Avertir le modérateur

30/10/2016

Ken Loach, un cinéaste en colère - vidéo Dailymotion

n

 

 nMisère, précarité... Cinquante ans après son premier brûlot, le cinéaste dénonce de nouveau le système socio-économique anglais dans “Moi, Daniel Blake”. Monsieur Loach est en colère.

Le tapis rouge est déroulé sur une petite dizaine de mètres, au pied d'un mur de briques fumées, dans une étroite ruelle de Newcastle. Il s'arrête net à quelques pas d'un cinéma sauvé des eaux qui, en d'autres temps, diffusait des bobines d'actualités au peuple du nord de l'Angleterre. Pour rejoindre la salle, Ken Loach et les comédiens d'I, Daniel Blake (Moi, Daniel Blake, en salles le 26 octobre) doivent traverser la venelle, slalomer entre les chaises d'un pub installées à même la chaussée. Grand soir de première.


 
« Quand on vieillit, on perd patience ! » s'exclame Loach deux heures plus tard, quand les lumières se rallument. Voilà pourquoi il s'est lancé dans ce film rageur alors que le monde entier le pensait à la retraite. 
Voilà pourquoi il enchaîne les débats malgré la fatigue, voilà pourquoi il se tient debout, au pied de l'écran, devant une salle bondée. Il s'en prend à la BBC, ainsi qu'aux principaux médias de Grande-Bretagne qui donnent peu d'échos aux problèmes soulevés par son film, dont les personnages luttent à la vie à la mort pour ne pas se laisser enterrer par l'extrême pauvreté, l'humiliation et l'effarante complexité des systèmes d'aide sociale : « Ces gens sont traités sans humanité, dit-il. Sans aucune objectivité. Tout le monde semble se rendre au message distillé par le gouvernement depuis des lustres : les travailleurs d'un côté, les profiteurs de l'autre. »
 
 

De "Kes" (1969) à "Moi, Daniel Blake" (2016), retour sur le parcours d'un cinéaste britannique sans concession, qui mêle intimement, et avec une énergie farouche, cinéma et luttes sociales depuis un demi-siècle. Mercredi 26 octobre 22:35 - 00:10
Film Réalisé en 2016 par Louise Osmond

Mercredi 26 octobre 20:55 - 22:35
Sweet Sixteen
Film

Ken Loach, un cinéaste en colère

 
DAILYMOTION
 
 

 

 
Le vent se lève

 
U2 - Bloody Sunday
 
On January 30, 1972, British troops opened fire on unarmed and peaceful civilians in Derry, Ireland during a civil rights march. This music video is a tribute to the 14 killed and others wounded - combining video/music of U2, video from "Bloody Sunday" (2002 movie), and photographs from that terrible day.

Ajouter cette vidéo à mon blog

Le vent se lève Le vent se lève

Un article de Brice


 
Film "Le vent se lève" de Ken Loach

Le vent se lève, un film de Ken Loach, avec Cillian Murphy, Padraic Delaney, Liam Cunningham, Orla Fitzgerald, ... Ce film britannique a reçu la Palmed'Or du Festival de Cannes. Sorti le 23 août 2006, ayant pour titre original The wind that shakes the barley, il dure environ 2H05.

  
Le Vent se lève Bande-annonce VF - YouTube


 
Irlande, 1920. Des paysans s'unissent pour former une armée de volontaires contre les redoutables Black and Tans, troupes anglaises envoyées par bateaux entiers pour mater les velléités d'indépendance du peuple irlandais. Par sens du devoir et amour de son pays, Damien abandonne sa jeune carrière de médecin et rejoint son frère Teddy dans le dangereux combat pour la liberté...
 
Le Vent se leve - Palme d'or Cannes 2006

 

Ajouter cette vidéo à mon blog


Mon avis : 8/10
 
Le film commence par une séquence forte. On assiste, impassibles, à la mort d'un jeune homme de 17 ans, mort sous coups des soldats de la couronne pour avoir refusé de décliner son identité en anglais. Tout étant suggéré, la douleur est encore plus vive.
 
BA-LE VENT SE LEVE (VO)




 
Nous sommes ensuite entraînés pendant une heure trente dans une lutte d'opposition, l'opprimé mettant en place des actions de résistance contre l'opprimeur. Naît alors l'IRA, qui comme tout mouvement de résistance embrigade en son sein les locaux ne prêtant pas allégance au nouveau régime, la plupart du temps issus des rangs populaires. On y voit ainsi de jeunes adultes d'a peine 18 ans, tenir un fusil, et tirer sur cet ennemi qui leur ressemble tant.
 
Comme dans tous les films dénoncant une injustice, Le vent se lève fait mal. On a envie de haïr les anglais pour ce qu'ils font subir aux irlandais, on a envie de s'engager, de les soutenirs. On se sent emportés par la vindicte historique du film, jusqu'a ce terrible moment de la trêve, clivant l'IRA en deux camps très distincts, avec la césure des nationalistes.
 
Ken Loach pointe du doigt, et le fait bien, à la fin de son film. L'ennemi d'hier est devenu l'ami d'aujourd'hui, et les anciens maquisards deviennent à leur tour ces troupes assurant le bon ordre local, investissant les anciens QG britanniques, allant même jusqu'a séquestrer leurs anciens frères d'armes dans les geoles où ils étaient captifs sous l'occupation britannique. Cet instant m'a rappellé avec beaucoup de véracité l'oeuvre d'Orwell, qui explique que les classes ont toujours besoin d'un opprimé pour dominer et avoir du pouvoir, quitte à ce que ce soit leur propre frère.
 
 
"Ken Loach et moi..." par Paul Laverty


Depuis plus de quinze ans, Paul Laverty est le scénariste attitré des films de Ken Loach. Très exactement depuis "Carla's song" sorti en 1995. Du "Vent se lève" à "Looking for Eric", l'ancien avocat de Glasgow passé à l'écriture revient sur la façon de travailler de "Master Ken Loach", leur amitié et leur complicité.




 

Ajouter cette vidéo à mon blog


Un film déchirant, beau (et pas que pour les plaines d'Irlande), et qui mérite amplement ses lauriers.
 
Rencontres du cinéma de Vincennes : Ken Loach

Ajouter cette vidéo à mon blog


 
Leur nécessité d'une coopération internationale des peuples,
Chronique la bas.org La Bas s'y j'y suis : Hommage à Lise London
Films historiques: voir ce soir La mer à l'aube , Le vent se lève , We Want Sex Equality, L'armée du crime , Animal Kingdom, Land and Freedom.avi, The Confession (L'Aveu) by Costa Gavras;
Mobilisations : Célébration du 141e anniversaire du début de la Commune de Paris,
 Les interviews choisis : Gilles Manceron : « Les accords d'Evian ont mis fin à la guerre mais pas à
celle de la mémoire » , Interview d'un syrien , , Lise London -les Brigades Internationales 1936, Lise London : Entretien


Régime politique ( posts, articles..)  : Démocratie, démocrature ou oligarchie, regime despotique
 Le monde est entré dans une spirale, 
« Qu'est-ce que la démocratie directe ? » (Prologue),  France-Rwanda : Complicité française dans le génocide des Tutsi,18 ans d'impunité,
 


  • Publié le 19/10/2016.
 
Ken Loach, un cinéaste en colèreCréé le mercredi 26 octobre 2016

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu