Avertir le modérateur

11/02/2010

la nocivité de l’uranium, un des composant de l’énergie nucléaire

Des liens sur une des nombreuses preuves de la nocivité de l’uranium, un des composant de l’énergie nucléaire. Une preuve supplémentaire que le nucléaire n’est pas propre.

 

« A l’époque ou l’approvisionnement de la France en pétrole était considéré comme stratégique. ELF a bénéficié de la bienveillance de l’exécutif français. Aujourd’hui une autre source d’énergie renouvelable est devenue stratégique pour l’état français : le nucléaire et donc l’uranium. 78% électrique produite provient de l’énergie nucléaire

 

Dans ce chapitre : l’influence directe de l’état français aux dépend  des pays africains mais aux profits de leurs dirigeants. La politique française et le lobbying participatif et les Thanks-thanks, l’utilisation des secrets défenses.  » Extrait : du livre LobbyPlanete : les mains invisibles qui guide les politiques (éditeur AITEC : Un réseau de professionnels, de chercheurs et de citoyens engagés dans les défis de la société civile) Les auteurs

ATTAC, Amis de la Terre, Tchinaghen, Survie, Sortir du Nucléaire

 

 

Sarkozy veut «sécuriser» l'uranium du Niger : De notre envoyé spécial à Niamey, Alain Barluet 27/03/2009. Voir le groupe L'Uranium :  Un extrait d’un documentaire très construit sur les enjeux, les défis de l’uranium ( traffic, corruption en Congo) ou celui-ci Uranium, l'héritage empoisonné - Extrait 8 ( plusieurs autres extraits)

 

Ce qui doit être combattu toute les formes de lobbyings : participatif, au niveau Européen : ERT (European Round Table) [ Traduire cette page ] fondé en 1983, il est constituée de 45 « capitaine d’industrie » dont Thierry desmaret (ex de Total, Elf), Le groupe Bilderberg fut créé en 1954 grâce à un cofinancement d’Unilever et de la CIA. En France, c’est le club Le Siècle fondé dès 19442 qui poursuit le même objectif. (Voir pièce jointe).

Moratoire immédiat sur les exportations de matières nucléaires ( texte, , doc PDF   et pétition)

 

30/07/2009

Industriels Contre Verts : La Bataille Du Lobbying

Pourquoi faire une enquête sur le lobbysmes et son évolution. Parce qu’il est une part importante de la réussite ou des échecs d’une négociation comme l’indique le monde diplomatique  Archives en Février 2001et l’échec retentissant du sommet sur le climat tenue a La Haye en 2001. pas de contrepoids écologique aux lobbying industrielle.

 

Seulement depuis la force L’essor du lobbying environnemental tient pour l’essentiel à la montée en puissance dans l’opinion publique des préoccupations liées à la santé et à l’environnement.

 

 

« Pesticides, OGM, agrobusiness, énergies renouvelables... La fièvre du lobbying monte sur tous les sujets concernant l’environnement, aux Etats-Unis comme en Europe. Depuis l’adoption par l’Union européenne, en 2008, du paquet énergie-climat et à l’approche de la négociation de Copenhague en décembre, le réchauffement climatique et ses conséquences sur les industries concentrent une grande part de l’énergie des groupes de pression du monde entier. » Extrait l’article sur  Le monde

 

  Cet article est le premier d'une série sur le lobbying environnemental, qui a amené "Le Monde" à enquêter en Chine, aux Etats-Unis, à Bruxelles, en Amazonie et en France. Prochain volet : la Chine Voir l’intégrale de l’article sur  Le monde, le 21 juillet 2009

L’enquête de Brigitte Perucca commence en outre Outre-atlantique sur leur activité autour des questions de développement durable a "pris de l’ampleur depuis quatre ou cinq ans", constate Dave Welhold, président de l’association des lobbyistes américains qui revendique 12 000 cabinets affiliés (sur un nombre total estimé à 15 000). Elle s’est appuyée par une étude réalisée par Anthenor Public Affairs, un cabinet français de lobbying.

Bruxelles comme à la maison blanche, les lobbyistes font lois (Bruxelles : 10 000 lobbyistes, toutes thématiques confondues. Les acteurs : entreprises, fédérations professionnelles et ONG).

 

 

D’un coté les ONG et les organismes / comité de recherche et de l’autre les industrielles : Ex : Greenpeace Europe et le Comité de recherche et d’information indépendantes sur le génie génétique, créé par Corinne Lepage de l’autre chimiste allemand BASF, groupe nucléaire Areva ;  Monsanto ; Friends of the Earth ne lâche pas les compagnies pétrolières

 

 Comme tous ces "confrères", le Bureau européen de l’environnement (BEE), qui représente 140 associations de défense de l’environnement, commente les décisions de la Commission et des conseils des ministres.

 

 Confusion des intérêts ou véritable contrepoids a des entreprises poids lourds des secteurs industrielles et agroalimentaire. Je pencherais pour la seconde.

 

. "Si on admet que nos associations défendent la cause de l’intérêt général face aux intérêts particuliers, alors oui, j’accepte d’être un lobbyiste", dit Arnaud Gossement, porte-parole de France Nature Environnement qui assure la vice-présidence du BEE.

 

 Les ONG ont en tout cas le sentiment d’avoir permis, sur des dossiers difficiles, d’inverser le vapeur. "Sur le tabac, le plomb, l’amiante, de nombreux acteurs se sont emparés de ces sujets et ont réussi à en atténuer les effets néfastes", souligne Serge Orru de WWF France. Jouer contre ne suffit pas, même les plus activistes s’emploient à faire des propositions. Greenpeace produit ainsi des expertises, comme celle sur les parcs éoliens en mer du Nord publiée en septembre 2008.

 

 

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu