Avertir le modérateur

03/08/2015

El Sicario, Room 164

n

 

 
 
Cover image for the book, EL SICARIO: The Autobiography Of A Mexican Assassin.
 Dans une chambre de motel, un tueur à gages en fuite raconte, masqué, vingt ans de sa vie criminelle au service des cartels de la drogue mexicains.
 
Cinq hommes et une femmes ont été retrouvées amputées des deux mains avec des marques de torture sur le corps, dans la banlieue de Guadalajara, la deuxième ville duMexique, ont annoncé lundi les autorités régionales. Les victimes ont été agressées par les membres d'une bande criminelle, présumée liée au narcotrafic, qui ont peint sur leurs visages "Je suis un voleur" et "Je suis une voleuse".

La violence dans l'Etat de Jalisco, sur la côte Pacifique, a redoublé ces dernières années à cause de la présence du cartel Nueva Generacion, considéré comme l'un des plus puissants actuellement au Mexique.
 

Afin de comprendre les liens entre police, crimes organisés et Etat, allez voir le film El Sicario, Room 164 2010 Eng Subs : El Sicario Room 164 - YouTube El Sicario Room 164 - Official Trailer- (2011) - YouTube
 

 

Une ville située au nord de l'État de Chihuahua au Mexique. Un motel, près de Juárez. Chambre 164. Ce documentaire a reçu le Prix FIPRESCI à la Mostra de Venise 2010.

Le documentariste Gianfranco Rosi et son auteur Charles Bowden ont donné rendez-vous à l'un des tueurs du cartel des narco-trafiquants mexicains. Cet homme qui a tué des centaines de personnes, véritable expert en torture et en kidnapping, a connu une première vie professionnelle dans les forces de Police locale. 

Au moment où la caméra s'apprête à recueillir son incroyable témoignage, c'est un fugitif recherché par ses anciens patrons, prêts à payer 250 000 dollars à qui le ramènera mort ou vif. La tête masquée, il livre les confessions détaillées de vingt ans de sa vie.

El Sicario, room 164
Documentaire de Gianfranco Rosi
(France – Italie, 2010, 80 min.)
Orizzonti

Le documentariste italien Gianfranco Rosi débute sa carrière avec "Boatman", tourné en Inde en 1993. "Afterwords" fut présenté à Venise en 2001, et quelques courts-métrages plus tard, il réalise "Below sea level" (2008), l'histoire d'un groupe de marginaux vit au milieu du désert. Il fut récompensé du prix du documentaire dans la section Orizzonti de la Mostra de Venise, ainsi qu'au festival Cinéma du Réel à Paris en 2009.

L'histoire du film est basée sur un texte de Charles Bowden, un auteur américain spécialisé dans l'environnement et les problèmes sociaux autour de la frontière entre les Etats-unis et le Mexique.

LIEN

·                                 Un blog reprend l'article de l'auteur Charles Bowden, à la base du film de Gianfranco Rosi

 

 
 

Nos amis des escadrons de la mort...

Dans le cadre de la très déplorable visite du président mexicain en France, nous vous invitons à nous rejoindre du 13 au 15 juillet. Les films qui seront projetés montrent le vrai visage du Mexique, où les disparitions forcées, la répression des forces de l'ordre, les exécutions extrajudiciaires, la violence contre la société civile et les peuples autochtones, l'autoritarisme et la corruption sont monnaie courante. Il y aura deux premières en France de films remarquables :

 

Face aux crimes organisés et à la corruption de l'Etat, la population s'organise en groupe d’autodéfense

 

Bienvenue a Chirato. C'est dans cette commune de 750 000 habitants, les habitants doivent d'abord montré pate blanche. Ces opértations de controle, de surveillance mobilise chaque jours une 50 d'hommes et de femmes 24 hrures sur 24, 7 jours sur 7 sous les ordres de cette homme surnommé commandaté Tata. Leurs dernières prise en date : des alambiques pour la fbrication du cristale, l'une des drogues les plus dangereuse du monde. Depuis que nous avons pris les armes, nous considerons que nous sommes en guerre. " L'obligation du gouvernement est d'assurer un mieux vivre et la sécurité. Et ici, ils ne le faisait pas. Au contraire, la police municipale travaillait avec le crime organisé. source ARTE info .
 
Des détenus décapités, d'autres brûlés vifs : de violents affrontements entre les deux plus grandes factions du crime organisé au Brésil ont fait 18 morts dimanche et lundi dans deux prisons de la région amazonienne, un conflit qui risque de s'étendre. Lundi, huit détenus sont morts carbonisés et deux autres ont été gravement blessés dans une prison de l'Etat de Rondonia, frontalier avec la Bolivie, au lendemain d'affrontements dans un pénitencier de l'Etat du Roraima, limitrophe avec le Venezuela, qui a fait 10 morts. Dimanche, dans le pénitencier agricole de Monte Cristo à Boa Vista, les heurts sont intervenus lorsque des prisonniers d'un pavillon ont envahi une autre aile de cette prison vers 15 heures locales
 
Elle a expliqué que les conflits dans les deux prisons étaient liés : "La faction du crime organisé PCC (Premier commando de la capitale) a donné l'ordre de tuer les membres de la faction rivale CV (Commando Vermelho) dans toutes les prisons du pays". "Cela a commencé à Boa Vista dimanche et continué ce matin à Porto Velho. Avant ces deux factions agissaient ensemble dans le contrôle des armes et de la drogue, mais elles ont rompu leur alliance de plus de vingt ans", a-t-elle précisé.

 

El Sicario, Room 164 2010 Eng Subs :  El Sicario, Room 164 2010 NL Subs - YouTube : "El Sicario, room 164" de Gianfranco RosiCOPRODUCTION ARTE

 

El Sicario, room 164 - Télévision - Télérama : El Sicario, room 164 Mardi 17 juillet 2012 de 00:25 à 01:45 sur ArteSociété réalisé en 2010 par Gianfranco Rosi, Charles Bowden  

El Sicario Room 164 - Official Trailer- (2011) - YouTube

nCe soir : films et documentaires Délivrance, et El Sicario, room 1

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu