaire « Au-delà d’Internet : PRISM, ECHELON ou la surveillance généralisée » (3/4)

 

Action Science Fiction Drama Movies 2015 Full Movies|Hollywood Fiction Comedy Movies English Sub HD

 

En cours depuis de nombreux mois, une nouvelle étape des négociations en trilogue1 sur le futur règlement européen concernant la protection des données personnelles démarrera aujourd'hui. Comme le montre le document publié le 8 juin dernier, le Conseil de l'Union européenne tentera de balayer la plupart des dispositions protectrices pour les citoyens du texte final. Bien qu'elle soit encore trop faible, il est fondamental que les représentants des citoyens dans ces négociations n'infléchissent pas la position adoptée par le Parlement le 12 mars 2014.

 

J'ai eu  envie de me réintéresser à un domaine qui lui est bien plus facile à comprendre et à anticiper : le marché de la cyber-sécurité. Les hackers citoyens'en donnent à coeur joie à harceler ces " bonnes vielles multinationales et les politiciens a leur soldes, ce qui n'est pas une très bonne nouvelle pour la sécurité de leurs données personnelles mais est une excellente nouvelle – et je pèse mes mots – pour les entreprises spécialisées dans ce " nouvelle niche économique.

 

« Le Conseil essaie une fois de plus de passer outre les droits des citoyens, au profit de grosses entreprises qui font un marché juteux des données personnelles. Il est inadmissible de laisser les États brader le droit à la vie privée des citoyens européens, et fondamental que le Parlement européen et la Commission européenne restent fermes et ne laissent pas les libertés des citoyens se réduire comme une peau de chagrin, alors qu'elles sont déjà fortement menacées par les différentes lois adoptées en France et ailleurs, notamment sur le renforcement des services de renseignement » s'indigne Philippe Aigrain, cofondateur de La Quadrature du Net.

La synthèse de La Quadrature du Net sur le texte adopté par le Parlement, le 12 mars 2014

 

Paris Air Forum 2015 - Cybersécurité : les hackers mèneront-ils toujours le jeu ?

Ce secteur a progressé de plus de 12% l'année dernière et va passer de 75 milliards de dollars à plus de 170 milliards en 2020. Il serait peut-être temps que vous y intéresser, non ?

Ce secteur, c'est celui de la cyber-sécurité.

Résultat de recherche d'images pour "business + sécurité"

Sur son site,Capital Business Securit  vante Le savoir-faire :

 

  • L'audit de situation :
    • analyse de l'environnement et des contraintes
    • élaboration d'un système de surveillance adapté
  • L'écoute et le conseil :
    • prise en compte de vos impératifs et vos souhaits
    • mise à disposition des meilleures solutions existantes
    Data Security
Prosodie Capgéminie vante sur son site : " Pour cela, l’entreprise doit se préparer à faire face à différentes menaces dans ses centres de contact. Au travers de malveillances internes et externes ou d’attaques ciblées, l’image de l’entreprise peut à tout moment être altérée, rendant caduque en quelques minutes une relation de confiance construite durement pendant des mois voire des annéesde pouvoir "Organisez-vous et appuyez-vous sur des experts Pour lutter efficacement contre ces menaces, les entreprises disposent d’experts en sécurité : le RSSI (Responsables Sécurité et des fonctions sécurité) véritable chef d’orchestre de la sécurité définit les mesures les plus pertinentes à mettre en œuvre dans vos centres de contacts pour répondre

La sécurité, facteur de business dans la relation client

Securité

Des données très convoitées
Il y a quelques jours, un énorme scandale a secoué les Etats-Unis : les données personnelles de 4 millions de fonctionnaires américains ont été volées dans la base de données de l'Office of Personnal Management (OPM), qui gère les ressources humaines des agents fédéraux et les accréditations aux différents niveaux de secret. Cela fait très mauvais genre d'autant plus que ces données sont classées confidentielles, et tout particulièrement celles d'employés disposant d'accréditation "secret défense".

Pour l'instant, le plus grand flou règne sur les responsables de cette attaque, même si la presse américaine a directement pointé du doigt la Chine.

Après le gigantesque piratage de Sony Pictures en novembre dernier, les multiples attaques de médias après l'attentat de Charlie Hebdo ou encore les divers scandales impliquant des vols de photos de personnes plus ou moins célèbres et plus ou moins dénudées, plus aucun Etat, aucune entreprise ou aucun particulier ne peut ignorer les dangers que courent ses données personnelles et confidentielles. Wikileaks juge que ces informations permettent de se faire une idée des liens tissés entre Sony Pictures et le gouvernement des Etats-Unis. Dans un communiqué, il précise que ces données « offrent un aperçu rare des rouages d'une grande entreprise, d'une multinationale secrète ». L'organisme reproche au groupe d'entretenir des liens d'influence avec la Maison-Blanche

Selon une étude du cabinet PwC, en 2014, le nombre de cyber-attaques a progressé de 48%, à 42,8 millions pour un coût estimé à 2,7 millions de dollars. Il y a urgence.

Les (nombreuses) causes de ce phénomène ne sont pas à aller chercher très loin : dématérialisation, utilisation massive d'Internet, cloud, objets connectés, smartphones, big data, géolocalisation, disparition du cash... tout, absolument tout dans nos modes de vie, de communication, de paiement tend vers la fragilité de ces données.

Prenez un moment pour réfléchir aux données que contient, par exemple, votre smartphone : des photos, des mots de passe enregistrés, vos données de carte bleue (si vous êtes par exemple un compte chez Amazon ou dans l'Apple Store), vos déplacements, vos achats récents, vos contacts, des mails contenant des informations très personnelles...

Et bientôt peut-être, je vous en parlais très récemment, des données sur votre santé voire même votre ADN.

Du côté de l'administration ou de votre banque, ce n'est pas mieux : numéro de sécurité sociale, impôts, informations bancaires, etc.

Toutes ces informations n'ont pas seulement une importance pour vous, elles ont aussi un prix.

La cyber-sécurité, nouvelle priorité des Etats et des entreprises
Tant et si bien que la cyber-sécurité est devenue une priorité que cela soit au niveau des Etats que des individus. Tout récemment, la candidate démocrate aux élections présidentielles américaines, Hilary Clinton, s'est fait très violemment attaquer et critiquer pour avoir utilisé son mail personnel pour des échanges quand elle occupait la fonction de secrétaire d'Etat entre 2009 et 2013.

La réponse s'organise donc progressivement. Aux Etats-Unis, le budget pour lutter contre les cyber-attaques devrait atteindre les 14 milliards de dollars l'année prochaine et, début 2015, Barack Obama a annoncé son intention de faire de la sécurité des données une priorité de son administration. En février, il a ainsi signé un décret pour inciter les grandes entreprises à partager leurs informations sur les cyber-attaques. Objectif : mieux lutter contre ces attaques, sous la supervision du Department of Homeland Security.

En France, le gouvernement tente lui aussi de se protéger ainsi que les entreprises les plus sensibles. Il a dressé la liste de plus de 200 entreprises qualifiées d'"opérateurs d'infrastructure vitale (OIV)". Cette liste, tenue secrète, regroupe des entreprises appartenant à des domaines comme l'industrie, les transports, les finances, les télécommunications, l'eau, l'alimentation ou la santé.

Celles-ci doivent se plier à de nombreuses contraintes imposées par l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI) en matière de sécurité (audit, partage des informations sur les attaques, mise en place de nouvelles mesures en matière de cyber-sécurité).

Le marché de la cyber-sécurité en pleine croissance
Conclusion, les entreprises spécialisées dans la cyber-sécurité ont le vent en poupe, avec un marché en progression de plus de 10% par an depuis plusieurs années. Au début des années 2000, le marché de la cyber-sécurité était estimé à 3,5 milliards de dollars et était dominé par 5 grandes entreprises (IBM, Symantec, Network Associates, TrendMicro et Check Point). En 2014, il dépassait les 75 milliards de dollars et explosera à 170 milliards en 2020.

En quelques années, des centaines de petites entreprises spécialisées sont apparues, et n'ont aucun mal à se financer. Selon le Financial Times, en 2014, les startups américaines du secteur ont levé 2,3 milliards de dollars. Et au seul premier trimestre 2015, les fonds américains ont investi 1,2 milliard dans ces mêmes entreprises, soit 122% de plus qu'un an auparavant. Plusieurs introductions en bourse se préparent pour les mois qui viennent, dont celles très attendues de Rapid7 ou Mimecast.

La valorisation boursière d'entreprises comme Palo Alto Networks Inc. (PANW-NYSE), un des grands noms de la cyber-sécurité, s'est littéralement envolée, passant de 80 $ en juin 2014, à près de 180 $ actuellement...

 

Je ne vais pas disserter simplement clamer un grand OUI cela VA de pair. Parce que "politique" signifie commun, faire ensemble dans l'intérêt commun. Politique c'est citoyenneté et il ne peut y avoir de citoyens égaux sans vérité.
 
Ce qui foire tout c'est que politique est trahit en politicien, en intérêt individuel. Pour agir pour soi, mieux vaut mentir et manipuler. Et ce "pour soi" devient de classe, de la classe des puissants.
Vive la politique et le vérité, elle seule peut être République.
Serge Grossvak
 

 

LA QUADRATURE DÉFEND :

·                                 Les droits de l'Homme dans la société numérique

·                                 L'accès à un Internet libre et ouvert

·                                 Le partage de la culture et des connaissances

La Quadrature du Net est une association de défense des droits et libertés des citoyens sur Internet.

Lire les propositions de La Quadrature.

 

Pierre Bourdieu - Arrêt sur images - 1995 :

L'affaire Dieudo Arrêt Sur Images :

14h42 #22 : est-ce que nous sommes en cyberguerre ? 

Complément d'enquête & Chômage Le business de la précarité ! 

 

 

La Quadrature du Net

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu