Avertir le modérateur

18/07/2015

Black Block - (full documentary

n

 

 

n

Après Blunday Synday bien interprété  la chanson de  U2 - Sunday Bloody Sunday ( full movie) ) et dans le film Au Nom du père ( film complet )  l'Histoire vrai d'une terrible erreur judiciaire qui plaça la famille des Guilford ayant accusé 4 jeunes irlandais comme responsables d’un attentat à Guildford en Angleterre, présumés responsables de la mort de 5 britanniques. Les 4 accusés (ensuite surnommés « Les Quatre de Guildford », vivront alors une véritable descente aux enfers, et seront injustement condamnés à une peine allant de la réclusion à vie, à un emprisonnement de 30 ans. Le film Au Nom du Père, raconte ainsi l’histoire vraie scandale d’une incroyable bavure judiciaire, en s’appuyant sur le livre autobiographique « Proved Innocent » de Gerry Conlon, l’un des Quatre de Guildford. le film suit le combat de quatre Irlandais accusé a tord d'un attentat commis par un membre de l'IRA. On suit le combat d'un père et de son fils dans les taules anglaises. Il essayera de combattre l'acharnement judiciaire pendant plus de 10 ans. , Une autre journée sanglante tristement célèbre dans l'histoire, manifestants victimes des violences policière : je veux parler du rassemblant de Gènes en juillet 2001. 

Dix histoires d'Afro-Américains non armés qui ont trouvé la mort pendant ou à la suite d’une interpellation.

 

Il y a un an, un policier tuait Michael Brown à Ferguson. Malgré un retentissement planétaire, les bavures policières teintées de racisme n'ont pas cessé aux ...
LIBERATION.FR

 

 
Extrait : La tentation de l'émeute : " L'émeute , bonne question : un rassemblement de personne qui veulent se faire entendre. C'est un affrontement entre les forces de police et les jeunes des quartiers. Pour moi une émeute, c'est un rassemblement de jeunes et décidé de foutre le bordel en faite. On jette des pierres, des cocktails Molotov. Tous ce que l'on a sous la main quoi. pour canarder les keufs. Vous tirez c'est facile, nous on a pas d'armes, on n'a que des cailloux. Le système est armé, nous ne sommes pas armé. Donc on fait avec ce que l'on a. Tous ce qui est projectile, tous ce qui peut servir a incendier. On essaye, j'ai bien dis, on essaye de taper là ou cela fait mal.  
 
Photo : tout à l'heure, juste devant le parlement grec qu'on voit en second plan, en attendant le vote de la honte.
"LE POUVOIR EST MAUDIT, C'EST POURQUOI JE SUIS ANARCHISTE" (Louise Michel)


Sex Pistols Anarchy in the UK
 
Texte de Yannis Youlountas, les infos vont très vite ces derniers jours, tenez vous au courant régulièrement !

 

 
rsonnes présentes, généralement des autonomes ou sympathisants d’extrême-gauche/libertaires, à l’appel de l’A.M.E.B.-Solidaires., Communisme-ouvrier, et du N.P.A., presque toutes les autres organisations ayant refusé d’être signataires. Rassemblement débuté à 15h00 place du Huit septembre, avec discours et prises de parole, et en arrière-fond le mannequin d'un officier ainsi qu’une banderole conséquente. Un bon dispositif est en place, et nous suivra jusqu’à la fin. À 15h30 un cortège se forme et prends la direction de la Préfecture, première étape du parcours programmé.

 

 


 

 
La photo de Le Parti Black Bloc — 
 

 

brigada flores magon-Genova Libera(hommage à carlo giuliani) 

Alternative libertaire

"Ce documentaire de Carlo Bachschmidt revient sur les faits de Gênes en juillet 2001 racontés dans le film Diaz, un crime d'État de Daniele Vicari.
Black Block raconte la nuit de violence qui s’est déroulée à l’intérieur de l’école Diaz à Gênes lors du contre-sommet du G8 en 2001 ; une centaine de manifestant-e-s, rassemblé-e-s dans l’école pour y passer la nuit, y ont été attaqué-e-s et massacré-e-s par la police.
Ce documentaire recueille le témoignage de huit des victimes de la répression policière de cette nuit de juillet ; accusé-e-s de faire partie du BlackBlock, ils racontent ce qu’ils et elles y ont subi, et la façon dont cela a marqué leur rapport à l’action politique, au quotidien, à la vie.
« Beaucoup de choses se sont passées dans ma vie, et Gênés a été une expérience tellement forte, tellement intense, qui m’a profondément marqué, et s’il y a une chose que la police n’a pas réussi à obtenir, c’est de me faire tout lâcher. On peut dire qu’ils ont obtenu le contraire. Je ne peux et ne veux me retirer et mener une vie bourgeoise. Je n’en ai aucune envie.»

 Black Block - (full documentary, english subs)

"Emeutes en banlieue : la mécanique infernale " - L'Indigné Révolté

28/06/2015

“Tellement gay”

 

Tellement gay !

La Cour Suprême a décidé vendredi, par cinq voix contre quatre, que la Constitution devait accorder aux couples du même sexe le droit de se marier. Une décision historique outre-Atlantique. États-Unis: le mariage homosexuel autorisé dans tout le pays

 

 

La communauté gay Tellement Gay ! Homosexualité & pop culture - ARTE 
Télévision , arteCéline SciammahomosexualitéOrange Is the New BlackPop culturetransgenreTransparent
 
Documentaire
Tellement gay”, de l'homo cryptus à l'homo publicus, sur Arte

 

américaine a célébré la nouvelle sur Twitter via le hastag #LoveWins («l'amour gagne»). Le président américain Barack Obama a salué la décision et déclaré: «aujourd'hui marque une grande étape dans notre marche vers l'égalité». En parallèle, les comptes Twitter et Facebook de la Maison Blanche arboraient pour l'occasion les couleurs arc-en-ciel.

 

Dans certains endroits de la planète, on vient de le voir le droit des homosexuels progressent, dans d'autres, ils reculent de manière dramatique, en Inde, cela fait un an que l'homosexualité est redevenu un crime passible de dix ans de prison. Dans la plus " grande démocratie du monde", docteur et homme politique traite l'homosexualité comme une maladie grave

 

Dans un quartier commerçant de Delhi, des centaines des centaines de pancartes proposent des services variés : des professeurs particuliers, des plombiers, des pharmaciens mais aussi des médecins qui prétendent soigner l'homosexualité. En caméra caché, des journalistes d'ARTE sont allés voir le médecin Jiji Abbot, un des plus connu. Sexologue depuis 40 ans, c'est une " référence" dans cette discipline lucrative : il facture 500 à 4000 euros le traitement

 

«  Je viens vous parler de mon cousin, il est homosexuel »

" « Ne t'inquiète pas, cela va changer, on va lui donner des médicaments et lui faire des massages. Ce traitement sert a modérer ses pulsions sexuelles car ces gens là ont  un problème d'hormones, ils se masturbent trop »"

 

Certains médecins vont encore plus loin en administrant des séances d'électrochocs à leurs patients . Ces témoignages a été recueilli par la presse indienne  "I received 21 electric shocks in three months"

 

Picture for representational purpose only

 

Extraits : " J'ai enduré 21 séances d'électrochocs en trois mois. Il mélectrocutaient après m'avoir montré la photo d'un homme nu pour créer du dégout. je suis toujours homosexuel et je le serais toujours, mais aux yeux de ma famille, je suis redevenu maintenant normal"

 

 

Homosexualité, un tabou qui légitime ces pratiques proche de la tortures aux yeux des plus conservateurs. Des personnalités religieuses et politiques qui n'hésite pas à les encourager

 

Shankaracharya Omkarananda  Saraswati ( photo) , gourou : " L'homosexualité nuit a la culture indienne, c'est contre la nature. Si nous devons venir à bout de se problème grâce aux thérapies"

 

Chandra Praskash Kaushik, président Akhil Barat Mahasabha ( wikipedia , en anglais )  ( parti Nationaliste Hindou _ site internet) : " L'homosexualité est comme une maladie, nous devons la soigné comme le sida ou le cancers

 

La fondationNaz Fondation  est l'une des rares associations d'homosexuels du pays. Dans un local discret, ces membres planchent aujourd'hui sur des solutions juridiques pour les victimes de ces traitements

 

Anjali Gopolan, Naz Fondation " Ces cas sont très rarement dénoncés par les victimes car ce sont leurs familles qui forcent leurs enfants. Nous avons écrit au ministre de la santé pour lui demander d'agir et de changer de méthode et de retirer la licence de ces médecins"

 

Devant l'immobilisme de la classe politique, la société civile s'organise. Dans ce quartier branché, un restaurant organise deux fois par mois des soirées ou les homosexuels peuvent s'assumer ouvertement

 

Punit Jasuja, designer et activiste : " Dans les deux ou trois prochaines années, les changements dans la communautés gai vont être très important. Aujourd'hui nous sommes tous connectés. Des hommes, des femmes vont faire leurs comming out et faire bouger les choses. On est en Inde ici. Si tu veux que cela change, tu dois être le changement. "

 

 

La prochaine Gay Pride aura lieu en septembre. L'année dernière a Delhi, le rassemblement n'avait rassemblait que quelques centaines d'indiens 

 

Maxime Donzel explique comment la culture homosexuelle est sortie du placard. Et démontre qu'elle est même devenue un patrimoine commun.

On ne peut pas l'inventer, sa première émission s'appelait Pédérama : « un programme sur les folles diffusé sur Radio libertaire ». C'était confidentiel et communautaire, tout ce que Maxime Donzel essaie aujourd'hui de dépasser. Ex-chroniqueur pour le site Yagg, ce Franco-Canadien bricole depuis 2012 de fausses critiques ciné délirantes (le « Tutotal ») dans le magazine Personne ne bouge, sur Arte, et vient de réaliser un documentaire ambitieux sur la culture gay, qu'il ne situe plus en marge de la culture commune mais, au contraire — et c'est ce qui fait le sel de son film —, au fondement même de notre imaginaire collectif.

Construit en deux volets (la seconde partie sera diffusée samedi prochain), Tellement gay ! explore d'abord les œuvres masquées (pour cause de censure) et cette incroyable « culture du sous-texte » qui affleure dans des films aussi connus que Ben-Hur, Diamants sur canapé ou Les Prédateurs (de Tony Scott). C'est l'époque du « crypto-gay », où tout ne fonctionne que par allusions, pour un public homo qui apprend vite à lire entre les lignes. Maxime Donzel y reprend plusieurs exemples tirés de Celluloid Closet, ce livre de Vito Russo sur la représentation de l'homosexualité à l'écran. Le second volet, lui, part des émeutes de Stonewall, en 1969, point de bascule où la communauté gay sort du placard, où le discours n'est plus déguisé mais frontal et militant, où la culture homo semble enfin mieux acceptée par le grand public — jusqu'à être parfois récupérée par des artistes (de David Bowie à Katy Perry).

 

 

“On a trop souvent parlé des homos en disant ‘eux’. Or, les homos, c'est ‘nous’.” (Maxime Donzel)

 

 

Maxime Donzel insiste sur la notion de pop culture, laquelle distingue la France — où la parole homo a été davantage portée par des intellectuels — et les Etats-Unis — où la télévision s'est chargée d'éveiller le grand public à ces questions, notamment par des fictions comme The L Word ou Orange is the new black. « C'est ce qui est en train de se passer avec les trans. La société commence à saisir leur quotidien grâce à des figures populaires comme Caitlyn Jenner ou à des séries comme Hit and Miss ou Transparent. »

 

 

Entre les archives de films et les interviews (la réalisatrice Céline Sciamma, le journaliste Didier Lestrade, l'actrice Lea DeLaria…), Maxime Donzel raconte l'histoire de la visibilité croissante des homos et des lesbiennes à l'écran. Précision : il a tenu à ne pas lire lui-même le commentaire du film, mais à le confier à une voix off récurrente d'Arte. « Je voulais que ce soit la voix de la télévision française. Une voix reconnue, institutionnelle, qui parle à la première personne. On a trop souvent parlé des homos en disant “eux”. Or, les homos, c'est “nous”. Nous sommes une seule et même société, unie par une culture commune. » Bande-annonce du documentaire de Maxime Donzel

 

 

A voir aussi 

 

"Zombiland ou les les gestes inconscient " ( décripter les films de zombies) 

20/07/2014

Vol spécial Arte

 

 

 

la publication de Flores Magon
L’image contient peut-être : 1 personne, texte
 
 
 
  

 

Vol spécial Arte 2014 HD 

 

Une saison en enfer

 

Après « La forteresse » (Léopard d’or au Festival de Locarno), tourné en immersion dans un centre suisse d’accueil de demandeurs d'asile, Fernand Melgar a obtenu l'autorisation exceptionnelle d'entrer dans un centre de détention. Pendant neuf mois, il a partagé le quotidien des détenus, entourés par une équipe d'accueil soudée qui tente tant bien que mal d'adoucir des situations dramatiques. En filmant directement les confrontations, où les détenus renvoient sans cesse leurs gardiens à l'absurdité et à l'inhumanité de la politique qu'ils appliquent – jusqu'à l'apogée du "vol spécial" qui tourne mal –, Fernand Melgar parvient sans manichéisme à alerter violemment son spectateur sur un système administratif aveugle, hypocrite et indigne. Un film rendu encore plus nécessaire depuis que la limitation de l'immigration proposée par le leader populiste Christoph Blocher, a été votée en février dernier

 

 

 

 n La Domination policière - Mathieu Rigouste : Être GOUVERNÉ, c'est .... : Xenophobie Bussiness : a quoi servent les controle migratoire?« La sécurité est la première des libertés. »n

 

Des milliers de Roms expulsés chaque année Des milliers de familles Roms continuent d'être expulsées chaque année de campements ou bidonvilles en France sans solution de relogement pérenne. Ils restent ainsi condamnées à l'errance et à la précarité, dénoncent aujourd'hui plusieurs ONG.

La moitié des expulsions ont lieu en Ile-de-France

Au premier semestre 2017, 4382 Roms ont été expulsés de 50 lieux de vie (squats, bidonvilles, campements) en France, selon un recensement établi par la Ligue des droits de l'Homme (LDH) et le Centre européen pour les droits des Roms (CEDR), avec le soutien du Collectif national droits de l'Homme Romeurope.

 

Relogement temporaire

"Les familles Roms installées sur des terrains, souvent dans des cabanes, sont expulsées à la suite d'une décision de justice ou d'un arrêté du maire. Dans plus de 50% des cas on leur propose une solution de relogement, mais elle n'est que temporaire, hôtel ou autre, pour quelques nuits ou au mieux quelques semaines",explique à l'AFP Radost Zaharieva, chargée de mission aux droits de l'Homme pour le CEDR.

Selon les ONG, 15.000 à 20.000 femmes et enfants originaires d'Europe de l'Est, Roms pour la plupart, vivent en France dans des bidonvilles, squats ou campements.

LIRE AUSSI :

» Propos sur les Roms: Jean-Marie Le Pen condamné en appel

» Le maire de Saint-Ouen refuse de scolariser des enfants roms

 

Etats-Unis : les arrestations de clandestins s’accélèrent

L’administration Trump a donné toute latitude à la police de l’immigration pour multiplier les reconduites à la frontière. Les arrestations visent de plus en plus les clandestins sans passé criminel.LE MONDE |

 

« Les familles sont séparées en silence »

Cinq mois après le changement d’administration, le scénario est devenu banal. Pendant que le pays a les yeux rivés sur le « show Trump », la police de l’immigration (Immigration and Customs Enforcement, ICE) s’active, sous le radar. Sans effet d’annonce, sans coordination, en « raids » qui seraient largement couverts par les médias, mais au cas par cas. Un clandestin à la fois, et peu importe qu’il ait un emploi, une maison, une voiture, un emprunt, des assurances et qu’il paie des taxes pour une couverture santé dont il n’a pas le droit de bénéficier.

Selon le Washington Post, 22 000 immigrants ont été arrêtés entre janvier et mars, soit une augmentation de 33 % par rapport à 2016. « Les gens sont ramassés en silence. Les familles sont séparées en silence, se désole Crissy Gallardo, qui tremble elle-même pour ses parents

Des enfants se retrouvant livrés à eux-mêmes

Par un décret du 25 janvier, le président Donald Trump a donné toute latitude à l’ICE pour accélérer les expulsions. Les policiers savent qu’ils sont soutenus. Ils multiplient les arrestations, dans l’ensemble du pays

Donald Trump, la victoire de l'anti-establishment

 

 

http://ventlibertaire29.over-blog.com/article-31444668.html
L’emprisonnement est l’exclusion de la société, l’isolement est l’exclusion de l’espèce humaine, c’est une vengeance sournoise qui fait préférer le suicide à de nombreux jeunes que l’on retrouve pendus dans les cellules de cachot et d’isolement, immolés par le feu vidés de leur sang, empoisonnés ou asphyxiés par les fumées d’incendie. Les meurtres des matons suite aux agressions qu’ils exercent sur les personnes à leur charge sont maquillés fréquemment en suicide. Nombreux sont les pendus pleins de contusions sur le corps, comme il y a peu, au Mitard de la Centrale de Clairvaux. Pour la dignité humaine il faut abolir cette violence barbare, institutionnalisée, préméditée et orchestrée scientifiquement pour écraser l’individu.

Dans les prisons françaises on traite les humains comme des bêtes sauvages qu’annihile cette arène ignominieuse, grâce à l’opacité de ses murs. Pour dissimuler ce massacre de milliers et de milliers de jeunes on invoque la sécurité des établissements pour empêcher les médias de filmer librement afin de révéler aux français et au monde ce scandale. 

La personnification d’une justice élégante dissimule en fait une justice qui ensanglante. Les milliers de jeunes et de pères et mères acculés au suicide chaque année démontre que ce modèle archaïque a atteint ses limites.

 

Il y a de ça 10 ans. Photographie de la maison d'arrêt de BOIS D'ARCY dans les Yvelines où j'ai été incarcéré en avril 2004 pour 18 mois de taule (J'en rassure certains ; je n'ai commis aucun crime, aucun viol, aucun meurtre).

Peine confirmée par la Cour d'appel de Versailles en septembre 2004. Il faut dire que, manque de moyens, mon Avocat ne mettait pas trop de coeur à l'ouvrage dans ma défense.
J'ai connu la privation de liberté, la promiscuité forcée avec d’autres détenus avec qui tu dois t’entendre.
Dans un environnement plein de frustrations, une embrouille part vite. A deux dans une cellule de moins de 10 m², pas moyen de s’esquiver : ça finit donc parfois violemment (en 2004, nous étions un peu plus de 800 à être incarcérés à Bois d'Arcy alors que la capacité d'accueil est de 501 détenus).

J'ai demandé à bénéficier d'une cellule seule. En vain. De toute façon, cela peut vite te conduire au mitard.

J'ai vu des gamins, des malades mentaux qui n'avaient aucunement leur place dans ce lieu d'infamie. J'ai vu des matons frapper, violenter des compagnons de cellule qui se rebellaient. Ils viennent à 3 où à 4 dans une cellue. 2 maintiennent le détenu. Un maton attrape le bras du détenu et passe une lame de rasoir sur les veines saillantes du poignet et disant "on va t'apprendre à fermer ta gueule".

Tu n’es rien de plus qu’un numéro aux mains d’une administration toute puissante et ses matons-soldats dociles. Ils sont là pour t’écraser. Quand on te traite en chien, tu peux finir par le devenir... chien soumis ou chien enragé.

Quand éclate la folie, la rage, le désespoir, la rancune, c’est dommage que ce ne soit pas toujours à la gueule de nos véritables ennemis.

Je m'en suis sorti. Ils ont voulu me faire rentrer dans leur moule, dans leur monde d'exploitation, de soumission, d'oppression.

En vain, j'ai et je garderai cette rage contre l'Etat, sa justice au service de la propriété privée et de la bourgeoisie. Je n'oublierai jamais cette expérience où le bras droit de l'Etat s'est abbatu sur moi. Ils ont voulu me briser ma soif de liberté et mon combat contre toute forme d'oppression. C'était peine perdue.

Ne renoncé jamais. Accrochez-vous coûte que coûte à vos rêves. Faites les vivre.

QUE CREVE LA TAULE. FEU AUX PRISONS, LES MATONS AU MILIEU.

 C'était peine perdue.
 


 
Prisons israéliennes dans l'enfer de l'arbitraire : http://www.youtube.com/watch?v=z3aF3lkB6Fs

 

C'est en solidarité avec notre compagnon Damien Camélio, que nous avons décidé de rendre publique les mauvais traitements qu'il subit au Centre Pénitenciaire de Mont de Marsan. 
Voici un extrait de sa dernière lettre :

« Les ailes probatoires sont réputés pour être les pires. Tout le monde veut se barrer de ces ailes, les gars préfèrent même l'isolement. Tous les morts ou presque, sont mort dans nos ailes. Un gamin de 19ans est mort ici il y a peu, c'est le 5ème en 2 mois. J'ai vu un mec s'arracher les veines parce-qu'il n'a pas supporté le traitement qu'il a subit (la même chose que j'ai subit moi). Il y a un autre mec qui s'est coupé le doigt avec un couteau, il a fini de se l'arracher avec les dents pour l'envoyer au procureur pour qu'il bouge d'ici (…) La torture j'y ai eu droit il y a peu et de la torture en recherche d'informations (6 jours de torture blanche avec privatisation de sommeil, flash de lumière et alarme en cellule). »
Afin d'être isolé, Damien est seul prisonnier politique au milieu de droits communs. Toutes demandes de travail, de sport, d'étude, de régime ouvert lui sont refusées. Des pressions sont faites à ceux qui se rapprochent de lui. Un de ses compagnons s'est ainsi vu refuser au dernier moment une permission. Le père de celui-ci ayant fait 700km pour voir son fils, a eu pour seule réponse : « Permission annulée, votre fils choisira mieux ses amis la prochaine fois ».

Pour soutenir Damien vous pouvez faire connaître son cas et lui écrire: 
Damien Camélio, numéro 5057, 
Centre de détention de Mont de Marsan
Chemin de Pémégnan 
BP 90629, 40000 MONT DE MARSAN CEDEX. 

 



En solidarité avec tous les prisonniers politiques que le "Pays des Droits de l'homme" tente de faire taire !

 —Christophe Bxn

 

 

 

Vol spécial | ARTE :

A voir aussi :
L'enfer des prisons RMC Découverte :

 
Six mois au coeur d'une prison française Les caméras d'«Enquête d'action» ont pénétré plusieurs semaines dans cet univers à part où règne un climat particulièrement tendu du fait de la surpopulation carcérale. Des détenus mais aussi des surveillants de la prison d'Amiens ont accepté de se laisser ...
Six Mois Au Coeur D'une Prison Francaise : http://www.youtube.com/watch?v=C669bE-tuaE 

Carceral Dans l'enfer de la taule bande annonce VO  

Expulsions la honte , L'empilement des lois antiterroristes , Violences policières : Pour que leurs mémoires vivent dans nos luttes... - l'indignéVol spécial Arte - citoyen actif - 20minutes-blogs

EAST PUNK MEMORIES

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu