Avertir le modérateur

15/06/2014

Rwanda 20 ans déjà

Accueil - 2013-14 - émissions de Mai   
Rwanda 20 ans : "On veut montrer qu’on vit encore"
Le lundi 12 mai 2014

 

 

 Régis, en avril 2014, tenant son portrait pris en 1995 par Daniel Mermet (photo : Daniel Mermet)NN

Notre Frère Proudhon, qui voulait dénoncer le gouvernementarisme parlementaire, disait que « être gouverné c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé par des êtres qui n’ont ni le titre ni la science ni la vertu. Etre gouverné c’est être à chaque opération, à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, apostillé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé.  C'est sous prétexte d'utilité publique et au nom de l'intérêt général être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre réclamation, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale !»

Makhnovtchina-Commandantes

La France au Rwanda
>> De l'implication dans le génocide des Tutsi au négationnisme
>> Projection du documentaire "Tuez-les tous" de par Raphaël Glucksmann,  David Hazan et Pierre Mezerette (2004, 1h40), suivie d'une discussion.

Il y a 20 ans, d'avril à juillet 1994, plus d'un million de Tutsi ont été exterminés au Rwanda. Si les « immémoriales haines tribales de l'Afrique » ont été invoquées pendant le génocide, il est établi que lesdites « ethnies » rwandaises, au sens qu'elles recouvrent aujourd'hui, ont été largement fabriquées par la colonisation. Les massacres de 1994 n'étaient pas les premiers et ne furent ni spontanés ni inorganisés : ce sont tous les maillons politiques et administratifs de l'État rwandais, du sommet à
la base, qui ont appelé à l'extermination, l'ont encadrée et accomplie.
 
Et ce, fort du soutien indéfectible du sommet de l'État français. Vingt ans plus tard, retour sur un passé qui ne passe pas.
 
Tuez les Tous Documentaire génocide Rwanda 1994) - YouTube 
 :

 
 

Rwanda Reportage 20 ans de pouvoir autoritaire, et après

Le 23 Mai 1994, Daniel MERMET et Jérôme BASTION (RFI), avec quelques militaires du FPR et trois journalistes tanzaniens, sont les premiers à découvrir le charnier de Nyarubuye, 40 jours après le massacre. Parmi les corps, ils découvrent une fillette encore en vie, VALENTINE. L’année suivante avec Salvatore et Saka-Maï, Daniel Mermet finira par la retrouver. Valentine vit maintenant aux États-Unis. Elle vient même d’être maman.
Aujourd’hui vingt ans après, nous retournons à Nyarubuye avec Placide, le petit frère de Valentine. Les cadavres autour de l’église n’y sont plus, mais les fantômes du génocide sont bien présents...

Reportage : Giv Anquetil, Daniel Mermet


Programmation musicale :
  Naho se bene wacu, par Christine Schaller
  Nyirigira
, par la chorale de Kigali et les voix de Kicukiro


À lire :

Le dernier numéro de la revue Vingtième siècle, consacré au "Génocide des Tutsi rwandais, vingt ans après" (Vingtième siècle n°122, avril-juin 2014, aux Presses de Sciences Po)


À voir : quelques images d’Alexis Cordesse
  Rwanda, une exposition d’Alexis Cordesse. Les Douches La Galerie, 5 rue Légouvé 75010 PARIS, 01 78 94 03 00, contact@lesdoucheslagalerie.com
JUSQU’AU 17 MAI 2014

  Rwanda, blessures d’images, une exposition de photographies d’Alexis Cordesse. Au centre du Patrimoine Arménien • 14 rue Louis Gallet 26000 Valence - Plus d’infos : 04 75 80 13 00 • www.patrimoinearmenien.org
JUSQU’AU 25 MAI 2014

  Rwanda, wounded vision, une exposition d’Alexis Cordesse. Musée Kazerne Dossin, Goswin de Stassartstraat 153 B-2800 Malines, BELGIQUE, tél : 0032 (0) 15 29 06 60
JUSQU’AU 14 SEPTEMBRE 2014

 

La démocratie c'est nous - YouTube :  De Madrid à Reykjavik en passant par l'Allemagne et la Suisse, ce documentaire décrypte les revendications et l'organisation complexe des mouvements contestataires européens, au sein desquels des individus profondément indignés déploient des trésors de créativité pour rendre la parole à tous les citoyens dans la sphère politique.
Détails

Des armes pour le monde Arte 6 l’Indigné révolté

26/12/2013

Ayn Rand, pasionaria du capitalisme !

Ayn Rand, pasionaria du capitalisme !
Le jeudi 12 décembre 2013

 

 

 

 

Le capitalisme c’est la vertu ! Le capitalisme est un système juste, il récompense les meilleurs et punit les médiocres ! Le profit a une valeur spirituelle ! Sur terre il y a les entrepreneurs et les parasites, les MAKERS et les TAKERS ! Votre ennemi c’est l’altruisme, à bas la solidarité, VIVE L’ÉGOÏSME !
Un délire ? Un sketch comique ? Non. C’est ce que disait AYN RAND, celle qui - selon une sérieuse étude de la Bibliothèque du Congrès - "a le plus influencé les Américains, après la Bible". Ses livres, vendus à des millions d’exemplaires et portés au cinéma, sont des références majeures outre-Atlantique. AYN RAND, "la Jeanne d’Arc de la libre entreprise", est inconnue en France. Morte en 1982, sa tombe fut fleurie de couronnes mortuaires en forme de dollar.


Un reportage à New York de Giv Anquetil et Daniel Mermet.

Programmation musicale :
American Greed, par Oddissee

 

Partie (2)
Le lundi 16 décembre 2013

 

 

 

Vous voulez être riche, puissant, célèbre ? Alors libérez le créateur qui est en vous, l’entrepreneur, le gagneur, et surtout libérez-vous de l’altruisme, ne pensez qu’à vous, libérez vous de ces parasites, de toute cette meute, dites-lui merde à la meute, elle vit à vos crochets, elle vous opprime, elle vous domine, elle vous exploite, le damné de la terre c’est vous, debout, c’est la lutte finale !

Inconnue en France
, AYN RAND (1905-1982) a écrit le livre le plus influent après la Bible, traduit en 17 langues, vendu à 10 millions d’exemplaires, ATLAS SHRUGGED est une apologie populiste délirante du capitalisme. Une puissante fondation financée par les multinationales propage la pensée d’Ayn RAND parmi les élites mondiales, il nous a donc semblé indispensable de vous faire partager ce privilège.

La suite d’un reportage à New York de Giv Anquetil et Daniel Mermet.

Partie (3)
Le mardi 17 décembre 2013

"Doit-on laisser mourir quelqu’un qui n’a pas pris une assurance santé privée ?" "OUI !" hurle la foule.

 



Cette scène est réelle, c’était en septembre 2011. Mort aux parasites, mort aux perdants ! C’est la révolte des riches. L’avidité au gain est la plus grande des vertus (Greed is good) ! AYN RAND, c’est la lutte des classes à l’envers. Depuis plus de 50 ans, ses romans et ses idées ont profondément pénétré la mentalité américaine avec le soutien des banques et des plus riches fondations, comme l’ARI (Ayn Rand Institute) qui propage ses idées partout. 1,4 millions d’exemplaires de ses livres ont été distribués à 30 000 professeurs dans 40 000 salles de classe... HALTE AU RACISME ANTI-RICHES ! MILLIARDAIRES DE TOUS LES PAYS, DIVISEZ-VOUS !

Le troisième et dernier volet d’un reportage à New York de Giv Anquetil et Daniel Mermet.

(illustration : Ayn Rand, un webcomic de Darryl Cunningham)

À lire :
  Haine froide : à quoi pense la droite américaine ?, de Nicole Morgan (2012, éditions du Seuil)
  Pourquoi les pauvres votent à droite, de Thomas Frank (2008, nouvelle édition 2013, éditions Agone)

  Le marché de droit divin : capitalisme sauvage et populisme de marché, de Thomas Frank (2003, éditions Agone)

À visiter :
Le site de Frederick Cookinham : indepthwalkingtours.com, qui propose des visites du New York d’Ayn Rand

Programmation musicale :
  Capitalism fucked the planet, par Chris Webbe
  Hymne à la croissance, par Christopher Murray

Programmation musicale :
  Greed is good, par Leeman Brothaz
  I dreamed I saw Ayn Rand, par The Billionaires

09/05/2013

Comment meurent les bateaux

n
 

Du riffifi à Seattle - Vidéo Dailymotion :   Ce film est un témoignage de « première main » sur les grandes manifs de SEATTLE en 1999, cet évènement capital des luttes altermondialistes.ou l'OMC avait plié sousla pression des menifestants. Ecoutez ce que disaient les métallos, les indiens, les gens de toute origine qui ont bousculé les maitres du monde

 
Comment meurent les bateaux
Le jeudi 2 mai 2013
 
 

 

 

 


 

Au Bangladesh, 3 millions d’ouvrières fabriquent nos fringues. La semaine dernière, 400 de ces petites mains ont trouvé la mort dans l’effondrement d’un immeuble comprenant des ateliers de confection à Dacca, 150 autres sont toujours portées disparues sous les décombres. Dans ce même pays, 200.000 ouvriers s’attèlent à une autre activité, le « shipbreaking », le démantèlement de navires.

  

Retour à Chittagong, où les immenses carcasses porteuses d’amiante et autres produits toxiques sont démantelées par des ouvriers payés entre 3 et 5 dollars la journée. Ils devraient porter des scaphandres, l’amiante et les déchets devraient être transportés dans de doubles sacs étanches et placés dans des containers de transports adaptés pour être conduits dans des décharges adaptées mais cette solution est trop coûteuse...  

Reportage Giv Anquetil, Daniel Mermet.

 

BANGLADESH Les victimes des vêtements à bas prix - courrier international

Plus de 380 personnes ont péri dans un immeuble abritant des ateliers de confection qui s'est écroulé à Dacca. C'est le résultat direct des exigences de la chaîne de production et de commercialisation du XXIe siècle, analyse ce site très engagé à gauche.
 
 
  • L'effondrement de l'immeuble de huit étages a fait au moins 380 morts, près de Dacca - AFP.

n

L'effondrement de l'immeuble de huit étages a fait au moins 380 morts, près de Dacca - AFP.

Le mercredi 24 avril, l'immeuble Rana Plaza s'est écroulé, un jour après que les autorités bangladaises eurent demandé aux propriétaires de l'évacuer. ...

 

Des marques célèbres y étaient confectionnées, comme les vêtements qui figurent dans les rayons démoniaques de Wal-Mart. Cela mérite de rappeler le bilan de l'incendie de la Triangle Shirtwaist Factory de New York, en 1911: 146 .....

 

La liste des "accidents" est longue et douloureuse. En avril 2005, l'effondrement d'une usine de prêt à porter de Savar tue 75 ouvriers. En février 2006, .... . Ce sont là les "usines" de la mondialisation du XXIème siècle — des abris mal conçus, et un processus de production qui repose sur de longues journées de travail, des machines de troisième ordre et des ouvriers dont la vie est soumise aux impératifs de la production à flux tendus.

 

L'Occident sous-traite le sang et la sueur

Ces usines bangladaises s'inscrivent dans le paysage de la mondialisation, que l'on retrouve .... et autres lieux qui ont ouvert leurs portes à une industrie du prêt à porter habile à profiter du nouvel ordre industriel et commercial des années 90. Ces pays faibles, qui n'ont pas eu pas la volonté de se battre pour leurs ressortissants et de se soucier de l'affaiblissement à long terme de leur ordre social, se sont empressés d'accueillir l'industrie du prêt à porter. Les gros producteurs, qui ne voulaient plus investir dans des usines, se sont tournés vers des sous-traitants en leur proposant des marges très faibles et en les obligeant ainsi à gérer leurs usines comme des prisons.

 

La sous-traitance a permis à ces sociétés de nier toute culpabilité dans les agissements des propriétaires de ces petites usines et de jouir des bénéfices de produits bon marché sans avoir la sueur et le sang des ouvriers sur la conscience. Elle a permis aussi aux consommateurs du monde Atlantique d'acheter de grandes quantités de marchandises, souvent en s'endettant, sans se soucier des méthodes de production. De temps en temps, une vague de sentiment progressiste vise telle ou telle société mais il n'y a pas de réflexion d'ensemble sur le fait que la chaîne d'approvisionnement à la Wal-Mart favorise les pratiques critiquées.

 

Un gouvernement sourd

Les ouvriers bangladais ne sont pas aussi enthousiastes que les consommateurs du monde Atlantique. En juin 2012 encore, des milliers d'ouvriers de la zone industrielle Ashulia, à la périphérie de Dacca, ont réclamé des augmentations de salaires et l'amélioration de leurs conditions de travail. ....l.

Alors que les informations en provenance du Rana Plaza arrivaient, Dacca, consciente de la futilité de négocier avec un gouvernement subordonné à la logique de la chaîne d'approvisionnement, a explosé. Les ouvriers ont fermé la zone industrielle qui entoure la ville, barré les routes et détruit des voitures. C'est l'insensibilité de l'Association des Fabricants de Prêt à Porter (AFPPB) du Bangladesh qui a mis le feu aux poudres. Après les manifestations de juin 2012, Shafiul Islam Mohiuddin, le patron de l'AFPPB avait accusé les ouvriers "conspirer" et avancé qu'il n'était "pas logique d'augmenter les salaires". 

 

Victimes de la mondialisation

 

Cette fois, Atiqul Islam, le nouveau président de l'AFPPB, a laissé entendre que le problème, ce n'est pas la mort des ouvriers ni les mauvaises conditions de travail mais "l'interruption de la production causée par les troubles et les hartals (grèves)". Ces grèves constituent selon lui "encore un coup sévère porté au secteur du prêt à porter". Il n'est pas étonnant que ceux qui sont descendus dans la rue aient si peu confiance dans les sous-traitants et le gouvernement.

Voilà plusieurs mois que le Bangladesh est secoué par de grandes manifestations à propos de son histoire — en février, la terrible violence que le Jamaat-e-Islami a fait subir aux combattants de la liberté en 1971 a poussé des milliers de personnes à se rassembler à Shanbagh, à Dacca.

 

Ce mouvement de protestation s'est depuis transformé en une guerre politique entre les deux grands partis et a fait oublier les appels à la justice pour les victimes de ces violences. Il a enflammé le pays, qui est par ailleurs plutôt conciliant quant à la terreur quotidienne que vivent les ouvriers du prêt à porter. "L'accident" du Rana Plaza va peut-être lui donner un tour progressiste.

 

Pendant ce temps, le monde Atlantique est tellement absorbé par les guerres contre le terrorisme et le marasme économique qu'il évite de s'interroger sur un mode de vie qui repose sur la consommation à crédit et l'exploitation des ouvriers de Dacca. Les morts du Rana sont non seulement victimes des sous-traitants mais aussi de la mondialisation du XXIème siècle.

 

Afficher l'intégralité de l'article

Lire tout l'article

·      << page précédente

·      Page 1 de 2

·      page suivante >>

·      CounterPunch

|

Depuis 2003 et le G8 d'Evian, Vamos ! a créée une samba militante Vamos ! Sambaktivist ! qui fait partie de ROR (Rhythms of Resistance).  Rhythms of Resistance  :  

Rhythms Of Resistance at Reclaim Love 16 02 13 - YouTube :

Ror a été créée en 2001 lors du sommet de Prague et adhère aux principes suivants : « Nous sommes un réseau d'activistes transnational, anti-hiérarchique, anticapitaliste, antisexiste et antiraciste se battant pour la justice sociale et écologique. Nous sommes des militantEs utilisant la samba comme une forme d'action politique. Nous utilisons la frivolité tactique inspirée par le carnaval afin d'affronter et de critiquer tout système de domination et de soutenir directement toutEs celles et ceux qui lutte contre l'exploitation, la discrimination, et l'oppression sans compromettre nos principes. Nous rejetons toute fausse opposition entre militantisme et formes créatives de résistance. 

Même si nous sommes des groupes différents opérant de façon décentralisée, nous cherchons à maximiser la participation de chacunE à notre processus collectif. 

Nous sommes un réseau ouvert à toutes les personnes qui partagent nos principes. Rejoignez nous ! Il y a tellement de raison de jouer ensemble ! » 

Vamos ! Sambaktivist ! s'implique au côté de ceux et celles qui soutiennent des espaces de liberté et d'autonomie, se bat entre autre pour une écologie radicale, la liberté de circulation, contre la France-Afrique et se mobilise auprès des précaires et des sans papiers. 

Retrouvez nous tous les jeudis soirs au transfo à 20h pour partager musique et discussion sur les projets du collectif ! 

Comment meurent les bateaux



Lien : http://www.demosphere.eu/rv/25642
Source : http://transfo.squat.net/evenements/vamos-sam......
 

L'altermondialisme, 10 ans après - FRANCE 24 : 

Quelques hypothèses sur l'altermondialisme (2/2) - Vidéo Dailymotion : 

Quelques hypothèses sur l'altermondialisme - YouTube :  Cannes le 25 juin 2011. La pre­mière partie porte sur les préc­urseurs et les ori­gi­nes du mou­ve­ment alter­mon­dia­liste.

La seconde partie (à partir de
33:42) évoque et cri­ti­que cer­tai­nes posi­tions rép­andues dans le mou­ve­ment alter­mon­dia­liste.

Yves Coleman indique qu'un texte plus détaillé suivra pour expo­ser de façon plus argu­mentée les hypo­thèses développées ici de façon rapide et rép­ondre aux ques­tions et objec­tions sou­levées lors des débats orga­nisés à Cannes par le Collectif anar­chiste des Alpes mari­ti­mes le 25 juin 2011 et à Angers par la librai­rie Les Nuits Bleues le 23 juin 2011

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu