Avertir le modérateur

22/12/2015

Le prochain grand conflit

n

 

 

26 ans après, la Russie et l'Ouest se retrouvent dans des niveaux d'hostilité inconnus depuis la Guerre Froide. Voici quels sont les nouveaux acteurs de l'ombre. 

Lors d'une discussion avec des amis sur le risque de tension géopolitique avec des amis, sur la thématique des nouveaux conflit majeurs pouvant frapper le monde, voir se transformer en troisième guerre mondiale. Pour eux, l'origine d'u futur conflit généralisé se trouverait forcément en Asie avec les tensions géopolitiques entre la Chine et le Japon a propos des iles entre ces deux pays et l'intervention discrète des Etats Unis et de leurs porte avion afin d'aider son amis japonais.

Pour ma part, j'avais rétorqué que ce serait dans le moyen orient entre les puissances sunnites et chiite sur des braisent mal éteinte de la première guerre d’Irak, puis du conflit en Syrie et des jeux d'alliance qui en découleraient. Les événements m'ont donné raisons.

un lienRenaud Le père Noel Noir YOUTUBE.COM

 

sa photo.

 

L'internationalisation du conflit voulu par Bachar Al assad et l'entrée en seine de Daesch, avec les milliers de morts, de déplacer, les tensions géopolitiques et l'augmentation des risques d'attentats ont propulsé cette région sur le devant de la seine avec Daesch en maître des cérémonies

 La résolution 2254 sur la Syrie votée le 18 décembre à l’unanimité par le Conseil de sécurité des Nations Unies marque le début d’une unité retrouvée de la communauté internationale et relance un processus diplomatique jusqu’alors en panne. Mais, au-delà du consensus, ce plan de paix est-il crédible ? Si l’initiative russo-américaine semble avoir été saluée par l’ensemble des acteurs, qu’en est-il sur le terrain et la position des acteurs locaux et régionaux ? Pour y voir plus clair, deux spécialistes de la Syrie apportent leurs éclairages : Myriam Benraad, chercheuse à l’IREMAM et à la FRS, spécialiste du Moyen-Orient et Manon-Nour Tannous, docteur en Relations internationales de l’Université Paris II et chercheur associé au Collège de France :

 

- Syrie : pour les acteurs locaux et régionaux, la paix est encore loin, par Myriam Benraad. La résolution du Conseil de sécurité de l’ONU va se heurter à une série d’obstacles qui compromet gravement son application et risque de déboucher sur encore plus de chaos en Syrie.

- Une résolution qui marque le retour d’une régulation en Syrie, par Manon-Nour Tannous. La résolution 2254 est une nouvelle illustration de saisine par le haut de la crise syrienne. Elle est le résultat d’une implication croissante des puissances régionales et internationales dans une crise où le régime et l’opposition ont recherché des relais extérieurs à même de renforcer leur position interne.

Je penche d'avantage sur l'avis, assez pessimiste de la situation évoqué par Myriam Benraad " S’il est compréhensible, voire apaisant, l’optimisme des derniers jours ne doit toutefois pas aveugler en omettant de souligner l’ampleur des obstacles qui se posent concrètement à la mise en œuvre pratique d’un tel plan de paix", " À maints égards, les termes du conflit n’ont guère évolué depuis le printemps 2011, le point d’achoppement premier de tout processus de paix et de transition concernant le sort réservé à Bachar Al-Assad"

 Cf lire Le prochain grand conflit Par Enkolo dans Accueil le

 Il est fort a craindre que les bombardements contre Daesch au pays du  soliel Levant ( Irak et syroe, ancienne Mésopotamie) ne fassent qu'éclater ou disperser le nombre de combattants dans tout le proche et le moyen orient. C'est un peu comme un cancer qui a force d'être iradiation, au lieu de voir le cancer éliminer, verrait des métastase un peu partout.

La nécessité de contenir l'EI en Libye est désormais jugée urgente. Paris prépare les plans d'une intervention et tente de mettre sur pied une coalition internationale.Une autre hypothèse ne peut être exclue, euphémise-t-on à l'Hôtel de Brienne: faute d'un accord politique entre Libyens, la France «poursuivrait son travail» pour mettre sur pied une coalition militaire

 

Depuis septembre 2014, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, alerte la communauté internationale sur les répercussions du chaos dans ce pays et sur les risques de voir se créer un «arc de la terreur» avec la jonction des groupes terroristes du Proche-Orient et ceux d'Afrique sahélienne.

«L'année 2016 sera l'année de la Libye»: autour de Jean-Yves Le Drian, on annonce clairement la couleur sur le grand défi des mois à venir. Ce n'est qu'une demi-surprise. Tandis que le Levant accapare le devant de la scène, le ministre de la Défense n'a pas cessé d'avoir dans son viseur la Libye, où l'État islamique (EI) ne cesse de gagner du terrain. 

SPour combattre Daech, le Premier ministre Manuel Valls a demandé à ce que les sanctions économiques imposées par l’UE contre Moscou - qui interdisent notamment la vente d’armes à la Russie - soient levées. Une éventualité qui inquiète plusieurs pays situés aux portes du pays, l’Ukraine, en particulier. Le dossier ukrainien est-il un levier pour négocier avec Poutine une coalition élargie contre le groupe Etat Islamique ? Nous avons posé la question à Cyrille Bret, spécialiste de la géopolitique européenne : cf "L'Ukraine ne fait pas partie du marchandage contre Daech" INFO.ARTE.TV

 

Autres conflit oublié dans ce jeux de puissances régionales et internationale : Le Mali et Le Yemen, c'est neuf mois de guerre, quatre cessez-le-feu, deux tentatives de pourparlers et 6 000 morts d’offensive des houthistes, soutenus par l’Iran et épaulés par les militaires restés fidèles à l’ancien président, Ali Abdallah Saleh, a incité l’Arabie saoudite àintervenir militairement au nom de la lutte contre « l’expansionnisme perse »

 Une dizaine de membres du groupe djihadiste Al-Mourabitoune ont été "neutralisés" lors de violents combats avec les soldats français de l'opération antiterroriste Barkhane le week-end dernier ( Dans la nuit du 19 au 20 décembre)  dans le nord du Mali, a annoncé aujourd'hui le ministère français de la Défense. Le groupe Al-Mourabitoune a notamment revendiqué l'attaque du l'hôtel Radisson Blu de Bamako qui a fait le 20 novembre 20 morts dont 14 étrangers.


La menace djihadiste est toujours très présente au Mali, en dépit de la présence militaire internationale. Le gouvernement malien a proclamé hier l'état d'urgence pour dix jours en raison de "l'évolution de la situation sécuritaire au Mali et dans la sous-région"

 

 l

 la publication de Esprit des Esprits dans le groupe guérir la planete.
 
 

sources

Myriam Benraad, chercheuse à l’IREMAM et à la FRS, spécialiste du Moyen-Orient

pour ceux que ça intéresse

 
Site web d’actualités / Média · 13 062 J’aime
 

04/09/2015

Y a-t-il plus de guerres dans le monde ?

n

 Le soldat est juste de la chair a canon qui répondent a des ordres de sous gradés, mais cela ne les dédouanent pas des actes commis.Le peuple français n est pas plus colonialiste que les autres
Comme tout soldat ils obéissent auxquels ordres ou domperidone ordres comme les soldats allemand obeissaient aux nazi.  Le soldat est juste de la chair a canon qui répondent a des ordres de sous gradés, mais cela ne les dédouanent pas des actes commis.

NE MUSULMANE MISE NUE PAR LE COLONIALISME FRANCAIS

 
 
 

Chaque jour, les médias nous abreuvent d'images qui donnent l'impression que la violence et les conflits dans le monde sont en augmentation. Les apparences sont-elles trompeuses ?

Dessous des cartes - L'état de la guerre (Le : 

Le dessous des cartes - L'ETAT DE LA GUERRE | ARTE

 

Si le nombre de conflit a baissé puis stabilisé, les combats sont devenus plus meutriers, médiatique et destructeurs. Le manque d'interlocuteurs dans ces conflits rends encore plus difficile leurs arrêts. 

 

Il y a eu les images des « assauts » coordonnés de centaines de personnes s’écharpant sur des grillages barbelés dans les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, au Maroc. Puis les décomptes macabres des dizaines, centaines, milliers de personnes mortes noyées dans la mer Méditerranée, les images des survivants hagards après avoir réussi à traverser la Méditerranée sur une embarcation de fortune. En cette rentrée, ils sont toujours plus nombreux à tenter de rejoindre l’Europe, certains fuyant la guerre dans leur pays, d’autres la misère.

 

 

52,9 millions

Cet afflux de migrants et de réfugiés est-il réellement le plus important depuis la seconde guerre mondiale, comme on a pu le lire et l’entendre récemment ? Les données de l’Agence des Nations unies pour les réfugiés (le Haut-Commissariat aux réfugiés ou HCR), qui comptabilise depuis 1951, dans chaque pays du monde, les demandeurs d’asile, ceux ayant obtenu le statut de réfugié, les déplacés intérieurs ou encore les apatrides, permettent de répondre à cette question : oui, c’est vrai. Il n’y a jamais eu, et de très loin, autant de réfugiés dans le monde depuis plus de soixante ans – on inclut ici et par la suite, dans la dénomination de « réfugié », toutes les catégories mentionnées ci-dessus.

 

L’augmentation, progressive, a connu une accélération fulgurante depuis 2005. On comptait cette année-là 19,4 millions de réfugiés dans le monde – sans compter les rapatriés, de retour chez eux après une période d’exil. Début 2015, ils étaient 52,9 millions.

 

Source : HCR

Cette très forte augmentation résulte notamment de la multiplication des conflits

 

 

Et malheureusement cette liste est loin d'être exhaustive

 
 

Syrie, Irak, Libye, Sahel, Ukraine, l’Union européenne est aujourd’hui confrontée à toute une gamme de nouvelles tensions à sa périphérie.
Jean-Christophe Victor tente d’en faire une synthèse, demain dans le DDC, à 19h30 sur Arte ! Retrouvez "L’Europe en danger(s) ?" en replay pendant 7 jours, ainsi que les cartes de l'émission et les conseils de lecture, sur le site du DDC http://ddc.arte.tv/

 

Le Dessous des Cartes L'EUROPE EN DANGER(S ...

 

Malgré tous les dangers, l'immigration maritime ... - YouTube

Le conflit syrien devient de plus en plus compliqué a analyser du faits de la multitude des protagonistes : Le régime syrien, les rebelles, les kurdes et les djihadistes. A cela une coalition hétéroclite s'est formé mener par les Etats Unis, mais avec des intérêts contradictoire. Il va falloir maintenant compter sur une deuxième coalition, indépendante de la première mener par la Russie avec l'Iran et Bachar El Assad ( honnis par la majorité des sunnites). cf Les Etats-Unis « inquiets » d’un éventuel engagement militaire de la Russie en Syrie Vendredi, Vladimir Poutine avait rappelé qu’il était trop tôt pour parler d’un engagement militaire de la Russie en Syrie.

Le secrétaire d’Etat américain, John Kerry, a appelé son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour lui exprimer l’« inquiétude des Etats-Unis » quant à un éventuel engagement militaire de Moscou en Syrie, a indiqué le département d’Etat samedi 5 septembre.

 

« Le secrétaire d’Etat a dit clairement que si de telles informations étaient exactes, ces actions pourraient provoquer une escalade du conflit », a fait valoir la diplomatie américaine en rapportant la conversation téléphonique entre les deux ministres. D’après le département d’Etat, M. Kerry a précisément parlé avec son interlocuteur « d’informations évoquant une montée en puissance militaire russe imminente » en Syrie.

 

Si tel était le cas, cela « pourrait conduire à davantage de pertes de vies innocentes, à une augmentation du flot de réfugiés et à un risque de confrontation avec la coalition contre l’Etat islamique (EI) opérant en Syrie », s’est encore alarmé Washington qui pilote depuis un an des frappes militaires contre le groupe armé djihadiste en Syrie et en Irak.


Moscou, soutien inconditionnel du régime de Damas

 

 Moscou, qui soutient avec force le régime de Damas, prône une coalition élargie comprenant les pays de la région mais aussi l’armée régulière syrienne pour lutter contre le groupe EI

Le président Barack Obama a de son côté reçu vendredi à la Maison Blanche le roi Salmane d’Arabie saoudite et la Syrie a dominé leurs entretiens. Les deux alliés prônent une solution politique dans ce pays en guerre, qui comprenne un départ du président Assad.

 

Vendredi, le président russe, Vladimir Poutine, avait affirmé qu’il était encore trop tôt pour parler d’un engagement militaire de la Russie en Syrie pour combattre l’EI. « Il est prématuré de dire que nous sommes prêts à y aller là, tout de suite », avait déclaré M. Poutine en rappelant toutefois que Moscou vendait depuis longtemps des armes au régime du président syrien Bachar Al-Assad.

 

Lire : Si la Syrie était la France, 32,5 millions de personnes auraient été déplacées par le conflit

 Au Yémen, le conflit s’enlise des deux cotés. COMPTE RENDU - Yémen : représailles émiraties après l’attaque d’une base militaire par les rebelles – Le Monde Les bombardements des positions tenues par les rebelles houthistes ont fait une vingtaine de morts parmi les civils.

 

La coalition arabe commandée par l'Arabie saoudite a intensifié aujourd'hui ses raids contre les rebelles au Yémen, au lendemain de la mort de 60 de ses soldats dans une attaque au missile, ses plus grosses pertes depuis son intervention dans ce pays. 

 

Treize membres des groupes armés qui avaient lancé hier des attaques contre la police auTadjikistan ont été tués aujourd'hui au cours d'une vaste opération policière qui a permis également d'effectuer plusieurs arrestations, a annoncé le ministère de l'Intérieur tadjik. Tadjikistan : 13 morts dans une vaste opération policère - Par Le Figaro.fr avec AFP 

 

Je vois ce dessin avec horreur
Mardi après midi dans l'hémicycle européen un député polonais d'extrême droite a parlé de déchets humains

 
 
La photo de Ricardo Montserrat Galindo.

n

 Cf a lire Seulement un mauvais rêve ? : Migrants : l'Italie renforce le contrôle de sa frontière autrichienne – source le figaro , "Des conflits géopolitiques...

Le dessous des cartes

30/07/2015

Russie : la fièvre anti-américaine

n

 

 

russie, anti, americaine, fievre

L’arme absolue du pouvoir, dans ce magnifique système, c’est le suffrage universel. C’est-à-dire quand la majorité décide pour les andouilles qu’ont le malheur d’être en moins grand nombre. 

Si la majorité passe son temps à regarder des feuilletons débiles en se goinfrant de pop-corn, on voit le tableau ! Pas trop difficile, dans ce cas-là, de lui faire faire ce qu’on a envie, à la majorité…

Ramseier

Photo de Flores Magon.

 

 'Histoire est plein de complots mais il faut faire la distinction du "petit" complot comme l assassinat de Cesar et le grand complot universel soit la paranoïa

Umberto Eco

pas besoin de complot ,quand les intérêts convergent .Ces gens ont été dans les memes universités ,vont dans les mêmes conseils d administration, dans les meme clubs, ils ont des intérêts communs ils n ont pas besoin de se réunir pour savoir ce qui est bon pour eux.
Georges Carlin

c' est l'une des faces les plus hideuses du nationalisme le plus bas ... Il est une des manifestations de la contre-révolution en marche qui, profitant de l'ignorance, de l'inconscience des uns, de l'impuissance momentanée des autres, joue sur les plus mauvais instincts pour arriver à ses buts."
Voline

 

 Non au FN via Le Figaro

"Banlieues, immigrés, Grèce... : les troublantes publications de Jean-Pierre Pernaut sur Facebook.
Contactée, TF1 ne peut communiquer sur le sujet, étant donné que le journaliste est en congés et qu'il s'agit d'une page privée et personnelle. À noter que depuis son coup de gueule, il est également devenu «ami» sur le réseau social avec la comédienne Véronique Genest, que l'on connaît pour ses dérapages médiatiques".

 

Pas sûr d’après ses surprenantes publications sur Facebook… 
>> 
http://bit.ly/1ItXVUg via Le Scan Télé

 

http://tvmag.lefigaro.fr/le-scan-tele/polemiques/2015/07/...]

 

 La théorie du complot - également désignée, de façon plus récente, par les néologismes conspirationnisme ou théorie conspirationniste- propose de donner une vision de l'histoire perçue comme le produit de l'action d'un groupe occulte agissant dans l'ombre. Loin de la simple rumeur, il s'agit (selon Peter Knight, de l'université de Manchester) d'un récit théorique qui se prétend cohérent et cherche à démontrer l'existence d'un complot entendu comme le fait qu'« un petit groupe de gens puissants se coordonne en secret pour planifier et entreprendre une action illégale et néfaste affectant le cours des évènements ». Laconspiration secrète civile, criminelle ou politique, visée par la théorie du complot, agirait généralement dans l'objectif de détenir ou conserver une forme absolue de pouvoir (politique, économique ou religieux).

 

Photo de Flores Magon.

Top 6 des théories du complot les plus ridicules du monde:
http://www.nioutaik.fr/index.php/2013/05/17/648-top-6-des...

Photo de Flores Magon.

Il y a deux jours, une ONG américaine la National Endowment for Democracy a été jugé indesirable en Russie. Dans le viseur des russes, les américains qui font l'objet d'une véritable campagne de dénigrement. En plein centre de Moscou, un club, pas comme les autres : le Sanctions Bar  Une ambiance lunch, une clientèle jeune et branchée et aux murs des dessins qui déclinent un Vladimir Poutine toujours plus beau, toujours plus fort et qui bat a plate couture Barack Obama, Angela Merkel et François Hollande.

 

La Russie gagne-t-elle du terrain dans la "guerre de l'information" ?

 

Sur le bandeau de la page d’accueil de la chaîne YouTube de Russia Today, le message est clair: "La chaîne d’information la plus regardée sur YouTube. Plus...
ARRETSURIMAGES.NET

 

 

Mikhail Megré, patron du Sanctions Bar de Moscou : " On ne pouvait pas trouver une marque de fabrique plus actuel que celle ci. Les gens viennent et cela leur plait. Ils sont fière de leur président. Fière que l'on ne puisse pas nous faire taire. Fière que nous en tant que pays, nous sommes a la tête du monde entier"

 

Le patron du Sanctions Bar a vu juste. La pensée anti occidentale est ce qu'il y a de plus en vogue en ce moment en Russie avec au centre le vieux démon anti américain. " Les Etats Unis sont une menace pour l'humanité. Ils agressent le monde entier. Partout ils tissent ces révolutions. . Là ou il y a les américains, il y a des guerres, du sang et des larmes". cette théorie, les russes l'entendent chaque jours à la télévision. Exemple avec cette émission hebdomadaire de grande écoute sur la chaine Russia 1. Invité et films a l'appui, le présentateur s'applique a démontrer que les Etats Unis organisent des révolutions dans les pays satellites de la Russie pour la détruire. " Quels sont les recettes simples pour détruire un pays? On l'a vu : il y a les snipers, les nationalistes, des émissaires américains". Face a lui, le journaliste américain Mickael Bohm tente de se faire entendre. Bown persiste a participer à ces émissions même s'il sait que le débat est perdu d'avance.

 

Michael Bohm, journaliste américain :  «  Bien sur, participer participe a la propagande. bien sur, la partie est injuste : le présentateur est contre toi.   C'est une méthode nait pendant la période soviétique. Une méthode très efficace. Il s'agit de créer un ennemi, en l'occurrence : les Etats unis et de dire qu'ils sont a l'origine de tout les problème des russes »".

 

Et les Etats Unis chercheraient aussi a détruire les valeurs morale prévient la télévision russe. Cette autre émission de la même émission au titre évocateur de " Sodome" s'attaque cette fois aux " l'hobbies homosexuels américains" qui " menaceraient d'extinction la race humaine et face auxquels la Russie est présentait comme le dernier rempart

 

 

Résultat de cette propagande, les derniers récents sondages d’une étude d'opinion indépendante Nevada, 73% des russes ont aujourd'hui une vision négative des Etats Unis. Un record jamais atteint depuis la chute de l'URSS.

 

Selon les récents sondages, les Russes sont plus que jamais hostiles aux Etats-Unis. En cause, une propagande anti-américaine diffusée par les médias de masse en Russie. Depuis Moscou, le décryptage de Lev Goudkov, sociologue, directeur du centre d'étude d'opinion indépendant Levada. -See more at:

 

« Aujourd'hui, on a atteint un maximum : 84% des Russes estiment que la Russie a des ennemis » Lev Goudkov -

 

« La vague actuelle de propagande anti-occidentale et anti-américaine est la plus durable et la plus forte ». Lev Goudkov -

 

« La propagande affirme que la démocratie va de pair avec l'amoralité, la pédophilie, l'homosexualité ». Lev Goudkov - 30/07/2015

 

Le pouvoir russe apparaît alors comme l'unique rempart afin de résister à la pression négative de l'Occident. Lev Goudkov -

 Une des particularités de la dictature est de vouloir aussi contrôler la vie privée de ses citoyens. Les russes ont donc délaissé Facebook, trop surveiller pour des réseaux sociaux plus sur. C’est ce que me dévoilait une amie habitant à Moscou :

"Dear Nico, hello! 

 
Thank you very much for your congratulations! It’s very-very pleasant for me :)
I'm sorry, I'm such a terrible friend! I hope I will be better! ;)

If to be fair, in Russia Facebook – not a very popular social networking service on the Internet. Usually it use on work. For example, to discuss with the photographer fashion-shooting. For this reason I don’t spread many photos and information on Facebook. In the column "Information" I left my phone number - all can call me and discuss the anyquestion. So, I - not a frequent visitor there.
Young people in Russia to communicate with classmates, old and new friends using the service www.vkontakte.ru   
It’s very similar to Facebook. If you want, I can send you the invitation to this site. However, I am afraid that this service won't be for you convenient, because it completely in Russian
language.
I'm glad that the guys everything is all right!))))

Unfortunately, I don’t have business trips to France. At our Publishing House the new partner - American media holding Hearst. Probably, you heard about them.

 

MaybeI will have a possibility to arrive to France next year. I hope!)
ButonNew Year'sholidays, I'll come to Europe!Together with friendsI goto Poland!
We will be skiing and snowboarding. And how do you plan to celebrate Christmas and New Year?

Your terrible friend,
L)))  "

 

  ARTE Journal et ARTE Info ont partagé un lien.

 

Russie : la fièvre anti-américaine - arte :

 Russie : la fièvre anti-américaine (google)

L'occasion de voir notre émission : Ukraine: "En occident, la propagande russe l'a emporté" - Journalistes contre blogueurs, deux logiques

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu