Avertir le modérateur

08/06/2012

Le monde sur le fil

 A voir sur ARTE Le monde sur le fil

Téléfilm de science-fiction par Rainer Werner Fassbinder

bande annonce Le Monde sur le fil de R.W.Fassbinder (inédit)

Aidé par la charmante Eva Vollmer, fille du défunt professeur, Stiller rassemble suffisamment d'éléments pour prouver qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Peu à peu, il comprend que Siskins ambitionne de mener à bien un projet mégalomane aux dépens de l'humanité. S'est-il débarrassé de Vollmer qui en savait trop sur ses funestes projets ? Eva lui propose d'agir directement sur le dispositif de simulation. Mais Stiller prend le risque d'être «déconnecté»...

Le Monde sur le fil de Fassbinder, extrait 1

La critique TV de télérama du 02/06/2012

 Le Monde sur le fil de Fassbinder, extrait 2

Pratiquement invisible depuis sa première diffusion à la télévision allemande, en 1973, Le Monde sur le fil (1) est le joyau méconnu de l'oeuvre gigantesque de Rainer Werner Fassbinder. Et le plus surprenant : on imaginait mal le réalisateur du Droit du plus fort se (et nous) passionner pour un sujet de science-fiction à la Matrix...

Le Monde sur le fil de Fassbinder, extrait 3

Dans ce téléfilm fleuve adapté d'un roman de l'Américain Daniel F. Galouye, les autorités allemandes ont créé un monde artificiel peuplé d'avatars. Particularité de ce Second Life avant l'heure : les humains peuvent brièvement s'y téléporter pour résoudre les bugs éventuels. Tout se complique quand l'un des concepteurs du Simulacron soupçonne un complot. Et se demande si le monde réel ne serait pas une création virtuelle...

Les décors à la modernité très datée des années 1970 procurent une étrange impression : comme si l'on regardait un film d'anticipation au futur antérieur. La mise en scène joue sur l'omniprésence des miroirs et leurs reflets changeants pour créer un vertigineux thriller mental. Comme toute oeuvre de Fassbinder, Le Monde sur le fil est aussi un film politique, et un film sur le cinéma — beaux hommages à Alphaville, de Godard, et, plus inattendus, à Agent X27, de Sternberg. Malgré le constat de la toute-puissance du capitalisme, qui annexe la science à son seul profit, le recours au mélodrame fait subsister une belle lueur d'utopie : l'amour plus fort que la mort entre un homme virtuel et une femme réelle. — Samuel Douhaire

 (1) Edité en DVD l'an dernier chez Carlotta Films.

Le Monde sur le fil inaugure le cycle Fassbinder proposé par Arte jusqu'au 25 juin. Au programme : neuf longs métrages, deux courts et un documentaire de la collection « Il était une fois » sur Le Mariage de Maria Braun.

Samuel Douhaire

22/05/2012

Le gamin au vélo

 

A voir ce soir sur Canal +

Le gamin au vélo

Drame réalisé  en 2011 par Luc Dardenne, Jean-Pierre Dardenne

Cyril, bientôt 12 ans, n'a qu'une idée en tête : retrouver son père qui l'a placé provisoirement dans un foyer pour enfants. Il rencontre par hasard Samantha, qui tient un salon de coiffure et qui accepte de l'accueillir chez elle pendant les week-ends. Mais Cyril ne voit pas encore l'amour que Samantha lui porte, cet amour dont il a pourtant besoin pour apaiser sa colère. Grand prix du festival de Cannes 2011. http://television.telerama.fr/tele/films/le-gamin-au-velo,25500857.php

  LE GAMIN AU VELO - Film-annonce - Vidéo Dailymotion 

LA CRITIQUE TV DE TELERAMA DU 19/05/2012

 

| Genre : l'enfance nue.

Cyril ne tient pas en place. Rien ne pourra le calmer tant qu'il n'aura pas obtenu ce qu'il veut : revoir son père qui l'a placé, « temporairement », dans un foyer d'aide à l'enfance, et n'a plus donné signe de vie depuis lors.

Avec Cyril, les frères Dardenne ont donné un petit frère, d'âme et de coeur, à leur inoubliable Rosetta. Même énergie indomptable, que les cinéastes belges ­saisissent, à leur manière, dans un mouvement d'urgence documentaire. Comme Rosetta, Cyril est confronté à la tentation de la chute. Le Mal a, cette fois, les traits d'un dealer à peine sorti de l'adolescence. Cyril est-il condamné à tomber, lui aussi, dans l'abjection ? Le suspense moral du Gamin au vélo (Grand Prix du festival de Cannes 2011) est aussi secouant que dans L'Enfant.

Depuis La Promesse, les Dardenne nous ont habitués à filmer la grâce. Celle qui, comme dans les films de Bresson, transcende les personnages dans leur chemin vers la rédemption. Mais leur regard n'a ­jamais été aussi tendre ni aussi chaleureux. Pour la première fois, donc, ils ont tourné en plein été. Et la douceur envahit l'écran, lors d'un déjeuner sur l'herbe, d'une balade à vélo le long de la Meuse.

Il y a aussi, il y a surtout, la personnalité de Samantha, la coiffeuse qui propose d'accueillir Cyril les week-ends. Pourquoi se dévoue-t-elle autant à un ­gamin qui, au premier abord, le lui rend si peu ? Les frères Dardenne, à leur habitude, ne s'embarrassent pas d'explications psychologiques. Samantha s'attache à Cyril, c'est comme ça. Et c'est beaucoup. Leur compatriote Cécile de France, première star à intégrer l'univers des Dardenne, impose avec naturel un mélange de force et de douceur. Comme un rayon de soleil.— Samuel Douhaire



Samuel Douhaire

 

"Le Gamin au vélo" : la course effrénée à vélo d'un enfant insoumis

 

17/05/2012

Le ruban blanc

 

Le ruban blanc

Drame réalisé  en 2009 par Michael Haneke

 

le ruban blanc,drame réalisé  en 2009 par michael hanekePalme d'or 2009. Un village protestant de l'Allemagne du Nord à la veille de la Première Guerre mondiale (1913/1914). L'histoire d'enfants et d'adolescents d'une chorale dirigée par l'instituteur du village et celle de leurs familles : le baron, le régisseur du domaine, le pasteur, le médecin, la sage-femme, les paysans... D'étranges accidents surviennent et prennent peu à peu le caractère d'un rituel punitif. Qui se cache derrière tout cela ?

LA CRITIQUE TV DE TELERAMA DU 12/05/2012

 | Genre : Les Innocents aux mains sales.

Il y avait eu ce câble tendu entre deux arbres. Il avait fait chuter le docteur qui rentrait chez lui à cheval. Quelques semaines après, il y avait eu le fils du riche propriétaire, roué de coups. Puis un bébé laissé devant une fenêtre ouverte, en plein hiver, et le gamin attardé de la sage-femme à qui on avait brûlé les yeux...

Lent et somptueux, ce film étrange se déroule dans la pureté éclatante de paysages qui semblent inaccessibles à la noirceur. C'est une sorte de suspense permanent, où rien, à la fin, n'est révélé vraiment. Et aussi une réflexion sur des êtres frustrés, inexorablement poussés à la haine... Chez Haneke, le mal court toujours. Ce village allemand à la veille de la guerre de 1914-1918, qu'il a imaginé de A à Z, lui sert de laboratoire pour dénoncer tous les terrorismes passés, présents et futurs. Il filme donc des êtres en enfer qui, pour s'y sentir moins seuls, y entraînent les autres.

Que deviendront vingt, trente ans plus tard, ces enfants brisés au nom de la morale ? Quand on les quitte, omniprésents et silencieux, ils ressemblent à un inquiétant choeur antique — comme les gamins blonds aux yeux vides d'un vieux film de SF en noir et blanc, Le Village des damnés. Une angoisse sourde naît de plans-séquences magnifiques où tout semble se jouer derrière des portes closes et des esprits verrouillés. Mais, sous l'apparente austérité, la fureur brûle. Haneke filme magistralement la noirceur qui s'infiltre dans les coeurs. D'où elle ne s'évadera plus. — Pierre Murat


Pierre Murat

 Le Ruban Blanc, LE RUBAN BLANC - BANDE-ANNONCE - Vidéo ..., , Le ruban blanc (2009) - Drame - L'essentiel - Télérama.fr, Bílá stuha (Das Weiße Band - The White Ribbon) with ...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu