Avertir le modérateur

12/11/2017

Voisins vigilants : la surveillance privatisée

n
 

Voici une vidéo réalisée sur la chanson "Allons enfants..." de la Canaille. Nous vivons en ce moment des passages difficiles ou il est très facile de sombrer dans le communautarisme ou le repli national et ainsi faire le jeu des extrêmes. J'ai voulu réaliser cette vidéo pour montrer que cela est dangereux car l'on a vu par le passé ce que cela peut engendrer. On peut avoir envie de vouloir défendre son pays, ses idées son modèle de vie, ses croyances, mais la ou cela devient dangereux c'est lorsque l'on veut les imposer aux autres...

« la sécurité est l’affaire de tous »

Dans Les Marchands de la ,peur Altman ( Alain Bauer)  : Je regrette de vous dire que non. Les riches sont bien pauvres en la matière. La peur est rare, voyez vous. La vraie peur, celle que l’on peu s’identifier, celle qui vous frôle au point de vous cure la peau, celle qui entre dans la mémoire et y tourne en boucle toute la nuit. Et pourtant cette idée là est vitale. Dans nos société de liberté, c’est la seule chose qui fait tenir les gens ensemble. Sans menace, sans ennemi, sans peur, pourquoi voudriez vous obéir, pourquoi travailler, pourquoi accepter des ordres ? Croyez moi un bonne ennemi est la clé de voute d’une société équilibré. Cette ennemi là, nous n’en avons plus »

Les Français jugent la menace terroriste élevée

Les Français estiment à 92% que la menace terroriste demeure élevée, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, un niveau d'inquiétude qui commence légèrement à refluer après s'être maintenu pendant deux ans à plus de 94%.

» LIRE AUSSI - 13-Novembre : depuis deux ans, des lieux d'hommage improvisésEN DIRECT. Attentats du 13-Novembre: La cérémonie va s'achever au Bataclan...

On nous vend un monde fait d'un sentiment de peur face aux terrorisme ( réel ou supposé) et d'une surveillance constante et en augmentation pour notre sécurité . Un film qui sinthétise bien cela Children of Men Official Trailer HD
 

ou V comme Vandetta

COMMENT EN EST ON ARRIVE LA ?

V for Vendetta: The Revolutionary Speech (HD) - YouTube

 

V : Les peuples ne devraient pas avoir peur de leurs gouvernements. Les gouvernements devraient avoir peur du peuple.

V (dans sa vidéo pirate à la télévision) :
 
Bonsoir Londres.'( Paris, Berlin, ....)  Permettez-moi tout d'abord de vous présenter mes excuses pour cette interruption. J'aime, comme beaucoup d'entre vous le confort du train-train quotidien, le sentiment de sécurité et la tranquillité que procure ce qui est familier et répétitif. Je les apprécie, comme tout à chacun[...] Il existe bien sûr des personnes qui ne veulent pas que nous parlions. Je soupçonne qu'en ce moment même, des ordres sont aboyés dans des téléphones et que des hommes armés vont bientôt se mettre en route. Pourquoi ? Parce que même si l'on peut substituer la matraque à la conversation, les mots conserveront toujours leur pouvoir. Les mots sont le support de la compréhension et, pour ceux qui les écouteront, l'énonciation de la vérité. Et la vérité c'est que quelque chose va très mal dans ce pays, n'est ce pas ? Cruauté et injustice. Intolérance et oppression. Et là où, auparavant, vous aviez la liberté de faire des objections, de parler comme bon vous semblait, vous avez maintenant des censeurs, des systèmes de surveillance vous contraignant à la conformité et sollicitant votre docilité. [...] 

" Gare alors aux troupeaux de tondeurs, car là ou il y a il y a un troupeau, il y aura forcément des tondeurs et des mangeurs de troupeau" - Bakounine
 

Flores Magon avec  le retour des bigots toutes religions confondues, cette citation n'a jamais été autant d'actualité
 
De Orbán à Trump, on assiste à une instrumentalisation croissante du phénomène religieux comme véritable marqueur ethnique et identitaire. Une monstruosité politique qui est donc loin d’être purement américaine.
 
LA-BAS.ORG Site proposant l'écoute en ligne ou le téléchargement des émissions de radio de Daniel Mermet, Là-bas si j'y suis, diffusées sur France Inter.  
 https://www.facebook.com/onthisday/?source=promotion_feed_story&story_id=294146347368129

A lire : Terrorisme, raison d'Etat1 En Pologne, 60 000 personnes défilent à l’appel de l’extrême droite , Seulement un mauvais rêve ? : citoyen actif, Où va la Pologne ?Attentats du 13-Novembre: Deux ans après, où en est l'enquête ?

Parmi les répondants, 43% indiquent que la menace est très élevée, 49% plutôt élevée, seulement 8% l'estiment faible.

L'inquiétude des Français, à 93% après les attaques des 7 au 9 janvier contre Charlie Hebdo et l'Hyper Cacher, a progressé à 98% après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, puis à 99% après ceux du 14 juillet 2016 à Nice. Le taux s'était ensuite maintenu entre 98% et 94%, selon l'institut de sondage.

Dans une interview accordée au JDD, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, affirme que le dispositif de sécurité est aujourd'hui mieux adapté. "Les attentats du 13 novembre 2015 sont le premier cas de tuerie de masse, conçue pour faire un maximum de victimes. Nous ne pensions pas que cela était alors possible en France. Désormais, nous y sommes préparés", rappelle-t-il.

"Des moyens importants ont été engagés dans le renseignement, dans la remontée de l’information sensible, dans la présence policière, les nouvelles technologies, la coopération européenne", ajoute-t-il. "Nos services sont mieux armés pour détecter les menaces. Ils le font chaque semaine, à bas bruit."

Le niveau de menace en France est tout de même "très élevé", ajoute Gérard Collomb dans Le Journal du Dimanche. "Les pertes subies par Daech sur le terrain peuvent (...) renforcer la motivation de ceux qui veulent passer à l’acte ici", a-t-il dit. De petits groupes, selon lui, ont des "projets d'action violente" sans qu'il n'y ait nécessairement de lien entre eux, ce qui est "plus difficile à détecter".

Il souhaite donner un rôle prépondérant aux citoyens en les invitant à se montrer attentif à leur environnement et signaler tout acte suspect. Selon le sondage, 79% des Français sont d'accord sur la nécessité de se montrer vigilant et de rapporter ce qui leur semble "curieux", contre 21% qui y sont opposés.

LIRE AUSSI:

» Pendant douze ans, des chercheurs vont analyser la mémoire du 13 Novembre 

. Au-delà du binôme malfaiteur/policier Voici un extrait de son livre Self-sécurité : « ‘La sécurité est l’affaire de tous’, entendons-nous régulièrement. Voilà une première indication importante ! Littéralement la sécurité est donc ‘à faire par tous’ puisque telle est l’étymologie du mot ‘affaire’.

Loin d’être un slogan creux, cette phrase est un rappel à l’obligation citoyenne dans la vie en société. Elle est l’une des conditions de la citoyenneté. A telle enseigne qu’en contrepoint de ce rappel le discours public ambiant a retenu le terme de ‘démission’ ; celle des instituteurs, des parents, des citoyens de façon générale. Evidemment, parler de ‘démission’ suppose en premier lieu une ‘mission’, un ensemble d’actions préalablement confiées. Dans la discussion qui nous intéresse, cette mission est exprimée par le contrat social dans sa formulation la plus emblématique de ‘monopole [par l’Etat] de la violence physique légitime’. En dépit des apparences, cette phrase n’exclut en rien l’utilisation d’une ‘force légitime’ par d’autres acteurs (la population, le secteur privé) que l’Etat, sans quoi la légitime défense et les vigiles de supermarchés ne pourraient exister.

 Le MONDE SOUS SURVEILLANCE /

Un œil sur vous, citoyens sous surveillance » ARTE 

Le 16 mai 2017 la cybersécurité, Le 13 août 2016 Infrarouge, vous êtes en Garde a Vue! de la servitude moderne – le livre libre acces au livre de la servitude moderne de jean françois brient sur le système totalitaire marchand autrement appelé démocratie libérale appel au changement et à la revolution  DELASERVITUDEMODERNE.ORG

 La délation et la surveillance ce développent : 

 Zahra La Kahina


 
 
Aucun texte alternatif disponible.
 
 
Si et c'est grave. Je pensais l'avoir oublié
 
Or, pour ce spécialiste des questions de sécurité personnelle,La phrase implique simplement que la ‘force légitime’ est autorisée, déléguée et définie par l’Etat qui la détient. Au coeur du contrat social se situe donc l’action de l’individu pour sa sécurité. Tout au long de cet ouvrage, nous verrons comment l’individu peut ‘remplir sa part du contrat social’. Que se passe-t-il lorsque l’individu, ou la société au sens large, cesse d’assumer son rôle ? Là encore, l’éloquence des mots suffit à répondre. La ‘délinquance’, grande ou petite, qui s’invite à la première page des journaux et dont on discute tant en se demandant si les pouvoirs publics devraient durcir le bâton  est en fait la nôtre !
 
La ‘délinquance’ a pour apparenté étymologique ‘ce qu’on laisse couler’, ‘ce qu’on laisse faire’. Il s’agit moins de juger ce que font les autres que d’évaluer ce qui n’est pas fait.
 
« Renier sa part du contrat social, ne pas remplir sa propre obligation de sécurité, revient à laisser le champ libre à celles et ceux qui se mettent ‘hors la loi’ ». L’individu et la société face à l’insécurité A son échelle, un individu peut se sentir impuissant face à un déferlement de violence, quelle qu’elle soit. »
 
Bien entendu, cela ne fait pas tout, mais il dispose d’un arsenal juridique lui permettant ou lui imposant d’avoir un effet : légitime défense (article 122-5 et -6 du code pénal) ; droit d’appréhension (art. 73), obligation d’assistance et de secours (article 223-6), etc.
 
 
« C’est à la fois très violent, très pénible, physiquement et psychologiquement. Ce type d’agression sauvage est malheureusement assez banal. » Si même les politiques démissionnent, il est important de voir quel rôle vous avez à jouer au quotidien, dans notre sécurité. Commandez ici Self-sécurité.   * « Agression dans le métro de Lille : personne ne m’a aidée », Le Figaro, 25 avril 2014.45min 
 
Voisins vigilants : la surveillance privatisée
 
Excellent.
Aucun texte alternatif disponible.
 
 
Ces femmes et ces hommes sont les oreilles et les yeux de la police. En plus d’assurer un lien indispensable entre cette dernière et la société, leurs renseignements permettraient de « résoudre 70% des affaires de disparition en une heure et demie en moyenne », détaille l’auteur de Self-sécurité. ***
 
La vision de Pierre-Olivier Drai va au-delà du problème et tout au long de son livre, il aura à coeur de démontrer que la société civile a son rôle à jouer dans la sécurité d’un pays. Le sénateur Jean-Vincent Placé, au Figaro, commentant sa décision de faire une pause dans sa vie politique après une agression :
 
C’est un phénomène qui prend une ampleur considérable en France, sur le modèle anglo-saxon du Neighbourhood Watch (développé notamment en Grande Bretagne, aux Etats Unis ou encore en Australie).
 
Les pancartes, œil stylisé sur fond jaune, « fleurissent » à l’entrée des communes, ou en autocollants sur les boîtes aux lettres des particuliers qui rejoignent le site voisinsvigilants.org . Il revendique quelque 6.000 communes adhérentes en France(droite et gauche confondues), en moyenne 150 nouveaux adhérents chaque jour et une efficacité redoutable : 20 à 40 % de cambriolages en moins , même si les chiffres sont en fait bien difficiles à vérifier.
Page d'accueil du site "Voisins Vigilants"
 
n

 

Page d’accueil du site « Voisins Vigilants »
Le dispositif Voisins Vigilants prend partout en France
 
 
n

Voisins vigilants : la surveillance privatisée – France Culture

L’union fait la force et lorsque les initiatives se conjuguent dans un même but, c’est-à-dire celui d’une société plus sûre et responsable, les exemples sont nombreux : Guardian angels, mouvements d’autodéfense, milice, police communautaire au Mexique, red shirt en Inde pour assurer la protection des femmes, sapeurs-pompiers volontaires, les GREAT aux Etats-Unis qui luttent contre les gangs, « Voisins Vigilants », Pâquis à Genève… . Par exemple, au Pays-Bas, le réseau citoyen Burgernet s’est formé en 2004. 8,5% de la population est inscrite dans le réseau.

le marché de la cyber-sécuritéLa société de SURVEILLANCE

 Si de nombreuses ressemblance avec notre époque.... l'histoire se répète, si on l'oublie

 
 
 

Belgique - Dans un silence qui fait froid dans le dos, sous l'impulsion du ministre Theo Francken (parti nationaliste flammand), une vaste opération de "nettoyage" de sans-papiers fut organisée sur base de quota.

En réponse, des citoyens ont mené une opération de placardage à travers le pays pour alerter la population de ce qui se trame dans le plat pays. 2.100 affiches "#NotInMyName" (pas en mon nom) ont été placardées durant la nuit. Le collectif citoyen dénonce des "rafles programmées, quotas d'arrestations, collaboration avec une dictature, expulsions illégales, mensonges,.." Francken se défend sur Twitter : "Il y a toujours eu des sans papiers. Je n'organise pas de rafle. Les mineurs ne sont pas enfermés" estime-t-il.

Cette politique très marquée à l'extrême de la droite semble possible à la fois par une indifférence générale d'une part et une résurgence d'une xénophobie assumée d'autre part. Les réseaux sociaux belges et des sites comme la DH, Sudpress (connus pour alimenter chaque jour cette haine à l'aide de faits divers orientés) sont inondés de messages d'un gout douteux qui finissent le plus souvent en "top like". On en citera qu'un seul, aimé plusieurs dizaines de fois : "Faites intervenir l'armée pour liquider une fois pour toutes ces parasites". Sans commentaire.

Le dimanche 12 novembre, à la Gare du Nord, est organisée une journée de protestation pour exiger de la part du gouvernement belge l'égalité des droits pour toutes et tous (logement, travail décent, santé, éducation…) et la fin des arrestations arbitraires, de la détention et des expulsions illégales.

Hasard calendrier, Bruxelles commémorait dernièrement la rafle des juifs dans les Marolles. Le mot "rafle" ici joue un rôle important. En effet, la rafle élime l'individualité d'un être humain, son caractère unique et singulier. Sur base de quotas forcément liés à une apparence ou origine, la situation particulière d'un individu n'est plus prise en compte. Pourtant, les droits de l'Homme garantissent en principe que chaque humain soit considéré de manière individuelle, et pas comme une chose appartenant vaguement à un groupe qui en supporterait tous les préjugés primaires.

Heinz-Christian Strache, chef de file du FPÖ, veut occuper l’espace médiatique sur la question des migrations, de l’asile, de la lutte contre l’islam radical et le terrorisme djihadiste. Heinz-Christian Strache, l’ami viennois de Marine Le Pen, se verrait bien porter la casquette de « premier flic » du pays. Incarner ce portefeuille régalien lui permettrait d’occuper l’espace médiatique sur la question des migrations, de l’asile, de la lutte contre l’islam radical et le terrorisme djihadiste, tout en ayant un œil sur l’organisation et le déroulement des élections.

« Je pense que la participation du FPÖ au gouvernement est dommageable pour la réputation du pays, juge Wolfgang Müller-Funk, un chercheur en littérature de l’université de Vienne. Notre politique intérieure va devenir instable et cela va compliquer nos relations avec Angela Merkel et Emmanuel Macron. »

COMPTE RENDU L’extrême droite autrichienne vise le ministère de l’intérieur Blaise Gauquelin (Vienne, correspondant)

 

Fritz Lanz dénonce dans son film " Docteur Mabuz" la monté du nazisme et la volonté de pouvoir

 
Das Testament des Dr Mabuse 1933, Fritz Lang - ganzer Film - deutsch

 Lundi 09 22:50 - 00:50
Le testament du docteur Mabuse

Sources : http://notinmyname.be/Titre du Site « La sécurité est notre affaire »  surveillance 8 Minutes

http://plus.lesoir.be/…/vaste-campagne-daffichage-menee-c...

https://www.rtbf.be/…/detail_panneaux-publicitaires-detou...

http://notinmyname.be/…/le-12-novembre-manifestation-pour...

Commémoration : https://www.rtbf.be/…/detail_il-y-a-75-ans-commencait-a-b...

#NotInMyName

 

Ou va la Pologne ?

 

Pour moi, tout courant d’idée qui admet la dictature — franche ou estompée, «droite» ou «gauche» — est au fond, objectivement et essentiellement, fasciste.
Pour moi, le fascisme est surtout l’idée de mener les masses par une «minorité», par un parti politique, par un dictateur. Le fascisme, au point de vue psychologique et idéologique, est l’idée de la dictature.
VOLINE

 " Gare alors aux troupeaux de tondeurs, car là ou il y a il y a un troupeau, il y aura forcément des tondeurs et des mangeurs de troupeau" - Bakounine
 

Flores Magon avec la "macron-isation des mentalités et le retour des bigots toutes religions confondues, cette citation n'a jamais été autant d'actualité
 
De Orbán à Trump, on assiste à une instrumentalisation croissante du phénomène religieux comme véritable marqueur ethnique et identitaire. Une monstruosité politique qui est donc loin d’être purement américaine.

 

 Où va la Pologne ? - Le film | ARTE Info : Nourri des images de manifestations qui ont fait l'actualité, celles en faveur du droit à l'avortement comme celles des militants conservateurs, ce documentaire ausculte la fracture d'une Pologne "au bord de la guerre civile".


 

Ou va la Pologne ? - YouTube

La Pologne s’interrogeait, dimanche 12 novembre, au lendemain d’une fête de l’indépendance sous haute tension dans les rues de Varsovie. Samedi, quelque 60 000 personnes ont participé à une marche nationaliste, à l’appel de l’extrême droite.

La banalité du mal, cela rappel le concept de Hannah Arent pour son devoir désobéissance civique.... On doit réagir face a des rouages qui nous " dépassent"

11.11 Warszawa, Marsz Narodowców i blokada OBYWATELEK RP "Faszyzm Stop".
11.11 Varsovie, mars nationaliste et blocus citoyens rp "fascisme stop".
 

Le rassemblement se tenait sous le mot d’ordre officiel « Nous voulons Dieu », une expression rappelant un chant catholique interprété parfois aujourd’hui comme un rejet de l’islam, auquel le président américain Donald Trump avait fait référence en juillet, lors d’une visite à Varsovie. Le président américain avait alors félicité la Pologne pour sa défense « de la civilisation occidentale ». A l’unisson, les manifestants ont scandé samedi des slogans appelants à la violence et à la xénophobie, tels que « La Pologne pure, la Pologne blanche ».

Cette « Marsz Niepodległości », inaugurée en 2009 et réputée comme le plus grand événement fasciste et nationaliste d’Europe, a rassemblé des participants venus de divers horizons européens. Une participation saluée par certains des orateurs à l’origine du rassemblement, qui ont martelé que « la culture chrétienne est supérieure à la culture islamique ».

Pas de condamnation

 

NEWS / EUROPE Thousands of nationalists, fascists march in Warsaw

 
 

Des milliers de nationalistes et de fascistes se rassemblent à Varsovie samedi pour assister à une "Marche de l'indépendance" annuelle sous la bannière: "Nous voulons Dieu".

Le rassemblement, qui a commencé à 15h00 (14h00 GMT) heure locale, coïncide avec la fête  Poland's independence le 11 novembre

 

READ MORE

Germany rejects Polish call for WWII reparations

Selon les organisateurs, l'événement est le plus grand rassemblement "patriotique" de ce type en Europe.

"Nous attendons quelque chose comme 100 000 personnes cette année", a déclaré David Chater, d'Al Jazeera.

Certains des chants tôt dans la journée comprenaient: "Grande Pologne nationale, la religion est la base de la nation polonaise, la Grande Pologne catholique et une nation à travers les frontières".

Ayant été lancé en tant que plus petit rassemblement en 2009, il attire aujourd'hui des dizaines de milliers de sympathisants, dont de nombreux pays voisins.

Depuis 2012, un groupe de sympathisants connu sous le nom de mars guard a été recruté pour assurer la sécurité.

Beaucoup de participants sont de jeunes nationalistes, qui protestent contre l'Islam et l'UE.

 
The march tends to draw tens of thousands of nationalists [Agnieszka Pikulicka-Wilczewska/Al Jazeera]

La popularité du rassemblement démontre les divisions de plus en plus profondes dans la société divisée de la Pologne.

Agata Szczesniak, membre de l'unité de journalisme d'investigation indépendante Oko Press, a déclaré à Al Jazeera:

«Ces personnes sont en colère, elles sont frustrées qu'elles blâment les musulmans qui ne sont pratiquement pas présents en Pologne."Ils accusent également les élites libérales européennes des échecs de l'Etat."Ils sont fortement anti-réfugiés et anti-immigrants, et fortement nationalistes".

Angelika, 21 ans, a déclaré à Al Jazeera:

«Pour moi, le 11 novembre est le jour le plus important du calendrier et la Pologne a retrouvé son indépendance ce jour-là."Si ce n'est pour le combat et la persistance de notre peuple, nous ne serions pas ici aujourd'hui, dans la mémoire de ceux qui se sont battus pour notre pays, je participe à la marche chaque année."

Alexandra, 30 ans, à Varsovie, a déclaré qu'elle était inquiète de l'augmentation du nombre de jeunes participant à des événements d'extrême droite.

"Je suis attristé par le fait que ces dernières années, le Jour de l'Indépendance est devenu une occasion de violents affrontements et de promotion de vues d'extrême droite", a-t-elle déclaré à Al Jazeera."Ce qui m'inquiète aussi, c'est que par rapport aux années précédentes, je peux voir beaucoup de très jeunes, qui sont un terrain fertile pour les solutions faciles offertes par les nationalistes", a-t-elle ajouté.

'We Want God'

READ MORE

Poland demands huge monetary compensation for Nazi invasion

Le slogan "Nous voulons Dieu" vise à rappeler que la Pologne est toujours le bastion de la foi et de la religiosité en Europe, ont affirmé les organisateurs.

Le président de l'association de la Marche de l'Indépendance, Robert Bakiewicz, a déclaré lors d'une récente conférence de presse que les manifestants veulent faire face à l'Europe athée et réagir à "l'invasion des immigrés".

"Nous rappelons l'église de combat, qui fut pendant des siècles la clef de voûte et le fondement de l'Europe", a-t-il déclaré. "Nous voulons montrer le catholicisme non pas comme une foi de faiblesse, mais comme une foi de personnes fortes".

Beata Szydlo, actuelle première ministre, dirige le parti de droit et de justice populiste de droite. Jeudi, elle a déclaré lors d'une conférence à Varsovie que la Pologne était "en faveur d'une UE où les traditions chrétiennes ne sont pas de la censure".

La Pologne a refusé d'accueillir des réfugiés, les autorités affirmant que les personnes d'origine musulmane constituent une menace pour la sécurité. Moins de 1% de la population polonaise est musulmane.

 
Since 2012, a group of sympathisers known as the march guard was recruited to provide security [Agnieszka Pikulicka-Wilczewska/Al Jazeera]

La marche de l'indépendance se termine souvent par des affrontements entre manifestants et policiers, mais le niveau de violence a chuté au cours des deux dernières années, peut-être en raison de la victoire électorale de Law and Justice.

Dans une déclaration sur son site Internet, les organes ont déclaré que les manifestants avaient été empêchés de marcher sous l'influence de l'alcool alors qu'ils avertissaient les gens de "se comporter de manière appropriée".

 
 

"We want God" is the slogan of this year's in . Polish are chanting "Great Catholic Poland"  - Replies - 22 Retweets - 22 likes - Twitter Ads info and privacy

 

Ailleurs, vendredi, les groupes d'extrême droite Tous les jeunes polonais et le camp national radical ont organisé une conférence sur :

«la vision après l'effondrement de l'Occident, c'est-à-dire le vieux monde dans l'ère post-Union européenne ... changements économiques et choc de l'avenir ".

Richard Spencer, un célèbre suprématiste blanc américain, avait été désigné pour participer, mais a été retiré de l'ordre du jour.

Le ministre polonais des Affaires étrangères, Witold Waszczykowski, a averti vendredi que le "sioniste blanc" autoproclamé ne devrait pas apparaître publiquement dans les pays d'Europe de l'Est, surtout en raison de ses opinions sur l'Holocauste. Spencer a déjà été accusé d'antisémitisme.

 

With reporting by Agnieszka Pikulicka-Wilczewska in Warsaw: @Aga_Pik

SOURCE: AL JAZEERA NEWS

n

Le pays est très divisé sur la signification de la grande marche organisée par l'extrême droite le 11 novembre.

 Dans son ouvrage best-seller, le journaliste d'investigation polonais Tomasz Piatek a révélé les supposées connexions du puissant ministre de la Défense Antoni Macierewicz avec les services russes de renseignement.

«Macierewicz est l'un des hommes les plus craints du pays», nous expliquait mardi Tomasz Piatek de passage à Paris, où il a reçu le prix de la liberté de la presse, octroyé par Reporters sans frontières et la chaîne TV5 Monde. «Même Jaroslaw Kaczynski, le tout-puissant député qui dirige de facto en sous-main le parti au pouvoir Droit et Justice (PiS) ainsi que le gouvernement, le ménage et n'ose pas le remettre à sa place», notait-il.

poutine extrême droite FN : Front National : L'oeil de Moscou - Spécial Investigation - YouTube

L’extrême droite polonaise pend des effigies d’eurodéputés

Le ministre de la justice et procureur général a refusé de condamner ces actes. « La potence pour les traîtres. » C’est sous ce slogan que des partisans d’extrême droite ont organisé une pendaison symbolique de portraits de six eurodéputés polonais de la Plate-forme civique (PO, libéraux) en plein centre-ville de Katowice, en Silésie, dimanche 26 novembre. Le mouvement ultranationaliste ONR (Camp national-radical) reproche à ces responsables politiques d’avoir voté en faveur d’une résolution du Parlement européen, le 15 novembre, critiquant les agissements du gouvernement ultraconservateur du PiS (Droit et justice) en matière de réforme de la justice et de respect des normes de l’Etat de droit.

L’opposition, de son côté, dénonce une énième collusion avec l’extrême droite de la part du pouvoir conservateur.

 

« C’est une situation proprement scandaleuse, affirme l’ancien ministre de la justice de la Plate-forme civique, Borys Budka. Le comportement des manifestants était inadmissible, mais il est encore pire de constater que la police n’a pas vu de raison d’intervenir. » De plus, la manifestation reprenait à son compte la rhétorique des cadres du parti au pouvoir, qui qualifient régulièrement de « traîtres à la patrie » les membres de l’opposition qui critiquent le gouvernement de Beata Szydlo à l’étranger.

Pour M. Budka, cette situation rappelle la marche des nationalistes du 11 novembre, qui avait rassemblé 60 000 personnes sous des bannières xénophobes.

« On arrive à des situations absurdes où des contre-manifestants pacifiques ont été dispersés par la police, pendant que les nationalistes défilaient sans problème. » Cette marche du 11 novembre avait été qualifiée de « grand rassemblement patriotique » par la télévision publique polonaise, étroitement contrôlée par le pouvoir.


En savoir plus sur le Monde

 

 la photo de EMDT.

EMDT Très en forme en ce moment, avec un nouveau visuel qui claque !

 
Aucun texte alternatif disponible.

 

1 En Pologne, 60 000 personnes défilent à l’appel de l’extrême droite , Seulement un mauvais rêve ? : citoyen actif, Où va la Pologne ?, 13 novembre 2017 LE MONDE ENTIER DEVIENT FASCISTE ,  Ou va la Pologne ?Qu'est-ce que le fascisme ?POUTINE, LA MENACE 19 NOVEMBRE 2017, L'oeil de Moscou - : citoyen actif :  Le Système Poutine,le populisme au féminin - Par Enkolo dans Accueil le 

 Poutine soutient l'extrême droite pour diviser l'Europe – EURACTIV.frDocu : Comment Poutine soutient les partis d'extrême-droite en Europe , La passion russe de l'extrême droite - Libération,  Où va la Pologne ?

MORE ON POLAND

La gentrification

n

 
 
 
Aucun texte alternatif disponible.

la photo de Livreuniverselpourtous.

 S'interroger sur le sens d'une démocratie poussée aux limites de ses dangers et de la spéculation immobilière, évoque la rencontre entre les civilisations et les malentendus, les espoirs et les violences qui en découlent.

gentryfication ?

Le terme français d’embourgeoisement recoupe des processus variés. A Paris, on peut dire que les beaux quartiers s’embourgeoisent, la part des classes supérieures y est de plus en plus forte. Mais ça n’a rien à voir avec la gentrification, une forme d’embourgeoisement qui touche les quartiers populaires anciens, d’où les classes populaires sont progressivement remplacées par une classe intermédiaire que l’on peut appeler la petite bourgeoisie intellectuelle. C’est une mutation sociale qui passe par une transformation urbaine, et c’est sans doute pour cette raison que les géographes se sont saisis de la question.


 

n Qu'est-ce Que la Gentrification ? | 5MC

Les raisons de la colère - YouTube :: extrait :

«  Nous vivons, je pense une période  de clôture de tout un dispositif politique, de représentation qui ne fonctionne plus, cette espace commun s'est effondrée. Il y a toute une série de violence, de colère qui ne peut plus s'exprimer dans 'espace politique et donc s'exprime d'une autre façon : - violence contre la mort d'un jeune ; - violence politique et de l'espace urbain que les émeutes se déclenchentAujourd'hui la ville n'est plus seulement le lieu des affrontements, elle est aussi un enjeu. L'exemple de Copenhague est emblématique. En 2007, l'élément déclencheur de la colère sociale est la destruction par les autorités danoises de la maison des jeunes. Haut lieu de la contre culture urbaine 69 défense de la maison des jeunes au dannemark 2/3 :

 

«Habiter Paris est un signe clair de domination sociale»
 
Pour la géographe Anne Clerval, la gentrification de la capitale s’est faite aux dépens des classes populaires. La municipalité Delanoë n’aurait pas stoppé le mouvement dans une ville où la mixité sociale ne serait qu’illusion.
 
 

 

Noir Désir - L'homme pressé - YouTube :


 n Inventaire avant élections à Marseille : Les villes appartiennent-elles aux riches ? Reconquérir les espaces pauvres des centres villes en les réhabiliter , une politique urbaine appelée « Gentrification » par les géographes et sociologues urbains. La notion est due à Ruth Glass, sociologue britannique, au début des années 60. Ce néologisme découle de son observation de l'installation d'une population aisée, la gentry, dans les quartiers ... Ville, Sociologie, Géographie
Pour que leurs mémoires vivent dans nos luttes...

  C'est pas sorcier - Paris lumière

 


Paradis pour touristes et investisseurs, Berlin est devenue ces dernières années le laboratoire d'une gentrification galopante dont ses habitants payent le prix fort. Après des années de laissez-faire, les pouvoirs publics se mobilisent enfin face à la crise du logement qui frappe aujourd'hui les quartiers touristiques. Trop tard ?
 
Entre 2011 et 2012, le nombre d'expulsions de personnes à faibles revenus est passé de 5 603 a 6 777 à Berlin, selon les chiffres de la ville. Les militants d'extrême gauche tentent de les empêcher, sans succès.
 
Installer un salaire minimum et frener la hausse des loyers , c'était les deux priorités du SPD lors des élections. Le SMIC a 8 euros 50 est passé. Il reste cependant beaucoup a faire pour lutter contre les bailleurs trop gourmand. La CDU a certe accepter un plafonnement des loyers mais maintenant que le projet de loi est sur la table, elle hésite.
  
A lire A Berlin, des loyers pas modérés : - enkolo

C'est évènements sont le résultat d'un processus d'exclusion à l'œuvre dans la majorité des pays quelques soit les régimes politiques. Il y a une tentation de la part des états d'assoir leur légitimité non plus sur la capacité à inclure tout le monde mais sur sa capacité a dire ce qui n'en font pas parti. Cela dit à un certains nombre de gens, vous n'avez pas votre place ici. Vous n'avez pas seulement le droit à la parole, mais le droit de vit. Et si on y regarde bien , c'est la question de la place des gens à un endroit donné, de savoir s'ils sont pris en compte ou pas pris en compte. C'est un éléments principaux des émeutes sociales "

Pour les habitants de la maisons des jeunes de Copenhague, ce processus débute en aout 2010 ». 

Paris, ville d’avenir ? Les autorités ont fermé les berges longeant la Seine aux voitures en 2016 pour rendre de l’espace aux piétons. Des rapports viennent de sortir, signalant l’échec de l’effort pour réduire la pollution. La circulation a gagné en intensité sur le restant des voies. La fermeture des berges, les pistes cyclables, les autolib et les vélib n’ont pas pour l’instant produit de résultats sur la pollution. Les JO donneront sans doute lieu à une panoplie d’erreurs et de gâchis. Mais le marché signale que les investisseurs s’y intéressent. Paris attire des capitaux aujourd’hui… La ville semble à son tour bénéficier de la vague de hausse de l’immobilier de Shanghai à San Francisco, en passant par Vancouver.

 

Le risque est de voir Paris devenir une ville musée pour touriste et inhabitable pour les francilien

  
«Habiter Paris est un signe clair de domination sociale»
 
Pour la géographe Anne Clerval, la gentrification de la capitale s’est faite aux dépens des classes populaires. La municipalité Delanoë n’aurait pas stoppé le mouvement dans une ville où la mixité sociale ne serait qu’illusion.
 

 n

Paris: vivre dans une cage à poules, un quotidien pour beaucoup

Alors que Bertrand Delanoë vante, une ultime fois dans les médias, son bilan à la tête de la capitale, que sa dauphine, Anne Hidalgo, s’est lancée dans la bataille des municipales, une jeune géographe, Anne Clerval, met les pieds dans le plat. Où est passé le peuple à Paris ? La mixité sociale, sur toutes les bouches, ne serait-elle pas qu’un vain mot ? Paris, dernier refuge de bobos ? Au mot galvaudé, la chercheuse et enseignante à l’université de Marne-la-Vallée, Anne Clerval, préfère le terme plus précis de «gentrifieurs». Dans Paris sans le peuple, qu’elle publie à La Découverte, elle montre comment la gentrification de la capitale s’est faite aux dépens des classes populaires. Un processus d’exclusion que la politique du logement menée par la municipalité de gauche n’a pas enrayé.
 
A quand remontent ce processus ?

A Paris, la gentrification apparaît plus tardive que dans d’autres métropoles comme Londres ou New York. Ce décalage temporel tient au fait qu’il y a eu un contrôle des loyers jusqu’au milieu des années 70- 80, freinant la spéculation immobilière. Ils sont nombreux. Le Marais est l’un des premiers quartiers où l’on peut parler de gentrification. Le processus a débuté dans les années 1970. Même chose pour Bastille ou le quartier Daguerre (14e). Plus récemment, on peut évoquer le quartier Oberkampf, les alentours des Buttes-Chaumont, ou Menilmontant… Ce processus s’inscrit sur le long terme.

 
Dans le cadre du Bas-Montreuil, cela démarre dès la fin des années 80 dans un contexte de désindustrialisation. Le vide laissé par les entreprises et usines qui ferment permet l’arrivée d’habitants de classe moyenne. Ce processus se poursuit dans les années 1990 et accélère même dans les années 2000, en lien l’emballement des prix du marché de l’immobilier a chassé bon nombre de ménages de Paris vers la petite couronne.
 
les prochains quartiers populaires parisiens :

Le quart nord-est de la capitale réunit les ingrédients pour se gentrifier, notamment le 18e arrondissement, au nord de la gare du Nord vers la goutte d’Or. Dans ce secteur, il y a d’ores et déjà une pression sur les prix des logements du parc immobilier privé. Des réaménagements d’espaces publics, des créations d’espaces culturels ou d’infrastructures de transport y sont aussi en cours et contribuent à la gentrification du secteur. 

En prenant appui sur des rapports confidentiels et des enquètes chiffrées, ce documentaire explore la face cachée d' une crise du logement qui ne cesse de s' accroître: sans compter les 4 millions de précarisés sans domicile personnel, 12 millions de français vivent sous un toit inadapté à leurs besoins.....
 n

 Logements en France - A qui profite la crise ? : France, 10% possèdent 60% des richesses, 10% des HLM sont occupés... LESENRAGES.ANTIFA-NET.FR

 

... Pendant ce temps là, les affaires continuent.

500 millions d’euros dans un pâté de maisons

A la une, Investissement, Richesse Le mètre carré parisien s’envole, les travaux de rénovation se multiplient et Paris rattrape les autres grandes villes en proie à la flambée immobilière A Paris, la ville s’anime le soir avec des gens en terrasse de café… et dans les bars et les restaurants.

Des centaines d’années après, on constate que les architectes de la place des Vosges ont réussi leur coup. Les magasins de la Rue du Rivoli ou de la place Vendôme étalent le haut de gamme des marques françaises aux touristes…

Au lieu de démolir et rebâtir, comme la plupart des villes, Paris choisit de rénover Des travaux et réparations rénovent les immeubles, places et structures…

Ils redonnent à l’immobilier les airs de sa gloire d’antan. L’une des industries de référence à la capitale, la mode et la couture, en bénéficie…

LVMH a repris La Samaritaine en 2000, et l’a fermée en 2005, "faute de pouvoir "dégager des bénéfices". La fermeture a coûté 150 M€, en partie en raison des frais de licenciement de plus de 1 000 employés. Fin 2018, signe d’une renaissance en cours à Paris, le magasin va rouvrir.

LVMH et ses partenaires ont investi 500 M€ dans sa rénovation et comptent dégager des profits à l’instar du Bon Marché. Selon les données de LVMH, le chiffre d’affaires de la distribution sélective, venant en particulier de ses magasins Sephora et le Bon Marché, représentaient 11,9 Mds€ en 2016. LVMH croit pouvoir répliquer son succès avec sa rénovation de La Samaritaine confiée au cabinet d’architectes Sanaa. Basé à Tokyo, Sanaa a travaillé sur nombre de projets similaires à travers l’Europe et les Etats-Unis depuis les années 1990.

Ils ont par exemple conçu le Centre Rolex de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, et les bureaux de Christian Dior à Tokyo.

Bref, LVMH met le paquet pour essayer de remettre au goût du jour La Samaritaine…

LVMH

La Samaritaine - LVMH

Paris attire de nouveau les investissements immobiliers Le Figaro prédit une hausse des prix record pour l’immobilier ancien à Paris :

« … Les prix des logements anciens devraient battre tous les records dans la capitale l’été prochain, en tutoyant les 8 800 euros le m², avec une hausse annuelle de 7%, selon les estimations des notaires. »

Parmi les étrangers, les Italiens et les Britanniques sont les gros acheteurs. Les prix de Paris commencent à rattraper ceux des autres capitales… Londres a déjà vu ses prix grimper à 12 600 euros par m2 en 2016. A Manhattan, le m2 vous coûte 16 500 € cette année.

Selon les chiffres de Numbeo, Paris classe quatorzième en coût par mètre carré dans le monde, juste après San Francisco.

Evolution des prix de vente à Paris

La hausse du prix par mètre carré signale la concentration de la richesse dans les villes comme Paris, et les travaux de rénovation — comme la réouverture de La Samaritaine — en témoignent.

 n

  Uber, Airbnb, Blablacar, nouvel eldorado ? - Tout Compte Fait

Airbnb s'accapare le coeur de Paris

Paris est la ville au monde où Airbnb propose le plus d’appartements à la location touristique. 20 000 d'entre eux sont non déclarés et donc illégaux.

L’économie du partage, l’économie collaborative, le monde rêvé d’Airbnb : c’était en 2013, au moment où Airbnb commençait à exploser en France. Trois ans plus tard, se profile une autre réalité. Secrets d’Info a enquêté sur le modèle Airbnb et sur ses importantes répercussions dans une ville comme Paris, capitale mondiale du tourisme.

Une plateforme cotée en bourse qui fait des heureux

Pour des millions de personnes, partir aujourd’hui en vacances, signifie utiliser Airbnb, comme Angela, une jeune parisienne de 29 ans :

"C’est une évidence. C’est facile, souvent moins cher qu’un hôtel. Je peux y être comme chez moi, sans être dépendante d’horaires, sans règles de ménage. Et les gens sont souvent très sympas. On crée de bons liens. Dernièrement à Barcelone, on a trouvé un grand appartement, pas cher pour sept personnes."

Une réalité qui explique l’incroyable succès de cette plateforme, et en particulier en France. En 2015, presque quatre millions de voyageurs se sont logés grâce à la plateforme américaine. Aujourd'hui Paris est le premier marché mondial d'Airbnb. Une société valorisée à près de 25 milliards de dollars, soit deux fois la valeur en bourse du groupe hôtelier Accor et ce, sans posséder une seule chambre !

Une manne pour des propriétaires du Vieux Paris

45 000 appartements proposés à Paris 70 000 avec la banlieue, un chiffre énorme, surtout si l’on considère qu’en janvier 2012, il y avait à peine 3000 offres ! Cette réussite s’explique bien sûr par l’attractivité de Paris. De même, pour les propriétaires d’appartements situés dans les quartiers les plus touristiques de Paris, passer par Airbnb peut se transformer en jackpot. Le constat d’une étude, réalisée à la demande de Secrets d’Info par le site MeilleursAgents.com, est édifiant : louer son appartement à des touristes rapporte beaucoup plus que la location classique. Les conclusions de Sébastien de Lafond, PDG du site :

« En louant une petite surface autour de Notre Dame - Iles de la Cité, Saint-Louis, St Germain l’Auxerrois - vous aurez une forte demande touristique. Vous gagnerez trois et demi fois plus en revenus en passant par Airbnb que par une location classique. Il y a des multi-propriétaires avec trois, quatre, cinq biens à louer dans Paris. Leur activité professionnelle génère des revenus supérieurs à 350000€ par an et s’apparente à celle d’une petite entreprise. »

  Saskia Cousin,anthropologue et spécialiste du tourisme, a analysé l’activité de la plateforme et fait un constat très singulier :

"Il y a 5% de propriétaires qui possèdent 20% des logements entiers à louer à Paris. Par ailleurs, il y a 0,5% de propriétaires en possession de plus de cinq appartements à Paris, soit 10% des appartements à louer sur la capitale. Quand on a cinq, cinquante ou cent appartements, on imagine qu'ils ne sont pas loués q'un mois par an. L’esprit initial d’accueillir quelqu’un chez soi a été récupéré par Airbnb qui fait du simple marketing."

Donc de nombreux logement vides alors que la crise du logement touche de plus en plus de monde

De l’économie de partage à l’industrie touristique

Un phénomène énorme comme le laissent à penser d’autres chiffres d'un chercheur australien, Murray Cox, sur Airbnb à Paris : 26 000 appartements affichés comme étant disponibles plus de 120 jours par an, soit des résidences principales. Le problème ? Ces fameux multipropriétaires comme un certain Fabien qui proposait récemment 143 appartements sur Airbnb ! En fait un prête-nom qui dissimule une agence de gestion d’appartements. Elise travaille comme concierge polyvalente dans une de ces agences et décrit son travail :

"Je fais l’accueil, le ménage et guide les voyageurs. Par la suite je reste en contact avec eux le temps de leur location pour les aider en cas de problème. Après leurs départs, je fais le ménage et j’accueille aussi les prochains voyageurs. On est noté sur sur cinq étoiles sur la prestation, la communication, l’efficacité, l’amabilité."

On est donc bien loin de l’économie de partage prôné à ses débuts par Airbnb, et l’expansion de la plateforme suscite de nombreuses difficultés. A l’île Saint-Louis par exemple, ce petit microcosme fermé, image d’Epinal d’un Paris rêvé pour touristes fortunés. 

Aujourd’hui, avec Airbnb et d'autres plateformes similaires, près d’un logement sur six sur l’île Saint-Louis est un meublé touristique. Et à Paris ces meublés touristiques représentent entre 5 et 10% de l’ensemble du parc locatif privé. Un pourcentage qui donne l’ampleur du phénomène.

Des quartiers dépeuplés … de leurs habitants

 Comme dans le Marais, autre quartier star sur Airbnb, où de plus en plus d’immeubles sont transformés tout ou partie en meublés touristiques.

Au pied des immeubles, on voit de plus en plus de pancartes: « location touristique interdite ». Les petits commerçants font grise mine : les touristes n’ont pas du tout les mêmes habitudes de consommation que les habitants traditionnels. Dans le Marais, les commerces de bouche sont progressivement remplacés par des boutiques de luxe.

 

 Airbnb, l'autre visage d'un géant du partage - Tout Compte Fait,

Un phénomène mondial : Barcelone, New-York, San Francisco….

Mais Paris n’est pas la seule grande ville à se révolter contre le système engendré par Airbnb et ses consoeurs. Quasiment toutes les grandes capitales mondiales se rebellent. A Barcelone, des manifestations anti Airbnb ont eu lieu et le sujet a été largement abordé lors de la dernière élection municipale. A Bruxelles, à Melbourne, les autorités ont déclaré la guerre à la location meublée touristique. Idem à San Francisco, le berceau d’Airbnb, où la plateforme est remise en cause. La mégapole de la côte Ouest américaine vient de prendre à la mi-juin 2016 une législation très contraignante pour Airbnb. Mais il a fallu s’y reprendre à deux fois. En novembre 2015, un référendum a été organisé pour imposer de nouvelles règles. Florian Oppillard, un jeune sociologue français s’est rendu sur place pour suivre cette campagne. Il en résume les grandes lignes :

"Airbnb l’a financée à hauteur de 8,5 millions $ pour influencer la décision politique. Au final, la campagne de référendum d’initiative populaire la plus chère de l’histoire de San Francisco. Elle était composée à la fois par des financements directs au superviseur de quartier engagé officiellement pour ou contre la législation ; mais aussi une campagne de communication par des grands affichages, et des financements de groupes locaux dans la ville de San Francisco. Des stratégies de communication qui ont réussi à faire basculer un vote absolument pas gagné au départ "

En effet, Airbnb a remporté le référendum avec 55 % des voix. Une victoire importante pour le site qui n’hésite pas à employer tous les moyens pour tenter de convaincre. Autre exemple : à New-York la plateforme s’est lancée dans une grande opération transparence. De la poudre aux yeux pour le documentariste Murray Cox :

"En décembre 2015 Airbnb a organisé une opération de publication de ses données pour la ville de New-York. Il fallait prendre rendez-vous avant de se retrouver dans une pièce close avec des ordinateurs non connectés au web. Impossible de prendre de notes, ou de faire des captures d’écran. Belle idée de la transparence ! Avec un autre chercheur, on a analysé ces données et comparé avec celles en notre possession. Résultat : ils avaient effacé 1500 logements de leur listing pour les rendre plus présentables ! "

Mais pour Airbnb, le plus gros danger aujourd’hui il ne vient pas d’Outre-Atlantique...

La décision radicale de Berlin

C’est en Allemagne que la mesure la plus spectaculaire a été prise. Depuis le 1er mai 2016, à Berlin, il est interdit de louer son logement en entier sur les plateformes du type Airbnb. Il est juste permis de louer une seule chambre par appartement. Une décision radicale à replacer dans le contexte de la flambée immobilière, unique en Europe, qu’a connu Berlin ces dernières années, même si les prix des loyers y restent nettement inférieurs qu'à Paris ou à Londres. Mais Berlin n’est plus aussi bon marché qu’auparavant et la pénurie de logements devient un vrai problème. Il y avait ces derniers mois plus d’offres Airbnb que de logements vacants dans certains quartiers très courus comme celui de Kreuzberg. Par ailleurs, cette nouvelle législation est très critiquée car elle ne fait pas la distinction entre le loueur professionnel et une famille désireuse de louer son appartement durant les trois semaines de vacances d’été. Les autorités réussiront-elles à faire respecter cette interdiction? Les explications de Cyril Sauvageot, correspondant de Radio France Outre-Rhin :

"Il y a bien sûr l’effet dissuasif avec 100000€ d’amende, mais la Ville de Berlin compte surtout sur le civisme des habitants : un formulaire mis en ligne va permettre de dénoncer les loueurs Airbnb présents dans votre immeuble. De la délation pure et simple. Mais les Berlinois n’ont pas de souci avec ça. Ils en ont marre de voir défiler des touristes tous les week-ends dans leurs cages d’escalier surtout avec les nuisances, et les problèmes de voisinage qui en découlent." l’association Vivre le Marais !

Berlin : un exemple pour la Ville de Paris ?

Mais ces amendes sont-elles vraiment infligées ? Il y a eu seulement une quinzaine de condamnations en 2015. L’hôtelier Jean-Bernard Falco souligne le nombre ridiculement bas de contrôleurs même si on vient d’augmenter le contingent :

_" Comment voulez-vous qu’avec 25-30 contrôleurs, vous puissiez contrôler 50 000 appartements ? Impossible ! Identifier de façon précise le loueur qui ne respecte pas la législation ? Puis aller sur place vérifier soi-même, en faisant le constat de l’illégalité de la situation ? Vraiment très compliqué !"

 

Pour Pascal Terrasse, député et auteur d’un rapport sur le numérique récemment remis à Manuel Valls, le vrai problème est celui de la *fiscalité :
*

"Cette plateforme récupère environ 20% des montants des transactions et ne paie pratiquement aucun impôt sur les sociétés en France. Les pouvoirs publics doivent trouver le moyen de fiscaliser cette entreprise qui fait du business sur notre territoire. Par ailleurs le prestataire, celui qui va louer comme un professionnel son appartement, passe aussi à travers les mailles du filet de la fiscalité. Des deux côtés, il y a fraude fiscale. Tout le monde fraude."

Pour en finir avec cette situation, il faudrait « moraliser le système ». Mais un Airbnb totalement respectueux des législations en vigueur, avec des propriétaires soumis aux impôts et des annonces parfaitement légales, serait-il encore viable ?

Une enquête de Sylvain Tronchet

"LES JO VONT AGGRAVER LA SPECULATION IMMOBILIERE ET CHASSER LES PAUVRES" au JT de France 2 le 14/09

Le déploiement de super métro parisien, qui va permettre de désengorger Paris et fluidifier la circulation inter-cités est planifié depuis plusieurs décennies. Nous vous proposons d'en analyser les contours à travers ce nouveau tutoriel, qui nous a servi pour la formation de nos mandataires. Il va aussi participer a sa manière a la gentrification de paris et sa proche Banlieue.

Les photographes Jae C. Hong et Ted S. Warren ont travaillé dans les rues de Los Angeles et de Seattle à la rencontre des sans-abri aux multiples profils.

PORTFOLIO Etats-Unis : le boom de l’immobilier sur la côte ouest pousse des milliers de personnes à la rue PORTFOLIO

Expulsions, la honte - INFRAROUGE - YouTube


 

69 - Documentaire sur la defense de la maison des jeunes (Ungdomshuset)

Lee Harnden AKA LINZ | 'Catharsis' - Teaser Video #2.
 
 
 

 

 tags:la terre souterraine :
 
 
 


Réalisé par Marc Verdenet
 

322.1 Art sous pression "VIDEO OFFICIEL" par Marc Verdenet :  

 
Airbnb s'accapare le coeur de Paris - France Inter :  l’association Vivre le Marais !

«Habiter Paris est un signe clair de domination sociale» - Libération

La plateforme pour se déclarer hôte Airbnb à Paris vient d'ouvrir

69 - Documentaire sur la defense de la maison des jeunes

 Le Sénat dénonce le nouvel IFI, une "stratégie anti-économique" de la part des propriétaires et veut organiser « conférence de consensus » sur le logement avant la loi annoncée pour le premier trimestre 2018
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu