Avertir le modérateur

06/06/2017

Emni, la branche secrète de L'EI -

 "Dans mon analyse c'est le totalitarisme islamique qui va l'emporter parce qu'il s'appuie sur une divinité et une jeunesse qui n'a pas peur de la mort, alors que la mondialisation s'appuie sur l'argent, le confort, des choses futiles et périssables"


 Et le totalitarisme fasciste n'a rien a envié aux totalitarismes islamique. Ils pourront comme les religions se partager les cartes du monde en vue de garder dans leurs escarcelles

 

Bastille Day  - YouTube 
 

 
✔ @SimNasr#UK L'#EI revendiqué l'attentat de #Londres qualifiant les assaillants de "cellule sécuritaire" pic.twitter.com/cjS7rzSNw3"Cellule sécuritaire" = cellule dormante

» Lire aussi - Iran : deux attaques simultanées en plein coeur de Téhéran

Loin de signifier la fin des attaques terroristes, cette formation de cellules clandestines annonce plutôt d'autres modes opératoires sous forme d'attaques suicides. D'une extrême violence, ces attaques se sont déjà intensifiées ces dernières semaines en Irak et en Syrie. Même avec une structure centrale détruite et moins d'argent, Daech reste donc une menace, aussi bien au Levant qu'en Europe

mposible de prévenir un acte terroriste sauf avoir plusieurs vie et de recommencer a eéro comme Denzel Washington dans déjà ❀ Deja Vu 2006

The Siege 1998 Bruce Willis ✪ Bruce Willis Movies, Denzel Washington, Annette Bening


The Siege 1998 on Vimeo

Tout se passe comme si les sociétés occidentales ne pouvaient pas penser le djihadisme en dehors du registre de la psychiatrie.

Citation de Frédéric Pichon est géopolitologue, spécialiste du Moyen-Orient. Auteur d'une thèse de doctorat sur la Syrie et chercheur associé à l'Université de Tours, il est l'auteur de Syrie, une guerre pour rien(éd. du Cerf, 2017)What's behind ISIL attacks?Gilles Kepel, author of The Roots of Radical Islam, weighs in on the motivation behind increasing ISIL attacks.

Sadiq Khan : "Le terrorisme est le terrorisme, qu'il soit inspiré par l'islam ou pas", dit Sadiq Khan

Le groupe État islamique (EI) a revendiqué la responsabilité de l'attaque au couteau à Sourgout, en Russie, dans un message diffusé par son organe de propagande, Amaq.Les services secrets russes ont annoncé lundi l'arrestation de quatre membres présumés de l'organisation Etat islamique qui planifiaient des attentats suicide contre des centres commerciaux et des transports en commun à Moscou. En Russie, un attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg avait fait 16 morts et des dizaines de blessés le 3 avril. Depuis le début de son intervention militaire en Syrie le 30 septembre, la Russie, alliée du régime de Damas, a elle aussi été menacée de représailles par l'EI et par la branche syrienne d'Al-Qaïda.

» Lire aussi - Russie: un homme abattu par la police après avoir blessé plusieurs personnes

Cette attaque intervient au lendemain d'un assaut en Finlande où un homme a poignardé à mort deux personnes et en a blessé huit autres dans la ville de Turku (sud-ouest).

» Lire aussi - Finlande: la police enquête sur un acte terroriste après l'attaque au couteau à Turku

Jeudi et vendredi, l'Espagne a aussi été la cible d'un double attentat meurtrier, à Barcelone et Cambrils en Catalogne (nord-est), qui a fait au moins 14 morts et 120 blessés.

L'ancien juge antiterroriste Marc Trévidic a indiqué qu'il pouvait exister des liens importants entre les réseaux djihadistes de Barcelone et les réseaux belges. "Simplement parce que la Belgique a une structure terroriste qui est, elle aussi, marocaine", a-t-il dit sur Europe 1. Il remonte la naissance de ces liens aux années 90.

La Catalogne et en particulier Barcelone ont longtemps été considérées comme des plaques tournantes du djihadisme du sud de l’Europe. Un rapport du think tank Real Instituto Elcano datant de 2016 précisait que « la région métropolitaine de Barcelone 

source : ISIL claims responsibility for van attack in Barcelona : WATCH: What's driving the ISIL attacks?,   Suivez notre live sur les attentats en Espagne : Plus d'information dans notre live sur les attaques terroristes en Catalogne

Of the estimated 30,000 or so foreign fighters who have travelled to Syria and Iraq since 2011, more than 5,000 came from Western Europe : On estime a 30 000 le nombre de combattants qui ont voyagé vers la Syrie et l'Irak depuis 2011, 5000 sont revenus en Europe"

 Le risque de retour dans leurs pays des combattants de Daesch n'est pas négligeable.  les terrifiants récits des enfants-soldats de  Les terrifiants récits des «lionceaux» de l'État islamique Par Jean Chichizola  

OPINION: Brussels attacks - EU's 'terror' problem will get worse

Face à la violence, notre société ne veut voir que la marginalité. Le djihadisme serait ainsi un sous produit de la délinquance, de la frustration, voire une forme de folie. Ce refus de prendre au mot les djihadistes signe le vide abyssal des réponses à ce phénomène mondial et nous empêche de voir que notre post modernité, liquidatrice du sacré, du tragique et donc de la mort alimente en retour cette expansion. L'incapacité à penser la dimension religieuse du phénomène en l'évacuant ou en la minorant a ceci de tragique qu'elle s'accompagne simultanément d'un discours normatif sur la religion musulmane, à l'aune de nos valeurs post modernes. Dans la peur panique qui suit chaque attentat en France, il est une priorité: déclarer que ces actes «n'ont rien à voir avec l'islam». En niant la singularité de l'engagement des djihadistes, il s'agit d'en faire des produits de la modernité. Des hommes ordinaires en somme, aussi dépravés que nous. Ainsi la violence ne peut être que marginale, le fait de «loups solitaires», parce qu'il est impensable que l'Autre ne puisse adhérer à notre système de valeurs dont le cœur est précisément la relativité de toute valeur! Si tout se vaut, si rien ne compte, si l'avenir radieux de l'humanité se limite à une fusion dans le grand tout consumériste et cool, alors quand le «barbare» fait irruption, y compris en notre sein, nous sommes incapables de le nommer. Nommer l'ennemi c'est précisément définir ce qui nous distingue, ce qui nous discrimine, c'est tracer une frontière, une limite même normative, c'est s'affirmer contre, toutes choses auxquelles la culture contemporaine a décidé de renoncer…

Toutes les évolutions géopolitiques depuis quinze ans démentent la fable de la fin de l'Histoire et de l'intégration du village planétaire.

A lire : Seulement un mauvais rêve ? Selon le directeur des services des urgences de Téhéran, les deux attaques simultanées ont fait au moins 12 morts et 39 blessés.Le Monde.fr avec AFP et Reuters |

Selon Courrier international A la demande du gouvernement libyen d'union nationale, l'armée américaine a bombardé Syrte, fief de l'Etat islamique dans le pays. Elle ouvre ainsi un troisième front contre l'organisation terroriste, après l'Irak et la Syrie.
Une enquête du New York Times révèle en partie les rouages de cette «filiale», chargée de recruter des combattants et de planifier des attentats à l'étranger.

A lire Terrorisme, raison d'EtatLES DERNIERS HOMMES D'ALEP

 
On savait encore peu de chose sur la cellule secrète «Emni». Une longue enquête duNew York Times publiée ce mercredi permet d'en apprendre davantage sur cette branche de l'État islamique chargée d'exporter le terrorisme à travers le monde. Selon le quotidien américain qui a pu consulter des documents des services de renseignements européens, interroger des officiels américains et rencontrer un ancien combattant de Daech, Emni serait un rouage essentiel de l'organisation terroriste.
Objectif de cette «filiale» créée en 2014: planifier des attaques en dehors des territoires contrôlés par Daech.

La France avait demandé, après le drame de Nice, que le thème du terrorisme soit inscrit à l'agenda du conseil des ministres européens des affaires étrangères, lundi 18 juillet, à Bruxelles.Au-delà du « message fort » de tous les Etats membres – entendu après chaque attentat et même appuyé, cette fois, par le secrétaire d'Etat américain John Kerry, présent à la réunion –, Paris sollicitait l'article 42.7 de l'Union européenne. Il énonce que lorsqu'un Etat membre est l'objet d'une agression armée, tous les autres doivent lui témoigner de la solidarité et lui fournir aide et assistance « par tous les moyens nécessaires ». pas sur que cela convient a cette lutte très assymétrique du faible contre le fort.« La France frappe l'EI tous les jours » en Irak et en Syrie, selon Le Drian

  
Bande-annonce : La Désintégration - vidéo Dailymotion

«La désintégration» : le film prémonitoire sur la tuerie de Toulouse
La désintégration : film choc sur le terrorisme - vidéo Dailymotion
CINÉMA. Quand les kamikazes font rire | Courrier international
Soldats d AllahCréé le dimanche 08 mai 2016 


Interrogé par le New York Times, un ancien combattant de Daech dit avoir rencontré plusieurs membres de l'Emni l'année dernière, lorsqu'il était en Syrie. Avant les attentats de Paris, «ils m'avaient dit qu'ils avaient plusieurs personnes positionnées en Europe, prêtes à passer à l'action», raconte ce détenu aujourd'hui incarcéré en Allemagne. «Ils voulaient avoir une action simultanée. Ils souhaitaient que plusieurs attaques aient lieu en même temps en Angleterre, en Allemagne et en France». Arrêté le 20 juillet 2015 à son retour de Syrie, Harry Sarfo purge depuis une peine de trois ans de prison.
 
Des intermédiaires «propres» pour ne pas se faire repérer


Al-Adnani, chef de l'Emni
À la tête de cette organisation secrète, on retrouve le porte-parole de l'État islamique Mohammed al-Adnani, également responsable de la propagande. Né dans le nord de la Syrie, cet homme âgé de 39 ans est un personnage discret, dont on sait peu de chose. Même les combattants les plus entraînés n'ont jamais vu son visage. Le djihadiste allemand Harry Sarfo dit l'avoir rencontré une fois au moment de prêter allégeance à l'État islamique. Mais il n'a jamais pu le voir: l'entourage d'al-Adnani ayant pris soin de lui bander les yeux lors de l'entretien.


Emni, la branche secrète de l'organisation État islamique - YouTube

 

b Avec son « buzz » permanent, Aamaq, aujourd’hui dans le collimateur de la coalition internationale, est le bras armé médiatique de l’organisation Etat islamique.

 War & Conflict, ISIS, Middle East

In the past week, at least 12 people were killed in Tehran and eight killed in London by attacks claimed by the Islamic State of Iraq and the Levant (ISIL).

 

"It's not necessarily bigger, but it's very important," says Gilles Kepel, scholar and author of The Roots of Radicalism. "You cannot shun it, and you can't shun the social factor either, you know."

 

Follow UpFront on Twitter @AJUpFront and Facebook.Source: Al Jazeera News

Les agences de presse et les médias — dont Le Monde — reprenaient alors cette revendication, tant Aamaq incarne aujourd’hui la parole multilingue et l’image de l’EI (en jouant le rôle de prérevendication de ses attaques), même si elle a été créée et présentée, à l’origine, comme un organe prétendument « indépendant », depuis 2014, cette « agence attentats » sert en effet de canal de communication à l’EI.

Certaines revendications récentes de cet organe d’attaques commises sur le sol européen comme aux Philippinesoù les liens entre leurs auteurs et le groupe djihadiste sont loin d’être évidents — interrogent pourtant sur leur nature potentiellement opportuniste.

La mort du fondateur d’Aamaq n’a, à ce jour, été confirmée ni par l’EI ni par la coalition internationale, qui s’est bornée à déclarer à la fin de mai qu’elle avait effectué « une série de raids aériens ciblant l’infrastructure médias de l’EI et ses installations de propagande pour affaiblir la capacité du groupe à inspirer des attaques à l’extérieur ».

COMPTE RENDU Attentat de Londres : comment Aamaq est devenue l’« agence attentats » de l’EI 5 Madjid Zerrouky


Pour le chercheur Gilles KEPEL , l'organisation terroriste n'a plus besoin de commanditer des attentats. Des électrons libres réalisent ses objectifs "Cet attentat produit le double effet recherché par Daech: l'efficacité d'une grande réussite opérationnelle et un effet de sidération dans la population. Daech, dans la logique de ce que j'appelle «le djihadisme de 3e génération», récupère ainsi le bénéfice de toute l'opération".Oui, car la réalité concrète de ce qu'on appelle Daech se dilue de plus en plus, au fur et à mesure que son territoire, en Syrie et en Irak, se rétracte. Aujourd'hui, il n'y a peut-être même plus de centre de commandement de l'État islamique (EI) à Raqqa. Mais peu importe! 

Dans un INTERVIEW- La spécialiste de l'Irak Myriam Benraad analyse les enjeux et les conséquences du terrible attentat qui a frappé la communauté chiite de Bagdad dimanche. ACTUALITEINTERNATIONAL«Plus l'État islamique perd du territoire, plus il renoue avec l'action clandestine»Mis à jour

 
Pour Alain Frachon  dans sa CHRONIQUE " La défaite du « califat » signera-t-elle la fin de l’Etat islamique ? 21 "Avec la reprise de Rakka et de Mossoul, l’embryon d’Etat qu’est l’EI sera détruit. Mais l’idéologie qui anime son action, le djihadisme sunnite, lui survivra."Que signifiera la perte de Rakka et de Mossoul pour l’organisation d’Al-Baghdadi ? Elle marquera la démantèlement des structures paraétatiques du « califat » : ce début d’administration, de collecte de l’impôt, d’application de la charia, de vente de pétrole – ce qui a fait dire que l’EI était un mouvement terroriste plus riche et plus durable que les autres. Conséquence salutaire : les six millions de personnes qui, de part et d’autre de la frontière, vivent sous la tyrannie de la soldatesque du « calife », seront libres.Il ne faut pas se tromper

Il semble que la perte de territoire par Daech se traduise en recrudescence d'actes de terrorisme… Et un retour a la guerre asymétrique fait d'attentats suicide  Cet attentat nous montre, que, contrairement à ce qu'on avait pu croire en 2014, Bagda et les villes occidentales d n'est pas une enclave sécurisée, et que l'État islamique y est bien implanté.Ainsi Le ramadan 2016 marqué par un nombre record de victimes de l’Etat islamique POST DE BLOG L’attentat d’Istanbul est le dernier d’une longue série d’attaques menées par l’organisation terroriste depuis le 9 juin, en Europe et surtout au Moyen-Orient.

En Syrie, en Irak et en Libye, l'organisation de l'État islamique perd des territoires. Daech affronte une triple offensive sur ses bastions syriens de Manbij et Raqqa, et sur celui de Faloudja en Irak, le sud de la Syrie. A Syrte, en Libye, les brigades loyales au gouvernement d'union nationale ont fait une avancée spectaculaire cette semaine, en entrant dans ce bastion des djihadistes. Bombardé, poussé au sol depuis le sud, l'ouest et l'est de la ville, l'EI est aujourd'hui encerclé.

Syrie : Les derniers attentats arrangent les affaires de Bachar El-Assad tout en répondant aux intérêts de Daech. Quoi qu’il en soit, tout règlement international de la crise syrienne nuirait finalement aux deux. courrier international Publié le Car la situation la plus profitable, aussi bien pour Daech que pour Assad, serait la perpétuation de la situation telle qu’elle est depuis trois ans. Pour les deux, c’était la meilleure garantie de survie puisque l’existence de l’un renforce celle de l’autre.  En attendant, des gens meurent…
 
A lire Syrie, dans l'enfer d'Alep

Face à ces revers, Daech a commencé à mettre en place une «stratégie de survie». Celle-ci consiste à disperser ses troupes en une multitude de cellules clandestines, dissimulées au sein des populations sunnites irakienne et syrienneVIDÉO - Le climat de violences qui pèse sur le pays remet en cause la construction du corridor énergétique et routier destiné à relier la province chinoise et orientale du Xinjiang au port de Gwadar, sur la mer d'Arabie.


Dieu Jésus et compagnie - Caljbeut : Arte Génération djihad 28 06 2016
 

 

A lire: Daech, vers un retour à la clandestinité 

Combattants solitaires de Daesch Créé le lundi 04 juillet 2016, 29/07/2016 L'histoire sans fin contre le terrorisme,  n Afghanistan, le prix de la vengeanceCréé le samedi 27 juin 2015, Daech, naissance d'un Etat terroriste Créé le samedi 27 juin 2015, 24/07/2016 Afghanistan, le prix de la vengeance

[PDF]Explaining the appeal of Islamic radicals - eScholarship


Qu'est-ce qu'un terroriste ?

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu