Avertir le modérateur

28/04/2012

Heureux comme en Suisse

Accueil - 2011-12 - émissions de Avril
Heureux comme en Suisse
Le vendredi 27 avril 2012

________________________________________
Suisse.jpgEn Suisse, c’est tranquille, en Suisse, c’est bien organisé, en Suisse, on a la sécurité, en Suisse, c’est propre, en Suisse, on est discipliné, en Suisse, on a des abris antiatomiques, en Suisse, les voleurs de voiture c’est une balle dans la tête, et c’est bien, en Suisse, on est contre les minarets, en Suisse, il y a des Français qui aiment la Suisse.

Reportage de Charlotte Perry.
________________________________________
Programmation musicale :
Fatals Picards : "Je viens d’ici",

Riches, Pauvres: deux... , Interview d'un frontiste, Qu'est-ce que le fascisme ?, Dans la tête de l'extreme..., la France subit la montée... subit la montée du fasciste, A lire aussi : (Le retour du national-socialisme publié dans Alternative Economique, Islamophobes de tous les pays... annulez tout!, Voir Politiquement incorrects : la nouvelle droite radicale en Europe, En Europe, l'extrême droite... proresse, mais les idéologies divergent

 

26/04/2012

La com, un monstre doux

 

 La bas.org:  partie 1  et partie 2 , La com, un monstre doux / France Inter , La com, un monstre doux (II) / France Inter, La com, un monstre doux - planete attitude

Le mercredi 25 avril 2012

 

Photo 122.jpgNon, c’est pas la propagande, c’est pas la réclame, c’est pas la pub, c’est la com.

La com, c’est comme une passerelle, un pont, c’est juste un bridge pour porter le message jusqu’à sa cible, c’est choisir la bonne image, c’est trouver le bon mot, la bonne musique, c’est choisir les bons acteurs, la bonne lumière, les bons fumigènes, la bonne illusion, la bonne farine pour te rouler dedans, mon cher client.

Reportage de Pascale Pascariello et Gaylord Van Wymeersch.


Programmation musicale :
  Roce : "L’objectif"
  Belle campagne : "Aux Françaises et aux Français"

 là-bas si j'y suis ,

Les mille et un discours de.., .Aujourd'hui, PETITE HISTOIRE DE LA PRECARITE. : citoyen actif, Coluche, crises et présidents , Globalia de Jean Christophe... : (Globalia de Jean Christophe Ruffin, Rencontre avec Jean-Christophe Rufin, à l'occasion de la parution de Globalia ( fonctionnement La lutte des classes, Les ouvriers, les oubliés, L'Europe au bord du suicide ! , Arkema et les vautours, Les financiers au coin du bois, La précarité a une histoire | Les dossiers - actuchomage, Crise : l’Allemagne pour un «pare-feu» a minima,

Président nous voilà ! Président nous voilà ! / France Inter, Direct - France Inter
Le mardi 27 mars , Hollande et le patronat

 

24/04/2012

On est pas au bout de Le Pen

 

On est pas au bout de Le Pen ( facebook)
Le mardi 24 avril 2012

 

 

 

 Humour 52.jpgRecord historique pour le FN ? Attention aux chiffres ! Tout le monde l’affirme, avec ses 17.9% du 22 avril Marine Le Pen dépasse son père et ses 16.86% en 2002. Mais on oublie Bruno Megret qui en 2002 faisait 2.34%, soit un total de 19.20% donc on peut dire que Marine le Pen est de 1.3% en dessous de l’extrême droite de 2002 ! N’empêche qu’on n’est pas au bout de Le Pen.

Aujourd’hui retour sur un entretien prémonitoire avec Dominique Vidal le 31 aout 2011. Le FN ne peut pas être combattu par l’invective et le rejet. Ce thermomètre qu’est le FN montre le grand corps malade français.

Entretien Daniel Mermet.

Programmation musicale :
  Katerine : Le 20 04 2005
  Fatals Picards : Elle est belle la France

Wikipedia  (voir le deuxième terme)

Le terme nationalisme désigne le principe politique [1], né à la fin du XVIIIe siècle tendant à légitimer l'existence d'un État-nation pour chaque peuple.... Les historiens ne présentent pas ce nationalisme, en général, comme une idéologie .

Ce terme désigne aussi un mouvement politique déclarant vouloir exalter la nation sous toutes ses formes (État, culture, religion, traditions, préférence nationale pour l'emploi, etc), par opposition aux autres nations et populations. Ce mouvement, en Europe, est né à la fin du XIXe siècle, vers 1870 : chauvin et xénophobe, il trouvait alors ses militants principalement dans la petite bourgeoisie[3],[4],[5].

Le nationalisme apparaît aussi, à partir du milieu du XIXe siècle, comme un sentiment national plus ou moins répandu et exalté au sein de la population d'un pays, et s'invitant au sein de multiples doctrines ou idéologies (surtout au XXe siècle) allant des pôles extrémistes du communisme (par exemple le concept de Patriotismeanti-impérialiste de Mao Zedong) au fascisme (concept de Totalitarismeanti-capitaliste de Benito Mussolini), en passant par la troisième internationale léniniste et les justifications d'épurations ethniques[6], peut-être parce que le sentiment national est devenu « puissamment mobilisateur », comme l'ont compris dès le printemps des peuples de 1848 certains conseillers de dynasties européennes[7],[8].

 A lire : Alain Soral vs Abdellah..., Spécial investigation : La...

Pour le second tour, Sarkozy rouvre la chasse aux électeurs du FN : La stratégie a échoué au premier tour, mais il n'a pas le choix. Alors Nicolas Sarkozy s'est replongé dès lundi tête baissée dans la chasse aux électeurs du Front national, son unique chance de remonter son retard sur François HollandeEn recueillant dimanche 17,9% des voix, Marine Le Pen est devenue l'arbitre de la présidentielle et son électorat le principal réservoir de voix du candidat de l'UMP pour le second tour. Le travail de reconquête a donc repris sans tarder pour Nicolas Sarkozy, première étape en Touraine.Devant plusieurs milliers de partisans réunis à Saint-Cyr-sur-Loire, dans la banlieue de Tours, Nicolas Sarkozy a détaillé les grandes lignes d'un discours dont il ne devrait plus varier jusqu'au 6 mai

 

"Dimanche, les Français ont dit qu'après ces quatre années de crise (...) ils voulaient reprendre leur destin en main", a lancé le chef de l'Etat, "je vois ce vote comme un cri de souffrance, comme l'expression d'une souffrance, parfois même de colère (...) notre façon de les respecter sera de leur répondre par des engagements précis"."(...)".

Alors pendant près d'une heure, Nicolas Sarkozy a remis sur la table ses principaux thèmes du premier tour. Contrôler l'immigration, améliorer la sécurité, changer l'Europe pour qu'elle ne soit plus une "passoire" et "ouverte à tous vents", préférer le travail à "l'assistanat". : "(...)", a égrené le chef de l'Etat.

Tout au long de son discours, Nicolas Sarkozy a fustigé la gauche. Celle qui "parle de la générosité comme d'un concept" ou qui "préfère fréquenter les dîners en ville que les ouvriers". " sous les applaudissements de ses partisans.

Bref, barre à droite toute ! .

 A lire : Comment Sarkozy a rendu possible la dérive raciste à droite 27 Mars 2010 Par Carine Fouteau (Mediapart), Le FN décide, Sarkozy...

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu