Avertir le modérateur

13/03/2012

Déchets, le cauchemar du nucléaire

 

 

n

Et ce qui devait arriver Areva : " 11 03 11 FUKUSHIMA"
 


g

Enquête chez les professionnels du secret.

 

Ce qu’en dit le Télérama :

 DOSSIER LE NUCLEAIRE, SUJET TABOU.jpgAprès le monde selon mosanto, la collection de films d’investigation lancée par ARTE confirme sa réputation d’excellence. Déchet, le cauchemar du nucléaire (

Déchets, le cauchemar du nucléaire 1/5 - on Dailymotion) est une enquête qui allie profondeur historique, ampleur géographique et expertise scientifique. Le réalisateur Eric Guéret et le journaliste Laure Noualhat remontent le temps et la rivière colombia pour trouver à Hanford, nord ouest des USA, « l’endroit le plus contaminé du monde occidentale », ou furent construites les premières bombes de l’ère nucléaire. Ils reviennent sur les lieux de l’explosion de déchets, en 1957 a Mayak, ville d’union soviétique…Ils constatent grâce a des mesures de la Criiad (Commission de Recherche et d’Informations Indépendantes sur la Radioactivité) que la santé des populations y est toujours négligée.

Dernière étape à La Hague, ou les auteurs radiographient les choix français de retraiter les déchets. Après le silence obstiné des autorités russes et américaines, la courtoisie d’Areva passerait presque pour de la faconde. Jusqu’à ce que les auteurs dénichent un scoop : les déchets produits par nos réacteurs ne sont pas si bien « recyclés » que notre champion du nucléaire le prétend… Preuve a l’appui : des centaines de fut trouvés en Russie. Enfin, ce film prend le temps de questionner l’absence de débat sur l’option de retraitement, en interrogeant les femmes politiques (Michèle Rivasi, Corinne Lepage), un expert indépendant (Michael Scheinder). Au total, une indispensable investigation qui, en sus de ses découvertes glaçante, invite a la réflexion ».

 

Il y a un dossier entier que l’on peut trouver dans le Télérama intitulé : «  Une super télé réactive » et commence par « Tabou dans les JT ou quasi absent du débat politique, le nucléaire suscite des documentaires et enquêtes fouillés dont l’élaboration s’est souvent réveillée périlleuse » ( page 30 à 32 n°3117 du 10 au 16 octobre)

 

 Tchernobyl Forever : entre réel et virtuel

Alain de Halleux est chimiste nucléaire, mais aussi réalisateur. En 2009, il sort un documentaire sur les travailleurs du nucléaire, 'RAS nucléaire'

Aujourd'hui, il vient de terminer un sujet intitulé 'Thernobyl Forever', qui parle de cette génération venue après la catastrophe. Quel regard portent ces jeunes ukrainiens sur un drame qu'ils n'ont pas connu, mais dont ils peuvent sentir les effets ?

S.T.A.L.K.E.R est un jeu vidéo connu là- bas, un jeu où les joueurs sont immergés dans 'la zone', et où le but est de pénétrer le sarcophage des vestiges de la centrale. La virtualité, un danger pour la mémoire ?

Le 26 avril 2011, Arte propose une soirée THEMA consacrée à Tchernobyl.

Dans sa chronique sur France Inter, pour l'anniversaire de la catastrophe de Fukushima et du tsunami, Sophia Aram veut souffler la bougie posée sur le gâteau. Malheureusement la bougie ne semble pas vouloir s'éteindre (8h55 - 12 mars 2012).
Retrouvez tous les billets de Sophia Aram sur
www.franceinter.fr
 
nucleaire 5.jpgLa curieuse disparition du "MOX" de l'accord Verts-PS - LeMonde.fr" : Le MOx est plus dangereux que l'uranium (fait à partir des déchets nucléaire, il est à base de plutonium (l'intérêt -pour eux- est de fabriquer du combustible nucléaire sans avoir besoin d'uranium naturel)
Areva est le quasi unique producteur de MOx (95%)
Le réacteur n°3 de la centrale de Fukushima "marche" au MOx. Ceci peut expliquer l'inquiétude actuelle au sujet de la piscine de refroidissement.... En effet, le MOx présente la particularité de devoir être refroidit, avant stockage, pendant la durée minimale de 50 ans sans compter que ce combustible entre en fusion beaucoup plus rapidement que l'uranium enrichi.
L'EPR de Flammanvile -France- dont le budget vient de passer de 3 à 6 milliards fonctionnera "au MOx
Ces installations sont censées aboutir à des réactions fonctionnant au Thorium ... si on a le temps ...
Afficher la suite"

  
Déchets, le cauchemar du nucléaire (2009) - Documentaire - L'essentiel - Télérama.fr
 
Déchets, le cauchemar du nucléaire 1/5


Le réchauffement climatique place la question de la production d'énergie au coeur du débat. Dans ce contexte, l'énergie nucléaire est souvent mentionnée comme une solution d'avenir car maîtrisée et sans impact sur l'environnement. Qu'en est-il du traitement des déchets ? Les scientifiques n'ont pas encore trouvé de solution efficace. Les industriels se veulent rassurants alors que les politiques évitent le sujet. Les documentaristes Michèle Rivasi et Eric Guéret proposent de faire le point sur les méthodes de retraitement utilisées en France, en Allemagne, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et en Russie. Des scientifiques indépendants en disent davantage. De hauts responsables mais aussi des opposants expriment leur avis sur le traitement des déchets radioactifs.
 


 
Samuel Gontier
 
Le grand retour du nucléaire - 1 - ( documentaire )
Le grand retour du nucléaire - 2 - ( documentaire )
 Le grand retour du nucléaire - 3 - ( documentaire

 

11 03 11 FUKUSHIMA
 
 Chantier de la centrale de Kaminoseki
Photo Giv Anquetil
 
 
Si stoïques dans leur malheur, si dignes, si calmes. Les japonais ont fait l'admiration des médias du monde entier, il y a un an. Ces clichés paternalistes furent des dommages collatéraux. Malgré la toute puissance lénifiante de l'appareil économique, politique et médiatique, les japonais bougent et contestent. A 85% ils sont opposés au nucléaire. Sur 54 centrales, 52 sont à l'arrêt."Nous nous sommes réveillés,dit Atsuko,on a compris qu'on nous trompait trop depuis trop longtemps" Sommes nous pour autant au début de l'ère postnucléaire ? Les énergies renouvelables gagnent du terrain. La finance s'y intéresse. Quand l'orage vient les mouches changent d'âne.
 
Programmation musicale :
  23rd Peter : "
Tchernobyl Fukushima Anywhere"

 

  
Pascals : "Kin Ton Oon"
 
A voir

Enquête sur une supercatastrophe nucléaire 
Il a fallu attendre plusieurs jours, après le 11 mars 2011, avant que les responsables japonais n'admettent qu'il y avait eu à Fukushima un accident nucléaire sans doute plus grave que celui de Tchernobyl. Puis les
autorités - l'exploitant Tepco, le gouvernement, les services de surveillance - n'ont cessé de minimiser l'ampleur de la catastrophe. Le documentaire tente de faire la lumière sur ce qui s'est passé dans les réacteurs 1 à 4 de la centrale. Il analyse aussi la gestion de crise du lobby nucléaire japonais et international et montre que celui-ci met tout en oeuvre pour préserver un marché mondial lucratif.

(Allemagne, 2012, 52mn)
NDR


Date de première diffusion: Mar., 6. mars 2012, 20h39

En savoir plus
  a.. Thèmes:
  b.. Documentaire,
  c.. Société
 
Un an après Fukushima, les écrivains japonais s'insurgent
Le 8 mars 2012

Depuis le 11 mars 2011, les autorités ont imposé une chape de silence sur Fukushima. Or, le mal nucléaire menace toujours. Les écrivains que nous avons entendus à Tokyo lancent un cri d'alarme.
Un an après Fukushima, les écrivains japonais s'insurgent - Livres - Télérama.fr
 
Malika Benarab-Attou
"Depuis la catastrophe de Fukushima, la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont confirmé la construction de nouveaux réacteurs, tandis que la Chine et l'Inde ont l'intention d'en mettre en chantier des dizaines... dans les prochaines années." Et Sarkozy qui cherche à vendre des centrales à tous les pays de la rive sud de la Méditerranée alors que nous sommes dans une zone sismique (jonction des plaque africaine et plaque européenne...) Développons les énergies vraiment propres et réduisons notre consommation ! Tristesse et hommage à toutes les victimes du nucléaire.Afficher la suite

A Fukushima, des prières et de la colère
libe.fr

 

 

Catastrophes | Tchernobyl Forever : entre réel et virtuel , 26 avril 2011 - SAINT OUEN L'AUMONE (95) : Parlons enfin de la sortie du nucléaire!

A voir aussi :

La sûreté nucléaire en France : reportage sur Terre Tv ,

フランス原発での被曝労働の実態を伝えるドキュメンタリー「R.A.S. Nucléaire - Rien à signaler」とその解説:ざまあみやがれい! 

Nucléaire: une enquête sur les déchets?( blog libération) et  Lire la suite

DOSSIER LE NUCLÉAIRE, SUJET TABOU ATTENTION SÉANCES FISSION ( SOURCE TÉLÉRAMA).   À LIRE : : 

Forum Greenpeace sur le sujet ICI

Tout sur le  film ( chat, livre, interviews...)

03/03/2012

Documentaire Réfutations

REFUTATIONS 1

 
Les ouvriers, les oubliés , Gandrange : un mensonge d'Etat sans importance, Le Diplo de Mars ,Les mille et un discours de Sarkozy (II)


"Ce n'est pas des "erreurs" et des "gaffes", mais juste une politique anti-sociale, concertée et réfléchie, menée en coopération avec le Medef, visant à alléger tout simplement les impôts des plus riches. Et la destruction des acquis sociaux..., allongement de l'âge de la retraite, baisse du fonctionnaires etc, tout ça c'est juste la mise en place du politique de droite, non-gaulienne, et libérale à l'américaine. Aucune gaffe et erreur là-dedans".
 
 
REFUTATIONS 1
 

 


 
« 26 avril 2007 (entre les deux tours) : Seize chercheurs et militants, seize regards acérés sur le monde que nous prépare Nicolas Sarkozy. Ni haine, ni diabolisation, mais la réalité d'une droite décomplexée au pouvoir. Une déconstruction implacable de la rhétorique sarkozyste, dont il y a fort à parier que la pertinence soit d'actualité pendant quelques années. A voir d'urgence... »
 
Avec la participation de Jeanne Balibar (comédienne), Monique Chemillier-Gendreau (juriste), Anne Debrégeas (Fédération Sud-Energie), Eric Fassin (sociologue), Hélène Franco (Syndicat de la magistrature), Susan George (économiste), Michel Husson (économiste), Bruno Julliard (Uunef), Christian Lehmann (médecin), Nacira Guenif-Souilamas (sociologue), Thomas Heams (Convention pour la 6è République), Richard Moyon (Réseau Education Sans Frontière), Thomas Piketty (économiste), Emmanuel Terray (ethnologue), Louis-Georges Tin (maître de conférence, CRAN), Alain Trautmann (Sauvons la Recherche

  
Réfutations
un film de Thomas Lacoste

Ce film est libre de droit. Nous vous invitons à en assurer la diffusion la plus large (le faire connaître, circuler, projeter, etc.). Il peut aussi être publié sur des sites internet. Nous vous demandons cependant une seule mention obligatoire :
« Pour soutenir cette action, qui en appelle de nouvelles, vous pouvez acheter le DVD du film Réfutations sur le site www.lautrecampagne.org ou par chèque (10 euros) à l'ordre de l'Autre association, 3 rue des Petites Ecuries, 75010 Paris. »

Un film de Thomas Lacoste avec la participation de Jeanne Balibar, Monique Chemillier-Gendreau, Anne Debrégeas, Eric Fassin, Hélène Franco, Susan George, Nacira Guénif-Souilamas, Thomas Heams, Michel Husson, Bruno Julliard, Christian Lehmann, Richard Moyon, Thomas Piketty, Emmanuel Terray, Louis-Georges Tin et Alain Trautmann.

Et le soutiens de Alterdoc, Bastamag.org, Charlie Hebdo, Confluences, Editions La découverte, Les Inrocks, L'humanité, Le Passant Ordinaire, Marianne, Politis, Mouvements, Regards, Témoignage chrétien, Vacarme.
 
 
REFUTATIONS 2
 

 


REFUTATIONS 3

 

 REFUTATIONS 4

Un rapport dénonce les mensonges des candidats sur l'Europe

 
Coluche," le pire s'est que tous ce qu'ils font, ils le font exprès. Il l'a toujours martelé d'ailleurs de s'inspiré des néoconservateurs américain. Jusqu'ici, il a réussi a passé en force ( OGM, traité de nice, les retraites... et j'en passe). Déjà ministère de l'intérieur, nous connaissions sont programme : plus de politique sécuritaire, plus de cadeau a une minorité. D'ailleurs son discours est clairement de culpabilisait les pauvres et les chômeurs en mettant la politique méritocratie ( du mérite), le travail comme une source de liberté , emploi des mots très fort comme au lieu de dire que les35 heures sont une erreur, il va dire que les e35 heures sont le cancers et qu'il faut les supprimer. Pareil pour mai 68... Bref il utilise une politique de communication, mais a force de tirer dessus elle s'use... Pas sur que cela marche encore.... Pour ceux qui en doutait encore".

 
Marinaleda, une utopie vers la paix ,

Les Contis gonflés à bloc de (Philippe Clatot)

Les Contis gonflés à bloc de (Philippe Clatot)

 
Ces reportages que les Médias Franchiments ne vous montrent pas. Cette lutte sur laquelle les Partis qui présentent un candidat aux élections présidentielle occultent d'un silence complice. Tout ça pour un projet imbécile la LGV Lyon Turin que les partis jacobin de gauche continuent à soutenir. Ne les cautionnez pas en votant pour eux: Ils sont complices de la répression que subit la population du Val de Susa. Faites circuler cette information parmi tout vos amis, vos réseau. Pour le moment la FDSEA de Savoie, EELV Isère ont communiqué leur opposition au Lyon-Turin et soutiennent la juste résistance des habitants du Val de Susa. Qu'attendent les autres...
 
Le notti di fuoco della Val di Susa - puntata 15 - Servizio Pubblico

 

Horaires pas super pratiques ou très tardifs à noter sur vos agendas.Afficher la suite

 
Film annonce Les Conti gonflés à bloc .flv - YouTube

Les Contis gonflés à bloc (Philippe Clatot)

 
"LeBlogdocumentaire  a choisi de revenir ici sur un documentaire remarquable, dans tous les sens du terme. Les Conti gonflés à bloc, grand prix 2012 du Festival Filmer le travail de Poitiers, retrace le conflit social qui mit l'usine Continental de Clairoix au centre de l'actualité sociale en 2009.
 
Commencée le 11 mars 2009, la lutte des travailleurs accueillait 2 jours plus tard la caméra de
Philippe Clatot,
qui se fit un devoir de filmer l'ensemble du mouvement social jusqu'à son terme. 90 heures de rush plus tard, il s'attelait au montage de ce film à l'économie également militante.
 
Le documentaire, désormais disponible en DVD, a notamment été sélectionné aux Etats généraux du film documentaire de Lussas en 2011. C'est là-bas que
Delphine Moreau
a pu le voir, en présence du réalisateur..."
 
D'abord, c'est le plaisir de rencontrer cet été à aux Etats Généraux du film documentaire de Lussas un chef opérateur qui vient de ma province, de la région de Compiègne, et qui a fait quelques images pour un de mes films. Il est fier d'être là, sélectionné pour
Les Contis gonflés à bloc
, son deuxième film de réalisateur. Je partage avec lui un peu de l'excitation de l'avant projection, quelques belles heures à profiter du soleil. Et puis vient le grand moment. J'ai peur d'être déçue, de ne pas être suffisamment enthousiaste. Je ne suis pas très amatrice de films militants, de cinéma de lutte ou de cinéma social. Pourtant, je suis happée. Pourquoi ?

Certes je connais ces rues, et sans doute, cela accroche mon regard. Car je ne les reconnais pas. Qui sont ces gens qui font un triomphe aux manifestants ? D'où sort cette énergie ? De Clairoix, petit village voisin de Compiègne où travaillaient les 1.120 “Conti” ?... De
Xavier Mathieu, leur porte parole improvisé ?...  Tout serait donc possible ?
 
La presse a largement fait écho du conflit : en 2009 – et aujourd'hui encore – il a
quelque chose de d'original, de neuf. Peut-être parce que les trahisons ont été trop nombreuses, trop grosses, trop insupportables (les patrons, l'Etat, la justice...). Peut-être parce que les organisations syndicales ont été dépassées. Peut-être parce que les travailleurs en colère ont eu le courage de la transgression. Peut-être parce que cette lutte s'est terminée par une victoire. L'étincelle n'a pas mis le feu aux poudre, mais elle fait vivre l'espoir.


 

 
 DIFFUSION DU DOCUMENTAIRE « Les CONTI. » 
Les contis gonflés a bloc - YouTube

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu