Avertir le modérateur

03/01/2016

Démocratie : Les liaisons dangereuses

n

 "  Ils sont tout ce que l'on veut, sauf incompétent, c'est précisément grâce à cela mais aussi à leur intelligence qu'ils sont et se maintiennent au pouvoir, prendre ces gens là pour des incompétent ou des cons serait une terrible erreur. Ne sous estime jamais un prédateur."

la vidéo de Opération Boycott . Apporter des éléments qui permettraient d'alimenter la réflexion des islamophobes :Les Guignols - World company et le ‪#‎Terrorisme‬ A qui profite vraiment le Terrorisme ? Comment gouverner le monde par la peur...! ‪#‎EtatDurgence‬ ‪#‎Amalgame‬ ‪#‎NWO‬

Les financiers et les actionnaires profitent de cette période faste pour les exploiteurs de toutes sortes! Les profits du CAC 40 grimpent de 38% au premier semestre grâce à l'euro faible LATRIBUNE.FR

 

émoignages rares

Les guerres cachées contre Daech Arte 2016 11 08 20 50
 

"Un documentaire passionnant qui met parfaitement en perspective les enjeux géopolitiques et religieux de la lutte contre Daech dans tout le Moyen-Orient. Un décryptage extrêmement utile pour comprendre les failles de la coalition, le double-jeu de certaines puissances comme la Turquie ou l'Arabie-Saoudite, et la question délicate mais cruciale de l'après Daech."
 

 

On entend de plus en plus le discours que mieux vaut une dictature stable a une rébellion civile qui amènerait l'instabilité voir le terrorisme de la part des dirigeants politiques ( Bachar Al Assad n'est plus la priorité) mais aussi des citoyens français en autre. C'est oublié que Bachar Al Assad , comme beaucoup de petit dictateurs ont surfer sur le chantage de l'islamisme ( M. Al Assad a liberé de nombreux islamismes qui ont rejoins Daesh ou le Front Al Nosra pour délégitimer la rébellion modérée aux régime et jouer la politique du pire). Il est aussi responsable de la majorité des morts syriens ( 240 000 morts et la moitié de la population déplacé a l’intérieur et l'extérieur du pays) entretenant l'esprit de violence et la crise des réfugiés faisant monté populisme et extrême droite en Europe et instabilité politique au Moyen orient.

 

Ensuite la coalition internationale est divisé avec des objectifs très différents entre les pays qui la compose, ce qui aide Daesch a résister malgré le nombre de pays impliqués.Comme le rappelait Lénine lorsqu’il analysait les alliances impérialistes durant la première guerre mondiale, « une chaîne vaut ce que vaut son maillon le plus faible ». Or la chaîne censée envelopper et étouffer l’OEI ne compte pas seulement un mais plusieurs éléments fragiles.

 

La fermeture des frontière et le replis identitaire symbolisé par cette image paru dans le figaro ! 

 

Alors qu’elle appartient à l’OTAN et partage mille deux cents kilomètres de frontières avec l’Irak et la Syrie, la Turquie apparaît comme le chaînon le plus précaire. Deuxième chaînon incertain : l’Arabie saoudite. Celle-ci a pris ces derniers mois des mesures radicales pour contrer l’OEI, adoptant de sévères lois antiterroristes, dont elle se sert aussi contre tous les opposants (5). Le pays n’oublie pas la meurtrière campagne d’attentats d’Al-Qaida sur son territoire entre 2003 et 2006. Riyad tente aussi de contenir les prêches de ses imams. Le ministère des affaires religieuses a inscrit une centaine d’entre eux, jugés « extrémistes », à des cours intensifs de rééducation, affirmant qu’ils seraient révoqués s’ils ne changeaient pas (6). Reste à voir quelles seront les conséquences de cette nouvelle orientation sur des religieux nourris depuis des décennies au biberon d’une interprétation extrémiste de l’islam qu’ils ont largement contribué à exporter à travers le monde

Autre article du Monde Diplomatique que je conseil de lire " Attentats de Paris, l’onde de choc

 

La religion est un bon prétexte pour justifier tout les nationalismes, impérialismes et les multiples tensions guerres dans le monde que ce soit aux proche orient, entre sunnites et chiites....

 

Deux Israéliens ont été inculpés pour l'incendie criminel qui a coûté la vie à trois membres d'une famille palestinienne le 31 juillet 2015 à Douma, en Cisjordanie.
L'attaque de Douma, perpétrée en pleine nuit au moyen d'un cocktail Molotov, avait déclenché des réactions de fureur et d'effroi parmi les Palestiniens de Cisjordanie, ainsi qu'un douloureux examen de conscience au sein de la société israélienne. Les inscriptions «Vengeance» et «Longue vie au Messie», découvertes sur un mur proche du lieu de l'incendie, avaient d'emblée orienté les soupçons des enquêteurs vers la mouvance extrémiste juive.

 

Qui sont les jihadistes français ?
Qui se radicalise, pourquoi et par quels processus ? En France apparaissent deux groupes aux ressorts distincts, l’un issu des banlieues et passé par la délinquance, l’autre venant des classes moyennes, le regard tourné vers la Syrie.


Extrait : " L’EI déclare en même temps la guerre aux démocraties occidentales avec une surenchère dans la politique du pire, qui vise à provoquer l’Occident en revendiquant ouvertement tout ce qui est susceptible de provoquer l’effroi des opinions publiques occidentales. Il s’agit de transcender les limites de son avancée territoriale en apparaissant comme l’avant-garde des musulmans face aux « croisés », ce qui facilite la fédération des groupes jihadistes-salafistes sous son drapeau. Atteintes aux droits des femmes, des minorités, des homosexuels, exécutions de masse, décapitations et crucifixions, retour à l’esclavage, c’est comme si les dirigeants de l’EI avaient consciencieusement listé tout ce qui était susceptible d’entraîner dans l’urgence l’Occident dans une guerre avant même qu’une solution politique n’ait pu être pensée pour accompagner la campagne militaire, limitée à des bombardements aériens" .

 

 

un lien.On le voit, la rhétorique guerrière de Hollande se plaçant en chef de guerre ( mais il n'est pas le seul dirigeant) me fait penser au discours de Bush après les attentats du 11 septembre, est une erreur a mon sens. Ils semble être pris dans le piège voulu par Daesch d'une confrontation plus forte

 

 

Surdité des gouvernements arabes  

 

En se lançant dans une guerre froide régionale, les régimes du Proche-Orient imaginent se protéger de la contagion du « printemps arabe ». La logique : exacerber les tensions avec leurs voisins pour préserver le statu quo intérieur. Leur stratégie débouche sur une impasse lourde de menaces nouvelles"

 La colère de Dieu va s'abattre sur les autorités saoudiennes, a promis dimanche l'ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution iranienne, au lendemain de l'exécution d'un dignitaire chiite.
"Le sang injustement versé du martyr opprimé va, à n'en pas douter, faire son effet et la vengeance divine va s'abattre sur la classe politique saoudienne", a-t-il déclaré, selon la télévision publique.Le cheikh Nimr al Nimr, figure de la contestation saoudienne, a été exécuté samedi avec trois autres condamnés de confession chiite et 43 membres d'al-Qaïda.

 

Son exécution tombe au plus mauvais moment. Elle risque d'aggraver la guerre que se livrent - via leurs sponsors iranien et saoudien - chiites et sunnites de Sanaa à Bagdad en passant par Damas, Beyrouth et Bahreïn

 

Le pari risqué de l'Arabie saoudite après l'exécution d'un chef chiite

- L'imam chiite Nimr al Nimr, considéré comme une figure de la contestation saoudienne, et 46 autres condamnés à mort ont été exécutés samedi en Arabie saoudite, ce qui a soulevé une vague d'indignation dans la communauté chiite.

Une guerre à laquelle Riyad pour les sunnites et Téhéran pour les chiites sont les principaux protagonistes, que ce soit en Syrie ou au Yémen, voire au Liban et en Irak.

Les condamnations en provenance d'Iran - qui jure que Riyad «paiera un prix élevé» - du Bahreïn - où la majorité chiite est marginalisée par les sunnites au pouvoir alliés des Saoudiens - du Yémen - où Saoudiens et Iraniens se combattent par alliés interposés - mais aussi du Liban et d'Irak témoignent de ce fossé qui va encore se creuser, à un moment où le Moyen-Orient est déjà à feux et à sang.

Le signal lancé par Riyad a plusieurs destinataires.t l'Etat islamique comme «le meilleur défenseur» des sunnites face aux «hérétiques chiite. C'est aussi une réponse au calife Abou Baqr al-Bagdadi et contre bacahr el Assad et l'Iran Il y a aussi comme un parfum de revanche dans l'exécution du cheikh Nimr. Revanche après la liquidation du chef rebelle syrien Zahran Alloush près de Damas il y a dix jours. A la tête de «l'armée de l'islam», financée et appuyée par Riyad, Alloush

 

nfin ce net durcissement place les alliés occidentaux de Riyad - au premier rang desquels la France et les Etats-Unis - dans une position embarrassante, au moment où un débat est lancé - en France notamment - sur notre alliance avec la monarchie saoudienne, peu regardante vis-à-vis des droits de l'Homme

La force de Daech vient de la division de ses adversaire. Elle a agrandi son territoire suite aux divisions des forces combattantes en Irak, en Syrie et aux Yemen. Derrière cette soit disant unanimité a condamné Daesch après les quatre attentats revendiqués par le groupe depuis 2015 et la volonté officiel de les combattre. La guerre civile au Yémen, autre point chaud que la communauté internationale voulait régler avec la Libye aux plus vite afin de concentrer ses force sur l'Etat Islamique n'est plus qu'un vieux rêves COMPTE RENDU Violé quotidiennement, le cessez-le-feu au Yémen prend officiellement fin La coalition militaire arabe a annoncé l’arrêt de cette trêve, en raison de la poursuite des « attaques rebelles » houthistes.

Donc 

L'année 2016 s'annonce donc aussi pleine d'incertitudes en Afghanistan. Quatorze ans après avoir été chassés du pouvoir, les talibans sont de retour, et désormais capables de monter des offensives contre des grandes villes.

En partie occultée par la guerre en Syrie et en Irak, la situation en Afghanistan s'est rapidement dégradée en 2015. Les talibans contrôlent à des degrés divers environ 30 % de l'Afghanistan. C'est leur plus grande extension territoriale depuis leur déroute en 2001. Plusieurs provinces pourraient tomber complètement sous leur contrôle lorsque commencera la traditionnelle offensive de printemps. Des camps d'entraînement d'al-Qaida ont aussi réapparu comme à l'époque de Ben Laden. Phénomène nouveau, des émanations de l'État islamique ont surgi dans plusieurs régions d'Afghanistan. Pour empêcher la déroute des forces afghanes, le président américain a du revenir dans la précipitation dans le bourbier afghan.

 

la photo de Les Enragés

 
 

Citations de Coluche - Chez Michel Buze

United of religion Par Enkolo dans Accueil le

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu