Avertir le modérateur

30/05/2016

Hollande : pacte avec le Medef

n

 

 

economie,poitique,sciété,polique monétaire,la bce,banque centrale europenne,le ministre de l'economie et des finances,pierre moscovici,mario draghi

 

lores Magon

 

"je n'arriverais jamais à comprendre comment certains arrive à aimer l'Etat français( idem pour les autres pays), franchement, en recevant une lettre avec le drapeau tricolore et Marianne en haut à gauche, je ne connais personne qui dit "tiens ma chère nation me donne de ces nouvelles comme c'est gentils qu'elle pense à moi" , mais plutôt "merde, ils vont encore me plumer ces enfoirés"

donc ce matin, une petite lettre avec le symbole des voleurs en cravate me dit , qu'un de l...eur larbin est venu pour contrôler si je n'avais pas de TV comme je l'ai stipuler sur la déclaration d’impôt, et j'étais absent , ce qui leur parait louche!
donc j'aurais droit à une nouvelle visite surprise avec fouille des armoires etc. ce qui en soi, remarquez, est un peu con de prévenir. bref si en ouvrant le placard murale qui me sert de débarras tout lui"

"Selon que vous serez puissant ou misérable
Les jugements de cour vous feront blanc ou noir."
Jean de La Fontaine.

Le suivi des promesses de Hollande 

Le Monde.fr fait le pointage des mesures prises par François Hollande depuis le 6 mai 2012, en le comparant à "l'agenda du changement" promis par le candidat pour son début de mandat. Il prévoyait 15 mesures avant le 29 juin, plus 8 avant le 2 août.

Eclairage : " Où en est l'agenda du changement de M. Hollande ?"

« Nous devons arrêter cette dégradation de l’Etat de droit qui entraîne une criminalisation du mouvement social », écrivent Noël Mamère, Olivier Besancenot,
e, ou presque, ils risquent de faire une dépression !
 

« Où est l’État, où est le gouvernement, où est le président de la République ? »

Hollande, lors de sa visite à Petit-Couronne en janvier 2012

Paroles, paroles, paroles...

 
 
 
 

Hollande, les banques françaises et la dette grecque

  " S’il y a bien quelque chose que le socialiste français fera pour le continent, c’est légitimer un capitalisme européen instable de par nature et profondément injuste."

Jérôme E. Roos
militant et économiste politique

 

"Si j'ai gagné en 2012, ce n'est pas parce que j'avais un programme étincelant. C'est parce que mon prédécesseur avait échoué." Hollande DSK, Hollande, etc. Sur le site Youtube, le film  réalisé par Julien Brygo, Pierre Carles, Nina Faure, Aurore Van Opstal :  [...]

La finance imaginaire, Edward Bernays, le père de la propagande : citoyen actif,“Jeu d'influences”, un jeu en ligne pour comprendre le monde trouble des spin doctors  - l'indigné Révolté Le 05/05/2014 David Carzon

françois hollande,économie,politique,société,livre,capitalisme : le triomphe de l'argent roi,capitalisme,néolibéralisme,chronique,daniel mermet,la bas.org,la bas si j'y suis,la finance imaginaireLa finance imaginaire : citoyen actif, La finance imaginaire / France Inter, La Finance imaginaire - www.la-bas.org, La finance imaginaire. Anatomie du capitalisme: des" marchés ...

 

 
 
 

 

 

 Pour conserver ses maîtres et amis de la finance, la gôche n'ira même pas aussi loin que ce qui a été fait aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne.> " F

 Le président du Medef, Pierre Gattaz s'est fait discret jusqu'ici car il ne voulait pas apporter trop vite son soutien au gouvernement de peur d'alimenter la contestation en montrant un gouvernement a ses ordres. Mais en même temps, il a peur de voir la contestation sociale prendre de l'ampleur et rogner sur ses " avancées" qu'il appel de ces voeux dans le code du travail VIDÉO - Loi travail : «On n'y comprend plus rien» (Gattaz)

On aime beaucoup Hollande : pacte avec le Medef

 

Si certaines promesses du candidat Hollande ont été tenues, notamment celle de la lutte contre l'évasion fiscale, qui porte en partie ses fruits, le magazine choisit néanmoins de montrer comment la gauche au pouvoir a cédé devant les pressions du patronat en général, et du Medef en particulier. Stéphane Haumant s'intéresse à ce dossier et se penche notamment sur les manoeuvres du Medef pour torpiller les annonces gouvernementales. Il s'interroge également sur les raisons qui conduisent ce gouvernement de gauche à se montrer autant à l'écoute du patronat.

Lui candidat, François Hollande avait promis de mettre au pas la finance et de soumettre le patronat aux règles fixées lors de sa campagne. Lui président, François Hollande s'est montré bien plus tendre avec les grands patrons. Si le site Internet de fact checking Lui Président permet déjà de mesurer l'écart entre les paroles et les actes, il n'était pas inutile qu'un jour­naliste raconte comment les gestes de défiance ont très vite laissé place à des déclarations d'amour au patronat. Quatre dossiers sont ici passés au crible : l'écologie, l'allègement des charges sociales, la rémunération des grands patrons et la transparence des entreprises.

Jules Giraudat se met en scène avec plus de sobriété que dans Cash investigation(1). D'un ton gentiment ironique et sur une musique de cartoon, il met au jour tractations et intrigues de palais, sans systématiquement délier les langues (de bois). Les principaux acteurs défilent à son micro : le président du Medef, Pierre Gattaz, comme Nicole Bricq, qui revient pour la première fois sur son éviction du ministère de l'Ecologie en juin 2012. Une enquête qui ne devrait pas booster les adhésions au PS... — Yohav Oremiatzki

 

Spécial investigation, Hollande : Pacte Avec Le Medef (Reportage Canal+ 30.05.16)

 
 Le gouvernement Hollande a pu distraire la galerie pendant quelque temps en se faisant passer pour progressiste : ainsi il y eu une intervention au Mali au nom des droits de l'Homme (et de l'industrie nucléaire), puis le Mariage Pour Tous, dont les opposants entre cathos intégristes et nostalgiques du IIIe Reich, nous ont fait oublier pendant quelque temps le gouvernement socialiste.
 
Pourtant, c'est une erreur. Les « socialistes » sont arrivés au pouvoir avec une mission « restaurer la compétitivité ». Cela peut paraitre sympa au premier abord, mais ce n'est rien d'autre qu'écraser le prolétariat, les travailleurs en diminuant leurs droits, leurs salaires pour augmenter le taux de profit du patronat. Pendant que ceux qui peuvent encore se le permettre bronzent dans le Sud de la France, les socialistes, main dans la main avec des syndicats jaunes et le patronat préparent l'offensive contre nos droits.
C'est pour cela que nous faisons un dossier d'été qui présente les différentes « réformes » ou plutôt attaques en cours dont nous serons les victimes en septembre.
 
Voici un article qui récapitule les différentes pistes de réduction de nos droits, qui ne sont pourtant pas mirobolants...dans un contexte d'explosion du chomage
 
(Article issu de la presse bourgeoise)

 Tout cela avec un changement de président à la tête du Medef .

Hollande et le patronat : citoyen actif Hollande désoriente le patronat - Challenges.fr , "Hollande : Pacte avec le Medef". - l'indigné révolté , Hollande et Medef : l'amour dure (depuis) quatre ans | L'HumanitéLes sept concessions de Hollande au patronat - Libération

.geants.du.net.ennemis.d.etat.

François Hollande dévoile son véritable programme à la City : tout le texte " (Partie 1/2) et les commentaires ( Partie 2/2)  - Par Adrien Levrat, François Ruffin,  Fakir23/02/2012Deuxième partie de l'émission Là-bas si j'y suis :

 

 

Rapport Gallois : le mirage de la compétitivité
Aux Etats-Unis, on délocalise les militants «inutiles» | USA 2012
 
 l'occasion du débat autour du "rapport Gallois", Laurent Maffeïs, du secteur "Etudes et Arguments" du Parti de Gauche, décortique en quoi la question de la compétitivité telle qu'elle nous est présentée par la droite, le patronat et même par le Parti socialiste, est inefficace économiquement et disqualifiée écologiquement. Les problèmes de compétitivité des entreprises et de déséquilibre de la balance commerciale sont pourtant à nouveau placés en ce moment au centre de l'actualité. Ceci est en réalité une stratégie pour s'attaquer à nouveau aux salaires, aux 35h et aux acquis sociaux en général, tout en n'apportant aucune solution aux problèmes de la désindustrialisation, de l’augmentation des importations et du coût du capital

L’équipe Hollande va annoncer cette semaine de bien mauvaises nouvelles :Un effort de redressement budgétaire de 37 milliards en 2013

Source : Reuters
 

L'effort de redressement budgétaire sera de 37 milliards d'euros en 2013 en France, a annoncé dimanche le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici. Aux 30 milliards d'euros que cherchera le projet de budget 2013 qui sera présenté vendredi en conseil des ministres- 10 milliards sur les dépenses et 20 milliards en hausses d'impôts- s'ajouteront les 7 milliards déjà votés dans le budget rectificatif, a-t-il expliqué sur France 3. "C'est pas 30 mais 37 milliards, il y a 7 milliards qui ont déjà été prévus par le projet de loi de finances rectificative du mois de juillet", a-t-il dit.

Le gouvernement s'est engagé à ramener le déficit public de 4,5% du produit intérieur brut fin 2012 à 3% fin 2013. Il compte pour cela sur une croissance économique de 0,8% l'an prochain, une prévision supérieure à celles de nombreux économistes.

Jean-Baptiste Vey


Une large traduction de la note des analystes de Cheuvreux se trouve au lien suivant :
Version originale en anglais
English version :
Bilan de l'année 2013 : extraits de Jean-David Haddad ( d'un thinks financiers travaillant dans le monde de la finance : wikipedia , ), intér

« Quand une opportunité se présente, il faut savoir la saisir. Or la réduction d'ISF pour le financement des PME, dont on prévoyait l'alignement sur l'IRPP à 20 ou 25%, est inexplicablement restée fixée à 50% ; divine surprise... (ou bouclier électoral !) »

L'ISF à acquitter en 2012 a été purement et simplement supprimé pour certains (patrimoines taxables inférieurs à 1,3 million d'euros) et sinon notablement allégé pour la plupart des autres redevables. L’injustice est évidente et je crains, quelle que soit l'issue des prochaines élections, que l'ISF ait de beaux jours devant lui ( voir Hollande et le patronat) :

-
En cas d'alternance politique, François Hollande a annoncé son intention de revenir à l'ancien barème de l'ISF, de supprimer certaines niches fiscales (mais lesquelles ?) et de plafonner sévèrement les autres (10 000 euros au global. IR et ISF confondus ?).

- Même en cas de réélection de Nicolas Sarkozy, la situation des finances publiques devra bien se redresser. Ce sera certainement l'occasion de donner suite aux préconisations du rapport de la Cour des Comptes sur l'inefficacité des niches fiscales et aux propositions du Rapporteur de la Commission des Finances à l'Assemblée, M. Gilles Carrez, prônant tous deux un alignement pur et simple sur les mécanismes de défiscalisation à l'IR (aujourd'hui à 18% !)...

Défiscalisation ISF 2012 : dernière opportunité à saisir - La Chronique ...

Selon le site internet le Progrès D’octobre 2010 à février 2016, une employée de maison de retraite a effectué 151 CDD, avec rarement plus d’une semaine entre deux. Lorsque, enfin, elle a sollicité un CDI, l'employeur lui a signifié qu’elle ne serait pas reprise.

 
 

: « Les promesses n'engagent que ceux qui les écoutent.,  Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. " Peut être que le Le président du Medef, Pierre Gattaz y croit plus que les autres.


Les ministres ont reçu une convocation peu après 12h. L'article 49.3 permet à l'exécutif d'adopter un texte sans vote avec engagement de la responsabilité du gouvernement. Cette arme constitutionnelle a été utilisée à trois reprises en 2015 sur le projet de loi Macron. Selon le Figaro Loi travail: Manuel Valls aura recours au 49.3 " Afin de s'assurer du vote de la loi travail, le premier ministre Manuel Valls devrait annoncer ce matin qu'il utilisera l'article 49.3 de la Constitution, selon des informations de RTL. Cet article permet une adoption du texte sans vote en mettant en jeu la responsabilité du gouvernement. Manuel Valls aurait fait le choix de passer en force après avoir constaté une impossibilité à obtenir une majorité sur la loi El Khomri. Les frondeurs ne veulent pas notamment voter l'article 2 sur la primauté des accords d'entreprise sur les accords de branche.

Le président du Medef, Pierre Gattaz s'est fait discret jusqu'ici car il ne voulait pas apporter trop vite son soutien au gouvernement de peur d'alimenter la contestation en montrant un gouvernement a ses ordres. Mais en même temps, il a peur de voir la contestation sociale prendre de l'ampleur et rogner sur ses " avancées" qu'il appel de ces voeux dans le code du travail

VIDÉO - Loi travail : «On n'y comprend plus rien» (Gattaz)

 Le président du Medef est revenu sur la décision du conseil exécutif de l'organisation patronale de reporter sa décision de quitter ou pas la table des négociations sur l'assurance chômage. "Nous n'avons pas toutes les données et le texte définitif pour prendre une décision, explique Pierre Gattaz ce matin sur France 2. On n'y comprend plus rien. Il nous faut prendre une décision rigoureuse et rationnelle. Et pour cela, nous attendons la fin des débats".

Invité à réagir sur la probable décision du gouvernement d'utiliser le 49-3 pour faire passer la loi travail, Pierre Gattaz a répondu qu'"il n'avait pas de conseils à donner au gouvernement. Je lui demande de revenir à l'esprit initial du texte pour créer des emplois. A lui de prendre les bonnes décisions. Il faut que chacun des députés regardent chacune des mesures en se demandant : “Est-ce que cet article va créer des emplois oui ou non”. La version initiale permettrait de donner plus de marges de manœuvre aux entreprises et d'inverser la courbe du chômage".


 n
 

Selon les echosReçu ce jeudi par la ministre du Travail, le Medef espère conserver l’essentiel des mesures de flexibilité prévues dans l’avant-projet de loi sur la réforme du Code du travail.

L’occasion est trop belle pour la laisser passer. Côté patronat, cela fait longtemps qu’on attend un texte comme celui de l’avant-projet de loi El Khomri. Même si aucun responsable patronal ne le dira officiellement, la copie du gouvernement est considérée comme une vraie rupture par rapport au droit existant et le fait de redonner des marges de manoeuvre à la négociation en entreprise est une philosophie que le Medef défend depuis longtemps.

Avec une réserve près tout de même : les PME et TPE auraient préféré que les accords de branche gardent une place plus importante pour limiter les effets de concurrence entre les entreprises d’un même secteur.

 Accepter certains aménagements

La ministre du Travail reçoit ce jeudi Pierre Gattaz le président du Medef, et François Asselin, celui de la CGPME. Toute la difficulté pour le Medef et ses partenaires est de préserver les grandes lignes de la réforme tout en acceptant certains aménagements. On s’en doute, ce sont les points qui choquent le plus les syndicats que le patronat veut conserver, mais en envisageant tout de même de bouger certains curseurs.

Photo de Pascal Dubois.

 

C’est le cas du barème des indemnités supra-légales aux prud’hommes . Côté employeurs, et notamment pour les PME et TPE, ce sont pour les salariés dont l’ancienneté est comprise entre deux et cinq ans que les enjeux sont les plus forts. Pas question donc d’augmenter le plafond, fixé à six mois, sur cette tranche. Certains responsables patronaux espèrent même le faire encore baisser, ce qui est peu vraisemblable. En revanche, le plafond fixé à quinze mois pour les salariés ayant plus de vingt ans d’ancienneté n’est guère élevé au regard des exemples étrangers (jusqu’à 24 mois en Allemagne et en Italie, par exemple). Le patronat pourrait donc lâcher du lest sur ce point.

La partie sera plus compliquée sur le périmètre des licenciements économiques . La CFDT veut éviter à tout prix que des grands groupes internationaux puissent procéder par ce biais à des licenciements boursiers en France, en mettant leur filiale dans l’Hexagone en perte alors que les autres filiales sont florissantes à l’étranger. Ce que le texte rend effectivement possible. Côté patronat, on fait valoir que ces dérives seront minoritaires au regard du nombre d’employeurs qui pourront au contraire embaucher plus facilement en France, voire relocaliser certaines activités, s’ils savent qu’ils pourront adapter leurs effectifs plus facilement en cas de retournement du marché. 

 

essant après  avoir écouter La finance imaginaire : cf Capitalisme : Le triomphe de l’argent roi 

 
 

 la vidéo de France Inter HUMOUR - "Macron, les mecs en t-shirt, ça lui fait ni chaud ni froid. D'abord, parce qu'il en a déjà vus (une fois). Et deuxio, parce qu'il n'en a pas peur. Etouais." Sophia Aram

 

Macron toujours dit " Oui. Il faudra élargir le champ de la négociation collective au niveau de l'entreprise à d'autres domaines . Plus on ira vers l'entreprise, plus ce sera efficace. On ne peut pas prétendre aimer l'industrie et refuser les conditions de son succès. L'opinion est intelligente et elle évolue. La majorité des Français veut travailler, veut des progrès, est lucide"

 
 la vidéo de France Inter.France rame, c'est que quelqu'un la plume."Nicole Ferroni face à Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.Jeudi 2 juin 2016 de 14:59 à 15:53 sur Canal+ Polynésie (Rediffusion) Voir dans la grille
 

Qu'est-ce que vous croyez ? Que le fait d'écouter le service public radiophonique vous met à l'abri d'une nouvelle opération de com' du ministre de l'Économie ? Vous aussi, vous allez bouffer du Macron à cheval, à vélo, de cet homme ni de "drauche" ni de "groite"...l

 

publication de Flores Magonvec Hana El. Cette image me semble approprié au documentaire de Spécial Investication "Hollande : pacte avec le Medef"la publication de Coralie Delaume la publication de Info'Com-CGTGattaz n'a peut-être pas trouvé l'allié idéal pour attaquer la CGT - HUFFINGTONPOST.FRla publication de Flores Magonvec Hana El. Cette image me semble approprié au documentaire de Spécial Investication "Hollande : pacte avec le Medef"la publication de Coralie Delaume la publication de Info'Com-CGTGattaz n'a peut-être pas trouvé l'allié idéal pour attaquer la CGT - HUFFINGTONPOST.FR

  
 
 

Plus les riches sont riches et moins la croissance est forte

 

Cette classe politique a une peur grandissante face à ces effusions dans un monde du travail et de la précarité qu’elle ne connaît pas...Avec une répression intense le gouvernement fait le choix de la politique de la peur. Le moindre incident est l’occasion d’une communication effrénée et d’une surenchère autoritaire. Mais celles-ci masquent mal l’état de fébrilité de ces monarques en herbe.

 

Ainsi le site le Figaro;fr titrait "Raffineries (6 sur 8) et dépôts de carburants partiellement ou complètement bloqués, grève tournante à la SNCF, grève illimitée annoncée à la RATP pour début juin : la CGT a décidé de prendre la France en otage en ce début de semaine, donnant ainsi l'illusion qu'une mobilisation somme toute faible contre la loi El Khomri pourrait se transformer en période pré-révolutionnaire. Si elle donne le sentiment d'une victoire sur le plan tactique, cette conduite des affaires par son secrétaire général, Philippe Martinez,  a renoué avec le syndicalisme offensif de ses débuts. Un temps détrônait sur le devant de la scène syndicale par les syndicalisme réformistes ( CFDT, CFTC…), le rapport de forces s’est inversé. La CFDT est complètement mis au oubliette et se trouve hors jeu. l. Dans certaines régions, les Français manquent d'essence, ce qui me fait penser a la célèbre scène du pompistes et du couple de petit bourgeois.

Cette classe politique a une peur grandissante face à ces effusions dans un monde du travail et de la précarité qu’elle ne connaît pas : que pourrait-il surgir de ça ? Comment se positionner ? Le silence du FN sur la loi travail est éloquent à ce sujet. Une autre crainte : et si l’Euro de foot était perturbé ?

a grande cérémonie des jeux menacée par les luttes ? Un cauchemar pour eux, une opportunité pour nous !

JPEG - 195.1 ko

Article intéressant pour bloquer d'avantage. Les raffinerie et les centrales nucléiares sont des points sensibles de l'économie francaise selon le Figaro "En attendant, pour les industriels du secteur, l'impact économique de la grève est sévère. Selon plusieurs estimations, l'arrêt de ses installations coûte à Total entre 40 et 45 millions d'euros par semaine. La compagnie exploite cinq des huit raffineries implantées en France. «Pour toute la chaîne d'entreprises liée à la distribution de carburants, les négociations avec les syndicats sont rendues d'autant plus difficiles que les motifs du mouvement ne les concernent pas directement», souligne un spécialiste du secteur. Certains acteurs commencent déjà à anticiper une grève de longue durée, étant entendu qu'une raffinerie qui s'arrête complètement met ensuite plusieurs semaines avant de redémarrer. En revanche, si ce sont uniquement les systèmes thermiques qui sont interrompus, la reprise des activités peut être plus rapide. D'autres observateurs évoquent pour leur part le spectre des mouvements de 2010 qui avaient pénalisé les livraisons de produits pétroliers à destination des aéroports. «Si on en arrive à ce stade, un cap majeur dans la difficulté aura été franchi», lâche un distributeur.
• Menace sur la production d'électricité dans les centrales nucléaires

 
 
LEFIGARO.FR|PAR VALÉRIE COLLET
 
is la manif du 26 mai.

L'impunité policière va durer combien de temps ?
‪#‎OùEstLaViolence‬ ‪#‎Antirep‬ ‪#‎Antiprec‬

« ... La suite nous est racontée par deux autres témoins oculaires, Paul et Marie (1). Peu de temps après avoir démarré, l’estafette des pompiers se gare quelques centaines de mètres plus loin, le temps qu’un autre véhicule, mieux médicalisé, ne prenne en charge Romain. «Le voyant entrer bien portant dans le camion des pompiers, on a trouvé bizarre que deux CRS s’y engouffrent. Du coup, on l’a suivi.» Ils disent ensuite avoir vu, via une vitre latérale, «deux CRS casqués se pencher sur lui», le pompier de service restant «en retrait» de la cabine. Nos témoins n’ont pu observer directement le corps de Romain, seulement les deux CRS. Mais ils affirment que «leurs gestes étaient violents, au point de faire bouger le fourgon». Premier secours, acte d’intimidation ? Dans un appel téléphonique passé à des proches depuis le camion de pompiers (Libération a eu accès à la bande audio), on entend juste Romain crier sa douleur... »

nbération a eu accès à la bande audio), on entend juste Romain crier sa douleur... » 

Appel pour une coordination nationale de lutte les 11 et 12 juin à Paris

 
 
 

On est là, on en crève, d'impatience et d'ennui
à voir filer nos rêves au rythme de leurs profits
tandis que la gangrène ronge tout le corps social
et que la folie gagne à résoudre les problèmes

 

Je me souviens d'un monde ou bien je l'ai rêvé
où l'humain n'était pas qu'une machine à produire
La terre était féconde et propre à nous nourrir
Si tu voulais un toit t'avais qu'à le fabriquer

 

Alors ont débarqués les premiers imposteurs
ceux qui ont décrété qu'il nous fallait des lois
et abdiquer nos joies pour les leurs supérieures
Pour mieux nous contrôler il nous ont divisé

 

Tout ce qui était nécessaire est devenu payant
ils nous ont même fait croire qu'sans état, ça serait pire
z'ont créé la misère en inventant l'argent
et nous sans crier gare, on a bâtit l'empire.......
Mais....

 

LE SOLEIL NE S'COUCH'RA PAS
PAS TANT QU'ON S'RA TOUS LEVéS
L'OBSCURITé ATTENDRA......

 

Sortir du grand sommeil, ouvrir un œil puis l'autre
On a loupé le réveil, c'est pas vraiment notre faute
Fatigué-es de tout ce cirque et de ses automatismes
quitter le rêve pour le cauchemar d'un quotidien blafard

 

Même plus envie de dormir, trop longtemps que ça dure
Poussé-es à l'insomnie par tant d'ignominies
comment fermer les yeux quand nos lits sont en flammes
et que résonne le vacarme d'un monde à l'agonie ???

 

La tête entre les mains, le masque sur le visage
l'air est irrespirable, ça sent déjà la fin
je vois des Camarades tombés le long du chemin
Alors que d'autres mains continuent le combat

 

On demande pas la lune, juste qu'on nous foute la paix
Parce qu'on veut pas se coucher devant des somnambules
l'marchand d'sable est passé, on est sortit de la brume
l'oxygène on le veut PUR ! On s'endormira plus !!!

 
 

Mais il y a aussi cette pestilence :Philippe Martinez marche à rebours du temps….LESECHOS.FR

la vidéo de Info'Com-CGT.Benjamin Amar, responsable de la CGT Val-de-Marne : LES PROPOS DE PIERRE GATTAZ SONT "EXTREMEMENT GRAVES"(1) Il avait notamment cosigné, avec Martin Boudot, une enquête sur Les Secrets inavouables de nos téléphones, en novembre 2014, sur France 2.

François Hollande fait applaudir Pierre Gattaz - YouTubeLe pacte financier et fiscal - YouTube

Lorsque François Fillon trouve anormal certains cumuls, il le fait savoir.

les sales majestes - les patrons - YouTube

 

Retour a l'envoyeur , Les Sales Majestés - Mes frères 

Coluche - Un Clown Ennemi d'Etat L'indigné révolté

 

 

Hollande : pacte avec le Medef Par Enkolo dans Accueil le

PodcastPodcast

Pierre Gattaz : "un pacte de confiance pour faire gagner la France"

n lien.Comment le gouvernement crée une fabrique à coupables « Nous devons arrêter cette dégradation de l’Etat de droit qui entraîne une criminalisation du mouvement social », écrivent Noël Mamère, Olivier Besancenot,… Partager LEMONDE.FR

Hollande : pacte avec le Medef - CitizenKhane

voir la liste complète sur le site :Grève générale et nationale le 12 mai 2016 " Toutes les infos sur la Grève générale et nationale le 12 mai 2016 : perturbations et solutions.

CESTLAGREVE.FR|PAR BERTRAND LAMBERT
 
 

27/05/2016

Trois ans après, on ne baisse pas les bras!

nles amis d'ta femme _ greve des meres

 
4JUN
sam14:00 · Paris
2027 personnes intéressées · 855 pa
 

 

Clément Méric - 30/11/1994 - 05/06/2013. RIP

 
 
Trois ans après, on ne baisse pas les bras!

Il y a maintenant trois ans, le 5 juin 2013, notre camarade Clément Méric, militant syndicaliste et antifasciste, était assassiné par des membres du groupuscule néonazi Troisième Voie. Depuis, sa mort est encore présentée comme le résultat d’une rixe entre bandes dans les médias et les discours politiques, réduite à un fait divers et non pas considérée comme la conséquence de la normalisation des idéologies de l’extrême droite dans de larges secteurs de la société française. L’activisme au grand jour de groupes néofascistes, les discours ouvertement racistes et sexistes devenus la norme… ne sont que les symptômes de l’installation d’un système autoritaire, sexiste, raciste et antisocial.

Les attentats de janvier et ceux de novembre ont lancé le début de la militarisation des forces de police. L’état d’urgence, sous lequel nous sommes appelé-e-s à vivre de façon permanente, c’est surtout 3379 perquisitions pour seulement 6 procédures judiciaires pour terrorisme. Les musulman-e-s, ou supposé-e-s tel-le-s sont considéré-e-s comme une « potentielle menace terroriste » et sont rapidement devenu-e-s les cibles des politiques racistes et racoleuses censées rassurer la population. Mais ces discours détruisent des milliers de vie. Les perquisitions et les assignations, source d’humiliation, ont été d’une grande violence, physique et psychologique. Dernièrement, le débat sur la déchéance de nationalité ne fut en réalité qu’une occasion de plus pour les politiques de se concurrencer dans la parole raciste. De cette manière, le gouvernement s’est largement dédouané de toute responsabilité de son échec d’assurer la sécurité intérieure, et ont fait payer à des familles entières leur incompétence.

Cette expérience islamophobe est devenue un laboratoire de la répression de toute parole d’opposition au gouvernement. Le déchaînement de la police à la veille de la COP21 le prouve. La militarisation de l’espace public ne sont plus des fantasmes mais une réalité concrète et quotidienne. Les politiques de répression de toutes formes de contestation populaire, les acquittements systématiques dans les affaires de crimes policiers, jusqu’à l’arbitraire et la brutalité contre les populations fragiles sous couvert d’état d’urgence, et la politique de criminalisation des militant-e-s des droits de l’Homme de la campagne BDS, tout ceci n’est que l’expression publique et sans masque d’un racisme qui ronge les institutions et administrations françaises. Tout ça pour nous amener à accepter les violences policières comme mode de gestion des classes populaires.

Par ailleurs, la « crise des migrants » n’est qu’un symptôme de plus de cette Europe Forteresse qui accepte que la mer méditerranée ne devienne qu’un immense cimetière maritime pour les victimes du capitalisme et des guerres dont cette même Europe est responsable, du Mali en Syrie. Alors que la mondialisation permet la libre circulation des marchandises et des flux financiers, les être humains sont sommés de s’arrêter aux murs, enfermés dans les camps d’internement ou les prisons. L’Europe s’est créée une forteresse, préférant démanteler les camps, même par le feu, que ce soit aux frontières, à Calais ou dans nos quartiers parisiens de La Chapelle, Stalingrad et Gare d’Austerlitz.
La multiplication des attaques racistes ne font que malheureusement confirmer ce que certains annonçaient depuis des années : la victoire idéologique et politique de l’extrême droite. La mise en place de politiques xénophobes par des gouvernements n’est plus une exception mais devient la norme européenne.

Les mobilisations contre la loi travail révèlent le ras-le-bol face à la destruction programmée des acquis sociaux et face à la précarité comme norme sociale. Elles sont la réponse à toutes celles et ceux qui pensent que la résignation et l’individualisme ont gagné. Les violences policières et la répression exercées contre ces mobilisations mettent en lumière ces pratiques qui sont fréquentes dans les quartiers populaires et tabous dans le reste de la société. Plus la situation sociale va se durcir, plus les violences policières vont se multiplier. Ces politiques sécuritaires et racistes sont le pendant de la guerre sociale, la précarité et l’insécurité sociale comme moyens de gouvernance qui régit notre société.

Parce que nous n’avons rien oublié du sourire de notre camarade ni de ses combats, parce que nous n’avons rien pardonné de l’infamie des fascistes qui l’ont tué et du système qui les produit, parce que nous n’entendons pas laisser sa mémoire aux mains des juges et des journalistes à l’occasion du procès qui approche, nous appelons à une manifestation antifasciste le samedi 4 juin 2016 à 14h à Stalingrad.

Face à la répression, au racisme et à l’extrême droite : autodéfense populaire !

Signataires à venir.

 

 
 

n

22/05/2016

La contestation

n

 "Je suis un amant fanatique de la liberté, la considérant comme l'unique milieu au sein duquel puissent se développer et grandir l'intelligence, la dignité et le bonheur des hommes ; non de cette liberté toute formelle, octroyée, mesurée et réglementée par l'État, mensonge éternel et qui en réalité ne représente jamais rien que le privilège de quelques-uns fondé sur l'esclavage de tout le monde."
(Michel Bakounine)
 
la publication de Samy Cat Genarez. Censure ? cette vidéo , entre autres, présente des problèmes de visionnage sur notre pc, pourquoi ?!! c'est pas anodin, si vous pouvez nous dire si c'est pareil pour vous... merci d'avance ! 26 mai 2016, Paris, voix non censurée des manifestants contre la loi travail et son monde, sur la violence des dits "casseurs".

De François Grob

Appelait-on les manifestants de Mai 68 également des "casseurs", terme utilisé jusqu'à l'écoeurement par les médias bourgeois actuels ? Ou tous les manifestants qui ont détruit des choses matérielles dans le cours historique, principalement pendant des mouvements révolutionnaires ? (Exemple de la prison de la Bastille en 1789 démolie par les révolutionnaires, euh faut-il les appeler plutôt les casseurs également ?)
Une citation que je viens de voir ce matin, avec laquelle je suis totalement en accord :


« Il y a trois sortes de violence. La première, mère de toutes les autres, est la violence institutionnelle, celle qui légalise et perpétue les dominations, les oppressions et les exploitations, celle qui écrase et lamine des millions d’hommes (et de femmes) dans ses rouages silencieux et bien huilés.
La seconde est la violence révolutionnaire, qui naît de la volonté d’abolir la première.
La troisième est la violence répressive, qui a pour objet d’étouffer la seconde en se faisant l’auxiliaire et la complice de la première violence, celle qui engendre toutes les autres.
Il n’y a pas de pire hypocrisie de n’appeler violence que la seconde, en feignant d’oublier la première, qui la fait naître, et la troisième qui la tue. »

 

Manif à Nation : la BAC se lâche sur les lycéen-ne-s

Des témoignages commencent à apparaître sur les réseaux sociaux au sujet des violences commises par la BAC lors de la dispersion de la manif’ lycéenne à Nation ce jeudi 23 février. Récit de ce que j’ai pu apercevoir et appel à multiplier les témoignages.

 
Manif à Nation : la BAC se lâche sur les lycéen-ne-s PARIS-LUTTES.INFO Publié le 24 février 2017 


Les causes de MAI 68
 

 



Mai68: La contestation
 
 

 


Il est stupéfiant de considérer le passage en force d'une loi atroce comme celle du Travail comme "non-violent", avec toutes les destructions sociales qu'elle entraine pour des millions de salariés (facilité de licenciement, souffrance psychologique, suppression des 35h et augmentation des cadences infernales avec les troubles musculo-squelettiques que cela entraine pour les ouvriers) avec "violent" le fait d'incendier une voiture de police, police qui gaze et matraque, crée délibérément des tensions pour stopper la lutte sociale.
Il faut plus que jamais aller vers la grève générale dure, le blocage de l'économie, la massification et la radicalisation des manifestations. C'est la seule manière de stopper ce gouvernement dans sa volonté d'enrichir toujours plus les riches (grands patrons, actionnaires, grands propriétaires immobiliers etc...), qui n'en ont jamais assez, et d'appauvrir les pauvresYannis Youlountas, Béa Ausardia, Chantal Joubertagricole,ToutLeMondeDétesteLaPolice, ‪#‎Résistance‬ ; Yannis Youlountas Chantal Joubertagricole Joubertagricole, , #Résistance ;‪#‎loitravailnonmerci‬ ; ‪#‎OnLâcheRien‬ ; ‪#‎OnVautMieuxQueCela‬,
Lycéens, étudiants ‪#‎Debout‬, ‪#‎MerdiasOfficielsAuxOrdres‬,‪#‎SouffleLaBougie‬


Confrontation: Paris, 1968

 

 
 
 
"C'est marrant, pour l'incendie visant la mosquée à Auch qui est d'origine criminelle et raciste, les médias, les politiques et une bonne part de l'opinion publique ne parlent pas de terrorisme. 
Non, les termes utilisés sont le plus souvent "acte volontaire réfléchi".
Aucune surprise de mon côté, mais trop de gens ferment les yeux sur l'islamophobie généralisée".

Terrorisme d'extrême-droite confirmé titrait Le monde : L’incendie de la mosquée d’Auch est bien d’origine criminelle Le procureur de la République a parlé d’un « acte volontaire réfléchi » en évoquant l’incendie qui a ravagé 70 % du lieu de culte dimanche à l’aube. LEMONDE.FR

Restons humains ...une publication dans le groupe 13 EN LUTTEQuelques infos sur les suites répressives de la manif du mardi 17 mai. Si les informations changent, l'article sera mis à jour. Ce soir, nous avons quelques infos sûres : ( ....) si vous êtes sortis, si des proches à vous sont sortis, merci beaucoup de contacter la legal team au 07 52 34 01 46 si vous avez vu des interpellations ou des violences policières n’hésitez pas à partager vos info à la Legal Team par mail à sorganisercontrelarepression@risup.net 

 " Il n’est aujourd’hui plus simplement question d’une loi sur le travail, mais d’un discrédit général qui frappe ce qu’il reste du monde de la politique. Gouvernants, partis, mastodontes syndicaux, groupements citoyens à prétention hégémonique, folklore militant : on voit que ça n’y suffit plus. La loi El Khomri n’est rien que le dernier rejeton d’une lignée de dispositions monstrueuses, qui de la loi Macron à l’état d’urgence ont fini d’enterrer les vieux rêves de la république sociale. 

 Impressionnant cortège dans le cortège de plusieurs milliers de dockers du Havre derrière leur fanfare. La puissance de la classe ouvrière organisée telle que la craignent le Medef et tous ceux qui rêvent de salariés et de citoyens à genoux. Énorme manifestation à Paris. source la publication de Thierry Aury.

 

 

la live video de Ste Giordano.Ste Giordano était en direct.USB SOLIDARIETÀ AI LAVORATORI FRANCESI GENOVA PIAZZA BANCHI
un lien.Déjouant les pronostics, un raz-de-marée contre la loi travail Partager MEDIAPART.FR

  https://www.facebook.com/LesEnrages/photos/a.150666138433...

 
 

 

 

 

En Allemagne et en Angleterre, "le gros des manifestants ne se solidarise pas avec les branches radicales et minoritaires" affirme le spécialiste Fabien Jobard.

En France, on pratique aujourd'hui le maintien de l'ordre exactement comme on le pratiquait au début des années 80.


 

  

 

►►►INTERACTIV'

 

23/10/2016 Policiers : sixième nuit de mobilisation

"En plein état d’urgence, la chienlit fait tache d’huile."
ACRIMED.ORG
 
"... les flics produisaient des images directement pour le compte de TF1, qui avait aussi sa propre équipe mais sans le logo de la chaîne. "
 
"Des flics avec des caméras HD à la main, ça interrogeait tout le monde pendant la manif du 19 mai. Certains imaginaient une nouvelle technique de traque policière. La réponse, vue à la TV dimanche soir, se révéle bien plus prosaïque.
En réalité, les flics produisaient des images directement pour le compte de TF1, qui avait aussi sa propre équipe mais sans le logo de la chaîne. Évidemment, le traitement médiatique de la manif’ par TéléBouygues est classique : les gentils policiers face aux méchant·es casseurs et casseuses. Et une fois de plus, TF1 s’est illustrée par des raccourcis et un montage destiné à délégitimer celles et ceux qui luttent depuis plusieurs mois contre la loi "Travaille !" et son monde.
Mais un visionnage attentif de la vidéo comparé aux témoignages reçus démontre un cynisme encore pire. On peut se demander si une partie des interventions musclées des flics, avec 8 personnes interpellées pour une manif où il ne s’est rien passé, ne relevaient pas du théâtre. Une mise en scène dans laquelle les manifestant·es n’auraient été que des figurants pour faire de l’audience et vendre la propagande du patronat."
 
  On aime beaucoup
Mourir d'aimer Muriel Robin(Complet)

 

 

Ce soir à la place de ‪#‎syntagma‬ à Athènes le gouvernement de Tsipras à montre son vrai visage , de la répression pour faire passer des nouvelles mesures d’austérité .
La police à attaque directement contre le block d'‪#‎unitépopulaire‬ Deux cardes du secrétariat politique d' #UnitéPopulaire envoyés blessés à l' hôpital .
Sophie Papadogianni , blessée dans la tête par des gazes de lacrymogène tirés directement dans la tête et Vassilis Makridis blessé dans la tête par une " poing américain" des sbires provocateurs cagoulés du régime . La terreur du gouvernement des serviteurs des créanciers des mémorandums et de la troïka ne passera pas .
Ce soir après la dispersion violente du rassemblement en dehors du parlement grec "L'ordre des mémorandums règne à Athènes , Sbires stupides votre ordre est bâti sur le sable"
Avec Yannis Youlountas 
sur WordPress.

·Le fond de l'air est rouge : 1 - Les Mains Fragiles - 1-2 - vidéo ...
 Ce film documentaire composé de deux parties (Première partie : les mains fragiles ; Deuxième partie : les Mains coupées) retrace les événements politiques et sociaux qui ont marqué les années 60 et 70. 

 

Alors que les machines s’arrêtent, la parole circule. LE BLOCAGE TOTAL DE LA GRÈCE VU DE L’INTÉRIEUR Les oiseaux chantent dans les pins du Péloponnèse. Les premiers grillons percent le silence des collines. Le long des routes presque désertes, la plupart des pompes à essence sont fermées. Même dans les villages, peu de véhicules circulent. Certains déclarent économiser, « au cas où ça durerait. [ 1479 more words. ]http://blogyy.net/…/le-blocage-de-la-grece-vu-de-linterie...

Recette de 20minutes pour déprécier ce qui s'est produit en Grèce ces dernières heures, à défaut de pouvoir l'occulter totalement.

MAINSTREAM À LA TRAINE ? MAINSTREAM QUAND MÊME !

1) minorer l’événement dès le titre :
évoquer uniquement des « heurts »
et ne parler que d’ « Athènes »
et pas de la dizaine d’autres villes
concernées.

2) réagir à la traine, uniquement
si nécessaire, même plus d’une dizaine
d’heures après les faits, c’est-à-dire
sous la pression des réseaux sociaux
en train de fustiger le silence des
médias mainstream.

3) choisir la pire photo possible à la une :
des visages blafards, un peu comme
s’il s’agissait d’une manif de vampires
déterminés à s’attaquer à la richesse
des gentils bourgeois.

4) donner une image illégitime de
la manif : le crime a eu lieu
il y a « huit ans » et les responsables
ont été « condamnés » il y a six ans.

5) conclure en faisant croire que les
révoltés ne sont que des gamins
inconscients et que la seule chose à retenir
de tout ça, c’est qu’ils brûlent les voitures
des braves gens pris en otages.

Vidéo :

Quelques photos :

Photo : Nikos Christofakis

Photo : Nikos Christofakis

Bref, ne comptons pas sur eux pour nous informer :
http://blogyy.net/…/athenes-est-un-volcan-exarcheia-est-s...

L’image contient peut-être : 4 personnes
 
nnun lien.[Vidéo] Violente charge de la police à Bellecour le 17 maiL'intervention policière place Bellecour en fin de manif hier 17 mai, alors qu'il ne se passait rien, a fait plusieurs blessé·es. Elle a été filmée par un militant de la CGT et diffusée sur Facebook, où elle a été vue…REBELLYON.INFO
 

Témoignage d'un CRS paru dans Politis.fr. Quand certains prennent conscience du sale boulot que les politiques leur demandent d'effectuer...

la publication de Georges Robert. 
 

on a tous des préjugés Fatals Picards Tout est dans le titre! J'assume tous les choix de vidéos pour le clip...

 

 
 

n

Pas mal la video d'Alternative libertaire "Convergence des luttes, violence et non violence... Une vidéo bien foutue pour expliquer un point de vue."

 
Une version courte de la vidéo précédente avec une problématique transversal: l'opposition entre réformiste/Radical, Culturel/Matériel, Non-violence/Violence...
YOUTUBE.COM

invité(s)

Céline Berthon

Secrétaire général adjoint du Syndicat des Commissaires de la Police Nationale (SCPN)
en savoir plus >

Fabien Jobard

Chercheur en sciences politiques
 
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu