Avertir le modérateur

28/01/2017

Games of State

n

Op-Center 3. Jeux de pouvoir - Cover image

1997 : Jeux de pouvoir (Games of State)

  L'impossibilité de définir précisément le terrorisme
 Si le terrorisme est défini comme une violence idéologique,devrait-on considérer comme terroriste celui qui attaque la religion, la politique ou la couleur de peau?», s'interroge le New York Times. De plus, qu'en est-il des massacres dont la raison idéologique n'est pas évidente, tels ceux commis dans un cinéma du Colorado ou dans une école élémentaire du Connecticut en 2012? Le critère utilisé par New America et par les autres organismes d'études exclut ces attaques, qui ont coûté plus de vies que celles clairement liées à l'idéologie. Certains meurtres commis par des non-musulmans et que plusieurs experts aimeraientqualifier de terrorisme, ont seulement connu une couverture médiatique éphémère

Collectionnant les best-sellers régulièrement adaptés au cinéma, l’auteur d’Octobre rouge mêlait géopolitique, technologie et thriller dans ses romans haletants, habilement ficelés.

 Quand la réalité dépasse, ou du moins rejoint, la fiction. Dans Dette d’honneur publié en 1994, suivi de Sur ordre deux ans plus tard, Tom Clancy mettait en scène un attentat terroriste aux allures de 11 septembre… 2001. De quoi relancer la gloire et le succès en librairie d’un romancier dont la veine puisait aux sources de l’actualité géopolitique et militaire, assaisonnée d’une bonne pincée de suspens.

Après la Corée et la Russie, une nouvelle mission sur le fil du rasoir pour les experts d'Op-Center : lutter contre les groupes néo-nazis qui menacent l'équilibre démocratique dans l'Allemagne réunifiée et en France.
Internet, jeux vidéo, réseaux câblés, téléphones cellulaires : ces terroristes emploient tous les moyens pour propager leur doctrine de mort et de haine raciale. Ils iront jusqu'à l'attentat meurtrier.
Des quartiers chauds de Hambourg aux ruelles du vieux Toulouse, en passant par les autoroutes de l'information, les agents d'Op-center se lancent à leur poursuite. Dans ces jeux de pouvoir terrifiants et meurtriers, Paul Hood et ses collaborateurs d'élite n'ont pas droit à l'erreur, ils doivent absolument gagner la partie.

 L'élection de Donal Trump et le Brexit déclenché une vague de parole ou d'attaques racistes. Cela a décomplexée d'avantage les réactionnaire se sentant des ailes pour agir en toute légitimité. Dans le même temps, cela pourra assoir les gains pour les mouvements terroristes, djihadistes et d'extrême droite et les dictatures.... Nous sommes pas sortis du chaos ( ou zone de turbulence).

Cette fois, on s'attaque à des groupuscules néo nazis qui menacent, eux aussi, l'équilibre du monde déjà menacé de toutes parts.

La police a arrêté un «druide» issu de cette mouvance d'extrême droite qui voulait «exterminer» les juifs et les musulmans.

Burgos von Buchonia dit être né il y a 2500 ans. Merlin l'Enchanteur aurait été son oncle. Avec sa barbe blanche, sa tunique, son bâton de bois ou sa serpe, qui lui donnent un air de Panoramix, Burghard Bangert - de son vrai nom - se fait passer pour druide. Un excentrique de 66 ans inoffensif racontant ses contes lors de promenades en forêt? C'est ainsi qu'il a commencé à se faire remarquer en 2008. Mais derrière le folklore celtique, c'est une autre idéologie qu'il propageait.

«Mon instinct de survie me dit d'exterminer les juifs et les musulmans avant qu'ils n'exterminent ma famille et mon clan»

Burghard Bangert, soupçonné d'être à la tête d'un réseau d'extrême droite

Mercredi, à Schwetzinger dans le Bade-Wurtemberg, Burghard Bangert a été interpellé par la police qui le soupçonne d'être à la tête d'un dangereux réseau d'extrême droite. Le druide diffusait des appels à la haine sur les réseaux sociaux.

GRAND ANGLE - Lefigaro.fr a compilé les résultats de plus de 250 élections sur ces 15 dernières années. Analyse d'un phénomène électoral à l'échelle continentale.

La progression est claire. Depuis 2001, l'extrême droite gagne du terrain sur le Vieux Continent. L'infographie que publie aujourd'hui Lefigaro.fr répertorie près de 250 élections de portée nationale en Europe sur une période de 15 ans. Au fil des années, nombre de pays se foncent, traduisant la progression dans les urnes de cette frange de l'échiquier politique. On note bien, localement, quelques retours en arrière, qu'ils soient le résultat d'un effondrement électoral ou de l'étiolement d'une position jadis bien tenue. On distingue également des zones hermétiques au vote d'extrême droite. Cependant, si cette hausse des résultats électoraux ne se traduit pas par, pour le moment, par une prise de pouvoir, elle n'en reste pas moins une tendance visible sur l'ensemble du continent européen.

Les droites extrêmes et radicales européennes sont diverses, multiformes. Les plus folkloriques d'entre elles peuvent revêtir les oripeaux d'époques révolues. Elles sont minoritaires. La plupart ont évolué. Elles sont les produits de leurs époques et se sont adaptées aux mutations géopolitiques. Elles ont opté pour des positions politiques qualifiées de nationales-populistes ou de néopopulistes. La volonté de créer un homme et une société nouvelle, en vogue dans la première moitié du siècle, a cédé sa place à la critique de l'État providence et la nostalgie du passé, à la lutte contre le multiculturalisme et aux revendications identitaires.

» Retrouvez notre carte, nos analyses et interviews dans notre Grand angle.

Que pèse réellement l'extrême droite en Europe ?Par Julien Licourt Publié

La présidente de la région Occitanie, Carole Delga (PS), a porté plainte suite à des menaces de mort, rapporte La Dépêche du Midi. Un courriel reçu hier matin disait espérer "que la famille Delga se fasse égorger dans un attentat", "bande de pourris, bande de gauchiasses". Une insulte issue de la fachosphère, qui s'était fait l'écho d'un incident entre Carole Delga et un élu Front National en séance du conseil régional. L'incident est mentionné directement dans le courriel menaçant, cité par La Dépêche : ""Honte à Carole Delga qui a osé enlever le micro à un élu du Front national."

» Lire aussi - «L'unité de la fachosphère, c'est l'opposition à la modernité libérale et aux médias»

La scène, relayée par France 3 Occitanie, a été filmée. Carole Delga tente physiquement d'enlever le micro à Emmanuel Crenne, élu Front National, au milieu d'une diatribe anti-socialiste où il a notamment fait référence à Pétain.

LIRE AUSSI:

» Régionales : qui est Carole Delga, nouvelle présidente de Midi-Pyrénées-Languedoc-Roussillon ?

» Languedoc-Midi-Pyrénées :la mobilisation profite à la coalition de gauche

Six morts dans un attentat terroriste visant une mosquée de Québec Lire la vidéo

VIDÉO - Deux hommes armés ont ouvert le feu sur des fidèles rassemblés pour les prières du soir. Le premier ministre canadien a condamné un «attentat terroriste dirigé contre des musulmans». C'est la première fois qu'une attaque de ce genre vise une mosquée au Canada où la population de religion musulmane est estimée à environ 1,1 million, selon l'institut de la statistique. Les agressions visant cette communauté se sont toutefois multipliées dans la province de Québec ces dernières années

 

Au lendemain de la signature interdisant l'entrée aux Etats-Unis aux réfugiés et ressortissants de sept pays musulmans, les situations iniques se multiplient.

Voir l'image sur Twitter

Donald Trump a annoncé un sérieux tour de vis en matière d’immigration et d’accueil de réfugiés, dans le but déclaré de stopper l’entrée éventuelle de « terroristes islamiques radicaux ».Le décret, signé par Donald Trump vendredi 27 janvier, et interdisant temporairement l’arrivée de ressortissants de sept pays musulmans, suscite une levée de bouclier. Plusieurs associations dedéfense des droits civiques américaines, dont la puissante ACLU, ont attaqué samedi en justice le décret du nouveau président américain. 

Les sept concernés – Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen – sont cependant peuplés à une écrasante majorité par des musulmans.

Par ailleurs, la composition de cette liste intrigue. Si elle comporte effectivement des Etats en proie à des troubles, elle ne comprend pas lAfghanistan, le Pakistan ni l’Arabie saoudite, auxquels étaient liés les responsables des attentats de San Bernardino (Californie) et d’Orlando (Floride), en décembre 2015 et juin 2016. Il s’agit des attaques les plus meurtrières perpétrées sur le territoire américain depuis ces derniers mois.

M. Trump assure, en outre, vouloir combattre en priorité l’organisation Etat islamique – il a d’ailleurs signé à cet effet samedi un décret pour obtenir un plan d’attaque sous trente jours –, alors que cette dernière n’est pas implantée en Iran, pays à majorité chiite. Le « terrorisme islamique radical » qu’il a dénoncé dans son discours d’investiture, le 20 janvier, renvoie ordinairement à des groupes sunnites.

Lire aussi :   Le décret anti-immigration de Donald Trump suscite l’inquiétude dans le monde entier

 

Voir l'image sur Twitter

«Je suis un doctorant iranien aux États-Unis et je ne peux plus aller rendre visite à ma famille.» Après le décret signé par Donald Trump interdisant l'accès au territoire américain aux réfugiés ou ressortissants de sept pays - à majorité mulsulmane -, les témoignages se multiplient pour illustrer le casse-tête administratif qu'il représente. Le texte interdit l'entrée aux États-Unis aux citoyens irakiens, iraniens, libyens, somaliens, soudanais, syriens ou yéménites, même s'ils sont en possession d'un visa ou d'une carte verte (c'est-à-dire qu'ils habitent légalement aux États-Unis). Les réfugiés syriens sont également interdits d'entrée dans le pays.

Année du coq : les Chinois n'ont pas renoncé aux pétards mais redoutent Trump Le Nouvel an lunaire a commencé ce samedi, marquant le début de la plus grande migration de la planète pour quelques semaines.

Les maîtres feng shui estiment que Donald Trump, dont le caractère présente des similitudes avec celui, agressif et imprévisible, du coq, pourrait être particulièrement dans son élément en 2017

A lire Le gouvernement Trump US judge blocks deportations and temporarily ends detention of travellers with valid visas under Trump's Muslim ban http://aje.io/sy3q

La police aux frontières dépassée

Les personnels de sécurité dans les aéroports américains sont quant à eux dépassés par la situation. Trita Parsi, le président du Conseil national irano-américain, association visant à rapprocher les deux pays, indique sur son compte Twitter que les garde-frontières ont été avisés de la nouvelle directive à 16h30 vendredi mais qu'ils n'ont pas eu de consignes précises.Une situation d'autant plus ubuesque que les voyageurs provenant des sept pays visés par le décret ne représentent qu'une infime part des voyageurs étrangers arrivant sur le sol américain: 0,7% en 2015. Selon les statistiques mises en ligne par l'administration américaine, seuls 72.162 ressortissants irakiens, iraniens, libyens, somaliens, soudanais, syriens et yéménites ont obtenu un visa pour voyager aux États-Unis en 2015, sur 10,9 millions de voyageurs internationaux

Daech, L'origine de la terreur | ENVOYE SPECIAL
Daech , La naissance du diable , Documentaire exclusif 2016
 
The Siege - Official® Trailer [HD]
 

Donald Trump, le « candidat des djihadistes » ?

Selon le Monde passé les manifestations d’« indignation » de façade, des figures djihadistes n’ont pas caché une certaine satisfaction sitôt le résultat de la présidentielle américaine connu. 

A lire 29/07/2016 L'histoire sans fin contre le terrorisme

Donald Trump amorce un repli américain

Dans son discours d’investiture, Donald Trump a réduit les relations internationales à un jeu à somme nulle. Le monde entier, a-t-il assuré, s’est enrichi aux dépens de son pays. Une conviction ancienne à laquelle l’exercice de la présidence donne une nouvelle dimension.

Lundi 23 janvier, M. Trump a ainsi mis un terme à la participation américaine au projet d’accord de libre-échange unissant des pays riverains du Pacifique, lui portant un coup fatal. Mardi, il a rétabli l’interdiction de financer les organisations non gouvernementales dont les programmes de planning familial n’excluent pas le recours à l’avortement, une mesure qui pourrait pénaliser l’Afrique subsaharienne. Il s’est fâché ensuite avec le président mexicain Enrique Peña Nieto, en confirmant son intention de construire un mur sur la frontière pour bloquer le passage des migrants.

This is how world leaders have reacted to Donald Trump's .


Inquiétudes 

Ce texte a provoqué une levée de boucliers chez les démocrates. « Le décret cruel du président Trump sur les réfugiés sape nos valeurs fondamentales et nos traditions, menace notre sécurité nationale et démontre une méconnaissance totale de notre strict processus de vérification, le plus minutieux du monde, a ainsi regretté Ben Cardin, membre de la commission des affaires étrangères du Sénat. Cette politique à courte vue est dangereuse et va nuire à nos alliances et partenariats. »

 Iran's FM says Trump's travel ban 'shows baselessness' of US friendship, as Tehran suspends visas for US nationals http://aje.io/xaqx, Iraqi officials demand "reciprocal" ban on American travellers, expats following Trump's order http://aje.io/kkgx

Si les partenaires des Etats Unis se brouillent contre les Etats Unis, cela va entrainer une impasse diplomatique et géner - ralentir la lutte contre les djihadistes de Daesch ou Al Qaida

Une décision « insultante »

Dans un communiqué, samedi soir, le ministère iranien des affaires étrangères a qualifié d' »insultante » la décision de Donald Trump d’interdire l’entrée aux Etats-Unis des Iraniens. « Tout en respectant le peuple américain et tout en faisant la différence entre les Américains et les politiques hostiles de leur gouvernement, la République islamique d’Iran, dans le but de défendre les droits de ses citoyens, appliquera la réciprocité tant que ces restrictions insultantes n’auront pas été levées. »

Le chef de la diplomatie iranien, Mohammad Javad Zarif, s’est pris, dans une série de tweets, à cette mesure qui était, selon lui, « un merveilleux cadeau fait aux extrémistes et à leurs soutiens ». « Contrairement aux Etats-Unis, notre décision n’est pas rétroactive. Tous [les citoyens américains] munis d’un visa valide seront les bienvenus [en Iran]« , a-t-il ajouté. Iran's Zarif: Donald Trump's decision to ban arrivals from 7 Muslim-majority countries 'a great gift to extremists' http://aje.io/qmxu

Le président iranien Hassan Rohani a, dès samedi matin, critiqué la politique qui consistait à « ériger des murs entre les peuples ». « Nous croyons en paix, en réconciliation, fraternité et cohabitation (…). C’est comme si certains ont oublié qu’il y a bien d’années, le mur de Berlin s’est effondré », a-t-il annoncé.

"Because of Donald Trump's visa ban ... I can't go and hug my son." Stories of people affected by Trump's executive order on immigration.

» Trump prend un décret pour stopper l'entrée de terroristes islamiques radicaux

« La guerre devient publique »
 
« Puisse le mandat de Trump être le début d'une division de l'Amérique et le temps de la désintégration », conclut Abou Mohammed Al-Maqdissi

« Trump révèle la vraie mentalité des Américains, leur racisme et leur haine contre l'islam et les Arabes. Tout ceci ne fait qu'exposer au grand jour ce que ses prédécesseurs ne faisaient que masquer », ajoutait Abou Mohammed Al-Maqdissi.


En Syrie, le Front Fatah Al-Cham a vite trouvé, le 9 novembre, une vertu à l'élection du nouveau président américain, celle, visiblement, de lui alléger la tâche : « A partir d'aujourd'hui, nous n'aurons plus besoin de diffuser des communiqués exposant les machinations de l'Occident, il nous suffira de retweeter les déclarations de Trump »,ironisait Hamza Al-Karibi, un responsable du groupe.
 

 
The Siege 1998 Bruce Willis ✪ Bruce Willis Movies, Denzel Washington, Annette BeningThe Siege 1998 on Vimeo

 
 

 

La solidarité s'organise

 

Face à cette situation, certains ont décidé d'organiser la résistance. Le New York Times évoque le dépôt d'une demande d'action de classe pour rassembler tous les cas de ressortissants étrangers issus des sept pays visés qui seraient détenus dans les aéroports américains après le décret signé par Donald Trump. Plusieurs associations de défense des droits civiques américaines, dont la puissante ACLU, ont attaqué en justice le décret de Donald Trump interdisant l'accès aux Etats-Unis de ressortissants de plusieurs pays musulmans.

» VIDÉO - Des Irakiens arrêtés dans des aéroports américains , » L'ONU rappelle Trump à l'ordre sur la question des réfugiés

 Des milliers de manifestants ont occupé les aéroports de plusieurs villes des Etats-Unis, samedi 28 janvier, en réaction à la signature du décret de Donald Trump interdisant l’entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays majoritairement musulmans.

Sur Twitter, sous le hashtag #MuslimBan («interdiction des musulmans»), plusieurs personnes proposent à ceux qui sont retenus dans les aéroports de les accueillir chez eux en cas de besoin ou simplement de leur parler pour les soutenir.

«Si vous êtes coincé dans un aéroport ce soir en essayant de rentrer à la maison, sachez que je suis là pour vous parler.»

« Ne nous m’éprenons pas, il s’agit d’interdire les musulmans (« Muslim ban ») », a réagi la démocrate Kamala Harris. Depuis vendredi, le hashtag #muslimban, a été repris massivement par les internautes pour dénoncer le décret de Donald Trump.



Cybermenace, Albin Michel, 2013 ((en) Threat Vector, 2012)

Thomas Leo Clancy Jr., dit Tom Clancy, né à Baltimore dans le Maryland le 12 avril 1947 et mort le 1ᵉʳ octobre 2013 dans la même ville, est un romancier américain.Wikipédia

Les «Citoyens du Reich» inquiètent l'Allemagne HOME ACTUALITE INTERNATIONAL Par Nicolas Barotte Mis à jour

Tom Clancy, l’auteur à succès de roman d’espionnage, est décédé EMMANUELLE GIULIANI , le02/10/2013

Op-Center 3. Jeux de pouvoir
Traducteur : Jean Bonnefoy

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu