Avertir le modérateur

09/03/2010

Quelles politiques régionales pour l'Enseignement supérieur ?"

Nous nous sommes concentré, avec Europe Ecologie et le syndicat étudiant l'UNEF, a mettre en lumière les disfonctionnement de la politique libérale et absurde du gouvernement (2006 vote Raffarin : la loi LRU ( wikipédia et légifrance), Pacte pour la recherche ( CEA) ) le manque d’indépendance des présidents d’universités  (l’hyper concentration du pouvoir) et le point un an après la grande manifestation du corps étudiant et enseignant, signe d’un véritable malaise Comment Valérie Pécresse peut elle se faire le porte parole des logements sociaux, alors que c’est sous gouvernent qu’a été décidé de la mise en place du crédit impôt recherche ( CIR)  ( rapport 1)  ( rapport 2 )les prélèvements obligatoires des entreprises dans une économie globalisée, qui assène : « De même, l’efficacité de l’effort public croissant en matière de R&D n’est pas démontrée s’agissant du CIR » (p. 137) dont les principaux bénéficiaire ont été les agences bancaires et assurances et se montre très décevant.. Les gouvernements précédents  ont favorisé un paysage explosé (résultat de la peur d’autre mobilisation estudiantine). Fragmentation de la Sorbonne et Jussieu en 13 sous groupes . Enfin l'état a supprimé les entrées fiscales ayant pour résultat immédiat un manque de ressources pour les universités. Une réponse inadaptée et hypocrite du gouvernement de Valérie Pécresse : Face a une métamorphose de la société ( hausse des étudiants, vieillissement des bâtiments), les investissements ne suivent pas. La politique de Sarkozy se caractérise par une politique de communication rodée (reprend des termes sociaux), mais dans la réalité cela ne suit pas (politique libérale, privatisation rampante…). Les universités dites " autonomes" ont vu leur compétences élargies, a savoir gérer le foncier / budget sans budget et capacité de recrutement supplémentaire ( voir même baisse face a la crise). Les offres de permis et les logements sociaux en IDF restent faible. Le transport, les'étudiants passent beaucoup de temp, est l'autre point noir. La politique du gouvernement a mis en place une politique très sectorisé. Chaque président d'université a un secteur. Il en résulte une absence de transversalité, une solidarité inexistante et une concentration des pouvoirs au bon vouloir des chefs d'établissement.  L'La vague rose ( PS) qui avait promis un contre pouvoir a particulièrement déçu. A part la création d'une agence, elle a continué la mise en place de la compétition entre les université.

Les solutions passe une augmentation des fonds, une meilleure mobilité ( à l'étrangers)

21/02/2010

La crise de l'école

 Actualité : les violences se multiplient ces derniers jours dans des établissements scolaires et que le gouvernement se contente d'annoncer, une fois de plus, des Etats généraux,

Si l'école est en crise, comme l'illustrent actuellement les grèves des professeurs, cela résulte en grande partie d'un simple choix budgétaire, qui se traduit par une baisse de la part des dépenses d'éducation dans le PIB. Citation « Ce n’est pas surprenant : en 2004 l’Education nationale employait encore 50 000 personnes pour assurer la « surveillance » sous différents statuts. Aujourd’hui ils ne sont plus que 28 000, quasiment moitié moins… Mais ce qui se passe sur ce plan ne fait qu’illustrer un désinvestissement plus général

Les conséquences des coupes budgétaires d’où l’urgence pour investir pour l’avenir

Retrouvez la chronique de Guillaume Duval sur France Inter ici

Ce que dise les autres sites sur la question : Orientation et livret de compétences dans Les Echos. Cela a des répercutions sur l'avenir de la société, puisque 3 % des Français souffre de l’illettrisme Une étude de l'Insee, rapportée par Le Figaro. A voir : Le Grand Paris universitaire se dessine ( source Le Monde)

 Europe Ecologie prend l'initiative du débat et vous propose de réfléchir ensemble sur les réponses aux violences en milieu scolaire.

Seront présents Cécile Duflot, Philippe Meirieu (pédagogue, tête de liste Rhône-Alpes), Jacques Perreux (Conseiller général et candidat Europe Ecologie), ainsi que des acteurs du monde éducatif (professeurs, parents et élèves). La rencontre aura lieu à la salle Robespierre de Vitry-sur-Seine vendredi 19 à 18h30.

Accédez à la salle au 3 Allée du Puit Farouche ou par l'escalier par l'avenue du Général Leclerc.

Plan d’accès :  Retrouvez le communiqué de presse des candidats Europe Ecologie IDF sur le site de la campagne. N'oubliez pas de consulter le kit militant sur le site de la campagne d'Europe Ecologie en Ile-de-France, afin de vous tenir constamment informés des actions de terrain.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu