Avertir le modérateur

18/01/2012

Aujourd'hui, PETITE HISTOIRE DE LA PRECARITE.

Le suicide comme phénomène social ou comme proposition politique ?
 
 
« Dans une troisième partie intitulée " Du suicide comme phénomène social en général ", Durkheim conclue que le suicide révèle l'état moral d'une société. Si un certain nombre de suicides paraît acceptable, un taux trop élevé est inquiétant »
«             Les candidats à la Présidentiellene mesurent pas la désespérance des Français" : Suppression de congés payés et de RTT, baisses de salaires : L'UMP jette le masque ! Grande-Bretagne : le nombre de chômeurs à son plus haut niveau depuis 17 ans. C'est la crise pour tout le monde, puisque même le FMI dit devoir avoir besoin de plus de 1500 milliards d'euros pour soutenir un système moribon.

 
france inter,las bas ci j'y suisAujourd'hui, PETITE HISTOIRE DE LA PRECARITE.
L
a précarité  n'est pas le fruit du hasard. Elle est instaurée par des lois depuis trente ans :
1972 - l'intérim est légalisé,
1979 - de même pour les CDD,
1982 - la gauche valide,
jusqu'au CNE de 2005, et au CPE.
Nouvelle version d'un reportage de François Ruffin
En écoute ici, en réécoute ici : (La précarité a une histoire - www.la-bas.org - -bas si j'y suis) voir l'émission du Mercredi 18 Janvier ›, D'une crise à l'autre, le chômage 1880-1940 .  
  /
dANIEL MERMET/ Diplômé de l'Ecole Supérieure des Arts Appliqués et après un parcours dans le dessin puis dans le théâtre, Daniel Mermet entre à France Culture en 1976 puis à France Inter en 1978. Fiction, reportage, humour, érotisme, il joue avec toutes les ressources du langage radiophonique sans perdre de vue le "grand public". (Dans la ville de Paramaribo, Chair de poule, La coulée douce, Bienvenue à bord du Titanic). Depuis septembre 1989 c'est "Là-bas si j'y suis", investigation et grand reportage hors du formatage médiatique et proche de la tradition du journalisme critique et engagé.
Mermet, dont le travail radiophonique a été salué par de nombreux prix, est aussi écrivain ("Nos années Pierrot", "Là-bas, Carnet de route", "L'île du droit à la caresse"...) et co-réalisateur du film documentaire "Chomsky et Cie. On peut aussi retrouver les émissions sur Las.org
 


D'une crise a l'autre
Le CAC 40 rebondit grâce a une annonce de 4 milliards de dollars ( virtuelle)  supplémentaire du FMI
Pendant ce temps, les élites politiques reconnaissent que la croissance va reculer, mais refuse toujours de parler de récession.
 
Le cas de cette énième sommet (dégradation des agences de notations, attaques du capitalisme) et le cas du naufrages rentre dans cette catégorie
 
Le forum social a été rebaptisé le forum de la crise ( AFP - Patronat et syndicats se retrouvent au "sommet de crise" de Sarkozy à l'Elysée: )
« trois mois de la présidentielle, Nicolas Sarkozy et les partenaires sociaux se sont retrouvés mercredi matin à l'Elysée pour un sommet social devenu "sommet de crise" avec au menu des sujets conflictuels comme la TVA sociale ou la modulation du temps de travail »
 
Cela veut tout dire. Sarkozy choisis l'attaque. Le chef de l'état a choisis de les amadouer avant les élections
C'est surtout stratégique, le chef de l'état ne veut pas être torpillé a deux mois des élections. Les syndicats affrontent le sommet social de mercredi à l'Elysée avec la ferme volonté de ne pas se laisser entraîner dans une opération électorale
 
Les mesures urgence ( consensuelle »:
-          Développer le recrutement des chômeurs
-          Maintenir les salariés en postes malgré les baisses des commandes ( en maintenant les compétitivités
 
Les réformes structurelles (
- Revoir la protection sociale, ce qui expliquerait le manque de compétitivité face à l'Allemagne. Le chef de l'Etat refuse le terme de TVA sociale mais n'a pas caché son intention de faire peser
L'allègement des charges des entreprises surla TVA.« Si on ne paie pas les cotisations sur le travail, il faudra bien remplacer cet argent par quelque chose d'autre", a-t-il dit mardi. 
M. Sarkozy s'est gardé de prononcer le mot de TVA sociale mais a prôné "une diversification accrue des sources de financement" de la protection sociale. "Est-il normal que les entreprises financent notre politique familiale ?", a-t-il notamment demandé.
-          « dommage que notre président commence son quinquennat seulement maintenant4 ans et demi pour distribuer 500 milliards. certains se sont goinfresla reforme des retraites a ete faite dans l'urgence, les patrons virent toujours les plus de 45 ans , pecresse finance les gilets par balles avenant l'argent de l'urgence pour les sdf, on donne des milliards de subventions pour créer du chômage et mon patron touche toujours ses 300 KF de golden retraite annuelle »
-           
 
Le gouvernement se refuse à répondre positivement au mouvement des chômeurs et précaires. Gérer l'exclusion ce n'est pas la combattre. Voilà pourquoi nous devons nous mobiliser. Le développement du rapport de force qui doit nous permettre de gagner des droits sociaux pour tous dépend de chacun d'entre nous.
 
Les chômeurs sont encore exclus de ces négociations institutionnalisées.  Avec 3 millions de chomeurs de catégorie A. A trois mois de la présidentielle, personne ne croit a des solutions.
 
 
A force de voter utile à droite ou a gauche on est vraiment mal. Il ne faut pas non plus confondre agitation de nos hommes politique et efficacité
 
 
Le système veut nous faire croire que le chomage est lié au manque de compétitivité, sans prendre en compte le sous investissement selonla CGT, Marine Le Pen était aux porte de Sochaux « pendant que les hauts énarques se congratulent, je suis auprès de ce qui ont les larmes dures ».
 
Il oublient donc le prix des niches fiscales, la récession provoquait par le système capitaliste

 

2012, paupérisation Europe, l'année de la Chine ?

Citation de mon r blog  citoyenactif Chronique éco du lundi du 26 – 12-2011 « La crise de l'euro et des dettes souveraines marque la fin d'un monde. Ou plutôt l'émergence d'un nouvel ordre mondial à deux vitesses. D'un côté les pays émergents  qui vont continuer de tirer les trois quarts de la croissance mondiale même si celle-ci ralentit et de l'autre les pays développés en panne de croissance. Celle-ci sera molle aux États-Unis en 2012 et négative durant une bonne de l'année dans la zone euro, sans aucune perspective de retour à une forte croissance au-delà " C'est surtout un monde a deux vitesse (ceux qui ont des sacs pour ramasser l'argent et les autres . cf 2012 : La délocalisation, et paupérisation en Europe?

Le chômage augmente et devrait durablement augmenter avec la perte du triple A, et des prochaines dégradations. Venez soutenir les actions pour occupons le Pole emploi DES CHÔMEURS S ORGANISENT! ( Coluche - Le Chômeur  : Son discours n'a jamais été autant d'actualité : Interview «Aujourd'hui, Pôle Emploi, c'est la police des miséreux»)(ARS-Combat: Les chômeurs s'organisent rejoins le mouvement ! , OCCUPONS POLE EMPLOI a partir du 17 Janvier 2012 ! pour Vivre Dignement ! – youtube, Les agents de Pôle emploi croulent sous les dossiers - LeMonde.fr ….

Mais le chômage de masse ne date pas d’hier :

Revenir un peu en arrière : Coordination européenne des politiques économiques (doc PDF) Etude de Lionel Jospin. Voir Déficit et croissance et défaut de coordination en Europe P 13 :

 «  Vingt ans après le premier choc pétrolier et alors que les Etats-Unis et le Japon se sont durablement éloignés du plein emploi, l’Union Européenne est devenue une zone de chômage de masse. Pourquoi ? La réponse est a apporté par la théorie traditionnelle (néolibérale ou capitaliste) met en cause les rigidités des marchés du travail et n’évoque que de façon secondaire… Les points abordées Déficit de croissance résultant de la non coordination des

Le système conserve donc des gardes fous (l’Allemagne, les zones d’Asie comme la Chine)

SP : les marchés restent de marbre, la France réussit un emprunt   Les marchés européens soutenus par la Chine et l’Allemagne

citation :« Dans quelques jours, célébration An chinois – l'année du dragon. Ce signe est le plus populaire pour les Chinois (le dragon est en effet le symbole de l'empereur), d'où une sensible augmentation des naissances, même si les autorités les découragent. Saisissons ce prétexte pour étudier ce matin les deux indices chinois : le Hang Seng pour la bourse de Hong Kong et le Shanghai Composite. 2012 sera-t-elle l'année du renouveau après deux années de consolidation ? »

◊ La Chine à un tournant
« Tout d'abord, soyons clair. Si l'on entend parler ici ou là du ralentissement chinois, le géant asiatique reste loin devant l'Europe ou les Etats-Unis, avec une croissance qui pourrait encore atteindre 7 à 8% cette année. Donc ralentissement, peut-être, mais le rouleau compresseur chinois n'est pas prêt de s'arrêter et aura, cette année encore, un impact sur les marchés actions et plus encore sur les matières premières..

« En outre, contrairement à l'Europe ou aux Etats-Unis qui pratiquent des taux proche de 0, elle a des marges de manoeuvres et peut agir sur sa politique monétaire en baissant les taux d'intérêt pour relancer son économie ou au contraire, les monter pour juguler l'inflation. Elle l'a montré avec des commentaires savamment distillés en début de semaine dernière qui ont fait bondir les indices chinois et en particulier la bourse de Shanghai : elle indiquait être prête à agir et notamment à baisser les taux d'intérêt pour stimuler son économie. Nous allons le voir, la réaction est déjà clair au niveau graphique sur ces indices.

« Enfin, la Chine poursuit l'internationalisation progressive du yuan, avec un accord bilatéral avec le Japon récemment. Cela pourrait encore renforcer son attrait dans les prochains mois pour les investisseurs internationaux.

Analyse graphique : « Le marché a de la mémoire, il l'a encore prouvé. C'est pourquoi l'analyse technique est chaque jour plus utilisée par les opérateurs dans le monde et c'est cette "mémoire des marchés" qui permet à l'analyste d'anticiper sur l'avenir et de prendre des positions »

Désormais, sur l'indice du Shanghai Composite, la configuration est clairement positive au-dessus des 2 100 points et vous pouvez profiter d'un repli à court terme pour acheter et viser les 2 530 points.

.

Photo 001.jpg

Discours

Inutile d'investir dans les pays où la croissance est en berne : il faut aller ailleurs !

_________Voir aussi les échos : h Le contexte actuel de crise des dettes publiques offre des opportunités majeures d’expansion pour la Chine et ses grandes entreprises publiques_: a-La Chine renforce ses positions d’investissement, b- Le « success story » du modèle Etat-banque-industrie

◊ Hong Kong est dans une configuration un peu différente
"Pour compléter ce tableau, voyons maintenant la situation du Hang Seng, indice plus "internationalisé" et donc un peu plus corrélé aux autres zones géographiques :

Là aussi, on voit une réaction haussière, mais moins nette que sur le SSE. Il n'empêche qu'à moyen terme, la configuration est là aussi intéressante et relativement similaire à celle de son voisin de Shanghai.

La hausse s'est mise en place depuis les plus bas d'octobre, dans un cycle donc légèrement différent de celui de Shanghai – d'où ma préférence pour le SSE qui ne fait que commencer son mouvement.

Sur le Hang Seng, je vous conseille donc d'attendre une consolidation un peu plus marquée, idéalement dans la zone de support horizontale des 17 600/17 700 points. Cela pourrait d'ailleurs se faire avec un retour du RSI sur sa ligne de tendance ascendante depuis août.

Ensuite, à moyen terme, on pourra viser un comblement des gaps baissiers d'août 2011 respectivement à 21 725 et 22 650 points."

Comprendre : Le lexique du nouvel ordre économique, 'Le lexique du nouvel ordre économique ( entretien)', un article de nicocitoyenactif sur Netlog, L'économie mondiale est dans une situation «dangereuse», Sur le toboggan de la crise européenne, par...Frederic Lordon

05/01/2012

Sarkozy brandit la "TVA sociale" pour marquer sa volonté de réformer :

emploi,social,sarkozy,"tva sociale" pour marquer sa volonté de réformerA moins de quatre mois de l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy ( Bilan de Sarkozy) veut montrer sa détermination à lutter contre le chômage et les délocalisations en poussant dans l'urgence une réforme controversée du financement de la protection sociale, dite "TVA sociale". Evoquée lors des vœux aux Français, débattue avec syndicats et patronat le 18 janvier et examinée au parlement en février: c'est tambour battant que Nicolas Sarkozy veut mener les dernières semaines de son mandat. Cela ressemble a une épée dans l’eau :

Le chômage au plus haut : Le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité inscrits à Pôle emploi a augmenté de 1,1 % sur un mois en novembre pour s'élever à 2 844 000, selon les chiffres du ministère du Travail publiés lundi soir. C'est 29 000 de plus qu'en octobre. Le chômage a atteint son plus haut niveau depuis 12 ans en France. Sur un an, le nombre de chômeurs en catégorie A a progressé de 5,2 %. Depuis le 1er janvier, la progression atteint 140 000, soit près du double de celle observée sur l'ensemble de l'année 2010. Toutes catégories confondues, le nombre de demandeurs d'emploi s'établit à 4 244 800 en France métropolitaine

"Oui nous devons faire évoluer l'assiette sur laquelle repose le financement d'une partie de notre protection sociale", a encore martelé jeudi le Premier ministre François Fillon. "Notre but est clair: notre fiscalité doit favoriser la création d'emplois productifs sur notre territoire."

Président impopulaire ( Dans DOSSIER SPECIAL : SARKOZY : LE BILAN
Un lourd héritage (article en accès libre) « Les erreurs du début de mandat en matière de finances publiques ont privé le pays de marges de manoeuvre qui seraient bien utiles aujourd'hui , Emploi : pas à la hauteur de la crise, Finances publiques : de l'art d'aggraver les choses, Protection sociale : des réformes injustes, donné battu par le socialiste François Hollande qui l'emporterait au second tour avec 57% des suffrages selon le dernier sondage de décembre, Nicolas Sarkozy veut apparaître comme un dirigeant volontariste qui, jusqu'au bout, aura cherché à "réformer" la France. Il continue surtout sur la voie de l’impasse pour lui, mais surtout pour les français.

François Fillon a précisé jeudi le calendrier du débat sur cette "TVA sociale": "Nous discuterons de tous ces sujets le 18 janvier. Nous déciderons ensuite à la fin du mois de janvier. La réforme du financement de la protection sociale sera soumise au Parlement en février."

La porte-parole du gouvernement Valérie Pécresse avait annoncé un peu plus tôt que cette réforme voulue par l'exécutif "avant l'élection présidentielle" ferait l'objet d'un amendement budgétaire soumis au parlement, sans préciser de date.

Le principe de la TVA sociale :

-          consisterait à alléger les charges salariales et patronales pesant sur les entreprises pour les transférer sur la TVA, augmentée de plusieurs points. Il s'agirait ainsi de favoriser la production sur le territoire national, en pénalisant parallèlement les biens importés.

Cette prime au "made in France" s'est imposée comme un thème de campagne dans un pays où l'industrie a perdu des centaines de milliers d'emplois ces dernières années, et dont la perte de compétitivité se traduit par un déficit commercial abyssal. J'ai essayé d'acheter français, je suis presque ruinée – rue 89

"Il faut alléger la pression sur le travail et faire contribuer financièrement les importations qui font concurrence à nos produits avec de la main d'oeuvre à bon marché", avait plaidé Nicolas Sarkozy le 31 décembre.

Pour 100 euros de salaire brut, les charges sont de 39 euros en Allemagne et de 50 euros en France, avait fait valoir mardi le ministre du Travail, Xavier Bertrand.

Après trois ans de crise, le chômage a explosé en France et une récession est imminente: un contexte difficile qui laisse peu de marge de manoeuvre et que le président sortant cherche à dramatiser, en affirmant que le "destin de la France" est en jeu.

Nicolas Sarkozy devrait pas annoncer sa candidature avant fin février, pour rester "président" le plus longtemps possible, selon son entourage. Mais il prend aussi un risque en misant gros sur une réforme impopulaire.

Cette "TVA sociale" a été évoquée à de nombreuses reprises ces dernières années en France mais à chaque fois remise à plus tard, à cause de son impopularité et parce qu'elle toucherait directement, selon certains experts, le moteur principal de la croissance française, c'est-à-dire la consommation.

On  y voit une "mystification économique" et "une faute sociale", une "arnaque" et une "mesure anti-sociale ». Selon un sondage CSA paru jeudi, près des deux tiers (64%) des Français se disent opposés à la TVA sociale, contre un tiers (33%) seulement qui y sont favorables.

En savoir plus  source alternative économique : Éducation : l'école de l'inégalité des chances, Insécurité  : tout reste à faire, Réforme de l'Etat : une approche comptable contreproductive, Pauvreté  une politique en échec, Immigration : l'acharnement contre les sans-papiers, Mondialisation : de la coupe aux lèvres...

 

Voir Chômage : qu’est qui marche ailleurs? 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu