Avertir le modérateur

28/02/2016

L'Europe se barricade

n

 
Photo de Flores Magon.
Flores Magon a partagé sa photo.
 

« Pour résoudre définitivement la question sociale, il(s) propose(nt) de partager l'humanité en deux parts inégales. Un dixième obtiendra la liberté absolue et une autorité illimitée sur les neuf autres dixièmes qui devront perdre leur personnalité et devenir en quelque sorte un troupeau Dostoievski ( Les possédés p 401) .

Est ce Seulement un mauvais rêve ? «. Intitulé « Seulement un mauvais rêve ? : la COP21 , Xénophobie Business - Hensozu, J’écris ton nom rue Pajol - Antalya

Diviser pour mieux régner,

Dessin de Kroll paru dans Le Soir, Belgique • 26/02/2016C’est par où la Belgique ? 

Annoncée, puis supendue le temps que le tribunal administratif de Lille examine un recours, et finalement validée le 25 février : l’évacuation du camp de migrants de Calais aura bien lieu, note le journal belge De Morgen.

La crainte d’un certain nombre de bourgmestres de la côte belge et du gouverneur de la province de Flandre-Occidentale va peut-être devenir réalité : maintenant que la justice française a décidé que la plus grosse partie (la partie sud) de la ‘jungle’ allait ‘progressivement’ être évacuée, on peut supposer qu’un nombre considérable d’habitants de ce camp vont le quitter. Quant à savoir où, précisément, ils vont aller, impossible de le dire avec certitude.”

 


La Belgique se barricade contre les migrants de Calais
 

Une partie d’entre eux chercheront sans doute à gagner le port de Zeebruges pour traverser la Manche. Mais ils trouveront sur leur chemin les 300 agents que les autorités ont déployés à la frontière depuis le début de la semaine. Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon a annoncé ce 26 février que le rétablissement de contrôles frontaliers avait permis d’arrêter 224 personnes jeudi, 102 le jour précédent et 32 le mardi.

Pour empêcher les flux migratoires de parvenir sur son territoire, chaque pays a ses recettes, et elles sont rarement paneuropéennes. Ainsi, indique The Guardian, l’Autriche a-t-elle décidé qu’elle ne laisserait entrer que 3 200 migrants par jour et n’accepterait que 80 demandes d’asile. Mardi 23 février, la Belgique annonçait le rétablissement des contrôles à sa frontière avec la France pour se prémunir de l’arrivée de migrants qui pourrait faire suite au démantèlement de Calais.  

27/02/2016

"2084" - La fin du monde"

n

Tandis que s'édifie dans la capitale le plus haut minaret du monde, le pays s'enfonce dans le marasme politique et social.C'est un projet pharaonique. Sur le front de mer de la baie d'Alger, en bordure de la rocade autoroutière reliant l'aéroport au centre de la capitale algérienne, se construit Djamaa el-Djazaïr, le rêve du président Bouteflika. Un rêve conçu par des architectes allemands et réalisé par plus d'un millier d'ouvriers chinois. Un rêve de démesure, bâti sur un espace presque équivalent à la superficie du Vatican. Un rêve estimé à environ 4 milliards d'euros. La future grande mosquée d'Alger devrait devenir le troisième plus grand édifice religieux du monde après les mosquées de La Mecque et de Médine. Elle pourra accueillir 120.000 fidèles dans sa salle de prière. Elle aura aussi - si Dieu le veut - le minaret le plus haut de la planète musulmane, détrônant dans le Livre des records Casablanca et son minaret de 210 mètres de haut érigé sous le règne du roi Hassan II.

 

Envoyé Spécial: "Au Nom De La Charia" - YouTube

 

AVANT-PREMIÈREINTERVIEW - Dans son roman d'anticipation 2084, le grand écrivain algérien imaginait un monde dominé par l'islam radical. Il se montre tout aussi pessi­miste pour l'avenir de l'Algérie.

Le choc Boualem Sansal / France Inter :lire

(ré)écouter cette émission disponible jusqu'au 03/06/2018 08h10

s’abonner au podcast via iTunes s’abonner au podcast via RSS " Il éclaire la rentrée littéraire avec son nouveau roman, 2084, La fin du monde, roman d'anticipation aux accents orwelliens, dans lequel il se dresse contre l'obscurantisme. A travers les tribulations d'un jeune garçon dans un pays imaginaire, il déboulonne l'hypocrisie de la foi et du radicalisme religieux qui menace les démocraties. L'écrivain Boualem Sansal est l'invité d'Augustin Trapenard"
 

A lire et écouter : 2084 La fin du monde de Boualem Sansal - YouTubeBoualem Sansal - 2084 - YouTubeBoualem Sansal, des mots pour combattre l ... - YouTubeBoualem Sansal à propos de son roman 2084 - YouTube

"2084" - La fin du monde" (Gallimard) du romancier algérien Boualem Sansal est dans toutes les listes des sélections des prix de la rentrée 2015. Pourquoi ce roman, qui met en scène un monde totalitaire régi par le fondamentalisme religieux, fait-il l'unanimité dans les jurys littéraires?

L'histoire : 2084, l'ancien monde n'existe plus. Il a été rasé, aux termes d'une longue guerre sainte, le "Char", qui a éradiqué l'ennemi "de manière totale, définitive, irrévocable". Le nouveau monde, baptisé "Abistan", est totalement régi par les lois de Yölah, le tout Puissant et Abi son délégué. Tout de l'ancien monde a disparu : la langue, les livres, l'histoire, les musées, jusqu'aux tables, couverts, vêtements, nourriture… Le nouvel ordre a tout réinventé : une nouvelle langue (pauvre, car il ne faut pas donner aux citoyens les moyens de penser), une nouvelle façon de s'habiller, de manger, de dormir. La vie est organisée exclusivement autour de la foi, de la prière, des pélerinages. Ati, un homme d'une trentaine d'années, est exilé pour soigner sa tuberculose dans un sanatorium situé une montagne aux confins de l'Empire, éloignée de toute ville, traversée par des caravanes de pèlerins faméliques, avec qui Ati aime converser. C'est dans cette retraite forcée qu'Ati se trouve soudain envahi par le doute, sentiment étrange qu'il tente (en vain) de réprimer…

"2084" est un des romans les plus remarqués de cette rentrée. En plus d'être sélectionné dans toutes les listes des grands prix littéraires (Goncourt, Renaudot, Fémina, Grand Prix du Roman de l'Académie française, Médicis, Interallié), le roman de Boualem Sansal est présenté par la presse comme l’événement de la rentrée littéraire 2015. Comment expliquer une telle unanimité ?
 
1. "2084" : un roman d'anticipation (hautement romanesque)
"Le meilleur des mondes" (Aldous Huxley), en 1932, "1984" (George Orwell) (1984 George Orwell - Full Movie - Hollywood ... - YouTube) , en 1949, "461 Fahrenheit" de Bradbury en 1953… L'anticipation apocalyptique a une dimension romanesque qui nourrit la littérature depuis toujours. La description de la fin d'un monde, et de la construction sur ses ruines d'un nouvel état (totalitaire et sombre, le plus souvent), est un sujet que chaque époque explore avec ses propres démons : le nazisme et le stalinisme à la fin des années 40 ont inspiré le modèle de "1984". Aujourd'hui ce qui inquiète, ce qui terrorise, c'est le fanatisme religieux, incarné par l'islamisme radical. C'est sur la base de cet Islam radical, dont on peut voir aujourd'hui dans la réalité ce qu'il projette d'obscurantisme et de violence, que Boualem Sansal construit une dystopie (une utopie version cauchemar). Et donc ça marche : on y croit. On a peur (et on aime bien avoir peur). On s'interroge. Un bon point pour fabriquer un bon roman.
 
2. "2084" : une super production
Boualem Sansal s'inspire des différents modèles de totalitarisme que le monde a connu et embarque le lecteur dans une super production qui ne lésine pas sur les moyens. Pour nourrir l'imagination du lecteur, le romancier met le paquet : tout, de l'Abistan, est décrit par le menu : la langue (l'abilang), les vêtements (burniqabs), l'organisation sociale (ses sbires, ses notables, son peuple) les paysages, tous les rouages du système, ses ghettos, sa "Frontière"…
 
3. "2084" : un roman de résistance
Autre intérêt de la science fiction : parler du présent en forçant le trait, pour alerter sur les dérives que connaît une société. Et c'est l'objectif revendiqué par le romancier algérien, qui dit se sentir plus "lanceur d'alertes" que "littérateur". Ancien ingénieur en Algérie venu à la littérature dans une situation de guerre (quand les islamistes étaient aux portes d'Alger), il défend l'idée d'une littérature de résistance. Sur une scène littéraire française qui concentre grand nombre de romans autofictionnels, c'est certain, "2084" tranche.
 
4. "2084" : un roman philosophique
Le roman de Boualem Sansal pose et répond (tente de répondre, du moins) à des questions philosophiques vieilles comme le monde, autour de concepts comme le Temps, l'Eternité, la Soumission, la Liberté, la Vérité… Cette forme romanesque fait de "2084" un roman profond, mais aussi abstrait, qui rend sa lecture un peu ardue, ce qui n'est pas un handicap dans la course aux prix… Mais soyons francs, quand on lit "2084", on entre par moments dans une forme de torpeur (voire d'ennui) qui ressemble à celle dans laquelle les citoyens de l'Abistan, privés d'espoir et de vie, sont plongés.
 
5. "2084", un roman initiatique
Evidemment "2084" ne fonctionnerait pas si l'on n'avait pas un héros à qui s'identifier. Ici Ati, qui, dans ce monde éteint, se voit traversé par une lumière, celle du doute, qui engendre l'espoir, qui engendre la vie. Un citoyen lambda, d'extraction modeste, que rien pourtant ne prédestine à un destin particulier (comme quoi, l'éveil est accessible à tous).
 
6. "Le grand art est scientifique et impersonnel" (Flaubert)
"J'ai l'impression d'avoir fait un travail très scientifique, très calme et très froid", a confié Boualem Sansal à Augustin Trapenard, début septembre dans son émission Boomerang. Le romancier dit avoir analysé une situation en œuvre depuis une trentaine d'années, y avoir vu des évolutions et constaté à quoi tout cela devrait aboutir. "2084" serait donc une œuvre scientifique, "objectivée", chère à Flaubert. Il n'empêche, et c'est sans doute aussi une raison majeure de l'engouement des jurys littéraires pour ce roman : "2084" fait chanter une voix, dans une très belle langue, riche et poétique, qui offre un plaisir de lecture assez rare dans le paysage littéraire français.

2084 - La fin du monde Boualem Sansal (Gallimard - 275 pages – 19,50 euros)

Sources Boualem Sansal : «Un scénario syrien est possible en Algérie»

 Accueil , LivresRomans Pourquoi "2084", le roman de Boualem Sansal, séduit-il tous les jurys littéraires ? - Par Laurence Houot @LaurenceHouot Journaliste, responsable de la rubrique Livres de Culturebox - Publié le 06/10/2015
 
A lire aussi
 

26/02/2016

Syndicats, histoire d'un contre pouvoir

n

 

Bonjour à tous et bonne journée !!!

 
Photo de Pacienca Luna.
 

Il y a longtemps que le chômage de masse s'est installé dans notre société. Des millions de femmes et d'hommes en supportent chaque jour les terribles conséquences.Le syndicalisme a été une réaction a ce rapport de force défavorable ( ou voulu comme tel par le patronat )  voir Le chomage a une histoire

Un hasard de coïncidence ésar du meilleur acteur : Vincent Lindon pour La loi du marché. 
» La fiche de La loi du marché sur le Figaroscope.fr



Dès le prologue, un entretien où il tient tête à son interlocuteur de Pôle emploi, il s'impose avec une sobriété impressionnante en chômeur de longue durée, à la fois découragé et encore pugnace, pareil à un boxeur à moitié groggy, décidé à mettre toute son énergie, à prendre toute sa part dans un combat qu'il sait pourtant truqué.
Lire la critique du film en intégralité

 

la publicationde Alternative libertaire.

 à partager largement à alimenter !

jetons collectivement les bases de la convergence des colères et des initiatives populaires, syndicales, associatives, et faisons front !

la publication de Pacienca Luna.

 
 
 
Photo de Pacienca Luna.

Merci patron :  La CGT propose l'organisation d'une journée d'action le 31 mars, juste avant la date prévue pour le début de l'examen du projet de loi à l'Assemblée nationale, le 4 avril. Mais si la présentation du texte en conseil des ministres est reportée d'une semaine, il en ira de même de son examen par les députés

 
Une histoire des syndicats de 1884 à 2014
Depuis plus d’un siècle, l’histoire des syndicats accompagne la grande Histoire de France. Forte de rebondissements sociaux, économiques et politiques souvent inattendus, cette saga saisit les ressorts du face à face entre le monde salarié et le monde patronal. Elle rappelle les grandes conquêtes (...) | Résumé complet
 
Depuis plus d'un siècle, l'histoire des syndicats accompagne les moments les plus marquants de l'Histoire de France. Forte de rebondissements sociaux, économiques et politiques souvent inattendus, cette série documentaire saisit les ressorts de l'affrontement entre salariés et patronat. Elle rappelle les grandes conquêtes sociales : congés payés, journée de huit heures, retraite à 60 ans, sécurité sociale, assurance chômage, Autant de droits acquis par la lutte ou la négociation, qui constituent le socle aujourd'hui menacé du modèle social français. Les deux épisodes de cette saga éclairent sur le rôle des syndicats français et leur avenir à l'heure de la mondialisation, et des inévitables mutations du monde du travail.
 
 
 
 10 mai 1981 : l'élection de François Mitterrand suscite un élan d'espoir. La gauche entame des réformes sociales, des nationalisations, et fait voter les lois Auroux. Mais en 1983, la rigueur s'installe. La gauche suspend les réformes et perd les législatives. En 1991, l'ébranlement du bloc soviétique et, en 1995, la création de l'OMC bouleversent le paysage économique et social mondial. Financiarisation de l'économie, fusions-acquisitions, spéculation, chômage de masse, la mondialisation est en marche. En 1995, Juppé veut réformer la sécurité sociale et la retraite. Les syndicats se mobilisent, des milliers de Français sont dans la rue. Puis viennent les 35 heures, les délocalisations, les plans de licenciements. Quel est aujourd'hui l'avenir des syndicats français ? Peuvent-ils encore offrir la perspective d'une société plus juste et plus solidaire ?
 

Production : C Ton Film / INA - 2014
Réalisation : Elizabeth DREVILLON
Durée : 52 minutes

Syndicats, histoire d'un contre pouvoir 1l2 1884 - 1981 La case du Siècle [FR]
Syndicats, histoire d'un contre pouvoir 2l2 1981 ... - YouTube
Syndicats, histoire d'un contre pouvoir : 1981-2014 - Vidéo ...
Mardi 1 mars 2016 de 00:30 à 01:30 sur La Chaîne parlementaire (Rediffusion)
LISTE DES ÉPISODES

 1981-2014 - mercredi 09 mars 2016
1884-1981 - mercredi 09 mars 2016

Mercredi 9 mars, je participerai à la GRÈVE GÉNÉRALE, contre la Loi Travail et tout le reste. Et vous ? Y.Y.
BLOGYY.NET
 



A voir aussi 
L'histoire du syndicalisme français
Complément d'enquête - CGT, MEDEF : pour qui ... - YouTube
 
LIRE AUSSI:
» Le gouvernement crée un compte Twitter pour défendre la #LoiTravail
» Ce qui se cache derrière la «vraie-fausse» baisse du chômage
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu