Avertir le modérateur

25/12/2017

Europe or Die

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte
 
un fichier dans le groupe : Livres de tonton Bakou.

L'ESPRIT DE LA REVOLTE
de Kropotkine ( 11pages)

PDF
 

De Marius Hepha

"Cette Europe de l’ouest riche et obèse qui a colonisé en continu et pillé les ressources des autres populations représente au bas mot 400 millions d’habitants.
100 000 réfugiés pour 400 000 000 de citoyens, cela représente un grand remplacement estival de 0.025% de la population européenne.
Si on écoute les plus alarmistes, la vague atteint les 0.1%, soit la croissance de la France : c’est dire à quel point elle est dérisoire."
"En France, la soupe est grasse et on tente de faire oublier que les conflits qui amènent les migrants ont pour origine le pillage qui permet à ces braves Français qui ne veulent pas payer pour les autres de manger du chocolat pas cher, d’avoir des téléphones portables dernier cri tout en faisant tourner le CAC40."

EN IMAGE - Migrants: "accueil de merde" sur un ministère

Des bénévoles engagés dans l'aide aux migrants ont mené une brève opération samedi matin en taguant un large slogan "accueil de merde" sur la façade du ministère de la Cohésion des territoires, a constaté l'AFP.

Marseille: décès d'un migrant après un suicide dans un centre de rétention

Un jeune migrant albanais est décédé ce week-end à l’hôpital Nord de Marseille après une tentative de suicide le 14 décembre au centre de rétention administrative de la ville, a indiqué dimanche à Reuters un porte-parole de l’Assistance publique Hôpitaux de Marseille (AP-HM).

» Marseille: un migrant dans le coma après une tentative de suicide

«Cette personne est décédée malgré les soins qui lui ont été apportés», a-t-il déclaré, confirmant des informations d’associations de défense des migrants.

Cet Albanais de 23 ans, qui s’était vu refuser l’asile après un séjour en France de 19 mois, s’était pendu dans sa chambre du centre le 14 décembre et se trouvait depuis en réanimation à l'hôpital.

Le centre de rétention du Canet dans le XIVe arrondissement de Marseille a connu sept tentatives de suicide ces deux derniers mois, selon les associations qui dénoncent les conditions de rétention des étrangers en situation irrégulière.

La CIMADE dénonce la course effrénée du préfet du Morbihan pour toujours plus d'expulsions en toute illégalité. Pas plus tard qu'aujourd'hui, pendant que les enseignants des lycées Dupuy de Lôme Lorient et Jean Guéhenno Vannes étaient reçus pour demander la régularisation de Misena et Mirsen, que 300 personnes manifestaient devant la sous préfecture de Lorient contre les expulsions, le préfet faisait arrêter 2 jeunes géorgiens, dont un élève de terminale du lycée Jean Guéhenno, en vue d'expulsion.Il a fallu que le Juge des Libertés et de la Détention soit saisi pour qu'ils soient finalement libérés!! Monsieur le Préfet va t il persister dans son acharnement contre les exilés?

 

Al Jazeera's Jonah Hull has this exclusive report from the Port of Patras in Greece, on the dangerous reality of human smuggling.

 

Migrants Stranded on Kos: Europe or Die

 

People Smuggling in Sicily: Europe or Die

Le réchauffement climatique va accentuer la pression migratoire aux portes de l’Europe 

Si les émissions mondiales de gaz à effet de serre continuent de progresser à leur rythme actuel, les Vingt-Huit pourraient être confrontés à un flux massif de réfugiés.

A partir des informations collectées dans cent trois pays de départ, les chercheurs ont évalué l’impact de la température moyenne enregistrée dans les zones agricoles sur le phénomène migratoire. « Lorsqu’elle dévie de l’optimum de 20 °C pour tendre vers des [moyennes] plus basses ou plus élevées, les demandes d’asile s’accentuent », constate Anouch Missirian, précisant que « ces effets sont plus visibles en cas d’élévation de la température. »

« Etablir un lien entre variable de température et flux migratoire n’est pas une approche nouvelle, juge François Gemenne, expert en géopolitique de l’environnementmais l’effort de quantification et de projection proposé par cette étude est, en revanche, assez inédit. »

Deux scénarios possibles

Si les émissions mondiales de gaz à effet de serre continuent de progresser à leur rythme actuel et soumettent la Terre à une augmentation de température de l’ordre de 4,5 °C à 5 °C, les dossiers de demandes d’asile pourraient bondir de 188 % d’ici à 2100, soit 660 000 dossiers de plus que sur la période 2000-2014.

Si, en revanche, grâce aux efforts combinés des Etats et des acteurs non étatiques (collectivités locales, entreprises, société civile), l’espèce humaine parvient à stabiliser ces émissions et à contenir la surchauffe planétaire autour d’un seuil d’environ 2° C, les demandes d’asile ne devraient progresser que de 28 %.

« Ceux que l’on qualifie de “migrants économiques” sont aussi des migrants environnementaux ou climatiques »

« Dans le premier cas, on se retrouverait en plein scénario catastrophe, avec des hausses de température extrêmes et une explosion démographique qui nous entraînerait dans un monde inconnu, avance Anouch Missirian. En tout état de cause, cette interaction entre climat et migration est un sujet sensible, qui doit interpeller le monde politique, au-delà de la communauté des chercheurs. »Il poursuit : « La moitié de la population africaine, par exemple, tire l’essentiel de ses revenus de l’agriculture de subsistance. Elle est très vulnérable au dérèglement du climat. Autrement dit, ceux que l’on qualifie de “migrants économiques” sont aussi des migrants environnementaux ou climatiques. »

 18/06/2015 Seulement un mauvais rêve ?

L’hypothèse de 188 %, la plus significative, ne devrait pas voir le jour si l’UE, comme elle s’y est engagée, renforce la coopération et le soutien aux pays tiers et si des stratégies d’adaptation sont mises en œuvre dans les régions les plus sensibles au réchauffement climatique. « Un tel chiffre peut avoir un effet à double tranchant, prévient M. Gemenne. Il peut pousser à l’action ou, au contraire, effrayer les gouvernements et les conduire à un renforcement de leurs frontières. »

 INFOGRAPHIE - Alors que le gouvernement hongrois a annoncé la fermeture de sa frontière avec la Serbie et le début de la construction d'une barrière anti-immigration, Le Figaro liste les principaux murs du monde.

24/12/2017

Joyeux rien du tout

n

Joyeux noel a tout(e)s, je la partage comme chaque années.

 
Aucun texte alternatif disponible.
 
 "Selon que vous soyerez puissant ou misérable, les jugements de la cours vous rendront blanc ou noir" - Jean de La Fontaine

Noyeux Joël à tou(te)s :D

 

 

 Jolie Môme - Clip Si tu vois le Père Noël

Pas sur qu'ils le voient le père noel

Des bénévoles ont aménagé ce week-end une école londonienne pour permettre à des centaines de sans-abri d'y fêter Noël, alors que la pauvreté a considérablement augmenté ces dernières années au Royaume-uni, au point de constituer une véritable «crise nationale», selon un rapport parlementaire.

L'association d'aide aux sans-abri Crisis a profité de l'absence des enfants pendant cette période de vacances pour ouvrir les portes de leur école à des personnes sans domicile.

LIRE AUSSI - La faim, un autre visage du Royaume-Uni

Selon un rapport parlementaire publié cette semaine, 9100 personnes sont à la rue en Angleterre, et plus de 78.000 ménages dont 120.000 enfants sont sans domicile, vivant dans des hébergements d'urgence «qui peuvent être parfois de très faible qualité». S'ajoutent les «SDF cachés», hébergés par leur famille ou leurs amis et non comptabilisés dans les chiffres officiels.

Et le problème s'aggrave: depuis 2011, le nombre de personnes dormant dans la rue a grimpé de 134%. Ses auteurs demandent au gouvernement de s'attaquer au problème en développant l'offre de logements, en particulier ceux accessibles aux ménages à faibles revenus.

LIRE AUSSI - Un nouveau centre pour SDF à Neuilly serait «une ânerie», d'après le maire

Des initiatives sont organisées un peu partout dans le pays, comme à la gare londonienne de Euston, où 200 personnes sans-domicile dîneront le soir de Noël.

Dimanche, dans son message de Noël, le leader de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn a évoqué tous ceux «qui n'ont pas de maison à eux et dorment dans la rue». Il a récemment interpellé la première ministre au Parlement, qualifiant la situation de «honte nationale».

Theresa May a répondu que son gouvernement investissait 500 millions de livres dans la lutte contre la pauvreté, soulignant que son budget, annoncé le mois dernier, prévoyait des mesures pour augmenter l'offre de logements abordables.

une idée cadeaux de fin d'année? Bonnes fêtes quand même, 

JOYEUX NOEL A TOUS... !!!!>>>>>>>>>>>

n

Aucun texte alternatif disponible.
 
L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, texte
 
 

contradictions de sa coalition.

Source Donald Trump, Père Noël des entreprises américaines COURRIERINTERNATIONAL.COM 

 

Hulotteries ? L'eau, sa gestion et sa préservation, n'échappent pas à l'austérité budgétaire.

Vivre le temps des troubles

A la recherche d’un nouvel ordre mondial

Dans un essai géopolitique, Thierry de Montbrial, président de l’Institut français des relations internationales (IFRI), ausculte les enjeux de gouvernance d’un monde de plus en plus mouvant Par Marc Semo

 
« Vivre le temps des troubles », de Thierry de Montbrial, Albin Michel, 170 p., 15 euros

 

Déchiffrer un monde en train de basculer et analyser les nouveaux défis qui se posent à une gouvernance mondiale encore balbutiante : tel est l’objectif pour le moins ambitieux de Thierry de Montbrial dans un essai ramassé et alerte qui veut penser à nouveau la longue durée. Il revendique « sa conception du présent comme l’intersection d’un futur déjà là et d’un passé encore là » en réaction à un air du temps obsédé par l’instantanéité et qui, trop souvent, tend « à surestimer les changements à court terme et sous-estimer ceux à long terme ».

n

 

Dessous des Cartes L'Europe en dangers - YouTube

Polytechnicien et ingénieur des Mines, docteur en économie formé à Berkeley, le fondateur et aujourd’hui président de l’Institut français des relations internationales (IFRI) a, parmi les grands spécialistes des relations internationales, un parcours original qui le sensibilise aux effets des grandes innovations technologiques.

 

Qu’il s’agisse des enjeux liés au dérèglement climatique dans un univers entré dans « l’anthropocène », selon l’expression du chimiste néerlandais et Prix Nobel Paul Crutzen – pour définir une nouvelle ère géologique dominée par l’action de l’homme –, ou qu’il s’agisse des potentialités démiurgiques ouvertes par l’intelligence artificielle, il est à même d’en comprendre les enjeux et surtout de les expliquer clairement sans irénisme ni catastrophisme.

« L’utopie de la mondialisation libérale »

Les « temps des troubles », expression évoquant les empires finissants, sont toujours difficilement déchiffrables. Le vieux monde est en train de mourir mais le nouveau n’est pas encore né. D’où la tentation du repli vers l’identitaire. « L’utopie de la mondialisation libérale qui a succédé au rêve du socialisme intégral a encore plus rapidement fait long feu », note Thierry de Montbrial. Citant Paul Valéry, il n’est guère tendre pour les effets d’une Histoire mythifiée qui « enivre les peuples, leur engendre de faux souvenirs

Les populismes en Europe (2016, France Culture)

Autour de Christine Ockrent (Affaires étrangères, 02-01-2016) : Béatrice Giblin, géographe, codirectrice de la revue de géographie et de géopolitique Hérodote et fondatrice de l'Institut français de géopolitique, université Paris-VIII; Cyril Coulet, chercheur, spécialiste des pays scandinaves; Mark Leonard, Directeur du European Council on Foreign Relations sur la Grande Bretagne; Péter Balázs, Professeur en relations Internationales et en études Européennes à la Central European University de Budapest; Jacob Turowski, entrepreneur franco-polonais.

"Que faut-il attendre de cette nouvelle année ? Une campagne présidentielle aux Etats-Unis et sans doute beaucoup de tumultes en Europe, sous l’effet d’une même lame de fond : le populisme."

"On voit aux Etats-Unis un Donald Trump dont les provocations font le succès dans les sondages et déportent vers la droite l’axe de la vie politique américaine.

En Europe de Copenhague à Budapest, de Varsovie à Rome, de Londres à Stockholm, on observe à des degrés divers le même rejet des élites, la même dénonciation de Bruxelles et du processus d’intégration, le même raidissement face aux mouvements migratoires qui ont pourtant écrit l’histoire du continent." "Quels sont donc les ressorts du populisme en Europe ? Jusqu’à quel point sont-ils similaires dans des pays à la culture et à la situation économique si différents ? Quels enjeux pour nos démocraties quand la mondialisation et les mutations technologiques s’accélèrent ?"

 

 

La Pologne menacée de sanctions sans précédent par l'UE

Etat de droit.

Après des mois de mises en garde, la Commission européenne a déclenché ce mercredi une procédure inédite contre la Pologne, annonce l'AFP. S'il ne renonce pas à ses réformes judiciaires controversées (votre notre interview à ce sujet), le pays pourrait bien se voir privé de ses droits de vote dans l'UE.

C'est l'article 7 du traité de l'UE qui a été activé, souvent qualifié d'«arme nucléaire» parmi les sanctions possibles. Cette procédure encore inédite peut déboucher, au terme d'une procédure complexe et encore jamais utilisée, sur une suspension des droits de vote au sein du Conseil de l'Union.

Fiscalité, Trump trace sa loi du plus fort. Approuvée dans la hâte par le Sénat, la réforme voulue par le président américain est censée venir en aide aux travailleurs et aux «oubliés». En réalité, ce texte, qui doit repasser au Congrès, regorge de mesures aux lourdes conséquences sociales et environnementales.

Une cour d'appel fédérale américaine a jugé vendredi que le décret anti-immigration du président Donald Trump n'était pas applicable aux personnes ayant une "relation de bonne foi crédible avec les Etats-Unis."

LIRE AUSSI - Victoire judiciaire de Trump sur son décret migratoire

 

 

 Président Trump, semaine 46 : le populiste qui ne donnait qu’aux riches

 A lire Tax Cut

Dérégulation tous azimuts

 A lire Accueil /Etats Unis, racisme /'America First', really?, 17 décembre 2017Les inégalités explosent, Merci trump...

 La crise de la dette publique en Europe et les perspectives d'un défaut grec, désormais très réelles, en sont la preuve. La finance n'est pas la cause de la crise; la finance est, au contraire, ce qui a permis à la contradiction récurrente du capitalisme de différer son explosion depuis si longtemps.

 

Aujourd'hui, cette contradiction frappe les Etats sous la forme d'une crise budgétaire et de divers programmes d'austérité. Partout en Europe, on nous explique que nous sommes au-dessus de nos moyens, que nous allons devoir travailler plus fort et nous serrer la ceinture. Dans cette situation, beaucoup se tournent vers l'État, espérant qu'il imposera des limites aux «excès du marché».

 

"Avec plus d'Etat pour réguler la finance, nous serons en mesure de construire une économie plus sociale et plus prospère." Mais la solution antilibérale rencontre un obstacle évident [1]: l'Etat n'est pas opposé à la sphère de l'économie. Son rapport à l'économie est celui de l'interdépendance totale. La raison est simple: il faut de l'argent pour financer

 

 
 

 

 

This entry was posted in Texts in all languagesTexts in English and tagged . Bookmark the permalink.

 Traduit de Why talk of “crisis?” Posted on  by risc

 Accueil /Etats Unis, racisme /'America First', really?

 

 10 décembre 2017 IDIOCRACY

08 décembre 2017 Trump : fini de rire ?
 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu